Maison de Dampierre (Aube)

maison noble de l'Aude

Maison de Dampierre
Image illustrative de l’article Maison de Dampierre (Aube)
Armes

Blasonnement De gueules à deux léopards d'or, l'un sur l'autre[1]
Branches Dampierre-Bourbon
Dampierre
Flandre
Namur
Saint-Dizier
Période XIe siècle - XVe siècle
Pays ou province d’origine Champagne
Demeures Château de Dampierre
Fonctions ecclésiastiques Evêque

La maison de Dampierre est une grande famille du Moyen-Âge, originaire de Dampierre (Aube). Ses différentes branches se sont développées à partir du XIe siècle en Champagne, en Artois, et dans plusieurs provinces de la Belgique actuelle. Toutes les branches de cette famille se sont éteintes avant la fin du Moyen Âge.

Branche de DampierreModifier

Cette généalogie se fonde sur le site de référence Medieval Lands[2].

La branche de Dampierre s'est éteinte vers 1310.

  • Thibaut de Dampierre († en 1107/1108) : succède à son père en tant que seigneur de Dampierre et de Moëslains. Il épouse Elisabeth de Montlhéry, fille de Milon Ier dit le Grand, seigneur de Montlhéry, et de Lithuise de Soissons, vicomtesse de Troyes, dont il a cinq enfants :
    • Guy de Dampierre († en 1151), qui suit.
    • Eudes de Dampierre († après 1136).
    • une fille mariée à un chevalier nommé Geoffroy.
    • d'autres enfants cités (mais non nommés) dans une charte de 1107/1108.
  • Guy Ier de Dampierre († en 1151) : succède à son père en tant que seigneur de Dampierre, de Saint-Dizier et de Moëslains et vicomte de Troyes. Il épouse Helvide de Baudement, veuve d'Hugues, seigneur de Montréal et fille d'André, seigneur de Baudement et sénéchal de Bourgogne , et d'Agnès, dont il a sept enfants. Il fut régent de la seigneurie de Montréal pendant la minorité des enfants que sa femme eut avec son premier époux.
    • Anséric de Dampierre : cité dans les chroniques d'Albéric de Trois-Fontaines. Probablement mort jeune.
    • Guillaume de Dampierre († après 1173), qui suit.
    • André de Dampierre († après 1165), cité dans une charte de 1152 et un autre de 1165.
    • Milon de Dampierre († après 1165), cité dans une charte de 1152 et un autre de 1165.
    • Guy de Dampierre († en 1163) : évêque de Châlons en 1163, mais serait mort peu de temps après son élection, sans avoir eu le temps d'être sacré.
    • Helvide de Dampierre († avant ), qui épouse 1) Gaucher II de Nanteuil La Fosse 2) Geoffroy IV, seigneur de Joinville, fils de Geoffroy III de Joinville et de Félécité de Brienne, dont elle a sept enfants.***
    • Peut-être Agnès de Dampierre († après 1192), qui épouse Narjot II, seigneur de Toucy, fils de Ithier III de Toucy et d’Élisabeth de Joigny, dont elle a cinq enfants, mais il s'agit certainement d'une erreur et d'une confusion avec Agnès de Montréal[3]
  • Jean II de Dampierre (né en 1251/1253 - † avant le ), succède à son père en tant que seigneur de Dampierre et vicomte de Troyes. Il épouse Isabelle de Brienne, fille d'Alphonse de Brienne et de Marie de Lusignan, comtesse d'Eu, dont il a quatre enfants :
    • Guillaume de Dampierre († entre 1302 et 1307), qui décède avant son père, sans mariage ni descendance connus.
    • Jean de Dampierre († après le ), qui suit.
    • Marguerite de Dampierre († 1316), qui suit après son frère.
    • Jeanne de Dampierre († 1316), qui épouse Miles IX, seigneur de Noyers et maréchal de France, fils de Milon VIII de Noyers et de Marie de Châtillon-sur-Marne, dame de Crécy, dont elle a cinq enfants.
  • Jean III de Dampierre († après le ), succède à son père en tant que seigneur de Dampierre. Il décède sans mariage ni descendance connus.
  • Marguerite de Dampierre († 1316), succède à son frère en tant que dame de Dampierre. Elle épouse Gaucher VI de Châtillon, fils de Gaucher V de Châtillon, seigneur de Chatillon et comte de Porcien, et d'Isabelle de Dreux, dont elle a quatre enfants. Gaucher VI est titré comte de Porcien du vivant de son père, mais décède avant lui.
    • Gaucher VII de Châtillon († 1342), qui succède à son père en tant que comte de Porcien.
    • Jean de Châtillon († avant 1360), qui suit.
    • Hugues de Châtillon († 1318), inhumé à l'abbaye de Beaulieu.
    • Marguerite de Châtillon († après 1335), qui épouse Pierre Flotte, seigneur d’Escole, fils de Guillaume Flotte, seigneur de Revel, et d'Héloise de Mello, dont elle a un enfant.

ArbreModifier

Vitier/Guy de Moeslain († 1080)
|
|→Thibaut Ier de Dampierre[6] (v. † 1106)
|  X Isabeau de Monthlery[7]
|  |
|  |→ Thibaud II de DAMPIERRE
|  |  x
|     |→Guy Ier († 1151), vicomte de Troyes, seigneur de Dampierre
|       X Helvide de Baudement
|       |
|       |→Guillaume Ier[8] († av. 1161), seigneur de Dampierre
|       |  X Ermengarde de Toucy
|       |  |
|       |  |→Guy II († 1216), connétable de Champagne, seigneur de Dampierre et de Bourbon
|       |     X Mahaut de Bourbon (v. 1164/69 † 1228)
|       |     |
|       |     |→Archambaud VIII de Bourbon (v. 1189 † 1242), seigneur de Bourbon
|       |     |  |
|       |     |  |→Maison de Bourbon-Dampierre
|       |     |
|       |     |→Guillaume II (ap. 1196 † 1231), seigneur de Dampierre
|       |     |  X Marguerite II, comtesse de Flandre et de Hainaut
|       |     |  |
|       |     |  |→ Gui de Dampierre (v. 1226 † 1305), comte de Flandre et margrave de Namur (Maison de Flandre-Dampierre)
|       |     |  |→ Jean Ier de DAMPIERRE, vicomte de Troyes
|       |     |  |  x
|       |     |  |  |
|       |     |  |  |→ Jean II de DAMPIERRE[-sur-Aube]
|       |     |  |  |  x
|       |     |  |  |  |
|       |     |  |  |  |→ Marguerite de DAMPIERRE[-sur-Aube]
|       |     |  |  |  |  x 1305 Gaucher VI de CHÂTILLON[-sur-Marne]
|       |     |  |  |  |  |
|       |     |  |  |  |  |→ Jean de CHÂTILLON, seigneur de Dampierre[-sur-Aube]
|       |     |  |  |  |     x Marie de Rollaincourt
|       |     |  |  |  |     |
|       |     |  |  |  |     |→ Hugues Ier de CHÂTILLON[-sur-Marne], Sgr.de Dampierre
|       |     |  |  |  |        x
|       |     |  |  |  |        |
|       |     |  |  |  |        |→ Jacques de CHÂTILLON[-sur-Marne], Sgr.de Dampierre
|       |     |  |  |  |           x
|       |     |  |  |  |           |
|       |     |  |  |  |           |→ Valéran de CHÂTILLON[-sur-Marne], Sgr.de Dampierre
|       |     |  |  |  |              x
|       |     |  |  |  |              |
|       |     |  |  |  |              |→ Marguerite de CHÂTILLON[-sur-Marne], dame de Dampierre[-sur-Aube], de Sompuis, et de Rollaincourt
|       |     |  |  |  |                 x Philippe de LANNOY
|       |
|       |→ Guy, évêque de Châlons-sur-Marne en 1163
|
|→ Hugues († 1082), évêque de Troyes

Succession des seigneurs de DampierreModifier

Maison de ChâtillonModifier

  • Jean IV de Châtillon († avant 1360), succède à sa mère en tant que seigneur de Dampierre. Il épouse Marie de Rolaincourt, dont il a trois enfants :
    • Jean de Châtillon († après 1368), qui suit.
    • Hugues de de Châtillon († entre 1382 et 1390), qui suit après son frère.
    • Marguerite de Châtillon, qui épouse Jean II Tyrel, seigneur de Poix et de Mareuil.
  • Jean V de Châtillon († après 1368), succède à son père en tant que seigneur de Dampierre. Il épouse Jeanne de Coucy, fille de Philippe de Coucy, vicomte de Meaux et de Jeanne Flamenc de Canny, mais ils n'ont pas de descendance.
  • Hugues de Châtillon († entre 1382 et 1390), succède à son frère en tant que seigneur de Dampierre. Il épouse Agnès de Sechelles, veuve de Jean Tyrel, seigneur de Poix, et fille de Mathieu de Sechelles, dont il a un enfant :
  • Jacques Ier de Châtillon († le à la bataille d'bataille d'Azincourt), succède à son père en tant que seigneur de Dampierre. Il devient amiral de France. Il épouse Jeanne de la Rivière, fille de Charles, seigneur de la Rivière et de Marguerite, dame d’Auneau et de Rochefort, dont il a trois enfants :
    • Jacques de Châtillon († après 1445), qui suit.
    • Valeran de Châtillon († après 1471), qui suit après son frère.
    • Isabelle de Châtillon, qui épouse Jean IV de Courtenay, seigneur de Champignelles, fils de Pierre III de Courtenay, seigneur de Champignelles et de Saint-Brisson, et de Jeanne Braque.
  • Jacques II de Châtillon († après 1445), succède à son père en tant que seigneur de Dampierre. Il épouse Jeanne Flotte, dame de Revel et de Montcresson, veuve d'Antoine d’Auvergne puis de François d’Aubichecourt, seigneur de Montcresson-lez-Montargis, fille d'Antoine Flotte, mais ils n'ont pas de descendance.
  • Valeran de Châtillon († après 1471), seigneur de Beauval, il succède à son frère en tant que seigneur de Dampierre. Il épouse Jeanne de Saveuse, fille de Bon de Savoise et de Catherine de Boubers, dont il a deux enfants :
    • Marguerite de Châtillon († vers 1500), qui suit.
    • Barbe de Châtillon († avant 1509). Dame de Beauval. Elle épouse Jean II de Soissons, seigneur de Moreuil et de Poix, fils de Valeran de Soissons, seigneur de Moreuil, et de Marguerite de Roye.
  • Marguerite de Châtillon († vers 1500), succède à son père en tant que dame de Dampierre. Elle épouse Philippe de Lannoy, seigneur de Willerval, fils de Gilbert II de Lannoy, seigneur de Willerval, et de Marie van Gistel, dont elle a au moins un fils :
    • Philippe de Lannoy, qui suit.

Maison de LannoyModifier

  • Philippe de Lannoy, succède à sa mère en tant que seigneur de Dampierre. En 1526, il vend Dampierre à Louis Picot, d'où les Picot de Dampierre.

Famille PicotModifier

La maison Picot est une famille originaire de Champagne, anoblie en 1496 par une charge de secrétaire du roi, acquéreur de la terre de Dampierre en 1526. Elle reçoit le titre de marquis en 1645, mais est éteinte en 1871. Auguste Marie Henri Picot de Dampierre, général de la Révolution française, est issu de cette famille.

Branche de Bourbon-DampierreModifier

Leur fils Louis Ier de Bourbon est ainsi la tige de la troisième maison de Bourbon.

ArbreModifier

 
Armes primitives de la maison de Bourbon-Dampierre éteinte
 
Armes de la première maison de Bourbon reprises par la maison de Bourbon-Dampierre éteinte
 Guy II de Dampierre (†  1216) connétable de Champagne vers 1170 : voir ci-dessus.
x Mahaut, dame de Bourbon († 1228)
|
|→Archambaud VIII le Grand[9](† 1242) sire de Bourbon en 1228.
|  |
|  |→Archambaud IX le Jeune († 1249), sire de Bourbon.
|     X Yolande de Châtillon[10], comtesse de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre
|     |
|     |→Mahaut II, dame de Bourbon († 1262)
|     |    x Eudes de Bourgogne († 1266)
|     |      |→maison capétienne de Bourgogne
|     |
|     |→Agnès, comtesse de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre († 1288)
|        x Jean de Bourgogne, sire de Charolais († 1267)
|          |→ Béatrice de Bourgogne
               x Robert de Clermont
               |→maison capétienne de Bourbon
|
|→Guillaume de Dampierre († 1242)
   x Marguerite II, comtesse de Flandre
   |→maison de Dampierre-Flandre

Branche de Flandre-DampierreModifier

Cette branche s'est éteinte en 1366.

  • Gui de Dampierre († le ), qui succède à son frère en tant que comte de Flandre. Il épouse Mahaut de Béthune, fille et héritière de Robert VII de Béthune, seigneur de Béthune, de Termonde, de Richebourg et de Warneton, et d'Elisabeth de Morialmez, dont il a huit enfants (1). Veuf, il épouse en secondes noces Isabelle de Luxembourg, fille d'Henri V de Luxembourg, duc de Luxembourg et de Marguerite de Bar, dont il a huit autres enfants (2). Il est la tige des comtes de Flandre issus de la maison de Dampierre.
    • (1) Robert de Flandre († le ), qui suit.
    • (1) Guillaume de Flandre († en 1311). Seigneur de Dendermonde et de Crèvecœur. Il épouse Alix de Clermont, vicomtesse de Châteaudun, dame de Mondoubleau, fille de Raoul II de Clermont, seigneur de Nesle et connétable de France, et d'Alix de Dreux-Beu, vicomtesse de Châteaudun, dont il a six enfants.
      • Guillaume de Flandre († en 1320). Il succède à son père comme seigneur de Dendermonde, et à sa mère comme vicomte de Châteaudun et Seigneur de Nesle-en-Picardie. Il épouse Maria von Vianden, héritière de Rumpst et Schorisse, fille de Philipp von Vianden Heer van Rumpst et de Marie de Cernay.
      • Jean de Flandre († dans une bataille le ). Il succède à son père comme seigneur de Crèvecœur et d'Arleux. Il épouse Béatrix de Châtillon, fille de Gui IV de Châtillon, comte de Saint-Pol et de Marie de Bretagne, dont il a six enfants.
        • Jean de Flandre († avant 1347), cité dans une charte de 1346.
        • Gui de Flandre († avant 1347), cité dans une charte de 1346.
        • Marie de Flandre († entre 1349 et 1355), qui épouse Ingelger Ier, seigneur d'Amboise et de Chevreuse, fils de Pierre Ier d'Amboise et de Jeanne, dame de Chevreuse et de Maurepas, dont elle a deux enfants.
        • Marguerite de Flandre († après 1387), qui épouse Guillaume de Craon, fils d'Amaury III, seigneur de Craon, et de Béatrix de Roucy, dont elle a quatre enfants.
        • Isabelle de Flandre († après 1387), citée dans une charte de 1346 et dans une autre de 1354.
        • Mathilde de Flandre, citée dans une charte de 1346 et dans une autre de 1354. Moniale franciscaine à Paris.
      • Gui de Flandre († après 1345), seigneur de Richebourg. Il épouse Marie d'Enghien, châtelaine de Gand, Vrouwe van Zotteghem, veuve d'Hugues V, seigneur d’Antoing et d'Epinoy, fille de Gérard II van Zotteghem, châtelain de Gand, Heer van Zotteghem, et de Marie van Gent, dont il a un enfant. Il épouse en secondes noces Béatrix van Putten, veuve d'Hugo van Zotteghem, Burchgraeve van Gent, Heer van Zotteghem, fille de Nikolaas IV, Heer van Putten, et d'Aleid van Strijen, dont il n'a pas de postérité.
        • Alix de Flandre († le ), dame de Richebourg. Elle épouse Jean Ier de Luxembourg, seigneur de Ligny, de Beauvoir et de Roussy, fils de Valeran II de Luxembourg, seigneur de Ligny, de Beauvoir et de Roussy, et de Guyotte, châtelaine de Lille, dont elle a dix enfants.
      • Marie de Flandre († le ), vicomtesse de Châteaudun (titre qu'elle a probablement vendu en 1340 au mari de sa nièce : Guillaume de Craon). Elle épouse Robert VII d'Auvergne, fils de Robert VI, comte d´Auvergne et de Boulogne, et de Beatrix de Montgascon, dont elle a sept enfants.
      • Isabelle de Flandre, dame de Brion. Elle n'a pas d'époux ni de descendance connu.
      • Jeanne de Flandre († après 1342), qui épouse Gerhard Heer van Diest, Borchgraeve van Antwerpen, fils d'Arnout V, Heer van Diest, Burggraaf van Antwerpen, et d'Isabelle de Mortagne, dont elle n'a pas de postérité. Elle épouse en secondes noces Otto van Kuyc, Heer van Mierlo en Zeelem, fils de Jan Ier van Kuyc, Heer van Merum en Neerloon et de Jutta von Nassau, dont elle n'a pas de postérité.
    • (1) Jean de Flandre († le ), évêque de Metz puis de Liège.
    • (1) Marguerite de Flandre († le ), qui épouse Jean Ier, duc de Brabant, fils d'Henri III de Brabant et d'Alix de Bourgogne, dont elle a quatre enfants.
    • (1) Baudouin de Flandre († en 1296), cité dans le Genealogia Comitum Flandriæ.
    • (1) Marie de Flandre († en 1297), citée dans le Genealogia Comitum Flandriæ. Elle épouse Wilhelm von Jülich (tué le à la bataille d’Aix-la-Chapelle), fils de Wilhelm IV, Graf von Jülich, et de Richardis van Gelre, puis Simon II, seigneur de Châteauvillain, fils de Jean Ier et de Jeanne, dont elle a cinq enfants (Jean II, Gui, Simon, Robert et Hugues).
    • (1) Béatrix de Flandre († le )), citée dans le Genealogia Comitum Flandriæ. Elle épouse Florent V, comte de Hollande, fils de Guillaume II de Hollande, roi d'Allemagne, et d'Elisabeth von Braunschweig.
    • (1) Philippe de Flandre († en en Italie). Il va guerroyer en Pouilles avec Charles Ier d'Anjou, roi de Naples et de Sicile, qui l'a fait commandant militaire de ses campagnes en Sicile. Il revient en Flandre en et devient régent pendant l'emprisonnement de son père. Il jure allégeance au roi de France Philippe IV le Bel à Lille en et négocie le traité d'athis-sur-orge. Il épouse Mathilde de Courtenay, comtesse de Chieti, dame de Pandy et de Neuvy, fille de Raoul de Courtenay, Seigneur d’Illiers, Comte de Chieti, et d'Alix de Montfort, comtesse de Bigorre (ce mariage a été arrangé par Charles Ier d'Anjou). Une fois veuf, il épouse en secondes noces Pernelle de Milly, comtesse de Loretta, veuve d'Étienne III de Sancerre, seigneur de Saint-Brisson et de Châtillon-sur-Loing, et de Guy de Vaudémont, fille de Geoffroy, Seigneur de Milly, sénéchal du royaume de Naples, et d'Eléonore.
    • (2) Marguerite de Flandre († 1331). Elle épouse Alexandre, Prince d'Écosse, fils d'Alexandre III, roi d'Écosse, et de Marguerite d'Angleterre. Elle épouse en secondes noces Renaud Ier, Comte de Gueldre, fils d'Otto II, Comte de Gueldre, et de Philippa de Dammartin.
    • (2) Jeanne de Flandre († 1296). Moniale à l'abbaye de Flines.
    • (2) Béatrix de Flandre († après 1307). Elle épouse Hugues II de Châtillon, fils de Gui III de Châtillon, comte de Saint-Pol et de Blois, et de Mathilde de Brabant, dont elle a deux enfants (Guy Ier de Blois-Châtillon et Jean).
    • (2) Jean de Flandre († 1329/1330). Il est d'abord fiancé avec Blanche de France, fille de Philippe III le Hardi, roi de France, et de Marie de Brabant. Il épouse en premières noces Marguerite de Clermont, fille de Robert de France, comte de Clermont et seigneur de Bourbon, et de Béatrix dame de Bourbon, qui mourut très rapidement sans avoir donné naissance à des enfants. Veuf, il épouse en secondes noces Marie d'Artois, fille de Philippe d’Artois, seigneur de Conches, et de Blanche de Bretagne, avec laquelle il eut onze enfants. Son père lui cède le titre de comtes de Namur. Il est la tige des comtes de Namur issus de la maison de Dampierre[11].
    • (2) Gui de Flandre († en ). Il est d'abord fiancé avec Marie de Mortagne, fille de Jean de Mortagne, châtelain de Tournai et seigneur de Mortagne, et de Marie de Conflans, mais les fiançailles sont annulées. Il épouse Marguerite de Lorraine, fille de Thiébaud II, duc de Lorraine, et d'Isabelle de Rumigny, mais n'a pas d'enfant.
    • (2) de Flandre († le ). Il épouse Margareta von Kleve, fille de Dietrich VIII, Graf von Kleve, et de Margareta von Habsburg-Kyburg, dont il a deux enfants :
      • Henri de Flandre († en 1366). Il épouse Margareta von Vianden, fille de Gottfried I, comte de Vianden, et d'Aleidis van Oudenaarde, dont il n'a pas d'enfant. Veuf, il épouse en secondes noces Philippa van Valkenburg, fille de Reinold, seigneur de Valkenburg et seigneur de Montjoie (Monschau en Allemagne), et de Maria van Boutershem, dont il n'a pas d'enfant. Il a un enfant illégitime d'une maîtresse inconnue :
        • Goswin, Heer van Rymerstech. Il a un enfant illégitime avec Marguerite de Pape :
          • Marguerite, qui épouse Jean Paris.
      • Marguerite de Flandre († le ), morte jeune.
    • (2) Isabelle de Flandre († 1323). Elle épouse Jean Ier de Fiennes, châtelain de Bourbourg et seigneur de Tingry, fils de Guillaume II de Fiennes et de Blanche de Brienne, dont elle a cinq enfants.
    • (2) Philippine de Flandre († le ). Elle est fiancée avec Édouard d'Angleterre, prince de Galles et futur roi d'Angleterre. Elle décède avant de pouvoir se marier.

ArbreModifier

Guy II de Dampierre, maréchal de Champagne
x Mahaut, dame de Bourbon (+1216)
|
|→Archambaud VIII le Grand, sire de Bourbon (+1242)
|  x
|  |
|  |→Maison de Bourbon-Dampierre
|→Guillaume de Dampierre (+1242) Guillaume II de Flandre
   x 1225 Marguerite II, comtesse de Flandre, de Hainaut de Namur
   |
   |→Guillaume III de Dampierre, co-comte de Flandre (v1227-1251)
   |  x Béatrice de Brabant (+1288)
   |
   |→Gui, comte de Namur (1263-1297), comte de Flandre (1278-+1304)
      x 1) 1246 Mathilde de Béthune (+1264)
      x 2) Isabelle de Luxembourg (+1298)
      |
      |→Robert III de Flandre dit Courteheuse, comte de Nevers puis comte de Flandre (1249-1222)
      |  x 1) 1265 Blanche d'Anjou (+1269)
      |  x 2) 1272 Yolande de Bourgogne (+1280)
      |  |
      |  |→Louis (1er), comte de Rethel et de Nevers (+1322)
      |  |  x Jeanne de Rethel, comtesse de Rethel
      |  |  |
      |  |  |→Louis Ier, comte de Flandre, de Rethel et de Nevers (1304-1346)
      |  |  |  x Marguerite de France (1310-1382)
      |  |  |  |
      |  |  |  |→Louis II de Mâle, comte de Flandre, de Nevers et de Rethel, puis comte de Bourgogne et d'Artois (1330-1384)
      |   |  |     x Marguerite de Brabant († 1368)
      |   |  |     |
      |   |  |     |→Marguerite III de Flandre, comtesse de Flandre, d'Artois, de Bourgogne, de Rethel et de Nevers (1350-1405)
      |   |  |        x Philippe II le Hardi, duc de Bourgogne
      |   |  |        |
      |   |  |        |→maison capétienne de Bourgogne
      |   |  |
      |   |  |→Jeanne de Flandre († 1374)
      |   |     x 1329 Jean de Montfort (1294-1345), comte de Monfort-l'Amaury et de Richmond (Angleterre), prétendant au duché de Bretagne
      |   |     |
      |   |     |→maison capétienne de Dreux
      |   |
      |   |→Robert de Flandre (+1331), comte de Marle
      |      x Jeanne de BRETAGNE (1296-1355), dame de Nogent-le-Rotrou
      |      |
      |      |→Pierre (Gilles - Guy) de Dampierre
      |         x Marie de Luxembourg-Ligny
      |
      |
      |→Jean († 1291), évêque de Metz (1279-1282) puis prince-évêque de Liège (1282-1291)
      |
      |→Marguerite (v. 1251-1285)
      |  x Jean Ier († 1294), duc de Brabant
      |  |
      |  |→maison de Hesse
      |
      |→Béatrice (v. 1260-1296)
      |  x Florent V, comte de Hollande et de Zélande
      |
      |→Jean Ier de Namur, comte ou marquis de Namur (v. 1266-1330)
         x 1) 1307 Marguerite de Clermont
         x 2) Marie d'Artois
         |
         |→comtes de Namur

Branche de Namur-DampierreModifier

Cette branche s'est éteinte en 1429.

  • Jean II de Namur († le ). Il succède à son père en 1330. Il n'a pas de mariage et de postérité.
  • Gui II de Namur († le ). Il succède à son frère en 1335. Il n'a pas de mariage et de postérité.
  • Philippe III de Namur († assassiné en à Famagouste). Il succède à son frère en 1336 alors qu'il se trouvait en Suède à la cour de sa sœur Blanche. Il partit ensuite vers l'Orient et débarqua dans l'île de Chypre où il se livra à de tels excès que les habitants de Famagouste le massacrèrent avec ses compagnons.
  • Jean III de Namur († le ). Il succède à son frère en 1418. Il épouse Anne d'Abcoude, fille de Sweder d'Abcoude, seigneur de Gaasbeek, Putte, Strijen, Wijk et Durstede, et d'Anna von Leiningen, dont il n'a pas d'enfant. Son luxe et ses dépenses mécontentèrent ses sujets, en raison des impôts et en 1421, criblé de dettes et privé d'héritier, il vend le comté de Namur en viager à Philippe le Bon, duc de Bourgogne. Toutefois, il a trois enfants illégitimes de mères inconnues :
    • Catherine de Namur, qui épouse Jean dit Bureal de Juppleu, seigneur de Gesves.
    • Philippe Ier] de Namur († en 1450). Seigneur de Dhuy et de Bayart. Il épouse Marie de Dongelberg, fille de Jean de Dongelberg, seigneur de Longchamp, d'où descendance.
    • Jeande Namur († avant 1505). Seigneur de Trivières. Il épouse en premières noces Marguerite de Barbançon dite de Donstienne, veuve de Léon de Sart, fille de Guy de Barbançon et de Marie de Roisin, d'où descendance. En secondes noces, il se marie avec Jeanne d'Emeries, fille de Jean d'Emeries.

Branche de Dampierre-Saint-DizierModifier

Cette branche s'est éteinte en 1401.

  • Guillaume de Dampierre (né en 1258 - † après 1314), succède à son père, Jean Ier de Dampierre, en tant que seigneur de Saint-Dizier, d'Eureville, d'Humbécourt et d'Aurainville. Il épouse Jeanne de Salins (ou de Chalon, de Bourgogne), fille d’Étienne de Chalon/de Salins le Sourd, seigneur de Rouvres, de Montenot et de St-Laurent-la-Roche, et de Jeanne, dame de Vignory, dont il a six enfants. Veuf, il épouse en secondes noces Marie d'Aspremont, fille de Geoffroy III, seigneur d'Aspremont et d'Isabelle de Quiévrain, dont il a un enfant
    • Étienne de Saint-Dizier († en ), seigneur de Saint-Laurent-La Roche, de Montenot, d'Augisey, d'Agessaux et de Saint-Agnès. Il épouse en 1319 Huguette de Vienne, fille d'Henri de Vienne, seigneur de Sainte-Croix, et de Marguerite de Bellevesvre, dame de Chay, dont il a un enfant. Il a été assassiné à la suite d'un complot mené par sa femme, Huguette de Vienne, remariée en 1337 à Philippe II ou III de Vienne de Ruffey, fils d'Hugues V de Vienne et grand-oncle de Guillaume (cf. Sainte-Croix > Pagny, Seurre)[12].
      • Béraud de Saint-Dizier († en 1342). Il est fiancé à Béatrix de Chalon, fille de Jean II, comte d'Auxerre et de Tonnerre et d'Alix de Bourgogne, dame de Montfleur, mais le contrat est rompu peu de temps après.
    • Guillaume de Saint-Dizier († avant 1362), seigneur d'Alièze.
    • Jean de Saint-Dizier († après 1327), qui suit.
    • Robert de Saint-Dizier, seigneur de Valenpoullier[13]. Il devient chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem
    • Jeanne de Saint-Dizier († en 1343). Elle épouse en premières noces Hugonin de Villars, puis en secondes noces Aymon de Montferrand, seigneur de La Sarraz, mais elle n'a pas de postérité.
    • Isabelle de Saint-Dizier († avant 1368). Dame d'Urville/d'Orville/d'Eurville, d'Humb(r)ecourt, de Rouvres et de Montenot[14],[15]. Elle épouse Ame de Blâmont, seigneur de Deneuvre, fils d'Henri Ier, seigneur de Blâmont, et de Kunigunde von Leiningen (Cunégonde de Linange), dont elle a trois enfants ([15], p. 147 à 152).
    • Geoffroy de Saint-Dizier (fils de Marie d'Aspremont ; † le à la bataille de Poitiers). Il épouse Isabelle de Châtillon, dame de Roche-sur-Marne, et devient seigneur de Roche-sur-Marne, dont il a quatre enfants :
      • Henri de Saint-Dizier († le ). Il succède à ses parents en tant que seigneur de Roche-sur-Marne. Il épouse Marguerite de Joinville, dame de la Fauche, fille d'Ogier de Joinville (petit-fils de Simon de Joinville, cousin germain du chroniqueur), seigneur d'Effincourt, et de Marguerite de Beaupré, dont il a une fille :
        • Jeanne de Saint-Dizier († après le ). Elle épouse en premières noces Guillaume de Grandson, en secondes noces Jacques de Vergy, en troisièmes noces son beau-frère Gaucher de Savoisy (dont elle a un fils) et en quatrièmes noces Ferry de Chardoigne.
      • Guillaume de Roche († après 1366).
      • Jean de Saint-Dizier († le ), évêque de Verdun.
      • Une fille dont le nom est inconnu, moniale à l'abbaye Notre-Dame de Soissons
  • Jean Ier de Saint-Dizier († après 1327), succède à son père. Seigneur de Saint-Dizier, de Vignory et de l'Ecluse. Il épouse Alix de Nesle d'Offémont, fille de Gui de Clermont, dit de Nesle, seigneur d'Offémont et maréchal de France, et de Marguerite de Mello, dont il a trois enfants :
    • Jean de Saint-Dizier († entre 1367 et 1373), qui suit.
    • Isabelle de de Saint-Dizier († le ). Dame de Montemois. Elle épouse Jean le Mercier, puis, veuve, en secondes noces Jean de Châtillon, seigneur de Gandelus et de Dury, fils de Jean de Châtillon, seigneur de Châtillon, de Gandelus, de Troissy et de Marigny, et d’Éléonore de Roye, dame de la Ferté en Ponthieu, dont elle n'a pas de postérité.
    • Jeanne de Saint-Dizier. Elle épouse Jean le Mercier, seigneur de Noviant-au-Pré, dont elle n'a pas de postérité.
  • Jean II de Saint-Dizier († entre 1367 et 1373), succède à son père en tant que seigneur de Saint-Dizier et de Vignory. Il épouse Marie de Bar-Pierrepont, fille d’Érard de Bar, seigneur de Pierrepont, et d'Isabelle de Lorraine, dont il a un enfant :
    • Édouard de Saint-Dizier († le ), qui suit.
  • Édouard de Saint-Dizier († le ), succède à son père en tant que seigneur de Saint-Dizier, de Vignory et de Veuilly. Il épouse Jeanne de Vienne, veuve de Jean, seigneur de Rougemont, et fille de Henri de Vienne, seigneur de Mirebel, et de Marguerite de Bauffremont, dont il n'a pas de postérité.

Après la mort d’Édouard, sa succession est disputée entre sa veuve, les nièces de sa mère, les descendants de sa grande-tante paternelle Isabelle, et sa cousine au deuxième degré Jeanne de Saint-Dizier. Jean IV de Vergy parviendra à hériter de la majeure partie de cette succession et s'intitulera seigneur de Saint-Dizier.

Notes et référencesModifier

  1. Nicolas Louis Achaintre, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de Bourbon, vol. 1, éd. Didot, 1825, p. 30
  2. Medieval Lands : branche de Dampierre
  3. Edouard de Saint Phalle, Héraldique et Généalogie 1999, page 399.
  4. Medieval Lands : branche de Bourbon
  5. Medieval Lands : branche de Flandre
  6. Généalogie de Thibaut de Dampierre sur le site Medieval Lands
  7. Généalogie de Elisabeth de Monthlery, fille de Milon le Grand de Montlhéry sur le site Medieval Lands
  8. Généalogie de Guillaume Ier sur le site Medieval Lands
  9. Généalogie d'Atchambaud le Grand sur le site Medieval Lands
  10. Généalogie de Yolande de Châtillon sur le site Medieval Lands
  11. Medieval Lands : branche de Namur
  12. « Du rôle du bijou et du vêtement dans la noblesse française médiévale (xive siècle), par Michelle Bubenicek : Le seigneur et la soie, le cas Étienne de Saint-Dizier (v. 1328-1330) », sur Marquer la prééminence sociale, dir. Jean-Philippe Genet et Ennio Igor Mineo, Editions de la Sorbonne, 2014
  13. « Valempoulières », sur CEGFC (Centre d'Entraide généalogique de Franche-Comté), d'après le Dictionnaire des communes de la Franche-Comté, d'Alphonse Rousset, chez Bintot, à Besançon, 1858
  14. Orville et Humbécourt viennent des St-Dizier ; Rouvres est dit devant ou devers Bar (-sur-Aube) (héritage des Vignory) ; Montenot est dit -les-Salins.
  15. a et b « Les sires de Blâmont, p. 76-192, par le comte Edmond de Martimprey de Romécourt : Fiefs des Dampierre-St-Dizier transmis aux Blâmont : p. 146 et 152-153 », sur Mémoires de la Société d'Archéologie lorraine, vol. 18, 3e série, chez René Wiener, à Nancy, 1890

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier