Liste des seigneurs puis princes de Joinville

page de liste de Wikipédia

La liste des seigneurs puis princes de Joinville recense les titulaires de la seigneurie de Joinville, érigée en principauté en 1551 par le roi de France Henri II pour la famille Guise. La principauté de Joinville se situait en Champagne, dans l’actuelle Haute-Marne.

D'azur aux trois broyes d'or liées d'argent, au chef d'argent chargé d'un lion issant de gueules

Seigneurs de Joinville (Barons)Modifier

Les Vaux-JoinvilleModifier

Naissance Décès Nom Titres Remarques
vers 1020 vers 1060 Etienne de Vaux - Fondateur de la dynastie, premier seigneur connu, il fit construire le château de Joinville
- 1080 Geoffroy Ier - -
- 1096 Geoffroy II - -
- 1128 Roger - -
- 1184 Geoffroy III Sénéchal de Champagne Titre devenu héréditaire
- 1197 Geoffroy IV Sénéchal de Champagne Mort en Terre Sainte
- 1204 Geoffroy V Sénéchal de Champagne Mort en Terre Sainte - ses armes sont celles de la ville de Joinville aujourd’hui

Fin de la ligne mâle directe

Naissance Décès Nom Titres Remarques
- 1233 Simon - Second fils de Geoffroy IV
1224 1317 Jean sénéchal de Champagne Historien de Saint-Louis
1265 1343 Anseau Sénéchal de Champagne Marié à Marguerite de Vaudémont
- 1386 Henri comte de Vaudémont Sénéchal de Champagne, sans postérité mâle, sa fille Marguerite épouse Ferry, second fils du duc de Lorraine, qui devient Seigneur de Joinville et comte de Vaudémont

Fin de la deuxième ligne mâle

Les Vaux – Joinville – Lorraine - GuiseModifier

Naissance Décès Nom Titres Remarques
1368 1415 Ferry Ier comte de Vaudémont Mort à la bataille d’Azincourt
1394 1447 Antoine comte de Vaudémont et d'Harcourt -
1428 1470 Ferry II comte de Vaudémont et d'Harcourt -
- 1476 Nicolas seigneur de Joinville et de Bauffremont fils cadet du précédent. Son frère aîné lui succède
1451 1508 René Duc de Lorraine Hérite du duché de Lorraine
1496 1550 Claude titré duc de Guise par le roi Fils puîné du duc de Lorraine. Il reçoit toutes les possessions françaises de son père. Son frère aîné Antoine est duc de Lorraine. il fait construire à Joinville le château du Grand Jardin.

Princes de JoinvilleModifier

Les GuiseModifier

La seigneurie de Joinville est érigée en Principauté par Henri II en 1551

Période Nom Titres Remarques
1551-1563 François de Guise duc de Guise Combat Charles-Quint. Ordonne le massacre de Wassy
1563[Lien à corriger]-1588 Henri de Guise duc de Guise Dit « le Balafré », assassiné à Blois par la garde d’Henri III
1588-1640 Charles de Guise duc de Guise Épouse Henriette Catherine de Joyeuse, veuve d'Henri de Bourbon, duc de Montpensier
1640-1641 Henri II de Guise duc de Guise En 1641, mise sous séquestre de la principauté par Louis XIII qui en fait don à Henriette de Joyeuse, épouse de Charles de Guise
1642[Lien à corriger]-1654 Henriette Catherine de Joyeuse duchesse de Joyeuse Rétablie dans la principauté en 1642 par Louis XIII, elle fait en 1654 don de la principauté à son fils Louis[1]
1654 Louis de Guise-Joyeuese duc de Joyeuse et d'Angoulême Fils de Charles et d'Henriette Catherine de Joyeuse
1654-1671 Louis Joseph duc de Guise [2]
1671-1675 François Joseph de Guise duc de Guise Meurt à 5 ans en 1675. La principauté revient à Marie, fille de Charles de Guise et d’Henriette-Catherine de Joyeuse
1675-1688 Marie de Guise duchesse de Guise Elle meurt sans postérité et lègue la principauté à Anne-Marie-Louise d'Orléans « La Grande Mademoiselle », sa nièce, du premier mariage de sa mère Henriette, avec Henri de Bourbon

Les OrléansModifier

Titularité Nom Titres Remarques
1688-1693 Anne-Marie-Louise d'Orléans Duchesse de Montpensier Pendant la Fronde, fait tirer le canon du haut des remparts de la Bastille sur les troupes de son cousin Louis XIV. Elle meurt sans postérité. Elle lègue la principauté à Philippe, duc d’Orléans, frère de Louis XIV
1693-1701 Philippe de France duc d'Orléans -
1701-1723 Philippe II duc d’Orléans Régent, pendant la minorité de Louis XV
1723-1752 Louis d'Orléans duc d’Orléans -
1752-1785 Louis-Philippe duc d’Orléans -
1785-1793 Louis Philippe Joseph d'Orléans duc d’Orléans Dit « Philippe Égalité » - A épousé la cause révolutionnaire en 1789. A voté la mort de son cousin, le roi Louis XVI (Voir les choix de Philippe Égalité, député de Paris dans Résultat par département du scrutin sur les quatre questions posées lors du procès de Louis XVI). Périt sur l'échafaud en 1793.
1793[Lien à corriger]-1818 Louis-Philippe roi des Français Louis-Philippe, duc d’Orléans, devient Louis-Philippe Ier, roi des Français en 1830
1818-1900 François d'Orléans prince de Joinville Fils du précédent; rapatrie les cendres de Napoléon Ier à Paris

Château et collégiale Saint Laurent de JoinvilleModifier

Au XIe siècle, Etienne de Vaux fit construire un château-fort sur la colline surplombant le bourg. Au siècle suivant, son descendant, Geoffroy de Joinville fit construire dans l'enceinte du château une église qui devint la collégiale Saint Laurent. Jusqu'au XVIIe siècle, la collégiale Saint Laurent servit de sépulture aux seigneurs, puis princes de Joinville. À la Révolution, le château d'en haut et la collégiale Saint Laurent furent détruits.

Sont encore visibles à Joinville le château du Grand Jardin, édifié au XVIe siècle par Claude de Lorraine, 1er duc de Guise, sa chapelle, son parc, et la sépulture des anciens seigneurs de Joinville, dont les ossements furent rassemblés en 1841 dans le cimetière communal[3].

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. Jean Joinville (sire de), Mémoires de Jean sire de Joinville; ou, Histoire et chronique eu très-chrétien roi Saint Louis, Firmin Didot frères, fils et cie., (lire en ligne)
  2. Jean Joinville (sire de), Mémoires de Jean sire de Joinville; ou, Histoire et chronique eu très-chrétien roi Saint Louis, Firmin Didot frères, fils et cie., (lire en ligne)
  3. Marie-Christine Pénin, « Collégiale Saint Laurent de Joinville », sur Tombes-sépultures.com, (consulté le 21 avril 2020)

Voir aussiModifier

Article connexeModifier