Christine Majerus

coureuse cycliste luxembourgeoise

Christine Majerus, née le à Luxembourg-Ville, est une cycliste professionnelle luxembourgeoise membre de l'équipe SD Worx. Au début de sa carrière, elle pratique essentiellement des épreuves de cyclisme sur route avant de se tourner également vers le cyclo-cross avec succès. Elle participe à deux jeux olympiques en cyclisme sur route, à Londres en 2012 et à Rio en 2016. En 2015, elle obtient la médaille d'argent aux championnats du monde de Richmond aux Etats-Unis lors de l'épreuve du contre-la-montre par équipes. En 2016, elle devient championne du monde lors de l'épreuve du contre-la-montre par équipes à Doha au Qatar. En 2017, Christine Majerus prend la septième place lors du championnats du monde de cyclo-cross à Bieles au Luxembourg. Sur route en 2017, elle remporte le Festival Elsy Jacobs et termine deuxième de l'épreuve World Tour du Women's Tour en Grande-Bretagne. Elle est 12 fois championne du Luxembourg de cyclo-cross, 12 fois championne du Luxembourg sur route et 15 fois championne du Luxembourg du contre-la-montre.

Christine Majerus
Image dans Infobox.
Chr. Majerus au départ du Samyn des Dames, mars 2016.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

BiographieModifier

DébutsModifier

Christine Majerus se met à faire du vélo assez tardivement vers l'âge de 20 ans. Elle pratique tout d'abord avec succès l'athlétisme, où elle est plusieurs fois championne du Luxembourg du 400 m et 800 m, puis le triathlon et le duathlon[1],[2].

Elle effectue ses études en France[1].

À la suite de blessures qui l'empêche de s'entraîner correctement pour la course à pied, elle décide de se spécialiser dans le cyclisme sur route. Dès sa première année de compétition elle intègre l'équipe nationale du Luxembourg et y participe notamment au Tour de l'Ardèche. Lors de sa deuxième saison, elle intègre l'équipe UCI ESGL 93 - GSD Gestion en 2008[1].

CarrièreModifier

2008-2014Modifier

En 2008, elle remporte le classement général de la Coupe de France Espoirs.

En 2011, sous contrat avec l'équipe UCI GSD Gestion, elle est vainqueur de la Coupe de France.

En 2011, elle est championne du Luxembourg dans 3 disciplines : le cyclo-cross, le contre-la-montre et la course sur route. Depuis 2009, elle figure parmi les membres du cadre Promotion du Comité olympique sportif luxembourgeois et elle accède au cadre élite en 2011.

Une fois son master en poche, elle entre dans l'armée luxembourgeoise en tant que sportive de haut niveau[1].

En 2012, elle se qualifie pour les Jeux olympiques de Londres pour l'épreuve de la course en ligne où elle prend la 21e place.

2015Modifier

En janvier 2015, lors du championnat du monde de cyclo-cross, elle termine neuvième[3].

Lors de The Women's Tour, Christine Majerus se classe respectivement troisième, première, quatrième et cinquième des quatre dernières étapes. Par le jeu des bonifications, elle est troisième du classement général final[4].

2016Modifier

Au Drentse 8, Megan Guarnier, Katarzyna Pawłowska et Christine Majerus font partie de l'échappée de treize coureuses qui se détachent dans le mont VAM. Au sprint, cette dernière se classe deuxième[5]. Sur la dernière étape de l'Energiewacht Tour, Christine Majerus termine troisième du sprint final[6]. Fin avril, au Dwars door de Westhoek elle fait partie du groupe de dix favorites qui se dispute la victoire. Sur les pavés de l'arrivée, elle se montre la plus rapide[7]. Sur la dernière étape du Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs, Christine Majerus fait partie de l'échappée de dix coureuses qui prend une grande avance et finit troisième. Elle est septième du classement général final[8]. Au Diamond Tour, Christine Majerus termine deuxième du sprint massif.

Au Women's Tour, la première étape se joue au sprint massif. Christine Majerus se montre la plus véloce et devient la première leader de l'épreuve[9]. Le lendemain, elle est cinquième du sprint, mais se fait déposséder de son maillot jaune par Marianne Vos[10].

Aux championnats du Luxembourg, elle conserve ses titres sur route et en contre-la-montre[11]. Sur l'épreuve en ligne, elle attaque de loin afin de ne laisser aucune chance à ses adversaires[12].

En fin d'année, elle annonce se consacrer au cyclo-cross en vue des championnats du monde qui se dispute au Luxembourg cette année[13].

Festival Elsy Jacobs (2017)Modifier

Au Festival Luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs, Christine Majerus se classe troisième du prologue[14]. Le lendemain, elle remporte le sprint d'un peloton réduit. Par le jeu des bonifications, elle s'empare de la tête du classement général[15]. Sur la dernière étape, la formation Boels Dolmans contrôle la course. Au sprint, Christine Majerus prend la troisième place et conserve ainsi sa première place au classement général. Elle gagne également le classement par points[16].

Au Women's Tour, sur la première étape, l'équipe lance la poursuite pour rattraper Katarzyna Niewiadoma trop tard et ne parvient pas à la reprendre. Christine Majerus est deuxième du sprint du peloton et donc troisième de l'étape[17],[18]. Lors de la deuxième étape, Sur une ascension non répertoriée, Christine Majerus part avec cinq autres coureuses mais ne connait pas le succès. Dans le sprint massif de la troisième étape, Christine Majerus se classe cinquième. Sur l'étape, Shara Gillow, Leah Kirchmann et Sarah Roy se trouvent à l'avant depuis déjà de longs kilomètres, quand Christine Majerus parvient à opérer la jonction. Une fois Shara Gillow et Leah Kirchmann éliminée, la Luxembourgeoise est battue au sprint par Sarah Roy. Elle effectue cependant une belle opération au classement général en remontant à la deuxième place[19],[20]. Elle se mêle aux sprints intermédiaire sur la dernière étape avant de prendre la troisième place du sprint final. Elle termine l'épreuve à la deuxième place du classement général derrière Katarzyna Niewiadoma. Elle remporte également le classement par points et celui des sprints[21],[22]. Christine Majerus remporte comme à son habitude les deux titres sur route au Luxembourg.

Elle est quatrième du sprint de la course en ligne de l'Open de Suède Vårgårda[23]. Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, elle fait partie de la composition de l'équipe Boels Dolmans. L'équipe passe en tête de la côte. Toutefois, elle perd vingt-sept secondes sur la formation Sunweb entre ce point et l'arrivée. L'équipe doit donc se contenter de la médaille d'argent[24]. Sur la course en ligne, elle prend la sixième place au sprint[25],[26],[27].

2018Modifier

 
Christine Majerus au championnat du monde de cyclo-cross

Au championnat du monde de cyclo-cross, Christine Majerus effectue un bon départ. Elle est longtemps troisième, mais voit Lucinda Brand la dépasser en fin de parcours. Elle est finalement quatrième. Sur les Trois Jours de La Panne, dès le kilomètre vingt-six, une échappée de quinze coureuses se forme avec notamment Christine Majerus. Lors du première passage sur la ligne d'arrivée, le groupe d'échappée ne compte plus que trente secondes d'avance. Finalement le groupe est repris. Christine Majerus se classe troisième du sprint d'un groupe de tête très réduit[28],[29]. Elle est globalement très active sur les classiques flandriennes avec des attaques lors du Tour de Drenthe, de Gand-Wevelgem et du Tour des Flandres. Elle prend également la deuxième place au sprint de la troisième étape secteur a du l'Healthy Ageing Tour, puis la troisième place de la dernière étape. Elle est troisième du classement général. Au Festival Elsy Jacobs, Christine Majerus est sixième du prologue[30]. Sur la première étape, la victoire se joue au sprint. Amy Pieters lance le sprint pour Christine Majerus qui s'impose largement[31]. Elle a moins de succès le lendemain et se classe cinquième. Cela lui fait perdre sa première place au classement général. Elle est deuxième[32],[33]. En juin, elle est quatrième du Women's Tour, après avoir fait plusieurs places dans les sprints.

2019Modifier

 
Au Women's Tour 2019

Dans l'ultime étape de l'Emakumeen Euskal Bira,, Christine Majerus fait partie du groupe d'échappée qui se présente au pied de la dernière difficulté en tête. Le groupe s'y fait reprendre par le peloton, mais la Luxembourgeoise est la plus rapide de celui-ci et prend la deuxième place de l'étape[34]. Elle est ensuite quatrième et meilleure grimpeuse du Women's Tour. Elle continue sa série avec un dixième titre sur route consécutif et un treizième en contre-la-montre au Luxembourg[35].

À la RideLondon-Classique, Christine Majerus est septième du sprint[36],[37]. Au Boels Ladies Tour, elle est huitième du prologue[38],[39]. Sur la quatrième étape, le vent de côté provoque la formation d'un groupe d'une vingtaine de coureuses à mi-course. Alors que les formations WNT et Trek mènent la poursuite, devant trois coureuses sortent. Il s'agit de : Franziska Koch, Riejanne Markus et Sara Penton. Christine Majerus les rejoint ensuite. Au sprint, Koch devance de peu Majerus. Cette dernière se console avec la tête du classement général[40]. Cette dernière se classe dixième de la dernière étape et s'impose au classement général.

2020Modifier

 
À la Flèche wallonne

Au Samyn des Dames, Chantal van den Broek-Blaak attaque à cinquante-sept kilomètres de l'arrivée après la côte de la Roquette. Derrière elle, un groupe de chasse de cinq coureuses avec Christine Majerus et Jip van den Bos se forme. Christine Majerus est deuxième[41]. Christine Majerus conserve facilement ses titres de championne du Luxembourg sur route et en contre-la-montre. Sur la course by Le Tour de France, Christine Majerus suit la première attaque de Katarzyna Niewiadoma dans la descente. Le peloton se reforme rapidement[42]. Sur les championnats du monde, elle fait partie de l'échappée. Elle est reprise à deux tours de l'arrivée[43],[44]. Aux Trois Jours de La Panne, elle se trouve dans le groupe de tête. Dans les dix derniers kilomètres, elle attaque à plusieurs reprises, sans succès[45].

2021Modifier

Au Circuit du Westhoek, une échappée de huit coureuses dont Amy Pieters et Christine Majerus anime le final. Sur le secteur pavé de l'avant-dernier tour, Amy Pieters et Christine Majerus parviennent à distancer leurs compagnons d'échappée. Elles couvrent les quinze derniers kilomètres à deux. Amy Pieters ayant gagné à Nokere la semaine passée, elle laisse la victoire à la Luxembourgeoise[46]. Chantal Blaak remporte légèrement détachée le Dwars door het Hageland après 45 km d'échappée. Christine Majerus est deuxième[47],[48]. Comme à son habitude, elle réalise le doublé sur les championnats nationaux luxembourgeois.

Elle est nommée porte-drapeau de la délégation luxembourgeoise aux Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo, avec le nageur Raphaël Stacchiotti[49]. Elle termine 20e en course en ligne.

DistinctionsModifier

Christine Majerus est élue sportive luxembourgeoise de l'année par la presse sportive luxembourgeoise en 2013[50], 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2021.

Palmarès sur routeModifier

Palmarès par annéeModifier

Classements mondiaux sur routeModifier

  Année200720082009201020112012201320142015201620172018201920202021
Classement UCI254e162e157e84e21e75e29e37e16e19e14e15e9e40e35e
UCI World Tour59e18e16e9e70e63e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès en cyclo-crossModifier

Par annéesModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2015 2016 2017
Classement UCI 19e 19e 10e

Palmarès en VTTModifier

Médias - DiversModifier

En 2015, Christine Majerus fait ses débuts à la télévision luxembourgeoise en tant que commentatrice sportive ponctuelle pour la chaîne RTL Télévision.

En 2017, elle est choisie comme ambassadrice par le comité d'organisation des championnats du monde de cyclo-cross à Bieles au Luxembourg.

Elle est également choisie par un Comité de coordination interministériel et interinstitutionnel, le "Comité Nation Branding", afin de promouvoir l’image de marque du Grand-Duché de Luxembourg à l’étranger (Inspiring Luxembourg)

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) « Christine Majerus fun riding cx », sur cobbles and hills (consulté le )
  2. « Portrait d'athlète: la cycliste Christine Majerus », sur Luxembourg.public.lu (consulté le )
  3. Championnats du Monde — PFP détrône Marianne Vos sur velo101.com
  4. (en) « Brennauer wins Aviva Women's Tour », sur cycling news (consulté le )
  5. (en) « Drentse Acht van Westerveld: Kirchmann wins from breakaway », sur cycling news (consulté le )
  6. (en) « Van Dijk wins overall title at Energiewacht Tour », sur cycling news (consulté le )
  7. (en) « Majerus wins Dwars door de Westhoek », sur cycling news (consulté le )
  8. (en) « Van Vleuten wins prologue at Elsy Jacobs », sur cycling news (consulté le )
  9. (en) « Aviva Women's Tour: Majerus takes victory on stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  10. (en) « Pieters claims rainy Aviva Women's Tour stage win in Stratford-upon-Avon », sur cycling news (consulté le )
  11. « Christine Majerus s'offre un autre titre national », sur L'essentiel (consulté le )
  12. « [Cyclisme] Championnats nationaux : Majerus imbattable », sur Le quotidien (consulté le )
  13. « [Cyclisme] Christine Majerus : « Autant faire les choses à fond ! » », sur Le quotidien (consulté le )
  14. « Festival Elsy Jacobs # P. Ashleigh Moolman (Cervélo-Bigla) signe le meilleur temps du prologue devant Lisa Klein, Christine Majerus et Katie Archibald. », sur vélo 101 (consulté le )
  15. « Festival Elsy Jacobs # 1. La Luxembourgeoise Christine Majerus fait coup double à domicile en battant Eugenia Bujak et l'ex-leader Ashleigh Moolman. », sur vélo 101 (consulté le )
  16. « Festival Elsy Jacobs # 2. Christine Majerus s'impose chez elle au Luxembourg. Elise Delzenne s'offre la dernière étape à Garnich devant Eugenia Bujak. », sur Vélo 101 (consulté le )
  17. « The Women's Tour — Quel beau solo de Kasia », sur vélo 101 (consulté le )
  18. (en) « Niewiadoma wins Women's Tour opener in Kettering », sur cycling news (consulté le )
  19. « The Women's Tour — Sarah Roy bat Majerus », sur vélo 101 (consulté le )
  20. (en) « Women's Tour: Sarah Roy wins in Chesterfield », sur cycling news (consulté le )
  21. « The Women's Tour — D'Hoore conclut à Londres », sur vélo 101 (consulté le )
  22. (en) « Niewiadoma wins Ovo Energy Women's Tour », sur cycling news (consulté le )
  23. « Crescent Vargarda RR — Lepisto bat Vos et Kirchmann », sur vélo 101 (consulté le )
  24. (en) « Boels Dolmans left with sour feeling after Sunweb stun them in Worlds TTT », sur cycling news (consulté le )
  25. « Rainbow is the new Blaak », sur le dérailleur (consulté le )
  26. (en) « World Championships: Blaak solos to women's road race title », sur cycling news (consulté le )
  27. « Mondiaux — Chantal Blaak au nom des Oranges », sur vélo 101 (consulté le )
  28. « Driedaagse — Jolien D'Hoore enfin ou déjà », sur vélo 101 (consulté le )
  29. (en) « D'hoore wins Women's WorldTour race in De Panne », sur cycling news (consulté le )
  30. « Lisa Klein first », sur vélo 101 (consulté le )
  31. « Festival Elsy Jacobs — Majerus bis repetita », sur vélo 101 (consulté le )
  32. « Festival Elsy Jacobs — Paternoster déjà grande », sur vélo 101 (consulté le )
  33. (en) « Paternoster wins Festival Elsy Jacobs », sur cycling news (consulté le )
  34. (en) « Emakumeen Bira: Longo Borghini solos to stage and overall victory », sur cycling news (consulté le )
  35. (it) « La decima di Majerus ai campionati nazionali. Oyarbide in Spagna, Reis in Portogallo », sur cicloweb (consulté le )
  36. (en) « Wiebes lands her first one-day WorldTour victory at RideLondon Classique », sur cycling news (consulté le )
  37. (en) « Wiebes wins RideLondon Classique as Wild is disqualified », sur cycling news (consulté le )
  38. (en) « Van Vleuten injured in crash-heavy Boels Ladies Tour stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  39. (en) « Boels Ladies Tour: Lorena Wiebes wins stage 1 », sur 9 septembre 2019
  40. (en) « Boels Ladies Tour: Koch wins stage 4 », sur cycling news (consulté le )
  41. (en) « Chantal van den Broek-Blaak wins Le Samyn des Dames », sur cycling news (consulté le )
  42. (en) « Lizzie Deignan wins La Course by Le Tour de France », sur cycling news (consulté le )
  43. (en) « 7 conclusions from the elite women's 2020 UCI World Championships », sur cycling news (consulté le )
  44. (en) « Anna van der Breggen wins elite women's world title at Imola World Championships », sur cycling news (consulté le )
  45. (en) « Wiebes declared winner of women's Driedaagse Brugge-De Panne », sur cycling news (consulté le )
  46. (nl) « SD WORX OPPERMACHTIG IN OMLOOP VAN DE WESTHOEK: MAJERUS KRIJGT ZEGE VAN PIETERS », sur Wieler flits (consulté le )
  47. (en) « Van den Broek-Blaak wins Dwars door het Hageland », sur cycling news (consulté le )
  48. (de) « Dwars Door het Hageland: Tiller und Van den Broek-Blaak siegen », sur rad-net (consulté le )
  49. « Découvrez qui sont les porte-drapeaux des nations francophones à Tokyo 2020 », sur olympics.com, (consulté le )
  50. « sportspress.lu | », sur www.sportspress.lu (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :