Chantal van den Broek-Blaak

coureuse cycliste néerlandaise
Chantal van den
Broek-Blaak
Chantal Blaak - 2018 UEC European Road Cycling Championships (Women's road race).jpg
Chantal Blaak lors des championnats d'Europe sur route de 2018
Informations
Nom de naissance
Chantal BlaakVoir et modifier les données sur Wikidata
Noms officiels
Chantal Blaak, Chantal van den Broek-BlaakVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

Chantal van den Broek-Blaak, née Chantal Blaak le à Rotterdam, est une coureuse cycliste néerlandaise, membre de l'équipe Boels Dolmans. Elle est championne du monde sur route en 2017. Elle a réalisé plusieurs places d'honneur dans les manches de coupe du monde. En 2014, elle gagne l'Open de Suède Vårgårda. C'est à la fois une sprinteuse et une rouleuse. En 2016, elle s'impose sur deux classiques majeures : le Tour de Drenthe et Gand-Wevelgem. En 2018, elle remporte l'Amstel Gold Race. Elle est championne des Pays-Bas sur route 2017 et 2018. En 2020, elle gagne le Tour des Flandres, puis les Strade Bianche la saison suivante.

DébutsModifier

 
Chantal Blaak lors du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre 2009.

En 2007, elle termine cinquième des championnats du monde contre-la-montre juniors et dixième de l'épreuve en ligne[1].

CarrièreModifier

2008 - 2012 : AA DrinkModifier

2008Modifier

Elle devient membre de l'équipe AA Drink en 2008[2]. Sur le Tour de Nuremberg, elle prend la bonne échappée et finit treizième[3].

2009Modifier

En 2009, elle est quatrième du Circuit Het Nieuwsblad au sprint[1]. Sur la première épreuve de coupe du monde : le Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, elle termine quatrième du sprint du peloton soit huitième au total[4]. Début avril, elle termine troisième du Grand Prix international de Dottignies. Dans la manche de coupe du monde du Tour de Drenthe, elle part en échappée dans les dix derniers kilomètre avec cinq autres coureuses. Elle termine troisième du sprint derrière Emma Johansson et Loes Gunnewijk[5]. En juin, sur le Kasseien Omloop Exloo, elle s'échappe avec Chloe Hosking, Adrie Visser et Iris Slappendel et gagne le sprint final[6]. En juillet, elle remporte Championnat d'Europe sur route espoirs avec quasiment une minute d'avance sur ses poursuivantes[7].

2010Modifier

En 2010, Chantal Blaak termine septième de l'Open de Suède Vårgårda en étant deuxième du sprint du groupe de poursuivantes[8]. Au Tour de Drenthe, elle est quatrième du sprint, soit cinquième de la course[9]. Elle termine sixième du Tour des Flandres[10].

2011Modifier

En 2011, elle fait partie de l'effectif de l'équipe AA Drink[11]. Au Circuit Het Nieuwsblad, elle termine troisième du sprint[12]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, elle finit sixième, le peloton sprintant pour la deuxième place[13]. En juin, elle part en échappée avec Sarah Düster et Amy Pieters lors de la deuxième étape du RaboSter Zeeuwsche Eilanden et s'impose[14]. Au Grand Prix de Plouay, elle rejoint sur la fin de la course le groupe de tête. Elle termine finalement quatrième[15].

2012Modifier

En 2012, au circuit de Borsele, elle se trouve dans la bonne échappée de sept coureuses et finit quatrième du sprint[16]. Elle fait partie de la composition de l'équipe pour les championnats du monde du contre-la-montre par équipes. L'équipe Aa-Drink finit troisième[17]. Chantal Blaak ne participe pas à autant de courses qu'espérait du fait de la richesse de l'effectif de l'équipe et décide donc d'en partir fin 2012[18].

2013 : Tibco-To the TopModifier

En 2013, elle rejoint l'équipe Tibco-To the Top. Elle est recrutée pour ses résultats dans les classiques[18]. Au trophée Binda, elle gagne le sprint du peloton et finit cinquième[19].

2014 : Specialized-LululemonModifier

Elle devient membre l'équipe Specialized-lululemon en 2014[20]. Le 13 mars, Chantal Blaak remporte le Molecaten Drentse 8 légèrement détachée[21]. En avril, elle remporte la dernière étape de l'Energiewacht Tour en devançant au sprint Loes Gunnewijk[22]. Deux jours plus tard a lieu la première manche de la coupe du monde : le Tour de Drenthe, la sélection se fait dans le premier passage de la côte dite du VAM. À son sommet, un groupe de quinze coureuses s'extirpe avec Chantal Blaak dedans. Anna van der Breggen et Iris Slappendel s'échappent du groupe, mais grâce au travail d'Ellen van Dijk le groupe de poursuite revient à quelques encablures. Lors de la seconde ascension Elizabeth Armitstead place une attaque et rejoint van der Breggen, Slappendel ayant laché. Chantal finit deuxième du sprint du groupe des poursuivantes et est donc quatrième[23]. L'équipe Specialized-Lululemon gagne le contre-la-montre par équipe de l'Energiewacht Tour[24]. Chantal Blaak remporte la dernière étape en devançant au sprint Loes Gunnewijk[22].

En août, après avoir remporté le contre-la-montre par équipe de Vårgårda, elle s'impose sur l'épreuve de coupe du monde en ligne éponyme. Après avoir été active durant la course, elle part à trois kilomètres de l'arrivée avec Amy Pieters et Roxane Knetemann et les bat au sprint[25].

Aux contre-la-montre par équipes féminin aux championnats du monde, l'équipe qui a essuyé une chute à l'entraînement le samedi, remporte pour la troisième fois d'affilée l'épreuve avec plus d'une minute d'avance sur l'équipe Orica-AIS[26]. Sur l'épreuve individuelle, elle prend la treizième place[27].

2015 -  : Boels DolmansModifier

2015Modifier

 
Chantal Blaak lors de sa victoire du Samyn des Dames 2015.

Chantal Blaak s'engage en 2015 avec l'équipe Boels Dolmans[28]. Lors de la première classique de printemps, le Circuit Het Nieuwsblad, elle finit quatrième en sprintant dans le groupe des poursuivantes[29]. Durant la semaine qui suit, elle s'impose au Samyn des Dames au sprint[30].

Tour de Drenthe et Gand-Wevelgem (2016)Modifier

Au circuit Het Nieuwsblad, elle remporte le sprint du peloton derrière sa coéquipière Lizzie Armitstead[31]. Au Samyn des Dames, au bout de trente kilomètres, l'équipe Boels Dolmans provoque une bordure isolant définitivement une vingtaine de coureuses, dont les cinq membres de la formation. Chantal Blaak se trouve ensuite dans le groupe de huit coureuses qui se forme dans les secteurs pavés du circuit final. Emma Johansson produit une nouvelle accélération pour se détacher avec Chantal Blaak. Cette dernière tente plusieurs fois sans succès de se détacher, sans succès. La victoire se joue au sprint et la Néerlandaise se montre la plus rapide[32],[33]. Au Tour de Drenthe, Chantal Blaak accélère dans le dernier secteur pavé situé à soixante-et-un kilomètres de l'arrivée. Elle est suivie par Gracie Elvin, Trixi Worrack et Anna van der Breggen. Les quatre coureuses se disputent la victoire et Chantaal Blaak se montre la plus rapide[34]. À Gand-Wevelgem, l'équipe Boels Dolmans se retrouve au complet dans le final dans un peloton réduit. À trente kilomètres de l'arrivée, Lizzie Armitstead attaque deux fois en suivant. Chantal Blaak contre immédiatement et crée un écart. Elle gagne la course avec plus d'une minute d'avance. Elle endosse par la même occasion le maillot de leader de l'UCI World Tour[35].

Lors de l'Open de Suède Vårgårda, un groupe de neuf coureuses avec les principales équipes représentées part à mi-course. Il est constitué de : Emilia Fahlin, Amy Pieters, Chantal Blaak, Lotta Lepistö, Maria Giulia Confalonieri, Hannah Barnes, Amanda Spratt , Julia Soek et Shara Gillow. Même si l'avance de cette échappée ne dépasse jamais deux minutes, la poursuite ne s'organisant pas, elle se dispute la victoire. Emilia Fahlin anticipe le sprint et s'impose seule. Derrière Lotta Lepistö devance Chantal Blaak et Amy Pieters[36].

Le Boels Ladies Tour, la formation Boels Dolmans domine le contre-la-montre par équipes[37]. La troisième étape est plus vallonnée. Dans le final en montée, Chantal Blaak prend la troisième place et la tête du classement général[38]. Sur la difficile dernière étape, la victoire se joue dans la dernière ascension du Cauberg. Katarzyna Niewiadoma y devance Ellen van Dijk. Chantal Blaak passe la ligne deux secondes après Ellen van Dijk et conserve ainsi sa première place au classement général[39].

Championne du monde (2017)Modifier

 
Au Profonde van Tiel 2017

Au Circuit Het Nieuwsblad, Ellen van Dijk et Elisa Longo Borghini s'échappent après le Paterberg. Le Molenberg permet à un nouveau groupe de poursuite de prendre le large. Il comprend Lotte Kopecky, Lucinda Brand, Chantal Blaak, Annemiek van Vleuten et Amanda Spratt. La jonction avec la tête s'opère à seize kilomètres de l'arrivée. À sept kilomètres de l'arrivée, Lucinda Brand pourtant bonne sprinteuse, profitant du surnombre de l'équipe Sunweb, attaque. Elle n'est plus revue. Derrière, Chantal Blaak se classe deuxième[40].

Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Chantal Blaak se classe quatrième du sprint final après que l'équipe Boels Dolmans a contrôlé la course[41],[42]. Elle est ensuite huitième du sprint à Gand-Wevelgem[43]. Au Tour des Flandres, son équipe fait en sorte que la course se termine au sprint. Elle y prend la troisième place derrière Coryn Rivera et Gracie Elvin[44],[45]. À l'Healthy Ageing Tour, sur la quatrième étape, Chantal Blaak fait partie de la bonne échappée avant de s'imposer au sprint[46].

Lors des championnats des Pays-Bas sur route, Chantal Blaak s'échappe avec Floortje Mackaij, Anouska Koster et Aafke Soet à seize kilomètres de l'arrivée. Chantal Blaak part ensuite seule à deux kilomètres de l'arrivée et obtient ainsi le titre[47].

Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, elle fait partie de la composition de l'équipe Boels Dolmans. L'équipe passe en tête de la côte. Toutefois, elle perd vingt-sept secondes sur la formation Sunweb entre ce point et l'arrivée. L'équipe doit donc se contenter de la médaille d'argent[48]. Sur la course en ligne, elle est prise dans la chute avec Megan Guarnier à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée. À vingt-trois kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak contre avec Audrey Cordon-Ragot et Hannah Barnes. Dans la dernière montée de Salmon Hill, les favorites accélèrent. Katarzyna Niewiadoma, Annemiek van Vleuten, Katrin Garfoot et Anna van der Breggen reviennent sur la tête de course. À huit kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak saisit sa chance et attaque. Elle s'impose en solitaire[49],[50],[51].

Amstel Gold Race (2018)Modifier

 
Avec son maillot de championne du monde au départ du Tour des Flandres 2018

Sur les Strade Bianche, la pluie ponctue la course, rendant les routes blanches particulièrement boueuses.Au kilomètre soixante-quinze, sur le plus long secteur pavé, l'équipe Boels Dolmans se place en tête. Alena Amialiusik accélère et est suivie par Chantal Blaak et Ellen van Dijk. Leur avance monte à quarante secondes à trente-quatre kilomètres de l'arrivée. Elles sont finalement revues par le reste du peloton dans le secteur pavé numéro six. Chantal Blaak est finalement quatrième[52],[53]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, dans la dernière ascension de Casale, les favorites Katarzyna Niewiadoma, Elisa Longo Borghini et Chantal Blaak accélèrent et reviennent immédiatement sur la tête de course. Le groupe de tête se reforme néanmoins avec douze unités. Tout doit se décider dans la dernière ascension d'Orino. Finalement, Katarzyna Niewiadoma réussit à distancer ses adversaires. Derrière, Chantal Blaak se montre la plus rapide[54],[55].

Sur l'Healthy Ageing Tour, elle est deuxième du contre-la-montre inaugural[56]. Sur la quatrième étape, le vent opère immédiatement sur l'étape et permet à un groupe de favorites de partir. Elles creusent rapidement un écart important sur le peloton. Le circuit final est particulièrement tortueux. Chantal Blaak négocie mieux les derniers virages et s'impose assez largement[57],[58]. Finalement, Amy Pieters remporte la course devant Chantal Blaak. À l'Amstel Gold Race, le passage du Keutenberg au kilomètre cinquante-quatre provoque une sélection. Un groupe de huit coureuses dont Chantal Blaak se forme. Il prend rapidement un avantage décisif. Dans l'avant-dernière montée du Cauberg, Chantal Blaak attaque. Elle est suivie par Alexis Ryan et Amanda Spratt. Plus loin, trois autres coureuses reviennent sur l'avant. La Néerlandaise contrôle les attaques de ses adversaires sur le plat et dans la dernière ascension du Cauberg. Elles sont trois pour la victoire dans la dernière ligne droite : Spratt, qui ouvre la route, Lucinda Brand, qui lance le sprint et Chantal Blaak qui s'impose facilement[59],[60].

Sur les championnats nationaux, aux Pays-Bas, Chantal Blaak fait partie du groupe des favorites durant la course. Dans le final, elle attaque et parvient à s'imposer pour conserver son titre[61]. Au Boels Ladies Tour, la cinquième étape a un parcours similaire à l'Amstel Gold Race. Chantal Blaak utilise la même stratégie. Elle part en début d'étape en échappée avec Roxane Knetemann, Pernille Mathiesen et Eugénie Duval. À onze kilomètres du but, Chantal Blaak passe à l'offensive pour s'imposer seule[62].

Het Nieuwsblad (2019)Modifier

 
Sur la Flèche wallonne 2019

Au circuit Het Nieuwsblad, Chantal Blaak attaque dans le Tenbosse. Katarzyna Niewiadoma l'accompagne. Elles sont reprises plus loin. Le mur de Grammont se montre décisif. Chantal Blaak ouvre la route, avec Anna van der Breggen et les autres favorites dans la roue. Elles prennent quelques mètres d'avance sur le peloton dans la montée. Après la descente, Chantal Blaak place une offensive nette. Annemiek van Vleuten tente de la prendre en chasse, mais Anna van der Breggen la marque. Chantal Blaak s'impose[63]. Aux Strade Bianche, à treize kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak et Janneke Ensing passent à l'offensive. Blaak se retrouve seul dans le secteur suivant, mais bute sur la côte s'y trouvant. Elle finalement dixième[64],[65]. Au Tour de Drenthe, à l'approche du dernier secteur, le rythme augmente considérablement sous l'impulsion de la formation Boels Dolmans. Dans celui-ci, Chantal Blaak ouvre la route. À la sortie du secteur, Ellen van Dijk attaque immédiatement. Chantal Blaak tente de suivre, mais un trou se forme. Après un moment de flottement, Blaak part avec Marta Bastianelli dans la roue. La coopération n'est pas optimale, mais elles finissent par reprendre Ellen van Dijk. Dans les deux derniers kilomètres, Marta Bastianelli doit prendre le vent seule. Chantal Blaak tente de la surprendre en ouvrant le sprint, mais l'Italienne la maintient à niveau et s'impose malgré le dernier coup de reins de la Néerlandaise[66]. Au Tour des Flandres, Chantal Blaak ne parvient pas à suivre le groupe de Marta Bastianelli dans le vieux Quaremont et finit septième[67].

Tour des Flandres (2020)Modifier

 
Présentation du Circuit Het Nieuwsblad

Au Circuit Het Nieuwsblad, Chantal Blaak est présente dans le groupe de poursuite derrière Annemiek van Vleuten qui sort dans le Bosberg. Elle se classe quatrième[68]. Au Samyn des Dames, Chantal van den Broek-Blaak attaque à cinquante-sept kilomètres de l'arrivée après la côte de la Roquette et s'impose seule[69].

Aux championnat d'Europe, à trente-huit kilomètres de l'arrivée une chute a lieu au sommet de la côte du Lézot. Peu après, Chantal Blaak place une attaque dans la montée de Lann Payot avec Elena Cecchini dans la roue. Elles sont reprises, mais Annemiek van Vleuten est mise sur orbite. À vingt-trois kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak sort seule et revient sur le groupe de tête. Annemiek van Vleuten, qui jusqu'alors s'économisait, se met au service de Chantal Blaak et mène le groupe. L'écart monte à la minute. Dans le dernier tour, Elisa Longo Borghini attaque dans la côte du Lézot et distance Chantal Blaak. Elle revient mais est de nouveau distancée dans la dernière difficulté, elle finit à la quatrième place[70].

Au Tour des Flandres, au sommet du Kruisberg, Chantal Blaak attaque. Elle est suivie par Elisa Longo Borghini, Lisa Brennauer et van der Breggen. L'accélération reprend les deux échappée. Chantal Blaak tente une seconde fois quelques hectomètres plus loin. Au sommet du vieux Quaremont, Chantal Blaak place une troisième offensive décisive. Elle s'impose échappée[71].

Strade Bianche (2021)Modifier

 
Au Simac Ladies Tour 2021

Aux Strade Bianche, à l'avant un groupe de huit coureuses se forme avec Chantal Van den Broek-Blaak. Le groupe se morcelle dans le sixième secteur. Blaak est toujours à l'avant. Peu après, le reste des favorites reviennent sur l'avant. Dans ce groupe se trouve quatre membres de l'équipe SD Worx dont Blaak. À quinze kilomètres de l'arrivée, Chantal Van den Broek-Blaak attaque. Annemiek van Vleuten semble vouloir aller la chercher, mais laisse finalement partir. Van den Broek-Blaak est rejointe par Elisa Longo Borghini. Elles sont immédiatement reprise. À six kilomètres de l'arrivée, Chantal Van den Broek-Blaak attaque une nouvelle fois. Elisa Longo Borghini la rejoint. Elles gagnent rapidement de précieuses secondes sur le groupe de poursuite. À deux kilomètres de l'arrivée, Chantal Van den Broek-Blaak arrête de passer des relais. Dans la montée finale, Elisa Longo Borghini mène le duo mais semble fatiguée. Au cinq cents mètres, Chantal Van den Broek-Blaak place une violente attaque pour aller s'imposer[72].

En juin, elle remporte légèrement détachée le Dwars door het Hageland après 45 km d'échappée. Christine Majerus est deuxième[73],[74]. En août, au Simac Ladies Tour, Chantal van den Broek-Blaak est troisième du contre-la-montre, quarante-et-une secondes derrière Marlen Reusser. Elle est à la même place au classement général[75]. Sur la troisième étape, à sept kilomètres du but, une chute importante a lieu proche de la tête du peloton. Un petit groupe se dispute la victoire et Lonneke Uneken se montre la plus rapide[76]. Chantal van den Broek-Blaak reprend du temps à Reusser. Elle est ensuite troisième de l'arrivée en faux-plat montant de la quatrième étape et prend définitivement la tête du classement général[77].

Elle est dixième du premier Paris-Roubaix[78]. Au Drentse 8, la météo est extrêmement venteuse et accompagnée d'averses. Cela provoque une importante sélection dans le peloton. Elles sont rapidement seulement dix-sept en tête. À dix kilomètres de l'arrivée, Chantal van den Broek-Blaak part seule. Elle n'est plus reprise[79].

Vie privéeModifier

En octobre 2019, Chantal Blaak a épousé l'ancien cycliste Lars van den Broek.

PalmarèsModifier

Par annéesModifier

 
Podium de l'édition 2015 du Samyn des Dames : Anna van der Breggen (2e), Chantal Blaak (1re) et Emma Johansson (3e).

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

10 participations

Tour de FranceModifier

1 participation :

Classements mondiauxModifier

  Année20092010201120122013201420152016201720182019202020212022
Classement UCI24e36e25e84e49e22e37e9e12e16e39e16e21e45e
Coupe du monde18e12e18e113e23e9e34e
UCI World Tour4e14e12e31e16e9e26e
Légende : nc = non classéSource : UCI

RéférencesModifier

  1. a et b (nl) « Chantal BLAAK », sur Sportuitslagen (consulté le )
  2. (en) « AA Cycling Team announces 2008 line-up », sur cycling news (consulté le )
  3. (en) « Arndt takes it in solo style », sur cycling news (consulté le )
  4. (en) « Vos wins World Cup opener », sur cycling news (consulté le )
  5. (en) « Women's World Cup #3 - Ronde van Drenthe », sur daily peloton (consulté le )
  6. (nl) « Editie 2009 », sur kassien Omloop (consulté le )
  7. (en) « European Championship, Road, U23 (F) 2009 », sur cycling archives (consulté le )
  8. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2010 Women Elite Open de Suède Vargarda (SWE) », sur UCI (consulté le )
  9. (en) « Gunnewijk sprints to women's win », sur cycling news (consulté le )
  10. (en) « Lotto rider takes emotional win ahead of bunch », sur cycling news (consulté le )
  11. (en) « Wild headlines AA Drink-Leontien.nl team », sur cycling news (consulté le )
  12. (en) « Johannson repeats at Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le )
  13. (en) « Pooley solos to World Cup win », sur cycling news (consulté le )
  14. (en) « Blaak breaks Vos winning streak », sur cycling news (consulté le )
  15. « Annemiek van Vleuten remporte la Coupe du Monde UCI femmes avec une victoire à Plouay », sur velo wire (consulté le )
  16. (en) « Women's Cycling weekend updates: Omloop van Borsele ITT, elite & junior races, GP Stad Roeselare & Sea Otter Classic », sur podium cafe (consulté le )
  17. (en) « Specialized - lululemon triumphant in Worlds team time trial », sur cycling news (consulté le )
  18. a et b (en) « Shelley Olds, Claudia Häusler and Chantal Blaak to Tibco-To The Top for 2013 », sur velonation (consulté le )
  19. (en) « Longo Borghini wins Trofeo Alfredo Binda World Cup », sur cycling news (consulté le )
  20. (en) « Our 2014 team announced », sur velocio sports (consulté le )
  21. (en) « Molecaten Drentse 8 (1.2) », sur pro cycling stats (consulté le )
  22. a et b (en) « Blaak wins final stage of energiewacht tour », sur velocio sports, (consulté le )
  23. (en) « Lizzie Armitstead wins the 2014 Ronde van Drenthe », sur podium cafe (consulté le )
  24. (en) « A TTT win for Specialized-Lululemon at Energiewacht Tour », sur velocio sports (consulté le )
  25. (en) « Blaak wins Vargarda World Cup », sur cycling news (consulté le )
  26. (en) « Specialized-Lululemon wins 3rd straight TTT title at UCI road worlds », sur velonews (consulté le )
  27. (en) « Brennauer wins second gold for Germany in Worlds time trial », sur cycling news (consulté le )
  28. (en) « Evelyn Stevens new asset to Boels-Dolmans Cycling Team », sur Boels Dolmans (consulté le )
  29. (en) « Anna van der Breggen bests Ellen van Dijk in European opener », cyclingtips.com.au,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. « Blaak, pavée de bonnes intentions sur le Samyn! », sur le dérailleur (consulté le )
  31. (en) « World champion Armitstead wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le )
  32. « Le Samyn des Dames - Roxane Fournier : "C'était difficile" », sur cyclism'actu (consulté le )
  33. (en) « Blaak wins Le Samyn des Dames », sur cycling news (consulté le )
  34. (en) « Blaak wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le )
  35. (en) « Blaak wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le )
  36. (en) « Fahlin wins Crescent Vargarda WorldTour race », sur cycling news (consulté le )
  37. « Boels – Dolmans s’offre le contre la montre par équipe », sur le dérailleur (consulté le )
  38. « Katarzyna Niewiadoma s’adjuge la 3ème étape », sur Le dérailleur (consulté le )
  39. « Le général pour Chantal Blaak », sur le dérailleur (consulté le )
  40. « Lucinda Brand remporte le Het Nieuwsblad », sur le dérailleur (consulté le )
  41. (en) « Rivera wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le )
  42. « Coryn Rivera surpuissante ! », sur Le dérailleur (consulté le )
  43. « Lotta Lepistö s’offre Gent – Wevelgem », sur Le dérailleur (consulté le )
  44. (en) « Rivera wins Tour of Flanders Women », sur cycling news (consulté le )
  45. « Coryn Rivera remporte le Ronde », sur Le dérailleur (consulté le )
  46. « Healthy Ageing Tour # 4. La Néerlandaise Chantal Blaak (Boels-Dolmans) l'emporte à Finsterwolde devant Andersen. Ellen Van Dijk file vers un nouveau succès. », sur vélo 101 (consulté le )
  47. (nl) « Chantal Blaak soleert naar eerste Nederlandse titel in wegrit », sur Nu (consulté le )
  48. (en) « Boels Dolmans left with sour feeling after Sunweb stun them in Worlds TTT », sur cycling news (consulté le )
  49. « Rainbow is the new Blaak », sur le dérailleur (consulté le )
  50. (en) « World Championships: Blaak solos to women's road race title », sur cycling news (consulté le )
  51. « Mondiaux — Chantal Blaak au nom des Oranges », sur vélo 101 (consulté le )
  52. « Strade Bianche — Van Der Breggen et les éléments », sur vélo 101 (consulté le )
  53. (en) « Anna van der Breggen wins Strade Bianche in heroic solo », sur cycling news (consulté le )
  54. (en) « Niewiadoma solos to victory in rainy Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le )
  55. « Trofeo Binda — Niewiadoma l'aura méritée », sur vélo 101 (consulté le )
  56. « Healthy Ageing Tour — La Boels-Dolmans déjà », sur vélo 101 (consulté le )
  57. « Healthy Ageing Tour — Et Blaak maintenant », sur vélo 101 (consulté le )
  58. (en) « Healthy Ageing Tour: World champion Blaak wins stage 4 », sur cycling news (consulté le )
  59. « Amstel Gold Race Ladies — Blaak imperturbable », sur vélo 101 (consulté le )
  60. « Chantal Blaak wins women's Amstel Gold Race », sur cycling news (consulté le )
  61. (nl) « Chantal Blaak prolongeert titel bij NK wielrennen », sur nrc (consulté le )
  62. « Boels Ladies Tour — La belle démo arc-en-ciel », sur vélo 101 (consulté le )
  63. (en) « Blaak wins women's Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le )
  64. (en) « Van Vleuten wins women's Strade Bianche », sur cycling news (consulté le )
  65. (it) « Van Vleuten, la ripresa è di nuovo vincente », sur ciclo web (consulté le )
  66. (en) « Bastianelli wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le )
  67. (en) « Bastianelli wins women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le )
  68. (en) « Annemiek van Vleuten wins women's Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le )
  69. (en) « Chantal van den Broek-Blaak wins Le Samyn des Dames », sur cycling news (consulté le )
  70. (en) « European Championships: Van Vleuten wins elite women's road race title », sur cycling news (consulté le )
  71. (en) « Chantal van den Broek-Blaak wins women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le )
  72. (en) « Chantal van den Broek-Blaak wins Strade Bianche Women », sur cycling news (consulté le )
  73. (en) « Van den Broek-Blaak wins Dwars door het Hageland », sur cycling news (consulté le )
  74. (de) « Dwars Door het Hageland: Tiller und Van den Broek-Blaak siegen », sur rad-net (consulté le )
  75. (en) « Simac Ladies Tour: Marlen Reusser wins stage 2 time trial and takes overall lead », sur cycling news (consulté le )
  76. (en) « Simac Ladies Tour: Lonneke Uneken wins stage 3 », sur cycling news (consulté le )
  77. (en) « Vos claims stage 4 of Simac Ladies Tour », sur cycling news (consulté le )
  78. (en) « Lizzie Deignan solos for 82km to win inaugural Paris-Roubaix Femmes », sur cycling news (consulté le )
  79. (en) « Chantal van den Broek-Blaak wins Drentse Acht van Westerveld », sur cycling news (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :