Coryn Labecki

cycliste américaine
(Redirigé depuis Coryn Rivera)
Coryn Labecki
2018 Women's Tour stage 3 021 Coryn Rivera race leader (1).JPG
Informations
Noms officiels
Coryn Rivera, Coryn LabeckiVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes non-UCI
Équipes UCI
Principales victoires

Coryn Labecki (née Rivera le ) est une coureuse cycliste professionnelle américaine. Elle a des résultats exceptionnels durant sa jeunesse avec 68 titres de championne des États-Unis toutes disciplines confondues. Chez les élites, elle se révèle véritablement en 2017 avec des victoires sur le Trofeo Alfredo Binda, RideLondon-Classique et surtout le Tour des Flandres. En 2018, elle devient championne des États-Unis sur route et remporte The Women's Tour. C'est une sprinteuse légère, capable d'obtenir de bons résultats sur des parcours difficiles.

BiographieModifier

Les parents de Coryn Rivera ont immigré aux États-Unis en provenance des Philippines[1]. Son père participe à des courses de motocross dans son pays d'origine. Une fois arrivée aux États-Unis, il participe à des courses de motos et de VTT. En raison de blessures, il passe finalement au cyclisme sur route. Coryn Rivera participe à des randonnées en tandem avec son père. À l'âge de onze ans, elle se lance pour la première fois dans une course de vélo, qu'elle remporte[2].

Au total, elle gagne 68 titres dans les catégories jeunes, que ce soit sur route, piste, VTT ou cyclo-cross[3]. Elle est rapide au sprint et brille particulièrement sur les critériums[4],[5].

En 2015, elle remporte les quatrième et cinquième étapes de la Redlands Bicycle Classic. Sur le Tour de Thuringe, Coryn Rivera est quatrième de la troisième étape secteur b qui se termine dans le mur de Meerane. Elle prend ensuite la bonne échappée lors de la cinquième étape et s'impose au sprint[6].

Premier succès international (2016)Modifier

Sur le Tour de Thuringe 2016, Coryn Rivera se classe troisième du sprint de la première étape derrière Marianne Vos et Lisa Brennauer[7],[8]. Sur la troisième étape, une première échappée constituée d'Alexis Ryan et de Coryn Rivera part après le premier prix de la montagne. Elles se font cependant rapidement reprendre par le peloton. La deuxième se classe septième de l'étape[9]. Elle est encore quatrième de la cinquième étape puis huitième le lendemain[10]. Sur la dernière étape, une échappée se forme avec Coryn Rivera, Moniek Tenniglo, Amy Pieters, Tatiana Guderzo, Nicole Hanselmann et Rachel Neylan. L'écart monte rapidement à deux minutes. Alors que le groupe de tête voit le peloton revenir rapidement sur lui, Coryn Rivera et Amy Pieters se joue la victoire au sprint. L'Américaine devance la Néerlandaise de peu. Elle est dixième du classement général final[11].

Tour des Flandre et Trofeo Binda (2017)Modifier

 
À la Flèche wallonne

Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Coryn Rivera fait partie du groupe de tête dans la dernière ascension. Le groupe est repris. Ensuite, la formation Sunweb et Ellen van Dijk en particulier mène le peloton. La victoire se joue au sprint. Ellen van Dijk lance le sprint pour Coryn Rivera. Elle mène le sprint de bout en bout et s'impose[12],[13]. Sur Gand-Wevelgem, Coryn Rivera confirme sa bonne forme du moment en se classant troisième du sprint[14]. Au Tour des Flandres, un groupe de quatre échappée comprenant Elisa Longo Borghini, Anna van der Breggen, Annemiek van Vleuten et Katarzyna Niewiadoma a une trentaine de secondes d'avance à dix kilomètres de l'arrivée. Grâce au travail d'Ellen van Dijk, elles sont reprises sous la flamme rouge. Coryn Rivera s'impose au sprint et prend la tête du classement World Tour[15],[16].

À l'Amstel Gold Race, elle fait partie de la tête de la course durant toute l'épreuve. Sur la dernière ascension du Cauberg, elle est distancée et se classe sixième[17],[18],[19]. À la Flèche wallonne, elle ne suit pas l'attaque de Deignan, Van der Breggen et Niewiadoma et prend la septième place[20],[21]. Au Tour de Californie, Coryn Rivera est huitième et septième des deux premières étapes qui sont montagneuses. Elle remporte ensuite au sprint la troisième étape avant de se classer deuxième de la dernière étape. Elle est sixième du classement général[22],[23].

En août, à la RideLondon-Classique, la préparation du sprint est confuse. Dans la dernière ligne droite, Lisa Brennauer lance avec Lotta Lepistö dans sa roue. Les deux coureuses réalisent un trou, mais Coryn Rivera parvient à les reprendre puis à les doubler[24]. Coryn Rivera est deuxième du sprint massif à La Madrid Challenge by La Vuelta derrière Jolien D'Hoore. Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, elle fait partie de la composition de la formation Sunweb qui remporte le titre.

Women's Tour et championne des États-Unis (2018)Modifier

 
Coryn Rivera échappée lors des championnats du monde

Au Tour de Thuringe, les premières étapes se concluent au sprint. Coryn Rivera s'impose sur l'étape inaugurale[25],[26]. Elle est deuxième le lendemain derrière Elena Cecchini, puis de nouveau lauréate sur la troisième étape[27],[28],[29]. Sur la cinquième étape autour de l'Hanka-Berg, Coryn Rivera, la maillot jaune, attaque dès les premiers kilomètres. Elle est appuyée de Pernille Mathiesen. Toutefois, elle reprise au pied de la montée finale. Elle doit laisser son maillot jaune à Lisa Brennauer[30],[31]. Elle est encore cinquième du contre-la-montre final et prend la quatrième place du classement général. Elle est la meilleure sprinteuse de l'épreuve[32].

Au championnat des États-Unis sur route, Coryn Rivera devient championne en devançant nettement au sprint Megan Guarnier et Emma White[33]. Grâce à sa régularité, elle se classe troisième du Tour de Norvège. Au Grand Prix de Plouay, Coryn Rivera suit les favorites et termine troisième du sprint[34]. À La Madrid Challenge by La Vuelta, Sunweb remporte le contre-la-montre par équipes de la première étape. La course en ligne apportant peu de changement au classement général, Coryn Rivera est deuxième de l'épreuve[35].

Sur la course en ligne des championnats du monde, au sommet de la première ascension de la côte d'Igls, Coryn Rivera attaque et, grâce à une descente rapide, obtient trente secondes d'avance. À cinquante kilomètres de l'arrivée, elle est rejointe par Ellen van Dijk et cinq autres coureuses. Lors de l'ascension suivante, elle perd cependant du terrain sur les meilleures. Elle est finalement trente-et-unième[36],[37],[38].

 
Coryn Rivera remporte l'ultime étape du tour de Belgique 2019

Une année en deux temps (2019)Modifier

Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Coryn Rivera se classe huitième du sprint[39]. Aux championnats des États-Unis, Coryn Rivera gagne le sprint et se classe ainsi deuxième derrière Ruth Winder. Il lui a manqué une équipière pour pouvoir revenir sur l'échappée[40]. À la RideLondon-Classique, Coryn Rivera est troisième du sprint après déclassement de Kirsten Wild[41],[42].

Au Tour de Norvège, sur la première étape Coryn Rivera est retardée par une chute dans le final et ne peut briller au sprint. Susanne Andersen est sixième[43]. Le lendemain, Coryn Rivera est finalement sixième de l'étape[44]. Sur la troisième étape, dans la montée vers le fort Fredriksten, Stine Borgli mène la montée, mais Marianne Vos y attaque. Seule Coryn Rivera parvient à accompagner la Néerlandaise. Elles coopèrent durant la partie plate. Dans la dernière ascension, Coryn Rivera et Marianne Vos s'observent. Finalement, cette dernière s'impose[45]. Sur la dernière étape, Coryn Rivera est septième. Au classement général final, Coryn Rivera est deuxième. Au Grand Prix de Plouay, Coryn Rivera remporte le sprint du peloton derrière Anna van der Breggen sortie seule[46].

Sur le Tour de Belgique, Coryn Rivera participe sous le maillot de la sélection américaine. Coryn Rivera est troisième du prologue. Elle gagne la deuxième étape au sprint. Sur l'ultime étape, tout se joue dans l'ultime montée du mur de Grammont. Coryn Rivera s'y impose. L'Américaine est quatrième du classement général et gagne le classement par points.

Saison blanche (2020)Modifier

Au Tour d'Italie, la cinquième étape se conclut au sprint. Coryn Rivera est quatrième[47]. Sur la huitième étape, Coryn Rivera est dans le groupe de neuf coureuses échappées. Le groupe est repris au pied la dernière ascension du jour[48]. L'arrivée dans l'équipe de Lorena Wiebes signifie également qu'elle n'est plus la sprinteuse protégée.

2021Modifier

Sur la cinquième étape du Tour d'Italie, Coryn Rivera lance le sprint pour Lorena Wiebes qui l'emporte[49]. Le lendemain, Lorena Wiebes lance Coryn Rivera, mais elle est battue par Emma Norsgaard Jørgensen[50]. Sur la septième étape, Coryn Rivera fait partie d'un groupe de poursuite qui tente de revenir sur Lucinda Brand, mais un regroupement général a lieu[51]. Dans l'ultime étape, dans la côte de Sovenza, Lucinda Brand attaque afin de défendre son maillot de meilleure grimpeuse. Elle est accompagnée de : quatre autres coureuses dont Coryn Rivera. L'avance du groupe de tête dépasse légèrement les deux minutes. À quinze kilomètres du but, une accélération de Rivera lâche Brand qui a beaucoup travaillé dans l'échappée. La victoire se dispute au sprint entre Rivera et Deignan, la première s'imposant[52].

Au Tour de Norvège, sur la deuxième étape, Coryn Rivera gagne le sprint mais Riejanne Markus gagne pour quelques secondes[53]. Sur la dernière étape, elle est deuxième du sprint derrière Chloe Hosking[54]. Elle est huitième au Grand Prix de Plouay[55].

Au Ceratizit Challenge by La Vuelta, sur la première étape, la principale difficulté de la journée à soixante kilomètres de l'arrivée, voit la formation d'une échappée de cinq coureuses. Coryn Rivera les rejoint ensuite. Elles passent au sommet avec une minute cinquante-cinq d'avance. Dans le final, les attaques se succèdent, Marlen Reusser part à deux kilomètres de l'arrivée et n'est plus rejointe. Derrière, Coryn Rivera devance Elise Chabbey[56].

Vie privéeModifier

Coryn Rivera s'est mariée à l'automne 2021 et s'appelle depuis Labecki[57].

Elle réside à Indianapolis[4].

PalmarèsModifier

Palmarès sur routeModifier

Par annéeModifier

Classements mondiauxModifier

  Année20112012201320142015201620172018201920202021
Classement UCI132e nc 139e173e41e36e6e7e20e202e37e
UCI World Tour40e4e5e15e78e50e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès en cyclo-crossModifier

Palmarès sur pisteModifier

Championnats du mondeModifier

Championnats des États-UnisModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fil-Am cyclist Coryn Rivera riding fast road to Rio
  2. peanut-butter-co-twenty12 One of the Fast Girls: Coryn Rivera
  3. (en) « Rivera I can be more than just a criterium sprinter », sur cycling news (consulté le )
  4. a b et c (en) « Coryn Rivera », sur UnitedHealthcare (consulté le )
  5. (en) « Coryn Rivera looking to evolve beyond crits », sur velonews (consulté le )
  6. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le )
  7. (en) « Thuringen Rundfahrt der Frauen: Vos wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  8. « Marianne Vos fait définitivement partie du gotha », sur le dérailleur (consulté le )
  9. « Marianne Vos à nouveau ! », sur le dérailleur (consulté le )
  10. « Marianne Vos reçue 3 sur 5 », sur le dérailleur (consulté le )
  11. (en) « Rivera wins final Thuringen Rundfahrt stage », sur cycling news (consulté le )
  12. (en) « Rivera wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le )
  13. « Coryn Rivera surpuissante ! », sur Le dérailleur (consulté le )
  14. « Lotta Lepistö s’offre Gent – Wevelgem », sur Le dérailleur (consulté le )
  15. (en) « Rivera wins Tour of Flanders Women », sur cycling news (consulté le )
  16. « Coryn Rivera remporte le Ronde », sur Le dérailleur (consulté le )
  17. (en) « Van der Breggen wins women's Amstel Gold Race », sur cycling news (consulté le )
  18. « Anna van der Breggen lance sa saison ! », sur le dérailleur (consulté le )
  19. « Amstel Gold Race Ladies — Van Der Breggen incisive », sur vélo 101 (consulté le )
  20. (en) « Van der Breggen makes it three out of three in la Fleche Wallonne », sur cycling news (consulté le )
  21. « Flèche Wallonne — Van Der Breggen imbattable », sur vélo 101 (consulté le )
  22. (en) « Amgen Women's Race: Rivera wins stage 3 in Sacramento », sur cycling news (consulté le )
  23. « Tour de Californie — Rivera et Van Der Breggen s'affairent », sur vélo 101 (consulté le )
  24. (en) « Rivera sprints to RideLondon Classique victory », sur cycling news (consulté le )
  25. « Tour de Thuringe — Rivera devant Fournier », sur vélo 101 (consulté le )
  26. (en) « Rivera scores first 2018 win in Thuringen Tour opener », sur cycling news (consulté le )
  27. « Tour de Thuringe — Cecchini surprend Rivera », sur vélo 101 (consulté le )
  28. (en) « Lotto Thuringen Ladies Tour: Cecchini wins stage 2 », sur cycling news (consulté le )
  29. « Tour de Thuringe — Rivera de nouveau », sur vélo 101 (consulté le )
  30. « Tour de Thuringe — Du panache et Slik », sur vélo 101 (consulté le )
  31. (en) « Slik claims stage 5 of Lotto Thüringen Ladies Tour », sur cycling news (consulté le )
  32. « Tour de Thuringe — Brennauer résiste à Van Dijk », sur vélo 101 (consulté le )
  33. (en) « Brown solos, Rivera sprints: New US road champions crowned in Knoxville », sur cycling tips (consulté le )
  34. « GP de Plouay — Pieters s'offre Vos », sur vélo 101 (consulté le )
  35. (en) « Bronzini wins Madrid Challenge stage », sur cycling news (consulté le )
  36. « Mondiaux Route Innsbruck — Anna Van der Breggen enfin sacrée », sur vélo 101 (consulté le )
  37. (en) « Anna van der Breggen solos to world championship title », sur cycling news (consulté le )
  38. (en) « Van der Breggen wins World Championship road race with staggering attack in Innsbruck », sur cycling weekly (consulté le )
  39. (en) « Vos wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le )
  40. (en) « Winder solos to US road championship in Knoxville », sur cycling news (consulté le )
  41. (en) « Wiebes lands her first one-day WorldTour victory at RideLondon Classique », sur cycling news (consulté le )
  42. (en) « Wiebes wins RideLondon Classique as Wild is disqualified », sur cycling news (consulté le )
  43. (en) « Ladies Tour of Norway: Wiebes wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  44. (en) « Ladies Tour of Norway: Marianne Vos wins stage 2 », sur cycling news (consulté le )
  45. (en) « Ladies Tour of Norway: Vos wins stage 3 », sur cycling news (consulté le )
  46. (en) « Van der Breggen wins GP de Plouay », sur cycling news (consulté le )
  47. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 5 sprint into Terracina », sur cycling news (consulté le )
  48. (en) « Giro Rosa: Elisa Longo Borghini wins stage 8 at San Marco la Catola », sur cycling news (consulté le )
  49. (en) « Giro d'Italia Donne: Lorena Wiebes sprints to stage 5 win », sur cycling news (consulté le )
  50. (en) « Giro d'Italia Donne: Emma Norsgaard wins stage 6 sprint in Colico », sur cycling news (consulté le )
  51. (en) « Giro d'Italia Donne: Marianne Vos triumphs with 30th victory on stage 7 », sur cycling news (consulté le )
  52. (en) « Anna van der Breggen wins 2021 Giro d'Italia Donne », sur cycling news (consulté le )
  53. (en) « Ladies Tour of Norway: Markus solos to victory on stage 2 », sur cycling news (consulté le )
  54. (en) « Annemiek van Vleuten wins Ladies Tour of Norway », sur cycling news (consulté le )
  55. (en) « Elisa Longo Borghini takes solo win at GP de Plouay », sur cycling news (consulté le )
  56. (en) « Ceratizit Challenge by La Vuelta: Marlen Reusser wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  57. Team Jumbo-Visma Women signs Coryn Labecki for two years.

Liens externesModifier