Ouvrir le menu principal

Katie Hall

coureuse cycliste américaine
Katie Hall
2019 Volta Limburg Classic 38.jpg
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
Équipes UCI

Katharine Hall dite Katie[1] (née le à Mercer Island) est une coureuse cycliste professionnelle américaine membre de l'équipe Boels Dolmans.

BiographieModifier

Carrière amateurModifier

Elle commence le cyclisme en entrant dans sa graduate school, afin de connaître des gens dans sa nouvelle ville[2]. Elle fait partie de l'équipe cycliste de l'université de Berkeley. Elle y écrit un doctorat sur la toxicité moléculaire. Elle devient professionnelle en 2014 dans l'équipe UnitedHealthcare[3].

Carrière professionnelleModifier

En 2015, au Tour of the Gila, elle est dixième de la première étape qui se termine par une montée longue de dix kilomètres. Elle est encore sixième du contre-la-montre de la troisième étape. Sur la difficile dernière étape, elle se classe deuxième derrière Mara Abbott, les suivantes sont trois minutes plus loin. Le classement général final est identique[4]. La semaine suivante, elle remporte la première étape du Tour de Californie en devançant dans le sprint en côte Alena Amialiusik[5].

Lors de la sixième étape du Tour de Thuringe, elle s'échappe avec Amanda Spratt et la bat au sprint[6].

En 2017, sur la deuxième étape du Tour de Californie, dans l'ascension du Kingsbury Grade, Katie Hall attaque à cinq kilomètres du sommet. Elle est suivie par Anna van der Breggen et Coryn Rivera. Les accélérations répétées de Katie Hall finissent par faire décrocher Coryn Rivera. Il s'ensuit une descente où Anna van der Breggen prend l'ascendant. Dans la montée finale, Katie Hall dépasse cependant la Néerlandaise. Elle s'impose seule et s'empare du maillot jaune[7],[8]. Anna van der Breggen part à la chasse aux bonifications durant les étapes suivantes et gagne pour une seconde devant Katie Hall.

En 2018, elle réédite sa performance de l'année précédente au Tour de Californie. Sur la deuxième étape, dans l'ascension du Daggett Pass, la formation UnitedHealthcare mène le peloton. À cinq kilomètres du sommet, Erica Magnaldi parvient cependant à attaquer. Derrière, Katie Hall, Katarzyna Niewiadoma, Tayler Wiles, Sara Poidevin, Carolina Rodríguez et Ruth Winder répondent à l'accélération. Cette dernière doit néanmoins lâcher prise. Au sommet, Katie Hall et Tayler Wiles sont légèrement détachées. Dans la côte de Heavenly Mountain Resort vers l'arrivée, Katie Hall attaque pour s'imposer. Elle s'empare du maillot jaune[9],[10]. Contrairement à l'année précédente, elle a une avance au classement général suffisante pour ne pas avoir à craindre les bonifications de la dernière étape. Elle remporte donc le Tour de Californie[11],[12]. Le 13 août, l'équipe Boels-Dolmans annonce que Katie Hall a signé pour la saison 2019[13].

À l'Amstel Gold Race, à deux tours de l'arrivée, Amanda Spratt, Katie Hall et Elisa Longo Borghini sortent alors. Elles comptent une vingtaine de secondes d'avance. Dans l'avant-dernière ascension du Cauberg, Katarzyna Niewiadoma revient seule sur les échappées. Dans la montée du Geulhemmerberg, un nouveau regroupement se produit[14],[15]. Au Tour de Californie, dans l'ascension finale de la deuxième étape, à cinq kilomètres du sommet, un groupe de favorites se forme. Katie Hall s'en extrait, suivie ensuite par sa coéquipière Anna van der Breggen. Elles passent la ligne ensemble, Katie Hall ayant le privilège d'occuper la première place[16]. Lors de la dernière étape, Anna van der Breggen veille personnellement à garder le peloton groupé. L'étape se conclut au sprint. Anna van der Breggen remporte l'épreuve devant Katie Hall[17].

Principalement au service d'Anna van der Breggen durant le Tour d'Italie, elle en prend néanmoins la septième place.

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Classement UCIModifier

Année 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Classement UCI[18] 131e 62e 63e 51e 37e 58e

Notes et référencesModifier

  1. Le nom Katie est utilisée par l'UCI
  2. (en) « Katie Hall: the Hectic Life of an American Neo-Pro », sur the bicycle story (consulté le 2 juillet 2015)
  3. (en) « Rider Bio », sur UnitedHealthcare (consulté le 30 juin 2015)
  4. (en) « Montiel, Abbott strike first at Tour of the Gila », sur cycling news (consulté le 2 juillet 2015)
  5. (en) « Katie Hall wins Women’s Amgen Tour of California Opener », sur cycling tips (consulté le 2 juillet 2015)
  6. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le 25 juillet 2015)
  7. (en) « Amgen Women's Race: Hall wins stage 2 and claims race lead », sur cycling news (consulté le 13 mai 2017)
  8. « Tour de Californie — Katie Hall contre la Boels », sur vélo 101 (consulté le 16 mai 2017)
  9. « Tour de Californie — Katie Hall persiste », sur vélo 101 (consulté le 21 mai 2018)
  10. (en) « Amgen Women's Race: Hall wins queen stage to South Lake Tahoe », sur cycling news (consulté le 21 mai 2018)
  11. « Tour de Californie — Hall et Sierra au RDV », sur vélo 101 (consulté le 21 mai 2018)
  12. (en) « Amgen Women's Race: Hall takes overall victory », sur cycling news (consulté le 21 mai 2018)
  13. (en) « Boels-Dolmans welcomes Katie Hall and Eva Buurman », sur Boels Dolmans Cycling Team (consulté le 18 août 2018)
  14. (en) « Niewiadoma wins Amstel Gold Race Ladies Edition », sur cycling news (consulté le 22 avril 2019)
  15. (it) « Amstel Gold Race femminile, Niewiadoma vince di potenza su Van Vleuten. Quinta Paladin », sur Cicloweb (consulté le 22 avril 2019)
  16. (en) « Tour of California Women's Race: Hall wins on Mt. Baldy », sur cycling news (consulté le 20 mai 2019)
  17. (en) « Tour of California Women's Race: Van der Breggen seals overall », sur cycling news (consulté le 20 mai 2019)
  18. (en) « Ranking », sur UCI (consulté le 24 mai 2014)

Liens externesModifier