Archambaud IX de Bourbon

Archambaud IX de Bourbon dit le Jeune, né en 1212 et mort à Chypre le , est seigneur de Bourbon, Dampierre, Saint-Just et Saint-Dizier.

BiographieModifier

Issu de la famille de Bourbon-Dampierre, Archambaud IX de Bourbon est né du remariage d'Archambaud VIII de Bourbon dit le Grand (v. 1197-1242) avec Béatrice de Montluçon.

En 1242 Archambaud IX fit remise aux bourgeois de Moulins de la rente annuelle, mais il leur imposa, en échange, une « taxe de bourgeoisie », qui variait de deux à six sols par tête, suivant la position de fortune des contribuables.[1]

En 1248, il accompagne le roi Saint-Louis vers l'Égypte (septième croisade). La flotte fait escale à Chypre où une épidémie se déclare, faisant de nombreuses victimes parmi les croisés dont Archambaud de Bourbon, qui meurt le , à l'âge de 44 ans[2].

DescendanceModifier

Il épouse Yolande de Châtillon-Nevers[3] (v. 1215-1254). Ensemble ils auront deux filles :

Notes et référencesModifier

  1. Faure Henry, Histoire de Moulins, Xe siecle-1830, Moulins, Crepin-Leblond, (lire en ligne), Page 9
  2. Alice Saunier-Seité, Les Courtenay, Éditions France-Empire, 1998 (ISBN 2-7048-0845-7), p. 94
  3. Héritière par son père, Guy de Châtillon, comte de Saint-Pol, des seigneuries de Monjai, de Thorigny et de Broigny ; et par sa mère, Agnès de Donzi des comtés de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre ainsi que des seigneuries de Donzi et de Saint-Aignan.

BibliographieModifier

  • André Leguai, Histoire du Bourbonnais (« Que sais-je ? », n° 862), Paris, Presses universitaires de France, 1960.
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill Leyde 1889, réédition 1966, Volume II, chapitre II « France et Monaco » e) États féodaux, § 84 « Seigneurie, puis baronnie et plus tard duché de Bourbon », p.  143 et tableau généalogique no 42, p. 144.

Voir aussiModifier