Portail:Comté de Champagne

Blason des comtes de Champagne


Passe avant le meilleur.

Il y a actuellement 555 articles liés au portail

Le comté de Champagne est né de l'union des comtés de Troyes et de Meaux au début du XIIe siècle.

Il s'étale sur les actuels départements de l'Aube, de la Haute-Marne, de la Marne, des Ardennes ainsi qu'une partie de la Seine-et-Marne, de l'Aisne et de l'Yonne.

Il est réuni au domaine royal suite au mariage prononcé le entre Jeanne de Navarre et l'héritier du trône Philippe le Bel, prince de seize ans qui accède au trône de France l'année suivante.

Lumière sur…
Représentation de Blanche de Navarre dans le Liber Genealogiae Regum Hispaniae d'Alphonse de Carthagène, xve siècle.

Blanche de Navarre, née en 1177 et morte en 1229, est comtesse puis régente de Champagne pendant la minorité de son fils Thibaut au début du XIIIe siècle. Elle est la fille du roi de Navarre Sanche VI le Sage et de son épouse Sancha de Castille.

En 1199, elle épouse le comte Thibaut III et devient comtesse-consort de Champagne, mais il meurt deux ans plus tard et la laisse veuve avec une fille âgée d'un an et enceinte de leur second enfant. Elle s'empresse alors d'obtenir le soutien du roi Philippe II Auguste au prix de sévères conditions, mais également celui de ses autres suzerains, l’archevêque de Reims Guillaume aux Blanches Mains et le duc Eudes III de Bourgogne. Elle est de retour peu après à Troyes, où elle met au monde le futur Thibaut IV de Champagne. Quelques mois plus tard, le pape Innocent III prend également sous sa protection la jeune veuve ainsi que ses enfants.

Les années qui suivent, Blanche s'efforce d'assurer son pouvoir ainsi que la légitimité de son fils, jusqu'en 1213 où un de ses vassaux, Érard de Brienne, seigneur de Ramerupt et de Venizy, projette de prendre la croix et de partir en Terre sainte auprès de son cousin le roi de Jérusalem Jean de Brienne afin d'épouser une fille d'un précédent comte de Champagne et de revendiquer en son nom le comté de Champagne aux dépens de Blanche et de son fils.

N'ayant pu empêcher ce projet, Blanche cherche à se faire confirmer les faveurs royales, renforce la défense de son comté et demande à ses vassaux de renouveler leur allégeance envers elle et son fils. Malgré tous ses efforts, Érard et sa nouvelle épouse, Philippa de Champagne, rentrent en Champagne et clament leur droit sur le comté. Blanche les assiège aussitôt au château de Noyers où ils se sont installés, mais en vain et doit lever le siège. S'ensuit alors une période de plusieurs années de guerres et de trêves, appelée guerre de succession de Champagne, jusqu'en 1218 où une coalition entre Blanche, le duc de Bourgogne et le comte de Bar réduit un par un les principaux partisans d'Érard, puis prend et brûle la ville de Nancy, siège du duc de Lorraine, son soutien le plus puissant. Érard se voit alors forcé à la paix et à signer une trêve de quatre années avant d'abandonner finalement toutes prétentions en échange d'une lourde indemnité.

Thibaut atteint quelques années plus tard sa majorité et se charge de diriger le comté de Champagne par lui-même, laissant à Blanche la gestion de son douaire. Elle fonde ainsi l'abbaye de femmes d'Argensolles, de l'ordre de Cîteaux, où elle semble s'être retirée par la suite et où elle se fait inhumer après sa mort qui survient en .

Autres articles sélectionnés au sein du portail Comté de Champagne

Articles récents

Article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Eustache II de Conflans »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
Le saviez-vous ?
Sélection d'articles

Comtes de Troyes et de de Meaux :

Comtes de Troyes :

Comtes de Meaux :

Comtes de Champagne :

Principales familles nobles de Champagne