Marlen Reusser

coureuse cycliste suisse

Marlen Reusser, née le à Jegenstorf, est une coureuse cycliste suisse, spécialiste du contre-la-montre. Elle est notamment championne d'Europe de la spécialité en 2021, 2022 et 2023.

Marlen Reusser
Marlen Reuser, championne d'Europe du contre-la-montre individuelle (Munich, 2022)
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
Équipes UCI
Principales victoires
Championnats
Championne du monde du contre-la-montre par équipes en relais mixte 2022 et 2023
Championne d'Europe du contre-la-montre (2021, 2022 et 2023)
Médaille d'or, Europe Contre-la-montre des Jeux européens (2019)
Championne de Suisse du contre-la-montre (2017, 2019, 2020 et 2021)
Championne de Suisse sur route (2019, 2021 et 2023)
Classiques
Gand-Wevelgem (2023)
2 étapes de Grand Tour
Tour de France (2 étapes)

Biographie

modifier

Née le à Jegenstorf, Marlen Reusser commence le sport par l’athlétisme, tout en pratiquant le violon jusqu’à l'âge de 16 ans[1]. Alors qu’elle poursuit des études gymnasiales, elle s’engage en politique, devenant présidente des Jeunes verts de son canton[1], puis candidate au Grand Conseil bernois[2].

Après une opération à la cheville qui l’oblige à mettre un terme à sa première passion, Marlen Reusser se tourne vers la natation et le cyclisme, ce qui lui permet de participer à plusieurs épreuves de triathlon et de cyclisme de longue distance[1]. En 2017, après avoir terminé ses études de médecine et alors qu’elle ne pratique le cyclisme que durant ses temps libres, elle devient championne de Suisse du contre-la-montre et vice-championne de Suisse de la course en ligne[3]. Elle décroche en un poste à mi-temps dans l’hôpital régional de Langnau im Emmental qui lui permet de concilier travail et sport[2], mais voit sa progression freinée par un accident en [3]. Elle réussit cependant à remonter en selle et termine, quelques mois plus tard, à la 17e place et meilleure amateure des championnats du monde de contre-la-montre à Innsbruck[3]. Après cette performance, elle met son métier entre parenthèses dans l’objectif de participer aux Jeux olympiques 2020 et intègre l’équipe du Centre mondial du cyclisme[3].

En , elle remporte sa première grande course internationale avec une médaille d’or du contre-la-montre aux Jeux européens de Minsk, devançant la Néerlandaise Chantal Blaak et la Britannique Hayley Simmonds de plus d’une minute[4]. Le lendemain, elle remporte son deuxième titre de championne de Suisse du contre-la-montre[5], avant de faire le doublé lors de la course en ligne le [6].

Mi-juillet, Marlen Reusser devient championne de Suisse du contre-la-montre. Aux championnats d'Europe, sur le contre-la-montre, Marlen Reusser est troisième, cinquante-neuf secondes derrière Anna van der Breggen[7]. Lors des championnats du monde, Marlen Reusser est deuxième du contre-la-montre quinze secondes derrière Anna van der Breggen[8]. À Liège-Bastogne-Liège, un groupe de huit favorites dont Marlen Reusser sort peu avant la côte de la Vecquée et n'est plus rejoint. La Suissesse se classe septième[9].

Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Marlen Reusser s'échappe plusieurs fois sans succès[10]. Elle prend la neuvième place du Tour des Flandres.

Sur la première étape du Tour de Suisse, dans le deuxième tour de circuit, six coureuses dont Marlen Reusser sortent dans la côte. Marlen Reusser passe à l'offensive dans le final, mais est reprise. Elle est finalement troisième de l'étape[11]. Sur les championnats nationaux, Marlen Reusser réussit le doublé contre-la-montre et course en ligne.

Sur le contre-la-montre des Jeux olympiques, Marlen Reusser devance Anna van der Breggen pour prendre la médaille d'argent près d'une minute derrière Annemiek van Vleuten[12].

Elle est quatrième du classement général du Tour de Norvège. Au Simac Ladies Tour, Marlen Reusser s'impose dans le contre-la-montre et prend le maillot de leader du classement général[13]. Le lendemain, elle est retardée par la chute massive dans le final, mais conserve son maillot[14]. Elle le perd néanmoins sur la quatrième étape et conclut l'épreuve à la seconde place. Au Ceratizit Challenge by La Vuelta, la principale difficulté de la première étape à soixante kilomètres de l'arrivée, voit la formation d'une échappée de cinq coureuses incluant Marlen Reusser. Cette dernière part à deux kilomètres de l'arrivée et n'est plus rejointe. Le peloton arrive une minute quarante-huit plus tard[15]. Le lendemain, elle est deuxième du contre-la-montre vingt secondes derrière Annemiek van Vleuten[16]. Sur la troisième étape, Annemiek van Vleuten attaque à soixante kilomètres de l'arrivée. Un groupe de poursuite se forme avec Marlen Reusser. À cinquante kilomètres de la ligne, Annemiek van Vleuten profite d'une descente technique pour distancer ses compagnons d'échappée. Elle n'est plus reprise et prend la tête du classement général[17]. Marlen Reusser finit deuxième du classement général.

Elle est deuxième des championnats du monde de contre-la-montre 2021 derrière Ellen van Dijk[18]. Le , elle remporte le Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée.

 
Marlen Reusser au Women's Tour

Au Bloeizone Fryslân Tour, Marlen Reusser est troisième du contre-la-montre inaugural[19] et finit troisième du classement général. Elle se classe cinquième du Tour des Flandres[20].

À Liège-Bastogne-Liège, Marlen Reusser fait partie de l'échappée. Dans la Redoute, Ashleigh Moolman-Pasio mène le peloton. À un kilomètre du sommet, Annemiek van Vleuten attaque. Seule Marlen Reussler peut la suivre. Cette dernière ne prend pas de relais. Van Vleuten se relève et un groupe de favorite se reforme[21].

Lors de la 1re édition du Tour de France Femmes 2022, elle s'impose en solitaire sur la 4e étape grâce à une attaque dans la côte de Vitry, alors qu'il reste 23 km à parcourir[22].

Aux championnats d'Europe du contre-la-montre, Marlen Reusser, malgré des sensations mitigées, parvient à conserver son titre devant Ellen van Dijk[23]. Aux championnats du monde, Marlen Reusser prend la médaille de bronze en contre-la-montre. Dans le relais mixte, elle gagne l'or avec l'équipe de Suisse.

 
Sur le podium de Liège-Bastogne-Liège
 
Lors du contre-la-montre final du Tour de France

À Gand-Wevelgem, entre les deux ascensions du mont Kemmel, Marlen Reusser décide d'imprimer un rythme plus élevé, mais se rend compte que personne ne la suit. Elle se retrouve ainsi en échappée et n'est plus reprise[24]. À Liège-Bastogne-Liège, la côte de Stockeu permet à Amanda Spratt, Marlen Reusser, Katarzyna Niewiadoma, Esmée Peperkamp et Anna Henderson de s'échapper. Elles comptent jusqu'à une minute quinze d'avance. Dans la côte de la Redoute, Marlen Reusser distance ses compagnons d'échappée. Elle a alors une minute quarante d'avance. Dans la côte de la Roche-aux-Faucons, les favorites reviennent sur la Suissesse. Demi Vollering contre dans le faux-plat suivant la Roche-aux-Faucons et Reusser ne peut suivre. Elle règle le groupe de poursuite et est donc troisième[25].

Sur la troisième étape du Tour du Pays basque, Marlen Reusser sort d'un groupe de cinq favorites après la dernière difficulté et s'impose seule. Elle remporte par la même occasion le classement général[26]. Au Tour de Suisse, elle gagne le contre-la-montre et prend la tête du classement général[27]. Enfin, sur l'ultime étape, bien que Katarzyna Niewiadoma met sa domination en danger, Marlen Reusser conserve la tête du classement général en prenant la troisième place[28]. Elle devient ensuite championne de Suisse sur route.

Elle remporte le contre-la-montre du Tour de France. Sur le championnat du monde du contre-la-montre, elle abandonne de manière surprenante[29]. Sur la course en ligne, elle fait partie du groupe des favorites. Elle sort avec Lotte Kopecky puis deux autres coureuses. La coopération est mauvaise et le groupe se reforme. Elle est quatrième[30].

Sur le Tour de Romandie, avec Vollering, elles prennent en sandwich Katarzyna Niewiadoma sur la deuxième étape. Cela permet à la Néerlandaise de s'imposer[31]. Reusser conclut l'épreuve à la troisième place du classement général. Elle s'impose ensuite nettement aux championnats d'Europe du contre-la-montre[32].

Elle chute au Tour des Flandres et se brise la mâchoire[33].

Palmarès sur route

modifier

Par années

modifier

Résultats sur les grands tours

modifier

Tour d'Italie

modifier

Deux participations

  • 2020 : abandon (8e étape)
  • 2021 : abandon (1re étape)

Tour de France

modifier

Deux participations :

Tour d'Espagne

modifier

2 participations :

Classements mondiaux

modifier
  Année2017201820192020202120222023
Classement UCI342e188e26e20e6e28e3e
UCI World Tour nc nc 200e49e8e46e4e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès sur piste

modifier

Championnats d'Europe

modifier
Édition / Épreuve Poursuite par équipes
Granges 2023 6e

Récompenses

modifier

Notes et références

modifier
  1. a b et c (de) Selina Stucki, «Die wahre Grenze liegt im Kopf», sur derbund.ch, (consulté le ).
  2. a et b (de) Peter Berger, « Die velofahrende Ärztin », sur bernerzeitung.ch, (consulté le ).
  3. a b c et d (de) Peter Berger, « Die Ärztin sattelt um », sur bernerzeitung.ch, (consulté le ).
  4. ATS, « Cyclisme: Marlen Reusser en or contre la montre », sur laliberte.ch, (consulté le ).
  5. Robin Carrel, « Küng réalise la passe de trois sur ses routes », sur lematin.ch, (consulté le ).
  6. Robin Carrel, « Sébastien Reichenbach champion de Suisse », sur 24heures.ch, (consulté le ).
  7. (en) « European Championships: Anna van der Breggen wins elite women's time trial title », sur cycling news (consulté le )
  8. (en) « Van der Breggen wins time trial title at Imola World Championships », sur cycling news (consulté le )
  9. (en) « Lizzie Deignan wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le )
  10. (en) « Longo Borghini takes solo win at Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le )
  11. (en) « Tour de Suisse Women: Elise Chabbey wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  12. (en) « Olympics: Annemiek Van Vleuten races to gold in women's time trial », sur cycling news (consulté le )
  13. (en) « Simac Ladies Tour: Marlen Reusser wins stage 2 time trial and takes overall lead », sur cycling news (consulté le )
  14. (en) « Simac Ladies Tour: Lonneke Uneken wins stage 3 », sur cycling news (consulté le )
  15. (en) « Ceratizit Challenge by La Vuelta: Marlen Reusser wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  16. (en) « Ceratizit Challenge by La Vuelta: Annemiek van Vleuten wins stage 2 time trial », sur cycling news (consulté le )
  17. (en) « Ceratizit Challenge by La Vuelta: Van Vleuten wins stage 3 with 50km solo attack », sur cycling news (consulté le )
  18. (en) « Ellen van Dijk wins elite women's time trial title at Flanders World Championships », sur cycling news (consulté le )
  19. (en) « Bloeizone Fryslan Tour: Ellen van Dijk wins opening time trial in Surhuisterveen », sur cycling news (consulté le )
  20. (en) « Lotte Kopecky wins women's Tour of Flanders 2022 », sur cycling news (consulté le )
  21. (en) « Annemiek van Vleuten wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le )
  22. « Marlen Reusser s'impose en solitaire sur l'étape des chemins de vigne, Marianne Vos reste en jaune », sur L'Équipe,
  23. (en) « Marlen Reusser claims European time trial title in Munich », sur cycling news (consulté le )
  24. (en) « Gent-Wevelgem Women: Marlen Reusser takes wrong turn but still claims massive solo victory », sur cycling news (consulté le )
  25. (en) « Liège-Bastogne-Liège Femmes: Demi Vollering triumphs to complete Ardennes triple », sur cycling news (consulté le )
  26. (en) « Reusser breaks Vollering's stage winning streak, wins Itzulia 2023 with solo attack », sur cycling news (consulté le )
  27. (en) « Tour de Suisse Women: Marlen Reusser wins stage 2 time trial, takes race lead », sur cycling news (consulté le )
  28. (en) « Tour de Suisse Women: Reusser secures overall title as teammate Fisher-Black scores stage 4 victory », sur cycling news (consulté le )
  29. (en) « World Championships: Chloe Dygert beats Grace Brown to reclaim elite women's time trial title », sur cycling news (consulté le )
  30. (en) « World Championships: Lotte Kopecky wins elite women's road race », sur cycling news (consulté le )
  31. (en) « Tour de Romandie: Vollering denies Niewiadoma in sprint to win stage 2 », sur cycling news (consulté le )
  32. (en) « European Championships: Marlen Reusser wins women’s individual time trial », sur cycling news (consulté le )
  33. (en) « Tour of Flanders Women: Elisa Longo Borghini wins breakaway sprint to take second Flanders victory », sur cycling news (consulté le )

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :