Cecilie Uttrup Ludwig

coureuse cycliste danoise

Cecilie Uttrup Ludwig (née le ) est une coureuse cycliste danoise, membre de l'équipe FDJ - Nouvelle Aquitaine - Futuroscope.

Cecilie Uttrup Ludwig
Image dans Infobox.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes professionnelles
Principales victoires

BiographieModifier

Elle pratique la natation durant sa jeunesse, puis commence le cyclisme vers l'âge de treize ans. En 2012, elle devient vice-championne du monde du contre-la-montre juniors à Fauquemont[1].

Passée élite, elle obtient ses premiers résultats significatifs en 2016. Elle remporte en effet le championnat du Danemark du contre-la-montre ainsi que deux étapes et le classement général du Tour de Feminin - O cenu Ceskeho Svycarska . Elle déclare y avoir passé une étape. En septembre, elle participe aux championnats d'Europe à ses propres frais, la fédération danoise ne finançant pas le déplacement. Sur la course en ligne, elle décroche la médaille d'argent en catégorie espoirs. Elle y est victime d'un malaise après la ligne d'arrivée des suites de l'effort violent[1].

2017Modifier

À la Semana Ciclista Valenciana, à vingt kilomètres de l'arrivée lors de la deuxième étape, Cecilie Uttrup Ludwig attaque puis est rejointe par Ann-Sophie Duyck. Les deux coureuses coopèrent. La Belge s'impose sur l'étape tandis que la Danoise s'empare du maillot de leader du classement général[2].

Sur l'Emakumeen Euskal Bira, sur la quatrième étape, lors de l'arrivée au sommet au Sanctuaire de San Migel d'Aralar, Cecilie Uttrup Ludwig se classe cinquième[3]. La dernière étape se conclut par l'ascension de l'Alto de Jaizkibel. Elle y est sixième. Elle termine l'épreuve à la septième place du classement général et à la deuxième du classement de la meilleure jeune à dix-sept secondes de Nikola Nosková[4]. La semaine suivante, elle est troisième de La Classique Morbihan, tandis que sa coéquipière Ashleigh Moolman s'impose.

Lors des championnats nationaux, elle conserve son titre de championne du Danemark du contre-la-montre. Au Tour d'Italie, le profil montagneux de la huitième étape distance Floortje Mackaij. Cecilie Uttrup Ludwig endosse ainsi le maillot de meilleure jeune[5],[6],[7]. Maillot qu'elle garde jusqu'à la fin de l'épreuve.

Aux championnat d'Europe du contre-la-montre espoirs, elle prend la médaille d'argent. Au Contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, la formation Cervélo-Bigla se classe deuxième.

Au Tour de Toscane, elle est deuxième du prologue avant de se montrer d'une aide précieuse pour la victoire d'Ashleigh Moolman. Deuxième de la dernière étape, elle prend également la même place au classement général. Elle gagne logiquement le classement de la meilleure jeune[8]. Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, Cervélo-Bigla prend la troisième place avec Cecilie Uttrup Ludwig dans ses rangs. Elle est ensuite dixième du contre-la-montre individuel. Sur la course en ligne, Cecilie Uttrup Ludwig suit les meilleures dans l'avant dernier tour sur la côte de Salmon Hill. La mauvaise coopération provoque néanmoins un regroupement général.

Elle termine la saison à la première place du classement de la meilleure jeune de l'UCI World Tour avec une très large avance.

2018Modifier

 
À l'Amstel Gold Race 2018

Au Tour d'Italie, la formation Cervélo Bigla est quatrième du contre-la-montre par équipes inaugural vingt-deux secondes derrière la Sunweb[9],[10]. Lors de la première arrivée au sommet, Cecilie Uttrup Ludwig est dans le même temps que les favorites[11],[12]. Sur le contre-la-montre, elle est huitième[13],[14]. Sur l'étape du Zoncolan, Cecilie Uttrup Ludwig finit huitième de l'étape et remonte à la sixième place du classement général[15],[16]. Sur la dernière étape, elle arrive avec les autres favorites. Cecilie Uttrup Ludwig est sixième de l'épreuve.

À la course by Le Tour de France, à quatre kilomètres du col de Romme, Cecilie Uttrup Ludwig attaque. Elle revient sur la tête de course, puis passe le col en tête avec trente secondes d'avance sur le groupe des favorites. Son avance atteint une minute trente au kilomètre quatre-vingt-dix. Dans le col de la Colombière, Anna van der Breggen, Ashleigh Moolman et Annemiek van Vleuten font la jonction avec la Danoise. Ashleigh Moolman attaque alors, mais les autres ne la laissent pas partir. Les deux Néerlandaises accélèrent ensuite et distancent Ashleigh Moolman. Elle se classe troisième et Cecilie Uttrup Ludwig quatrième[17].

Elle attaque également lors de l'Open de Suède Vårgårda, du Grand Prix de Plouay et des championnats du monde mais ne récolte pas le fruit de ses efforts. Au Tour d'Émilie, tout se joue dans la côte finale. Cecilie Uttrup Ludwig attaque dans le dernier kilomètre avec Tatiana Guderzo. L'Italienne a néanmoins du mal à suivre la Danoise. Plus loin, elles sont doublées par Rasa Leleivyte et Arlenis Sierra. Cecilie Uttrup Ludwig est troisième[18].

2019Modifier

 
À la Flèche wallonne 2019

Elle est cinquième des Strade Bianche[19],[20], puis troisième du Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio où elle a suivi l'attaque décisive de Katarzyna Niewiadoma[21]. Au Tour des Flandres, dans le vieux Quaremont, elle est une des seules à pouvoir suivre l'accélération de Marta Bastianelli. Elle est finalement troisième[22]. En juin, elle s'impose à Plumelec[23].

Au Tour d'Italie, Cecilie Uttrup Ludwig se classe troisième du sprint en côte de la troisième étape et pointe alors à la deuxième place du classement général. Sur l'étape reine, elle ne parvient pas à suivre les autres favorites et perd près de cinq minutes sur Annemiek van Vleuten[24]. Elle finit le Giro à la quatorzième place. Ensuite, elle se classe troisième de La course by Le Tour de France 2019 après avoir fait une course active[25],[26].

Sur la course en ligne des championnats du monde, dans la côte de Lofthouse, Annemiek van Vleuten attaque. Derrière un groupe de poursuivant avec Cecilie Uttrup Ludwig se forme. À mi-course, les attaques d'Elizabeth Deignan et Chloe Dygert scindent ce groupe en deux. Cecilie Uttrup Ludwig est dans la mauvaise partie et est reprise par le peloton[27],[28].

En octobre 2019, elle est recrutée par l'équipe FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope[29].

2020Modifier

 
À la Flèche wallonne

Elle est septième des Strade Bianche[30]. Elle remporte le Tour d'Émilie suite à une belle attaque dans la montée finale vers le Sanctuaire Madonna di San Luca dont la difficulté est comparable ou supérieure au mur de Huy. Elle est active sur la course en ligne des championnats d'Europe et sur la course by Le Tour de France, mais n'est pas récompensée de ses efforts.

Au Tour d'Italie, la formation FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope termine seulement onzième du contre-la-montre par équipes et y perd une minute vingt face à la Trek-Segafredo[31]. Le lendemain, sur une étape comportant des secteurs graviers, dans l'ascension décisive vers Seggiano, Annemiek van Vleuten accélère des le pied de la montée. Elle passe au sommet avec quarante secondes d'avance sur Anna van der Breggen et une minute sur Katarzyna Niewiadoma et Cecilie Uttrup Ludwig. Cette dernière finit quatrième de l'étape, presque dans le même temps que la deuxième Anna van der Breggen, mais concède une minute trente à Annemiek van Vleuten[32]. La troisième étape se joue dans le montée finale. Cecilie Uttrup Ludwig est seulement devancée par Marianne Vos[33]. Elle est septième de la quatrième étape et s'empare du maillot de la meilleure grimpeuse[34]. Sur la huitième étape, dans la dernière ascension du jour, Elizabeth Deignan mène le peloton pour Elisa Longo Borghini. Elles sont suivies par les favorites incluant Cecilie Uttrup Ludwig. Elle est cinquième de l'étape à plus d'une minute d'Elisa Longo Borghini, qui la passe au classement général[35]. Cecilie Uttrup Ludwig est quatrième du classement général et meilleure grimpeuse. Évita Muzic est dixième et deuxième du classement de la meilleure jeune.

Lors de la course en ligne des championnats du monde, à deux tours de l'arrivée, dans la côte Mazzolano, Anna van der Breggen imprime un rythme très élevé dans la montée ce qui disloque le peloton. Elle est seulement suivie par quelques favorites dont Cecilie Uttrup Ludwig. Passé le sommet, un peloton se reforme. Dans l'ascension suivante, la Cima Gallisterna, Annemiek van Vleuten se met en tête et accélère nettement mettant en difficulté la concurrence. Anna van der Breggen surenchérit alors avec un puissante attaque. Derrière, Annemiek van Vleuten, Elisa Longo Borghini et Cecilie Uttrup Ludwig forme un groupe de poursuite. Par la suite, le peloton les reprend. Dans la dernière ascension de la course, Cecilie Uttrup Ludwig attaque avec Elisa Longo Borghini. Elle est cependant distancée proche du sommet. Elle est huitième[36].

Sur la Flèche wallonne, après le premier passage du mur de Huy, Cecilie Uttrup Ludwig est victime d'un ennui mécanique et change de vélo. Elle effectue la poursuite seule. Dans la montée finale, Anna van der Breggen donne l'allure. Demi Vollering attaque, mais trop tôt, et est reprise. Seule Cecilie Uttrup Ludwig parvient à suivre van der Breggen, qui accélère dans les derniers mètres pour s'imposer. La Danoise est deuxième[37].

Palmarès sur routeModifier

Palmarès par annéesModifier

Classements mondiauxModifier

  Année2014201520162017201820192020
Classement UCI435e nc 82e19e30e22e9e
UCI World Tour127e26e22e12e10e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Une médaille d'argent qui coûte cher pour Cecilie Ludwig », sur direct velo (consulté le 22 septembre 2016)
  2. (it) « Semana Ciclista Valenciana: Ann-Sophie Duyck e Uttrup Ludwig si spartiscono tappa e maglia », sur Bicitv (consulté le 18 mars 2017)
  3. « Emakumeen Bira — Van Vleuten poursuit l'euphorie », sur vélo 101 (consulté le 23 mai 2017)
  4. « Emakumeen Bira — Ashleigh Moolman renversante », sur vélo 101 (consulté le 23 mai 2017)
  5. « Giro Rosa — Lucinda Brand de loin », sur vélo 101 (consulté le 8 juillet 2017)
  6. (en) « Giro Rosa: Brand solos to stage win in Palinuro », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2017)
  7. (en) « Lucinda Brand remporte l’étape reine ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2017)
  8. « Tour de Toscane — Et de deux pour Ashleigh Moolman », sur vélo 101 (consulté le 18 septembre 2017)
  9. « Giro Rosa — La Sunweb et la MTS en mode TGV », sur vélo 101 (consulté le 7 juillet 2018)
  10. (en) « Giro Rosa: Team Sunweb win opening team time trial », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2018)
  11. « Giro Rosa — La MTS prend de l'altitude », sur vélo 101 (consulté le 12 juillet 2018)
  12. (en) « Giro Rosa: Spratt wins stage 6 atop Gerola Alta, takes overall lead », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2018)
  13. « Giro Rosa — La bombe Van Vleuten », sur vélo 101 (consulté le 12 juillet 2018)
  14. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins stage 7 mountain time trial », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2018)
  15. « Giro Rosa — Triomphe au Zoncolan », sur vélo 101 (consulté le 15 juillet 2018)
  16. (en) « Giro Rosa stage 9 reactions: I really wanted this stage win, says Van Vleuten », sur cycling news (consulté le 15 juillet 2018)
  17. « La Course by Le Tour — L'incroyable duel ! », sur vélo 101 (consulté le 21 juillet 2018)
  18. (it) « A Rasa Leleivyte il Giro dell'Emilia Unipol Banca Internazionale Donne Elite », sur Site officiel (consulté le 8 octobre 2018)
  19. (en) « Van Vleuten wins women's Strade Bianche », sur cycling news (consulté le 10 mars 2019)
  20. (it) « Van Vleuten, la ripresa è di nuovo vincente », sur ciclo web (consulté le 10 mars 2019)
  21. (en) « Vos wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le 24 mars 2019)
  22. (en) « Bastianelli wins women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le 7 avril 2019)
  23. « GP Plumelec Dames. Champagne pour Cecilie Ludwig ! », sur le télégramme (consulté le 3 juin 2019)
  24. (en) « Giro Rosa: Annemiek van Vleuten wins queen stage on Passo Fraele », sur cycling news (consulté le 9 juillet 2019)
  25. « En puncheuse, Vos double la mise - La Course by Le Tour de France 2019 », sur www.lacoursebyletourdefrance.com (consulté le 19 juillet 2019)
  26. « Marianne Vos remporte la course By le Tour - Cyclisme - Course by le Tour », sur L'Équipe (consulté le 19 juillet 2019)
  27. (en) « Van Vleuten claims world championship with audacious 100km solo attack », sur cycling news (consulté le 30 septembre 2019)
  28. (en) « World Championships: Women Elite Road Race - live report », sur cycling news (consulté le 30 septembre 2019)
  29. « FDJ Nouvelle-Aquitaine-Futuroscope recrute Cécilie Ludwig »,
  30. (en) « Annemiek van Vleuten continues winning streak with Strade Bianche victory », sur cycling news (consulté le 2 août 2020)
  31. (en) « Giro Rosa: Trek-Segafredo win opening team time trial », sur cycling news (consulté le 25 septembre 2020)
  32. (en) « Giro Rosa: Annemiek van Vleuten wins Strade Bianche-style stage 2 », sur cycling news (consulté le 25 septembre 2020)
  33. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 3 on steep uphill finish in Assisi », sur cycling news (consulté le 25 septembre 2020)
  34. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 6 in Nola », sur cycling news (consulté le 26 septembre 2020)
  35. (en) « Giro Rosa: Elisa Longo Borghini wins stage 8 at San Marco la Catola », sur cycling news (consulté le 26 septembre 2020)
  36. (en) « Anna van der Breggen wins elite women's world title at Imola World Championships », sur cycling news (consulté le 28 septembre 2020)
  37. (en) « Anna Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le 30 septembre 2020)

Liens externesModifier