Marie de Bourbon-Dampierre

Marie de Bourbon-Dampierre, née en 1220, morte en 1274, est une dame de haut lignage issue des maisons de Dampierre et de Bourbon. Par son mariage, elle entre dans la famille des comtes de Dreux, branche cadette de la maison royale capétienne.

Marie de Bourbon-Dampierre
Image dans Infobox.
Marie de Bourbon-Dampierre
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Environ Jean Ier de Dreux (environ depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Robert IV de Dreux
Yolande of Dreux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

FiliationModifier

Marie de Bourbon-Dampierre est la fille de Béatrice de Montluçon et d'Archambaud VIII de Bourbon-Dampierre dit « Archambaud le Grand », héritier de la seigneurie de Bourbon par sa mère Mathilde de Bourbon[1],[2]. Cette seigneurie de Bourbon, possession de la maison dite désormais « de Bourbon-Dampierre », sera transmise deux fois par les femmes (par extinction des mâles[3]) et aboutira à la lignée des Bourbon qui accédera au trône de France[4].

Mariage et descendanceModifier

Marie de Bourbon-Dampierre épouse en 1240 Jean Ier de Dreux (1215-† 1249), quatrième comte de Dreux et de Braine. Elle entre de ce fait dans la famille capétienne, plus ancienne maison royale de France et d'Europe, les comtes de Dreux étant issus de Robert Ier, fils du roi de France Louis VI le Gros.

De ce mariage naissent :

  1. Robert IV (1241-† 1282), cinquième comte de Dreux et de Montfort. D'où postérité.
  2. Yolande (1243-† ap. 1304), comtesse de Braine, mariée en premières noces à Amaury II († 1269), seigneur de Craon, puis à Jean de Trie († 1304), comte de Dammartin
  3. Jean (1245-† ap. 1275), templier.

Décès, sépulture et représentationModifier

Elle meurt en 1274 et est enterrée près du cœur de son mari à l'église abbatiale Saint-Yved de Braine, nécropole princière des comtes de Dreux.

Son gisant, de cuivre émaillé, est représenté au XVIIIe siècle dans la collection des dessins de François Roger de Gaignières sur les gisants de sang royal de France[5].

Notes et référencesModifier

  1. Mathilde de Bourbon est également connue sous le prénom de Mahaut ou encore Marguerite de Bourbon.
  2. Mère d'Archambault et grand-mère de Marie de Bourbon-Dampierre, Mathilde de Bourbon est la seule héritière de la seigneurie de Bourbon qui s'est éteinte dans les mâles en 1169. Elle l'apporte en mariage à Guy II de Dampierre en 1196. C'est l'origine de la maison « de Bourbon-Dampierre ».
  3. Cf. Liste des seigneurs puis ducs de Bourbon.
  4. En la personne du roi Henri IV.
  5. Tombeaux des princes et princesses du sang royal de France, folio 78 ([1])

Voir aussiModifier

Bibliographie complémentaireModifier

  • Michel Bur, « Une célébration sélective de la parentèle. Le tombeau de Marie de Dreux à Saint-Yved de Braine, XIIIe siècle », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 135, no 2,‎ , p. 301–318 (DOI 10.3406/crai.1991.14973, lire en ligne).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier