Ouvrir le menu principal

L'Aventure du Poséidon (film)

film sorti en 1972
Page d'aide sur l'homonymie Pour le remake sorti en 2005, voir L'Aventure du Poséidon (téléfilm).
L'Aventure du Poséidon
Titre original The Poseidon Adventure
Réalisation Ronald Neame
Scénario Stirling Silliphant
Wendell Mayes
Acteurs principaux
Sociétés de production Kent Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre catastrophe
Durée 117 minutes
Sortie 1972

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Aventure du Poséidon (The Poseidon Adventure) est un film catastrophe américain réalisé par Ronald Neame, sorti en 1972. Il s’agit de l'adaptation du roman du même nom de Paul Gallico (1969) et de l'un des premiers films catastrophe.

Une suite est sortie en 1979, intitulée Le Dernier Secret du Poseidon d'Irwin Allen avec Michael Caine, Sally Field et Telly Savalas. Deux autres adaptations du roman sont ensuite produites : un téléfilm (2005) et un film (2006).

SynopsisModifier

Le Poséidon, un paquebot de croisière, est retourné en pleine mer par une gigantesque lame de fond. À l'intérieur, dix survivants menés par un pasteur énergique et déterminé essayent de se frayer un chemin à travers la carcasse du bateau renversé pour remonter jusqu'à la coque, seule issue possible.

Le bateau est complètement renversé et si la proue est submergée au fond de l’océan, la poupe dépasse de la surface de l’eau. Le Révérend Frank Scott comprend vite que leur seul espoir de survie est de monter vers la poupe et pas l’inverse. Il parvient à convaincre une dizaine de passagers qui le suivront dans cette traversée de la dernière chance. Au fur et à mesure du périple certains passagers perdront la vie. Les quelques survivants arrivent enfin à l’ultime endroit où se trouvent les arbres d’hélices mais un tuyau crachant de la vapeur obstrue leur passage. Pour stopper la fuite il n’y a qu’un seul moyen, fermer la vanne. Pour ce faire et suspendu dans le vide, le Révérend Scott se sacrifie. Entre-temps les sauveteurs sont arrivés et percent un trou dans la coque du navire d’où s’extrairont les quelques survivants du drame.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2010)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

DéveloppementModifier

Paul Gallico, qui a écrit le roman, s'est inspiré d'un voyage qu'il avait fait sur le Queen Mary. Alors qu'il était en train de prendre son petit déjeuner dans la salle à manger, une énorme vague a envoyé des gens et des meubles de l'autre côté du navire. Il a aussi été inspiré par un autre événement arrivé sur le Queen Mary pendant la Seconde Guerre mondiale lorsqu'une vague gigantesque avait frappé le navire dans l'Atlantique Nord alors qu'il transportait des troupes américaines à destination de l'Europe. Il s'en était alors fallu de peu qu'il ne chavirât comme le Poséidon.

Dans le script original, c'est le révérend Scott qui sauvait Belle Rosen lors de l'expédition sous-marine dans les cales du navire. C'est Gene Hackman qui a persuadé le réalisateur Ronald Neame que ce fût plutôt Madame Rosen qui sauvât le révérend Scott, car il trouvait cette scène plus réaliste.

Distribution de rôlesModifier

Petula Clark a été approchée pour le rôle de Nonnie Parry, qui a finalement été donné à Carol Lynley.

L'actrice Shelley Winters, qui dans le film tient le rôle d'une ex-championne de natation, a dû prendre seize kilos pour jouer le rôle de Belle Rosen, et a été formée par un entraîneur de natation olympique pour rendre ses scènes de nage plus réalistes.

Le rôle de James Martin a d'abord été offert à Gene Wilder qui l'a refusé parce qu'il avait signé un contrat pour un autre film. Le rôle a échu à Red Buttons, bien que ce dernier et Carol Lynley, dont les personnages sont très proches dans le film, ne s'aimaient pas vraiment. Leurs relations se réduisaient aux séquences de tournage.

Le petit frère de Susan Shelby est Eric Shea, un enfant acteur célèbre à l'époque aux États-Unis. Les téléspectateurs français avaient pu le découvrir dans la série télévisée Anna et le Roi (avec Yul Brynner) dans laquelle il interprète Louis Owens, le fils de l'institutrice (Samantha Eggar). Il est doublé en français par la comédienne Arlette Thomas.

Cent-vingt-cinq cascadeurs ont travaillé sur le film.

TournageModifier

Les scènes avant le chavirage ont été tournées à bord du Queen Mary, y compris la séquence d'ouverture montrant la tempête. La première séquence tournée a été celle où Nonnie, interprétée par Carol Lynley, répète The Morning after avec son orchestre. Le tournage a dû être retardé à deux reprises à cause d'un manque de fonds.

Le plateau où avait lieu la fête de fin d'année a été conçu de manière que très peu d'objets soient déplacés du sol au plafond lors du chavirage. Les colonnes le long des murs étaient identiques en haut et en bas, et les décorations murales étaient amovibles. Une partie du plateau était construit sur un système hydraulique qui permettait de le placer dans un angle de 45°.

Les acteurs ont réalisé leurs propres cascades sauf les plus dangereuses. Tous les acteurs principaux se sont d'ailleurs plaints des difficultés de tournage.

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Aubrey Solomon, Twentieth Century-Fox: A Corporate and Financial History, Rowman & Littlefield, , 256 p. (lire en ligne)

Liens externesModifier