Ouvrir le menu principal

UCI World Tour féminin

compétition de cyclisme féminin (2016-)
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la compétition féminine. Pour la compétition masculine, voir UCI World Tour.
UCI World Tour féminin
Logo de l'UCI World Tour féminin
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 2016
Édition 4 (en 2019)
Périodicité Annuelle

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten
Drapeau : Italie Sofia Bertizzolo (jeune)
Drapeau : Pays-Bas Boels Dolmans (équipe)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
UCI World Tour féminin 2019

L'UCI World Tour féminin (UCI Women's WorldTour en anglais) est une série de courses de cyclisme sur route, géré par l'Union cycliste internationale (UCI). Il remplace la Coupe du monde de cyclisme sur route féminine, qui était organisée de 1998 à 2015.

Les formations invitées à cette série de courses sont les 20 meilleures équipes féminines. En outre, l'organisateur de chaque épreuve a la possibilité d'augmenter le nombre de participants avec des invitations. Le but de la série de courses est une plus grande professionnalisation du cyclisme féminin, sous le même modèle que son homologue masculin. Les épreuves World Tour attribuent une importante partie des points au classement mondial UCI féminin, calculé chaque saison pour classer l'ensemble des coureuses.

HistoireModifier

 
La leader de l'UCI World Tour féminin porte ce maillot

Afin de développer la couverture du cyclisme féminin, l'UCI tient un sommet en décembre 2014 avec le groupe de travail du cyclisme féminin (UCI Women's Teams Working Group) et les équipes féminines UCI. La compétition précédente, la Coupe du monde féminine, était limitée à dix courses d'un jour, alors que le World Tour féminin va permettre une augmentation par trois du nombre total de jours de course[1],[2].

Un classement par équipe unique est calculé pour 2016, mais il sera divisé sur deux niveaux à partir de 2017. La première division sera composée de 10 équipes qui, comme leurs homologues masculins, doivent obligatoirement participer à tous les événements World Tour. Le deuxième niveau est similaire aux équipes continentales professionnelles chez les hommes, les équipes peuvent bénéficier d'invitations pour compléter la liste de départ. Pour la première année, la sélection des équipes est basé sur le classement par équipes UCI, mais la proposition n'exclut pas la recherche d'autres critères pour les années suivantes[3].

Une exigence de la série est que toutes les manches doivent être diffusées à la télévision en direct ou en streaming, les organisateurs de course s'engageant également à créer des pages sur les différents médias (twitter/facebook) pour chaque événement en anglais et/ou français[4][5].

Pour les courses d'un jour, les équipes doivent être composées de quatre à six coureuses et pour les courses par étapes de cinq à huit coureuses[6]. Les primes minimums sont fixées à 5 130  pour les courses d'un jour ou les contre-la-montre et 2 565  par jour pour une course par étapes.

Contrairement à la Coupe du monde qui n'incluait que des courses sur une journée, le World Tour féminin comprend également des courses par étapes, augmentant le nombre total de jours de course entre 30 et 35. Les organisateurs peuvent également augmenter la distance maximale qui passe de 130 km à 140 km pour une course d'un jour et la distance moyenne des étapes de course par étapes qui passe de 100 à 120 km. Ils sont également autorisés à demander une dispense spéciale pour avoir de plus longues étapes[6].

Les distances maximales sont rallongées à partir de l'édition 2017[7].

CoursesModifier

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier