Ithier III de Toucy

Ithier III de Toucy
Image illustrative de l'article Ithier III de Toucy
Blason de la Maison de Toucy
De gueules, à trois pals de vair, au chef d'or chargé de quatre merlettes de gueules.

Titre Seigneur de Toucy
(avant 1110 - c. 1147)
Prédécesseur Narjot Ier de Toucy
Successeur Narjot II de Toucy
Allégeance Duché de Bourgogne
Biographie
Dynastie Maison de Toucy
Naissance c. 1100
Décès c. 1147
Père Narjot Ier de Toucy
Mère Ermengarde de Cravant
Conjoint Élisabeth de Joigny
Enfants Narjot II de Toucy
Sare de Toucy
Guy de Toucy
Ithier de Toucy
Ermengarde de Toucy
Madeleine de Toucy
Jean de Toucy

Ithier III de Toucy ou Itier III de Toucy (né vers 1100 - † vers 1147) est seigneur de Toucy au milieu du XIIe siècle. Il est le fils de Narjot Ier de Toucy, seigneur de Toucy, et de son épouse Ermengarde de Cravant.

BiographieModifier

Il devient seigneur de Toucy, de Bazarnes, de Saint-Fargeau et de Puisaye vers 1110 lors du décès de son père Narjot Ier de Toucy[1]. Toutefois, étant trop jeune, la seigneurie est administrée par son beau-frère Hugues de Cosne, dit le Manceau, époux de sa sœur Béatrix de Toucy.

En 1134, il fait un don, avec le consentement de sa mère et de son frère Étienne, à l'abbaye de Crisenon[2].

Vers 1147, il donne pour le repos de son âme et de celles de ses parents, du consentement de sa femme Élisabeth, à l’abbaye des Roches, dont Geoffroy son neveu est l’abbé, le droit de pâturage et le droit de panage pour les porcs dans tous ses bois de la Puisaye[2]

En 1147, il décide de prendre part à la deuxième croisade[3]. Avant son départ, il fait des dons aux abbayes de Crisenon et de Pontigny[1]. Il décède peu après, probablement en Terre Sainte[1].

Mariage et enfantsModifier

Vers 1130, il épouse Élisabeth de Joigny, dame de Champlay, probablement la fille de Renard III, comte de Joigny, et de sa première épouse Wandalmode de Beaujeu, dont il a sept enfants :

Une fois veuve, Élisabeth de Joigny épouse en secondes noces Eudes de Pougy, seigneur de Pougy, dont elle a trois autres enfants.

SourceModifier

  • Ernest Petit, Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne, 1889.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Foundation for Medieval Genealogy.
  2. a et b L'abbé Jean Lebeuf, Mémoires concernant l’histoire ecclésiastique et civile d’Auxerre, 1743.
  3. Ernest Petit, Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne, Tome 3, 1889, page 63.