Marta Bastianelli

cycliste italienne
Marta Bastianelli
Image dans Infobox.
Marta Bastianelli en 2018 dans son maillot de championne d'Europe
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (35 ans)
VelletriVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

Marta Bastianelli (née le à Velletri, dans la province de Rome dans le Latium) est une coureuse cycliste italienne. Sprinteuse, elle a notamment été championne du monde sur route en 2007, à 20 ans. Elle est positive l'année suivante à un contrôle antidopage. Ses performances deviennent alors plus anonymes. À partir de 2015, elle recommence à obtenir des résultats significatifs. Elle remporte notamment en 2018 Gand-Wevelgem et le championnat d'Europe sur route, puis le Tour des Flandres en 2019.

BiographieModifier

Marta Bastianelli commence sa carrière dans cette équipe en 2006. En 2007, elle obtient de nombreuses places d'honneur, notamment au championnat d'Europe Espoirs (2e), au Tour de Saint-Marin (2e), au Grand Prix de Plouay (3e) et au Tour des Flandres (8e) . Elle se classe également onzième du Tour d'Italie. Cette saison lui vaut d'être sélectionnée en équipe nationale pour les championnats du monde sur route à Stuttgart. Durant l'épreuve en ligne, elle attaque à 15 kilomètres de l'arrivée et franchit la ligne d'arrivée avec six secondes d'avance sur un premier groupe réglé par la tenante du titre Marianne Vos. Elle est ainsi sacrée championne du monde à 20 ans[1].

En 2008, elle réalise des prestations similaires : à nouveau huitième du Tour des Flandres, elle finit deuxième de la Flèche wallonne, troisième du championnat d'Europe Espoirs et neuvième du Tour d'Italie. En juillet, à dix jours des Jeux olympiques de Pékin, le contrôle antidopage qu'elle a subi à l'issue du championnat d'Europe espoirs est annoncé positif à la flenfluramine[2]. Elle est donc retirée de l'équipe italienne pour les Jeux olympiques d'été de 2008 et est condamnée à une suspension d'un an par le Comité national olympique italien. Bastianelli fait appel de la sanction auprès du Tribunal Arbitral du Sport[3]. Le TAS ne lui donne pas raison et au contraire prolonge sa suspension à deux ans après l'appel de l'Union Cycliste Internationale, arguant que sa suspension initiale était trop indulgente[4].

En 2014, elle met sa carrière entre parenthèses pour donner naissance à un petit garçon[5].

En 2015, sur la troisième étape de l'Holland Ladies Tour, elle s'échappe avec Lauren Hall et se fait devancer au sprint. Elle prend cependant la tête du classement général[6].

2018Modifier

En 2018, elle remporte au sprint l'une de ses plus grandes victoires, avec son succès sur Gand-Wevelgem, l'une des épreuves de l'UCI World Tour féminin[7].

2019Modifier

En 2019, au circuit Het Nieuwsblad, elle fait partie de l'attaque de cinq coureuses dans le Molenberg. Elle est encore présente parmi le groupe de tête dans le mur de Grammont. Elle gagne le sprint du peloton derrière Chantal Blaak[8]. Le lendemain, elle gagne l'Omloop van het Hageland au sprint[9]. Aux Strade Bianche, elle confirme sa bonne forme en se trouvant parmi les onze favorites se détachant à dix-sept kilomètres de l'arrivée. Elle finit quatrième[10],[11]. Elle poursuit sa série de victoire en remportant le Tour de Drenthe, le Tour des Flandres, l'Open de Suède Vårgårda et le Grand Prix Bruno Beghelli. Lors de Gracia Orlová, elle remporte le classement général, le classement par points, le classement de la montagne et deux étapes. Elle juin, elle est sacrée championne d'Italie sur route.

2020Modifier

Au printemps 2020, elle remporte le Tour de la Communauté valencienne et est une nouvelle fois deuxième du Circuit Het Nieuwsblad[12]. Le lendemain, elle est deuxième du sprint au Omloop van het Hageland derrière Lorena Wiebes[13].

Au Grand Prix de Plouay, Marta Bastianelli est deuxième du sprint du peloton, derrière Chiara Consonni, et ainsi quatrième de l'épreuve[14].

2021Modifier

 
Marta Bastianelli à l'Amstel Gold Race

Au Circuit Het Nieuwsblad, Marta Bastianelli se maintient dans le groupe de tête et prend la sixième place[15]. À Gand-Wevelgem, elle reste dans le groupe de tête et se classe cinquième du sprint final[16].

Sur la deuxième étape du Tour de Suisse, à vingt kilomètres de l'arrivée, un groupe de neuf coureuses dont Marta Bastianelli sort. Un regroupement a lieu. Au sprint, l'Italienne s'impose[17].

Au Tour de l'Ardèche, Marta Bastianelli est deuxième du sprint de la première étape. Elle est cinquième du sprint de la troisième étape[18]. Dans le final de la cinquième étape, Marta Bastianelli qui sort pour aller s'imposer seule[19]. À Paris-Roubaix, sur le secteur de Mont-en-Pévèle, le groupe de poursuivante derrière Lizzie Deignan est composé de : Marianne Vos, Christine Majerus, Lisa Brennauer, Audrey Cordon-Ragot, Marta Bastianelli et Aude Biannic. Marta Bastianelli chasse. Elle prend finalement la cinquième place[20]. Au Women's Tour, la première étape se conclut au sprint. Marta Bastianelli s'impose devant Chloe Hosking[21].

Palmarès sur routeModifier

Palmarès par annéeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

10 participations

Tour de FranceModifier

1 participation :

Classements mondiauxModifier

  Année2006200720082009201020112012201320142015201620172018201920202021
Classement UCI170e12e37e nc 120e150e74e67e nc 76e16e33e10e4e21e25e
UCI World Tour16e30e18e6e27e24e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès sur pisteModifier

Championnats d'ItalieModifier

  • 2012
    • 3e de la poursuite par équipes
  • 2014
    • 3e du keirin
    • 3e de la vitesse par équipes

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Bastianelli solos to rainbow jersey », Cyclingnews.com, 29 septembre
  2. (en) « Bastianelli's Olympics campaign in jeopardy », Cyclingnews.com, 29 juillet 2008
  3. « Bastianelli appeals to overturn 1-year doping ban », sur espn.go.com, (consulté le )
  4. « Sporting briefs », sur Times of Malta, (consulté le )
  5. Gand-Wevelgem (F) : Marta Bastianelli vainqueur au sprint
  6. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ladies Tour opener », sur cycling news (consulté le )
  7. Gand-Wevelgem — Bastianelli s'offre D'Hoore
  8. (en) « Blaak wins women's Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le )
  9. (en) « Bastianelli wins Omloop van het Hageland », sur cycling news (consulté le )
  10. (en) « Van Vleuten wins women's Strade Bianche », sur cycling news (consulté le )
  11. (it) « Van Vleuten, la ripresa è di nuovo vincente », sur ciclo web (consulté le )
  12. (en) « Annemiek van Vleuten wins women's Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le )
  13. (en) « Lorena Wiebes wins Omloop van het Hageland », sur cycling news (consulté le )
  14. (en) « Lizzie Deignan wins GP de Plouay », sur cycling news (consulté le )
  15. (en) « Anna van der Breggen wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le )
  16. (en) « Marianne Vos wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le )
  17. (en) « Lizzie Deignan wins the Tour de Suisse Women », sur cycling news (consulté le )
  18. « Etape 4 - Résumé - 11 Sept. 2021 », sur Site officiel (consulté le )
  19. « Etape 5 - Résumé - 12 Sept. 2021 », sur Site officiel (consulté le )
  20. (en) « Lizzie Deignan solos for 82km to win inaugural Paris-Roubaix Femmes », sur cycling news (consulté le )
  21. (en) « The Women's Tour: Marta Bastianelli wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  22. suspendue pour dopage

Liens externesModifier