Saison 2018 de l'équipe cycliste féminine Mitchelton-Scott

saison 2018 de l'équipe cycliste féminine Mitchelton-Scott

La Saison 2018 de l'équipe cycliste Mitchelton-Scott est la septième de la formation. L'équipe enregistre l'arrivée de la sprinteuse belge Jolien D'Hoore, vainqueur à douze reprises en 2017. Lucy Kennedy, une des révélations de 2017 avec sa victoire sur le Tour d'Ardèche est l'autre recrue. Au niveau des départs, Katrin Garfoot effectue une pause. Rachel Neylan et Georgia Baker quittent au l'équipe.

Mitchelton-Scott 2018
Mitchelton Scott logo.jpg
Généralités
Équipe
Code UCI
MTSVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
10Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
27Voir et modifier les données sur Wikidata
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
2e

Annemiek van Vleuten réalise une nouvelle saison de haut vol. Elle commence par gagner la médaille d'argent en poursuite individuelle aux championnats du monde sur piste. Elle est ensuite troisième du Tour des Flandres et de Liège-Bastogne-Liège. Surtout, elle écrase le Tour d'Italie, gagnant l'étape en haut du Zoncolan puis le contre-la-montre en côte avant de lever les bras sur l'ultime étape. Elle enchaîne avec une victoire à l'arracher sur La course by Le Tour de France. Fin août, elle gagne le prologue, le contre-la-montre individuel, une autre étape et le classement général du Boels Ladies Tour. Elle conclut la saison aux championnats du monde, où elle conserve son titre en contre-la-montre avant de finir septième de la course en ligne alors que sa compatriote Anna van der Breggen s'impose. La saison de l'équipe est également marquée par la progression d'Amanda Spratt. Elle remporte d'abord le Santos Women's Tour. Elle est quatrième du Trofeo Alfredo Binda, cinquième de la Flèche wallonne puis deuxième de Liège-Bastogne-Liège. Ensuite, en mai, elle remporte l'Emakumeen Euskal Bira en s'échappant loin de l'arrivée sur la dernière étape qui est montagneuse. Troisième du Tour d'Italie, puis cinquième du Grand Prix de Plouay, elle finit sa saison en obtenant la médaille d'argent aux championnats du monde sur route. Jolien D'Hoore gagne elle la première édition des Trois Jours de La Panne. Elle est ensuite deuxième de Gand-Wevelgem. Elle gagne également une étape du Women's Tour et deux du Tour d'Italie. La formation est aussi deuxième du contre-la-montre par équipes du Tour de Norvège . Au moment du bilan, Annemiek van Vleuten remporte les classements World Tour et UCI. L'équipe est deuxième des deux classements.

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et matériel de l'équipeModifier

 
Véhicules de l'équipe
 
Vélos de l'équipe

La société viticole Mitchelton est le nouveau sponsor principal de l'équipe. Elle remplace Orica, qui l'était depuis 2012 et avait annoncé son retrait en fin d'année 2017. Mitchelton appartient à Gerry Ryan (en), propriétaire et fondateur de l'équipe, et ancien président de Cycling Australia (en). Scott reste fournisseur de cycles et cosponsor, de sorte que l'équipe prend le nom de Mitchelton-Scott. L'équipe féminine porte également ce nom.

Bleu marine durant les six saisons précédentes, le maillot devient principalement noir. Il est bordé de jaune comme en 2017. Comme en 2017 également, les deux sponsors principaux apparaissent sur le torse : Mitchelton en blanc, et Scott en jaune. Ils sont également présents dans le dos, Mitchelton sur les épaules et Jayco sur les manches. La poitrine arbore les logos de Jayco, autre sponsor appartenant à Gerry Ryan, GreenEdge, UCI World Tour, et le fournisseur du maillot, Giordana[1].

Arrivées et départsModifier

 
La Belge Jolien D'Hoore rejoint l'équipe

L'équipe enregistre l'arrivée de la sprinteuse belge Jolien D'Hoore, vainqueur à douze reprises en 2017. Lucy Kennedy, une des révélations de 2017 avec sa victoire sur le Tour d'Ardèche est l'autre recrue.

Au niveau des départs, Katrin Garfoot souhaite effectuer une pause afin de consacrer plus de temps à sa famille. Elle continue à courir mais sur le continent australien. Rachel Neylan rejoint la formation Movistar. Enfin, Georgia Baker retourne à l'échelon inférieur.

Arrivées Équipe 2017
  Jolien D'Hoore Wiggle High5
  Lucy Kennedy Amateur
Départs Équipe 2018
  Georgia Baker Amateur
  Katrin Garfoot Pause
  Rachel Neylan Movistar

Effectif et encadrementModifier

EffectifModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Jessica Allen 17 avril 1993  AustralieHigh5 Dream Team (2016)
Jenelle Crooks2 juillet 1994  Australie
Jolien D'Hoore14 mars 1990  BelgiqueWiggle High5 (2017)
Gracie Elvin31 octobre 1988  AustralieFaren-Honda (2012)
Lucy Kennedy11 juillet 1988  AustralieHigh5 Dream Team (2017)
Alexandra Manly28 février 1996  Australie
Sarah Roy27 février 1986  AustraliePoitou-Charentes.Futuroscope.86 (2014)
Amanda Spratt17 septembre 1987  Australie
Annemiek van Vleuten8 octobre 1982  Pays-BasBigla (2015)
Georgia Williams25 août 1993  Nouvelle-ZélandeBePink (2016)
Source : UCI

EncadrementModifier

Shayne Bannan est le représentant de l'équipe auprès de l'UCI. Gene Bates est le directeur sportif et est assisté par Martin Vestby en provenance de la formation Wiggle High5, tout comme Jolien D'Hoore[2].

Déroulement de la saisonModifier

JanvierModifier

 
Annemiek van Vleuten obtient la médaille d'argent en poursuite aux championnats du monde

Georgia Williams réalise le doublet lors des championnats de Nouvelle-Zélande sur route.

Au Santos Women's Tour, Sarah Roy est quatrième du sprint de la première étape. Sur la deuxième étape qui se conclut par une course de côte, Amanda Spratt se classe troisième huit secondes derrière Katrin Garfoot et Lucy Kennedy. Le lendemain, Linda Villumsen mène une longue échappée et compte jusqu'à cinq minutes d'avance. Dans le final, Amanda Spratt et Lauren Stephens s'échappent. Elles reviennent ensuite sur la Néo-Zélandaise puis profitent de l'ascension de Comet Mine pour la lâcher. Dans la dernière ligne droite, elle aussi en pente, Amanda Spratt devance Lauren Stephens et s'empare de la tête du classement général[3]. Elle remporte le lendemain l'épreuve malgré une chute[4].

Annemiek van Vleuten décide de s'essayer à la poursuite individuelle durant l'hiver 2017-2018. Elle obtient la médaille d'argent au championnat du monde derrière Chloe Dygert qui la rattrape au bout d'un kilomètre[5].

FévrierModifier

Au Circuit Het Nieuwsblad, la victoire se joue au sprint. Christina Siggaard crée néanmoins la surprise en devançant les favorites dont Jolien D'Hoore huitième[6],[7]. Le lendemain, à l'Omloop van het Hageland, Ellen van Dijk arrive seule. Derrière, Chloe Hosking devance Jolien D'Hoore au sprint[8].

MarsModifier

Aux Strade Bianche, Lucy Kennedy et Amanda Spratt se maintiennent aux avant-postes durant toute la course. Finalement, la première est cinquième tandis qu'Amanda Spratt est septième[9],[10]. Au Tour de Drenthe, dans la dernière ascension du mont VAM, Anouska Koster accélère et est suivie par Sarah Roy et Christine Majerus. Le peloton les reprend rapidement. Sur le circuit urbain, la formation Mitchelton mène le peloton afin de préparer un sprint pour Jolien D'Hoore. Sarah Roy continue de suivre les échappées. Gracie Elvin tente aussi seule et reste un ou deux kilomètres en tête. Alors qu'on s'achemine vers un sprint, une chute gêne de nombreuses favorites à deux kilomètres de la ligne dont Jolien D'Hoore. Elle est onzième[11],[12]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, tout doit se décider dans la dernière ascension d'Orino. Dans celle-ci, Katarzyna Niewiadoma réussit à distancer ses adversaires. Lucy Kennedy et Elisa Longo Borghini tentent certes de prendre sa poursuite, mais sans succès. Amanda Spratt est troisième du sprint du peloton et donc quatrième de la course[13],[14].

Aux Trois Jours de La Panne, Gracie Elvin fait partie de l'échappée. À douze kilomètre du but, Mieke Kröger part seule. Gracie Elvin part ensuite à sa chasse. Elles sont reprises à huit cent mètres de l'arrivée. Au sprint, Jolien D'Hoore s'impose[15],[16]. Sur À travers les Flandres, dans la côte du Trieu, les favorites dont Annemiek van Vleuten accélèrent. Dans le dernier secteur pavé, le Herlegemstraat, Ellen van Dijk attaque. Elle utilise ses capacités en contre-la-montre pour aller s'imposer seule. Annemiek van Vleuten est cinquième[17],[18]. À Gand-Wevelgem, la course se finit par un sprint massif. Jolien D'Hoore prend l'avantage mais est remontée par Marta Bastianelli, emmenée par Chloe Hosking, dans les derniers mètres[19],[20].

AvrilModifier

 
Amanda Spratt dans le groupe de tête sur la Flèche wallonne

Au Tour des Flandres, dans la montée du mur du de Grammont, Jolien D'Hoore se trouve à l'avant du peloton. La répétition des efforts lui est toutefois fatale. En haut du Kruisberg où onze favorites se sont détachées, elle n'est plus présente à l'inverse d'Annemiek van Vleuten. Anna van der Breggen part seule peu après. Sur le passage bitumé suivant le vieux Quaremont, Annemiek van Vleuten s'isole devant. Chantal Blaak reprend les fugitives dans le Paterberg. Une nouvelle sortie est le fruit de Katarzyna Niewiadoma, Annemiek van Vleuten et Ashleigh Moolman. Elles sont marquées par Amy Pieters. Ce groupe est repris sous la flamme rouge. Anna van der Breggen s'impose nettement. Au sprint, Amy Pieters vient réaliser le doublé devant Annemiek van Vleuten[21],[22].

À la Flèche brabançonne, Amanda Spratt fait partie de l'échappée. Au sprint, Jolien D'Hoore est quatrième[23]. À l'Amstel Gold Race, lLe passage du Keutenberg au kilomètre cinquante-quatre provoque une sélection. Un groupe de huit coureuses dont Amanda Spratt se forme à son sommet. L'avantage de l'échappée monte à deux minutes trente. Dans l'avant-dernière montée du Cauberg, Chantal Blaak accélère et n'est suivie que par Alexis Ryan puis par Amanda Spratt. Elles sont ensuite reprises. Dans la dernière ascension du Cauberg, Lucinda Brand est la première à accélérer. Amanda Spratt enchaîne. Chantal Blaak prend les roues. Les trois athlètes abordent la dernière ligne droite ensemble. Amanda Spratt ouvre la route, Lucinda Brand lance le sprint mais est rapidement dépassée par Chantal Blaak qui s'impose facilement. Amanda Spratt est troisième[24],[25]. À la Flèche wallonne, dans la côte de Cherave, Pauline Ferrand-Prévot attaque. Elle est suivie par Megan Guarnier, Janneke Ensing et Amanda Spratt. Elles passent ensemble le mur de Huy et comptent quarante-cinq secondes d'avance au kilomètre quatre-vingt-quatorze. Les équipes non-représentées à l'avant réagissent. Dans la côte de Cherave l'écart descend à vingt secondes. Le groupe d'échappée aborde néanmoins en tête le mur de Huy. Ashleigh Moolman est la première à accélérer à cinq cents mètres du but après avoir repris les fuyardes. La Sud-Africaine est suivie par Anna van der Breggen qui la double sur la fin. Annemiek van Vleuten est quatrième et Amanda Spratt cinquième[26],[27]. Sur Liège-Bastogne-Liège, peu après la Roche-aux-Faucons un groupe dix coureuses se forme. Amanda Spratt profite du surnombre pour sortir. Elle est en tête avec cinquante secondes d'avance à dix kilomètres de l'arrivée. Dans la côte de Saint-Nicolas, Anna van der Breggen et Ashleigh Moolman attaquent de nouveau. La Néerlandaise se montre plus forte et revient seule sur l'Australienne à cinq kilomètres de l'arrivée. À la flamme rouge, elle accélère pour aller s'imposer seule. Amanda Spratt est deuxième. Annemiek van Vleuten et Ashleigh Moolman sprintent pour la troisième place et la Néerlandaise se montre plus rapide[28].

MaiModifier

 
Amanda Spratt (à gauche, ici sur le podium du championnat du monde), obtient une victoire de prestige à l'Emakumeen Euskal Bira grâce à une attaque loin de l'arrivée

À l'Emakumeen Euskal Bira, sur la première étape, au deuxième prix des monts, c'est Anna van der Breggen qui passe en premier au sommet. Annemiek van Vleuten place ensuite plusieurs accélérations. Elle est suivie par Olga Zabelinskaya, Sabrina Stultiens, Ashleigh Moolman et Anna van der Breggen. Au kilomètre, Sabrina Stultiens profite du marquage entre Annemiek van Vleuten et Anna van der Breggen pour partir et s'imposer seule. Un groupe de poursuivante rentre sur les échappées[29],[30]. Le lendemain, Annemiek van Vleuten remporte le contre-la-montre et s'empare de la tête du classement général. Georgia Williams est cinquième[31],[32]. Celle-ci, fait partie de l'échappée le lendemain. Elle remonte ainsi à la deuxième place du classement général, trois secondes derrière Annemiek van Vleuten. Le dernier jour, dans le difficile col de Puerto de Urkiola, Amanda Spratt attaque dès le pied. Derrière elle, le groupe de poursuite est constitué entres aux d'Annemiek van Vleuten et Georgia Williams. À soixante-dix kilomètres de l'arrivée, au col, Amanda Spratt possède une avance de trente-cinq secondes sur Annemiek van Vleuten, Anna van der Breggen et Ashleigh Moolman. L'Australienne creuse l'écart et compte deux minutes trente d'avance dix-huit kilomètres plus loin. Amanda Spratt s'impose néanmoins avec plus de deux minutes d'avance sur les autres favorites. Amanda Spratt remporte ainsi le classement général. Mitchelton-Scott est la meilleure équipe[33],[34].

La semaine suivante, elle confirme sa bonne forme au Grand Prix Cham-Hagendorn, en partant dans le final pour s'imposer de nouveau seule[35]. Le même jour, sur Gooik-Geraardsbergen-Gooik, Sarah Roy attaque à Grammont. Dans le Bosberg, Gracie Elvin part en contre. Elles font la jonction et réalise alors un contre-la-montre par équipes à deux. Elles s'imposent avec plus de six minutes d'avance, Sarah Roy passant la ligne en premier[36].

JuinModifier

 
Sarah Roy gagne la troisième étape du Women's Tour

Au Women's Tour, Jolien D'Hoore remporte la première étape au sprint. Le lendemain, Gracie Elvin est cinquième. Lors de la troisième étape, Sarah Roy s'impose tout en puissance en remontant Marianne Vos[37],[38],[39].

JuilletModifier

Sur le Tour d'Italie, la formation termine deuxième du contre-la-montre par équipes une seconde derrière l'équipe Sunweb[40],[41]. Jolien D'Hoore remporte ensuite les troisième et quatrième étapes au sprint. Sur la sixième étape, Mitchelton-Scott imprime le rythme avec la Canyon-SRAM dans la montée finale. Amanda Spratt attaque à quatre kilomètres de la ligne. Derrière, Annemiek van Vleuten marque les autres grimpeuses. L'Australienne s'impose devant la Néerlandaise et s'empare du maillot rose[42],[43]. Annemiek van Vleuten remporte très largement le contre-la-montre devant Ashleigh Moolman. Amanda Spratt est cinquième. Elle prend la tête du classement général par la même occasion[44],[45]. Sur la neuvième étape, dans le Zoncolan, Ashleigh Moolman attaque au bout de quatre kilomètres d'ascension. Elle est suivie par Annemiek van Vleuten mais continue à imprimer un rythme élevé. À trois kilomètres de l'arrivée, Annemiek van Vleuten attaque à son tour et va s'imposer seule. Amanda Spratt remonte à la troisième place du classement général[46],[47]. Lors de la dernière étape, dans le dernier kilomètre de la dernière ascension, Annemiek van Vleuten passe à l'offensive et obtient immédiatement l'avantage. Elle s'impose seule[48],[49]. Elle remporte ainsi ce Tour d'Italie. Amanda Spratt est troisième. Annemiek van Vleuten gagne par ailleurs le classement par points, tandis qu'Amanda Spratt s'adjuge le classement de la montagne.

À La course by Le Tour de France, Amanda Spratt attaque dans le final du col de Romme, sans succès. Dans le col de la Colombière, Mavi Garcia accélère dans les premières pentes du col de la Colombière, mais elle est contrée par Anna van der Breggen, Ashleigh Moolman et Annemiek van Vleuten. Anna van der Breggen accélère dans le final et passe au sommet avec dix secondes d'avance sur Annemiek van Vleuten et vingt sur la Sud-Africaine. L'écart reste constant dans la descente. Anna van der Breggen semble partie pour s'imposer, mais Annemiek van Vleuten revient dans les tous derniers mètres pour la devancer[50]. Jolien D'Hoore court au BeNe Ladies Tour, sous le maillot de sa sélection nationale. Elle est quatrième du prologue, puis sixième du sprint de la première étape. Sur la deuxième étape, elle se classe deuxième, toujours au sprint, derrière Lorena Wiebes. L'après-midi, elle est quatrième du contre-la-montre seize secondes derrière la vainqueur Trixi Worrack. Lors de l'ultime étape, elle est troisième du sprint. Elle est cinquième du classement général final[51],[52].

À la RideLondon-Classique, Jolien D'Hoore explique avoir pris la mauvaise roue au sprint, ce qui explique sa décevante septième place[53].

AoûtModifier

Au contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, Mitchelson-Scott est septième[54]. Sur la course en ligne, l'équipe ne pèse pas sur l'épreuve. La formation se classe deuxième du contre-la-montre par équipes du Tour de Norvège trente-huit secondes derrière l'équipe Sunweb. Sur la course par étapes, Gracie Elvin est quatrième du sprint de la première étape.

À la Veenendaal-Veenendaal Classic, à trente-cinq kilomètres de la ligne, Annemiek van Vleuten attaque avec Malgorzata Jasinska. Elles ne sont plus reprises. Au sprint, Annemiek van Vleuten prend le dessus sur la Polonaise[55]. Au Grand Prix de Plouay, Amanda Spratt se classe cinquième dans le groupe des favorites[56].

 
Au championnat du monde de contre-la-montre par équipes

Sur le Boels Ladies Tour, Annemiek van Vleuten remporte comme l'année précédente le prologue. Elle compte sept secondes d'avance sur Anna van der Breggen[57]. Sur la deuxième étape, au kilomètre cent-douze, Annemiek van Vleuten attaque avec Anna van der Breggen et Elisa Longo Borghini. La première se détache des deux autres. Elle a quarante secondes d'avance à dix kilomètres de l'arrivée. Les motos ouvreuses se trompent de parcours causant une perte d'environ vingt secondes pour la leader. Elle s'impose néanmoins avec douze secondes d'avance[58]. Lors de la troisième étape, Gracie Elvin fait partie du groupe d'échappée. Au sprint, Jolien D'Hoore se classe troisième[59]. Sur la cinquième étape, sur un parcours similaire à l'Amstel Gold Race, Amanda Spratt se place dans le groupe de chasse à mi-course. Elle est ensuite reprise[60]. Sur le contre-la-montre final, Annemiek van Vleuten confirme sa suprématie en s'imposant pour vingt-deux secondes devant Ellen van Dijk[61]. Elle remporte ainsi la course pour la seconde année consécutive. Elle gagne également le classement par points.

SeptembreModifier

 
Annemiek van Vleuten en route vers le titre mondial
 
Podium du championnat du monde de contre-la-montre

Aux championnats du monde, Mitchelton-Scott est cinquième du contre-la-montre par équipes. Au contre-la-montre individuel, Annemiek van Vleuten est la dernière à s'élancer. Elle effectue le départ le plus rapide et maintient son allure jusqu'à la fin. Elle gagne ainsi le titre pour la seconde fois avec une avance de vingt-neuf secondes sur Anna van der Breggen. Georgia Williams est onzième[62],[63]. Sur la course en ligne, peu avant l'ascension du Gnadenwald, un îlot directionnel provoque une chute dans le peloton impliquant notamment Annemiek van Vleuten. Elle a quelques difficultés à remonter sur sa machine mais profite de la côte pour se replacer rapidement. La première ascension de la côte d'Igls voit Lepistö lachée et Lucy Kennedy imprimer un rythme soutenu dans le peloton. Coryn Rivera attaque au sommet et, grâce à une descente rapide, obtient trente secondes d'avance. À cinquante kilomètres de l'arrivée, elle est rejointe par cinq autres coureuses dont Amanda Spratt. Lors de l'ascension suivante, Ellen van Dijk est distancée. L'équipe des Pays-Bas réagit alors. Annemiek van Vleuten et Anna van der Breggen attaquent tour à tour, finalement cette dernière s'extirpe du peloton à quarante-deux kilomètres de l'arrivée. Amanda Spratt lui tient un temps la roue, mais la Néerlandaise est trop forte et part seule. L'Australienne est finalement deuxième à plus de trois minutes de la Néerlandaise. Annemiek van Vleuten est septième[64],[65],[66]. Après la course, elle passe des examens à l'hôpital. Ils révèlent une fracture du tibia au niveau du genoux[67]. Elle est opérée du lundi[68]. Elle explique avoir été blessée par les propos des médias quant à l'éventuelle mésentente entre elle et Anna van der Breggen[67].

OctobreModifier

Georgia Williams est quatrième au sprint du Tour du Guangxi.

VictoiresModifier

Sur routeModifier

  Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
5 janv.Championnat d'Australie du contre-la-montre  AustralieCN  Katrin Garfoot
5 janv.Championnat de Nouvelle-Zélande du contre-la-montre  Nouvelle-ZélandeCN  Georgia Williams
6 janv.Championnat de Nouvelle-Zélande sur route  Nouvelle-ZélandeCN  Georgia Williams
13 janv.3e étape, Santos Women's Tour  Australie2.1  Amanda Spratt
14 janv.Classement général, Santos Women's Tour  Australie2.1  Amanda Spratt
22 marsTrois jours de La Panne  Belgique1.WWT  Jolien D'Hoore
20 mai2e étape, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Annemiek van Vleuten
22 mai4e étape, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Amanda Spratt
22 maiClassement général, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Amanda Spratt
27 maiGrand Prix Cham-Hagendorn  Suisse1.2  Amanda Spratt
27 maiGooik-Geraardsbergen-Gooik  Belgique1.1  Sarah Roy
13 juin1re étape, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Jolien D'Hoore
15 juin3e étape, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Sarah Roy
8 juill.3e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Jolien D'Hoore
9 juill.4e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Jolien D'Hoore
11 juill.6e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Amanda Spratt
12 juill.7e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Annemiek van Vleuten
14 juill.9e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Annemiek van Vleuten
15 juill.10e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Annemiek van Vleuten
15 juill.Classement général, Tour d'Italie  Italie2.WWT  Annemiek van Vleuten
17 juill.La course by Le Tour de France  France1.WWT  Annemiek van Vleuten
22 aoûtVeenendaal Veenendaal Classic  Pays-Bas1.1  Annemiek van Vleuten
28 aoûtPrologue, Simac Ladies Tour  Pays-Bas2.WWT  Annemiek van Vleuten
29 août2e étape, Simac Ladies Tour  Pays-Bas2.WWT  Annemiek van Vleuten
2 sept.6e étape, Simac Ladies Tour  Pays-Bas2.WWT  Annemiek van Vleuten
2 sept.Classement général, Simac Ladies Tour  Pays-Bas2.WWT  Annemiek van Vleuten
25 sept.Championnat du monde du contre-la-montre  AutricheCDM  Annemiek van Vleuten

Résultats sur les courses majeuresModifier

World TourModifier

Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
1 Strade Bianche   Italie   Lucy Kennedy 5e
2 Tour de Drenthe   Pays-Bas   Jolien D'Hoore 11e
3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie   Amanda Spratt 4e
4 Trois Jours de la Panne   Belgique   Jolien D'Hoore Vainqueur
5 Gand-Wevelgem   Belgique   Jolien D'Hoore 2e
1er avril 6 Tour des Flandres   Belgique   Annemiek van Vleuten 3e
7 Amstel Gold Race   Pays-Bas   Amanda Spratt 3e
8 Flèche wallonne   Belgique   Annemiek van Vleuten 4e
9 Liège-Bastogne-Liège   Belgique   Amanda Spratt 2e
26- 10 Tour de l'île de Chongming   Chine   Jolien D'Hoore 8e
10- 11 Tour de Californie   États-Unis - -
19- 12 Emakumeen XXXI. Bira   Espagne   Amanda Spratt Vainqueur
13- 13 The Women's Tour   Grande-Bretagne   Sarah Roy 16e
6- 14 Tour d'Italie   Italie   Annemiek Van Vleuten Vainqueur
15 La course by Le Tour de France   France   Annemiek Van Vleuten Vainqueur
16 RideLondon-Classique   Grande-Bretagne   Jolien D'Hoore 7e
17 Open de Suède Vårgårda TTT   Suède Mitchelton-Scott 7e
18 Open de Suède Vårgårda   Suède   Sarah Roy 12e
19 Tour de Norvège TTT   Norvège Mitchelton-Scott 2e
17- 20 Tour de Norvège   Norvège   Gracie Elvin 11e
21 Grand Prix de Plouay   France   Amanda Spratt 5e
- 22 Boels Rental Ladies Tour   Pays-Bas   Annemiek Van Vleuten Vainqueur
23 La Madrid Challenge by La Vuelta   Espagne   Sarah Roy 8e
24 Tour du Guangxi   Chine   Georgia Williams 4e

Annemiek van Vleuten remporte le classement individuel. Amanda Spratt est quatrième et Jolien D'Hoore neuvième. La formation est deuxième du classement par équipes.

Grand tourModifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Annemiek van Vleuten (Vainqueur)
Accessits 6 victoires d'étape, classement par points et de la montagne

Classement mondialModifier

 Classement UCI
CoureurPaysÉquipe
1reAnnemiek van Vleuten   Pays-Bas1923 pts
4eAmanda Spratt   Australie1628 pts
11eJolien D'Hoore   Belgique968 pts
48eSarah Roy   Australie375 pts
52eGeorgia Williams   Nouvelle-Zélande339 pts
63eGracie Elvin   Australie290 pts
83eLucy Kennedy   Australie240 pts
187eAlexandra Manly   Australie83 pts
252eJessica Allen   Australie47 pts
707eJenelle Crooks   Australie3 pts


Mitchelton-Scott est deuxième du classement par équipes.

RéférencesModifier

  1. (en) « Orica-Scott teams become Mitchelton-Scott in 2018 », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  2. « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le )
  3. « Spratt frappe fort », sur vélo 101 (consulté le )
  4. « Santos Women's Tour — Hosking rapide, Spratt bis », sur vélo 101 (consulté le )
  5. (nl) « Van Vleuten verzekerd van zilver bij WK baanwielrennen », sur nos (consulté le )
  6. (en) « Siggaard wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le )
  7. « Het Nieuwsblad — Et Siggaard a jailli », sur vélo 101 (consulté le )
  8. « Het Hageland — Van Dijk en costaude », sur vélo 101 (consulté le )
  9. « Strade Bianche — Van Der Breggen et les éléments », sur vélo 101 (consulté le )
  10. (en) « Anna van der Breggen wins Strade Bianche in heroic solo », sur cycling news (consulté le )
  11. « Tour de Drenthe — Amy Pieters en force », sur vélo 101 (consulté le )
  12. (en) « Pieters wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le )
  13. (en) « Niewiadoma solos to victory in rainy Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le )
  14. « Trofeo Binda — Niewiadoma l'aura méritée », sur vélo 101 (consulté le )
  15. « Driedaagse — Jolien D'Hoore enfin ou déjà », sur vélo 101 (consulté le )
  16. (en) « D'hoore wins Women's WorldTour race in De Panne », sur cycling news (consulté le )
  17. « A Travers les Flandres — Van Dijk à sa manière », sur vélo 101 (consulté le )
  18. (en) « Van Dijk wins Dwars door Vlaanderen », sur Cycling news (consulté le )
  19. « Gand-Wevelgem — Bastianelli s'offre D'Hoore », sur vélo 101 (consulté le )
  20. (en) « Bastianelli: Gent-Wevelgem win is a reward for all my hard work », sur cycling news (consulté le )
  21. « Tour des Flandres — Van Der Breggen est seule », sur vélo 101 (consulté le )
  22. (en) « Van der Breggen storms to Tour of Flanders victory », sur cycling news (consulté le )
  23. « Flèche Brabançonne — Bastianelli intenable », sur vélo 101 (consulté le )
  24. « Amstel Gold Race Ladies — Blaak imperturbable », sur vélo 101 (consulté le )
  25. « Chantal Blaak wins women's Amstel Gold Race », sur cycling news (consulté le )
  26. « Flèche Wallonne — Mme Van Der Breggen de Huy », sur vélo 101 (consulté le )
  27. (en) « Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le )
  28. « Liège-Bastogne-Liège — Anna l'invincible », sur vélo 101 (consulté le )
  29. « Bira — Sabrina Stultiens la mérite », sur vélo 101 (consulté le )
  30. (en) « Stultiens: I just went all-out in the last kilometre », sur cycling news (consulté le )
  31. « Bira — Van Vleuten devant VDB sur le CLM », sur vélo 101 (consulté le )
  32. (en) « Van Vleuten takes control in Emakumeen Bira after time trial victory », sur cycling news (consulté le )
  33. « Bira — Quel coup de Spratt », sur vélo 101 (consulté le )
  34. (en) « Spratt wins Emakumeen Bira », sur cycling news (consulté le )
  35. « SwissEver GP — Amanda Spratt sur sa lancée », sur vélo 101 (consulté le )
  36. « Gooik-G'bergen-Gooik — La MTS et les autres », sur vélo 101 (consulté le )
  37. « Women's Tour — Saray Roy en force », sur vélo 101 (consulté le )
  38. (en) « Roy: D'hoore told me how to ride in the final », sur cycling news (consulté le )
  39. (en) « 2018 UCI Women's WorldTour – OVO Energy Women's Tour stage 3 – Highlights », sur youtube (consulté le )
  40. « Giro Rosa — La Sunweb et la MTS en mode TGV », sur vélo 101 (consulté le )
  41. (en) « Giro Rosa: Team Sunweb win opening team time trial », sur cycling news (consulté le )
  42. « Giro Rosa — La MTS prend de l'altitude », sur vélo 101 (consulté le )
  43. (en) « Giro Rosa: Spratt wins stage 6 atop Gerola Alta, takes overall lead », sur cycling news (consulté le )
  44. « Giro Rosa — La bombe Van Vleuten », sur vélo 101 (consulté le )
  45. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins stage 7 mountain time trial », sur cycling news (consulté le )
  46. « Giro Rosa — Triomphe au Zoncolan », sur vélo 101 (consulté le )
  47. (en) « Giro Rosa stage 9 reactions: I really wanted this stage win, says Van Vleuten », sur cycling news (consulté le )
  48. « Giro Rosa — Le survol de Van Vleuten », sur vélo 101 (consulté le )
  49. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten seals overall victory », sur cycling news (consulté le )
  50. « La Course by Le Tour — L'incroyable duel ! », sur vélo 101 (consulté le )
  51. « BeNe Ladies Tour — Vos tout en maîtrise », sur vélo 101 (consulté le )
  52. (nl) « Vos hernieuwt eindzege, slotrit voor Bastianelli », sur Site officiel (consulté le )
  53. (en) « Wild: RideLondon Classique was an important race for the team », sur cycling news (consulté le )
  54. « La Boels maître en Suède », sur vélo 101 (consulté le )
  55. « Veenendaal-Veenendaal — Van Vleuten en 1er nom », sur vélo 101 (consulté le )
  56. « GP de Plouay — Pieters s'offre Vos », sur vélo 101 (consulté le )
  57. « Boels Ladies Tour — Van Vleuten frappe déjà », sur vélo 101 (consulté le )
  58. « Boels Ladies Tour — Van Vleuten au panache », sur vélo 101 (consulté le )
  59. « Boels Ladies Tour — Dideriksen au sprint », sur vélo 101 (consulté le )
  60. « Boels Ladies Tour — La belle démo arc-en-ciel », sur vélo 101 (consulté le )
  61. « Boels Ladies Tour — AVV sans contestation », sur vélo 101 (consulté le )
  62. « Mondiaux CLM Innsbruck — Les Hollandaises annoncent la couleur », sur vélo 101 (consulté le )
  63. (en) « World Championships: Van Vleuten leads Dutch sweep of women's time trial », sur cycling news (consulté le )
  64. « Mondiaux Route Innsbruck — Anna Van der Breggen enfin sacrée », sur vélo 101 (consulté le )
  65. (en) « Anna van der Breggen solos to world championship title », sur cycling news (consulté le )
  66. (en) « Van der Breggen wins World Championship road race with staggering attack in Innsbruck », sur cycling weekly (consulté le )
  67. a et b (en) « Crash derails Van Vleuten's world championship dreams », sur cycling news (consulté le )
  68. (en) « Surgery for Van Vleuten after Worlds crash », sur cycling news (consulté le )