Ouvrir le menu principal

Saison 2016 de l'équipe cycliste Rabo Liv Women

saison 2016 de l'équipe cycliste Rabo Liv Women
Rabo Liv Women 2016
Généralités
Code UCI
RBWVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
12Voir et modifier les données sur Wikidata
Manager général
Palmarès
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
2e

La Saison 2016 de l'équipe Rabo Liv Women est la douzième de la formation. L'effectif est quasiment stable avec seulement l'arrivée de Yara Kastelijn et le départ d'Anna Knauer. L'équipe commence la saison avec trois leaders potentiels avec le retour en forme de Marianne Vos, la numéro un mondial Anna van der Breggen et la championne du monde 2014 Pauline Ferrand-Prévot.

Anna van der Breggen réalise une superbe saison, en s'adjugeant la Flèche wallonne et surtout le titre olympiques sur route. Elle remporte également le premier titre de championne d'Europe de cyclisme sur route élite de l'histoire et se classe troisième du Tour d'Italie. Marianne Vos, si elle n'est plus la Cannibale d'antan, dispose encore d'une très bonne pointe de vitesse. Elle gagne ainsi une étape du Tour de Californie, une au Women's Tour et trois au Tour de Thuringe. Pauline Ferrand-Prévot connait une saison marquée par les blessures et ne réalise aucun résultat significatif. Katarzyna Niewiadoma continue de s'affirmer en gagnant le Tour du Trentin, le GP Elsy Jacobs et en se classant septième et meilleure jeune du Tour d'Italie. Thalita de Jong devient championne du monde de cyclo-cross et poursuit donc la domination de la formation sur cette épreuve. Au niveau des classements mondiaux, la Rabo Liv Women est deuxième du classement UCI par équipes derrière la Boels Dolmans et troisième du classement World Tour. Au classement individuel, Anna van der Breggen est deuxième du classement UCI derrière Megan Guarnier et septième du classement World Tour.

Marianne Vos revient à la compétition après une saison 2015 blanche

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et matériel de l'équipeModifier

le partenaire principal de l'équipe est la banque néerlandaise Rabobank. Le second partenaire de l'équipe est Liv, une marque de cycles du groupe Giant. Le Jeugdsport fonds soutient également la formation. GSG livre les maillots[1].

Les vélos sont équipés de cadres Liv Envie Advanced, avec un groupe Shimano Dura-Ace 11 Speed Di2. Les roues Dura-Ace C35 et C50 ainsi que les pédales Dura-Ace PD 9000 sont livrées par la même marque. Giro fournit les casques, Tacx les home-trainers, Oakley les lunettes, Pro les potences Vibe et les cintres Silicon, Vittoria des pneus Corsa Graphene. Les selles sont des Liv Contact SL Upright. Pioneer fournit les compteurs Pedaling Monitor System et SGX-CA 500. Les portes bidons sont des Tacx Deva. Les patins de freins sont des Giant SLTI. Maxim est le fournisseur de l'alimentation, Sportsbalm du matériel pour la récupération. Les autres partenaires sont : Lensnet.nl, Morganblue, Virtuoos, Edenschwartz, Volvo et Bluekens[1],[2].

Le budget de l'équipe est d'environ un million et demi d'euros[3].

Arrivées et départsModifier

 
L'Allemande Anna Knauer quitte l'équipe

L'effectif est quasiment stable avec seulement l'arrivée de la championne des Pays-Bas du contre-la-montre juniors Yara Kastelijn et le départ d'Anna Knauer, spécialiste de l'omnium sur piste, pour la formation Parkhotel Valkenburg. Par ailleurs, Marianne Vos revient à la compétition après une saison 2015 à l'arrêt[4].

Arrivées Équipe 2015
  Yara Kastelijn Néo-professionnelle
Départs Équipe 2016
  Anna Knauer Parkhotel Valkenburg

Effectif et encadrementModifier

EffectifModifier

Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2015
Lucinda Brand   Pays-Bas Rabo Liv Women
Anna van der Breggen   Pays-Bas Rabo Liv Women
Pauline Ferrand-Prévot   France Rabo Liv Women
Shara Gillow   Australie Rabo Liv Women
Thalita de Jong   Pays-Bas Rabo Liv Women
Yara Kastelijn   Pays-Bas Néo-professionnelle
Roxane Knetemann   Pays-Bas Rabo Liv Women
Jeanne Korevaar   Pays-Bas Rabo Liv Women
Anouska Koster   Pays-Bas Rabo Liv Women
Katarzyna Niewiadoma   Pologne Rabo Liv Women
Moniek Tenniglo   Pays-Bas Rabo Liv Women
Marianne Vos   Pays-Bas Rabo Liv Women

EncadrementModifier

L'encadrement est inchangé par rapport à l'année précédente : Koos Moerenhout est le directeur de l'équipe[5], Eric Van den Boom est gérant [6] et Sierk Jan de Haan est directeur sportif adjoint[7]. Sem Versteeg est mécanicien au sein de la formation[2].

Déroulement de la saisonModifier

JanvierModifier

 
Thalita de Jong devient championne du monde de cyclo-cross

Marianne Vos et Pauline Ferrand-Prévot ne participant pas à la saison de cyclo-cross, Thalita de Jong en profite pour émerger au plus haut niveau. Dominée par Sanne Cant lors des manches de Coupe du monde, elle monte néanmoins en puissance au cours de la saison. Elle remporte le titre national néerlandais avant de s'imposer lors du championnat du monde[4].

FévrierModifier

La saison sur route commence au Tour du Qatar. Anouska Koster se trouve dans la bordure de treize coureuses qui part dès le premier kilomètre de la troisième étape. Elle devient deuxième du classement de la meilleure jeune à deux secondes de Lauretta Hanson. Sur l'ultime étape, Anouska Koster termine deuxième du premier sprint intermédiaire et quatrième de l'étape. Les bonifications accordées lui permettent de s'emparer du maillot de la meilleure jeune à égalité de temps avec l'Australienne[8].

Au circuit Het Nieuwsblad, Lucinda Brand se classe cinquième du sprint du peloton. Lizzie Armitstead s'imposant en solitaire, elle est donc sixième[9]. Aux Strade Bianche, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, Anna van der Breggen puis Katarzyna Niewiadoma, toutes deux de la formation Rabo Liv, attaquent tour à tour. Lizzie Armitstead suit les deux accélérations, la dernière s'avérant décisive. Emma Johansson rejoint les deux coureuses. La victoire se joue dans l'ascension finale dans les rues de Sienne. Katarzyna Niewiadoma mène le rythme dans la côte mais c'est finalement la Britannique qui parvient à attaquer dans les derniers mètres pour s'imposer. La Polonaise est donc deuxième. Anna van der Breggen se classe cinquième[10].

MarsModifier

Le week-end suivant, au Tour de Drenthe, Chantal Blaak accélère dans le dernier secteur pavé situé à soixante-et-un kilomètres de l'arrivée. Elle est suivie par Gracie Elvin, Trixi Worrack et Anna van der Breggen. Cette dernière attaque dans le dernier kilomètre sans succès. Les quatre coureuses se disputent la victoire et Chantaal Blaak se montre la plus rapide, Anna van der Breggen est quatrième. Elle prend cependant la tête du classement UCI World Tour[11]. Le lendemain, au Drentse 8, Marianne Vos effectue son retour à la compétition. Avec Anouska Koster, elle fait partie du groupe de tête. Cette dernière termine troisième du sprint[12]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, à vingt-cinq kilomètres de l'arrivée, dans la montée vers Orino, un groupe de huit coureuses se détache. Il est composé d'Elizabeth Armitstead, Megan Guarnier, Anna van der Breggen, Katarzyna Niewiadoma, Emma Johansson, Annemiek van Vleuten , Alena Amialiusik et Jolanda Neff. Il prend rapidement un avantage de plus d'une minute sur ses poursuivantes. Jolanda Neff attaque ensuite à Cuvio. Dans l'ultime ascension vers Orino, Elizabeth Armitstead attaque à son tour. Anna van der Breggen et Katarzyna Niewiadoma se classent respectivement sixième et septième de la course[13]. À Gand-Wevelgem, Lucinda Brand termine deuxième du sprint du peloton soit troisième de la course[14]. La première victoire de la saison sur route est à mettre à l'actif de Marianne Vos à la Pajot Hills Classic. Elle gagne le sprint face à Megan Guarnier[4].

AvrilModifier

 
Katarzyna Niewiadoma (ici au départ de la Flèche wallonne) gagne le classement de la meilleure jeune de l'UCI World Tour

Au Tour des Flandres, Thalita de Jong s'échappe après la Paddestraat. Elle est finalement rejointe au pied du Kaperij sur l'impulsion de l'équipe Boels Dolmans. Anouska Koster contre mais ne crée pas d'écart significatif. Sur le Kanarieberg, Megan Guarnier et Pauline Ferrand-Prévot hausse le rythme et fond la sélection. Au sommet, seule une vingtaine de coureuses sont encore en tête. L'équipe ne suit toutefois pas l'attaque d'Emma Johansson suivie par Elizabeth Armitstead sur le replat suivant le vieux Quaremont. Pauline Ferrand-Prévot se classe huitième et Katarzyna Niewiadoma dixième[15].

Anna van der Breggen s'impose chez elle sur l'Omloop van de IJsseldelta. Au Ronde van Gelderland, Katarzyna Niewiadoma, Natalie van Gogh et Lieselot Decroix s'échappent dans le final. La Polonaise s'impose finalement au sprint. Marianne Vos règle le peloton pour la quatrième place[16].

À la Flèche wallonne, une échappée de sept coureuses se détache au bout de dix kilomètres. Au deuxième passage de la côte d'Efeffe, l'équipe Rabo Liv commence véritablement la poursuite. L'échappée est reprise aux alentours du centième kilomètre. Sept athlètes se détachent dans la côte de Cherave : Anna van der Breggen, Katarzyna Niewiadoma, Evelyn Stevens, Megan Guarnier, Elisa Longo Borghini, Alena Amialiusik et Katrin Garfoot. Sur le replat, la première place une accélération. Elle est marquée par Evelyn Stevens. Elles arrivent au pieds du mur de Huy avec vingt secondes d'avance sur les cinq autres femmes. Dans l'ascension, la Néerlandaise décroche à trois reprises l'Américaine, mais cette dernière parvient toujours à revenir dans le sillage. Toutefois, quand Anna van der Breggen prend pour la quatrième fois un avantage, il est décisif. Elle remporte donc pour la deuxième fois consécutive la Flèche wallonne. Katarzyna Niewiadoma est quatrième[17],[18]. Sur le Dwars door de Westhoek, Marianne Vos chute durant le sprint massif[4]:

Au Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs, Marianne Vos se classe deuxième du prologue, Roxane Knetemann cinquième et Thalita de Jong sixième. Cette dernière finit quatrième de la première étape qui se conclut par un sprint massif. Sur la dernière étape, Anna van der Breggen et Katarzyna Niewiadoma font partie de l'échappée de dix coureuses qui prend une grande avance. La Polonaise attaque loin de l'arrivée et s'impose avec quarante-six secondes d'avance. Elle s'adjuge au passage le classement général ainsi que le classement de la meilleure jeune. L'équipe Rabo Liv Women gagne le classement par équipes[19].

MaiModifier

Marianne Vos gagne chez elle les 7-Dorpenomloop van Aalburg. Ensuite, au Tour de Californie, elle se classe cinquième de la première étape qui se joue dans l'ascension finale[20]. Le lendemain, la formation Rabo Liv Women termine quatrième du contre-la-montre par équipes. Sur la troisième étape, Marianne Vos éprouve quelques difficultés à suivre les meilleures, mais cela ne l'empêche pas de s'imposer au sprint. Sur la dernière étape, elle est également présente dans l'emballage finale mais se fait devancée par Kirsten Wild et Lisa Brennauer. Elle est quatrième du classement général de l'épreuve[21].

JuinModifier

 
Katarzyna Niewiadoma avec le maillot de championne de Pologne

Au Women's Tour, Marianne Vos est deuxième du sprint massif qui conclue la première étape, devancée par Christine Majerus[22]. Le lendemain, elle est troisième cette fois battue par Amy Pieters et Lisa Brennauer[23]. Sur la troisième étape, elle ne parvient pas à suivre l'attaque de Lizzie Armitstead, Elisa Longo Borghini, Ashleigh Moolman et Amanda Spratt sur le deuxième prix des monts. Elle limite toutefois les dégâts et prend la cinquième place[24]. Elle de nouveau distancée dans une montée par les mêmes protagonistes le lendemain, mais cette fois le peloton parvient à les reprendre. Au sprint, Marianne Vos se montre la plus rapide et revient à quinze secondes de Lizzie Armitstead au classement général[25]. La dernière étape ne provoque pas de changement dans le classement. Marianne Vos est quatrième de l'épreuve et remporte le classement par points[26]. Toutefois, Anna van der Breggen a chuté durant l'épreuve et doit renoncer à défendre son titre de championne des Pays-Bas contre-la-montre. Sa préparation pour le Tour d'Italie est également perturbée[4].

Au même moment, au Tour du Trentin international féminin, Katarzyna Niewiadoma gagne en solitaire la première étape avec trente-deux secondes d'avance sur le groupe de cinq poursuivantes et plus de quatre minutes d'avance sur le peloton. Le lendemain matin, la formation Rabo Liv Women s'impose sur le contre-la-montre par équipes. Enfin l'après-midi, Thalita de Jong gagne le sprint du groupe de tête, où se trouve également Katarzyna Niewiadoma qui inscrit donc son nom au palmarès de l'épreuve[4].

Sur les championnats nationaux, Katarzyna Niewiadoma réalise le doublet en Pologne. Aux Pays-Bas, Anouska Koster remporte l'épreuve en ligne[4].

JuilletModifier

Au Tour d'Italie, Anna van der Breggen et Katarzyna Niewiadoma prennent le départ de la course avec le statut de favorites[27],[28]. Sur le prologue, Thalita de Jong est deuxième, Anna van der Breggen troisième, Roxane Knetemann cinquième et Katarzyna Niewiadoma septième[29]. Le lendemain, Elisa Longo Borghini attaque avec de Katarzyna Niewiadoma, Evelyn Stevens et Megan Guarnier bientôt rejointe par cinq autres coureuses. Katarzyna Niewiadoma est quatrième de l'étape et remonte à la deuxième place du classement général. Le lendemain, elle est troisième au bout de l'étape qui est une arrivée en côte. Anna van der Breggen est neuvième[30]. Lucinda Brand est sixième de la troisième étape qui se conclut par un sprint massif. La cinquième étape comporte l'ascension du col du Mortirolo. Dans ses pentes, Mara Abbott accélère. Elle passe au sommet avec deux minutes d'écart sur Emma Pooley et quatre sur Evelyn Stevens et les autres favorites à l'exception de Katarzyna Niewiadoma qui connait un jour de méforme et est distancée. À l'arrivée, Anna van der Breggen accuse une minute trente-six secondes de retard sur l'Américaine. Au classement général, elle est septième et Katarzyna Niewiadoma neuvième[31],[32]. Le lendemain, Katarzyna Niewiadoma attaque lors de l'ascension du Passo Caprauna. Elle est prise en chasse par Mara Abbott accompagnée d'Evelyn Stevens. La jonction s'opère sur les pentes du col. Derrière la poursuite s'organise. L'écart monte à deux minutes trente à quatre-vingt kilomètres de l'arrivée. Toutefois les trois coureuses sont reprises peu avant l'ultime ascension. Le groupe de tête est alors constitué de onze coureuses. Dans la montée vers le sanctuaire Mara Abbott multiplie les accélérations, mais n'a pas de succès. Anna van der Breggen attaque plus loin et n'est suivie que par Megan Guarnier, puis par Evelyn Stevens. Elle est finalement devancée par les deux Américaines[33],[34],[35]. Sur le contre-la-montre, Anna van der Breggen est battue de trois secondes seulement par Evelyn Stevens. Elle se replace à la troisième place du classement général. Katarzyna Niewiadoma est cinquième de l'étape et septième du classement général[36],[37],[38],[39]. La huitième étape se joue au sprint et Lucinda Brand finit cinquième. Sur la dernière étape, un groupe de neuf coureuses s'extrait du peloton en début d'étape. Il comprend : Mayuko Hagiwara, Sheyla Gutierrez Ruiz, Lauren Kitchen, Thalita de Jong, Charlotte Bravard, Ingrid Drexel, Maria Giulia Confalonieri, Ane Santesteban Gonzalez et Riejanne Markus. Le groupe compte jusqu'à cinq minutes d'avance et aborde la côte dans le final avec trois minutes trente d'écart. Thalita de Jong attaque dans la pente et passe au sommet avec six secondes d'avantage. Elle gagne en solitaire en consolidant cette avance. Au classement général, Anna van der Breggen est troisième, Katarzyna Niewiadoma septième et meilleure jeune[40].

 
Marianne (ici à la Flèche wallonne) revient au premier plan et conclut la saison à la quatrième place mondiale

Lors de la course by Le Tour de France, Marianne Vos termine troisième du sprint massif. La semaine suivante, le scénario est identique pour la RideLondon-Classique, où Lucinda Brand obtient la quatrième place[4].

Sur le Tour de Thuringe, Marianne Vos remporte au sprint la première étape et s'empare ainsi du maillot jaune[41],[42]. Le lendemain, Olga Zabelinskaïa prend une vingtaine de secondes d'avance sur le peloton et dépossède la Néerlandaise de la tête du classement général malgré sa deuxième place[43],[44]. Marianne Vos confirme sa bonne forme en s'imposant sur la troisième étape, une nouvelle fois au sprint[45]. Lors du contre-la-montre individuel, Roxane Knetemann se classe septième et Marianne Vos huitième. Cette dernière rétrograde à la quatrième place du classement général[46]. Le lendemain, l'étape est très difficile. Pourtant, un peloton réduit se dispute la victoire. Marianne Vos gagne une troisième étape[47]. Elle est quatrième de la sixième étape puis sixième de la dernière étape. Elle termine la course à la cinquième place du classement général et remporte le classement des sprints[48].

AoûtModifier

 
Anna van der Breggen est médaillée d'or de la course sur route et médaillée de bronze du contre-la-montre olympique

Aux Jeux olympiques de Rio, quatre coureuses de la formation prennent le départ de la course en ligne avec leurs sélections respectives : Marianne Vos (Pays-Bas), Anna van der Breggen (Pays-Bas), Pauline Ferrand-Prévot (France) et Katarzyna Niewiadoma (Pologne).

Lors de la course en ligne olympique, Marianne Vos se dévoue pour l'équipe des Pays-Bas en début de course. Pauline Ferrand-Prévot fait partie d'un groupe d'échappée souhaitant anticiper la côte de la Vista Chinesa qui se fait reprendre. Anna van der Breggen est une des rares à parvenir à suivre le rythme imprimé par Mara Abbott dans l'ascension de la Vista Chinesa. À mi-côte, elles ne sont plus que quatre en tête : Elisa Longo Borghini, Mara Abbott, Anna van der Breggen et Annemiek van Vleuten. Emma Johansson est quelques mètres derrière. Jouant le surnombre, Annemiek van Vleuten attaque sur un replat. Mara Abbott est la seule à suivre. Elle tente de décrocher la Néerlandaise sans succès. Au sommet, Annemiek van Vleuten et Mara Abbott comptent vingt-deux secondes d'avance sur Elisa Longo Borghini, Anna van der Breggen et Emma Johansson. Annemiek van Vleuten mène la descente et distance rapidement Mara Abbott qui se montre très prudente. Dans un virage, la Néerlandaise perd le contrôle de son vélo et tombe sur une des énormes bordures de béton longeant la route. Mara Abbott est donc seule en tête à la fin de la descente et possède trente-huit secondes d'avance sur ses poursuivantes. Celles-ci coopèrent, en partie pour revenir sur l'Américaine, et en partie pour éviter un retour du groupe de Lizzie Armitstead qui les talonne. Finalement, Elisa Longo Borghini, Anna van der Breggen et Emma Johansson rejoignent Mara Abbott dans les ultimes mètres de l'épreuve. Anna van der Breggen lance le sprint et distance Emma Johansson. Katarzyna Niewiadoma est sixième, Marianne Vos neuvième[49]. Sur le contre-la-montre, elle monte rapidement la côte et obtient ainsi la médaille de bronze[50].

Au même moment, Lucinda Brand remporte l'Erondegemse Pijl. Au Tour de Norvège, elle gagne la deuxième étape échappée et s'empare de la tête du classement général. Le lendemain, Anouska Koster remporte le sprint. Lucinda Brand inscrit son nom au palmarès devant Thalita de Jong et Anouska Koster. La formation prend ensuite la troisième place du contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda. L'équipe est constituée de : Shara Gillow, Roxanne Knetemann, Anouska Koster, Moniek Teniglo, Marianne Vos et Anna van der Breggen[51]. Lors de la course en ligne, un groupe de neuf coureuses avec les principales équipes représentées part à mi-course. Il est constitué de : Emilia Fahlin, Amy Pieters, Chantal Blaak, Lotta Lepistö, Maria Giulia Confalonieri, Hannah Barnes, Amanda Spratt , Julia Soek et Shara Gillow. Même si l'avance de cette échappée ne dépasse jamais deux minutes, la poursuite ne s'organisant pas, elle se dispute la victoire. Emilia Fahlin anticipe le sprint et s'impose seule. Shara Gillow est neuvième et Roxane Knetemann dixième[52].

Au Grand Prix de Plouay, Leah Kirchmann accélère en début de course avec Katarzyna Niewiadoma. Cela disloque le peloton, mais elles sont reprises. À environ quarante kilomètres de l'arrivée, Katarzyna Niewiadoma attaque de nouveau sans succès. Le peloton n'a plus que vingt unités. Katarzyna Niewiadoma repasse à l'attaque une troisième fois mais sans effet. La victoire se joue dans la dernière ascension de Ty Marrec. Six coureuses s'y détachent mais ne coopèrent pas. La victoire se joue dans un sprint à quatorze. Katarzyna Niewiadoma se classe quatrième[53].

SeptembreModifier

 
Lucinda Brand (ici lors de la course by Le Tour de France) rapporte plusieurs victoires à l'équipe dont le Tour de Norvège

Au Boels Ladies Tour, Katarzyna Niewiadoma rejoint Winanda Spoor en échappée lors de la première étape La première coureuse à s'échapper est Son avantage culmine à une minute cinquante avant de se faire reprendre. Minke van Dongen attaque ensuite. la rejoint ensuite. Ensemble, elle compte jusqu'à cinq minutes d'avance. Cet écart se réduit à deux minutes aux vingt-cinq kilomètres. Elles sont reprises à une dizaine de kilomètres de l'arrivée[54]. Le lendemain, la formation Rabo Liv Women se classe troisième du contre-la-montre par équipes[55]. Sur la troisième étape, Roxane Knetemann anime longtemps l'étape. Katarzyna Niewiadoma est la plus rapide dans la dernière montée[56]. Lors de la difficile dernière étape autour de Fauquemont avec plusieurs ascensions du Cauberg, Roxane Knetemann s'échappe avec sept autres coureuses de premier plan. Le groupe se fait reprendre par une partie du peloton à mi-course, mais Roxane Knetemann attaque alors. Il reste trente-sept kilomètres. Riejanne Markus et Esther van Veen la rejoignent. À vingt-cinq kilomètres de l'arrivée, leur avance est de deux minutes vingt. Le peloton se disloque derrière et douze coureuses forment un groupe de poursuite. Quand l'écart passe sous la minute Roxane Knetemann part seule. Riejanne Markus la reprend, mais elles sont finalement rejointes. La victoire se joue dans la dernière ascension du Cauberg. Katarzyna Niewiadoma y devance Ellen van Dijk et Alena Amialiusik. Elle est cinquième du classement général[57].

Au Tour de Belgique, Marianne Vos se classe deuxième du prologue derrière Annemiek van Vleuten. Thalita de Jong est troisième[58]. Le lendemain, Lucinda Brand s'impose au sprint massif devant Barbara Guarischi et Marianne Vos. Par le jeu des bonifications, elle s'empare de la tête du classement général[59]. Marianne Vos gagne la deuxième étape au sprint et s'empare à son tour du maillot doré[60]. Pourtant, ni Marianne Vos, ni Lucinda Brand ne parviennent à suivre Annemiek van Vleuten lors de la dernière étape qui se court à Grammont. Elle terminent l'épreuve à la deuxième et troisième place du classement général[61].

Mi-septembre, Anna van der Breggen participe aux championnats d'Europe sur route. Elle se classe deuxième du contre-la-montre derrière Ellen van Dijk. Sur la course en ligne, elle se préserve pour le final. Dans la dernière ascension de la côte de Cadoudal, elle suit l'accélération de Katarzyna Niewiadoma avec Elisa Longo Borghini, Alena Amialiusik et Rasa Leleivytė. Elle lance le sprint sur le replat et résiste à la remonter de la Polonaise. Elle remporte ainsi ces premiers championnats d'Europe élites, Katarzyna Niewiadoma est deuxième et meilleure espoir[62].

OctobreModifier

Aux championnats du monde, la formation Rabo Liv Women est frappée par la malchance lors du contre-la-montre par équipes. Anouska Koster est en effet victime d'un malaise sur son vélo, probablement dû à la chaleur, et chute vers la fin du parcours. Elle parvient certes à repartir mais l'équipe perd un temps important. Elle se classe huitième et dernière de l'épreuve malgré la composition suivante : Shara Gillow, Roxane Knetemann, Anouska Koster, Katarzyna Niewiadoma, Moniek Tenniglo, Anna van der Breggen[63]. Sur le contre-la-montre individuel, Anna van der Breggen est treizième[64]. Elle dit ne pas avoir eu de jambes[65]. Sur l'épreuve en ligne, Shara Gillow, Moniek Tenniglo et Anouska Koster ne sont pas sélectionnées à l'inverse de Marianne Vos. Celle-ci joue les poisson pilote pour Kirsten Wild et se classe vingt-deuxième[66].

Bilan de la saisonModifier

Après une saison blanche, Marianne réussit son retour avec neuf victoires durant l'année. Katarzyna Niewiadoma confirme son talent en étant la meilleure jeune du World Tour et du Tour d'Italie. Elle remporte également le Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs et le Tour du Trentin international féminin[67].

VictoiresModifier

Sur routeModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur[68]
30 mars Pajot Hills Classic   Pays-Bas 071.2   Marianne Vos
16 avril Omloop van de IJsseldelta   Pays-Bas 071.2   Anna van der Breggen
17 avril Ronde van Gelderland   Pays-Bas 071.2   Katarzyna Niewiadoma
20 avril Flèche wallonne   Belgique 021.WWT   Anna van der Breggen
1er mai 2e étape du Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs   Luxembourg 032.1   Katarzyna Niewiadoma
1er mai Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs   Luxembourg 032.1   Katarzyna Niewiadoma
7 mai 7-Dorpenomloop van Aalburg   Pays-Bas 071.2   Marianne Vos
21 mai 3e étape du Tour de Californie   États-Unis 012.WWT   Marianne Vos
18 juin 1re étape du Tour du Trentin international féminin   Italie 032.1   Katarzyna Niewiadoma
18 juin 4e étape de The Women's Tour   Royaume-Uni 12.WWT   Marianne Vos
19 juin 2e étape secteur a du Tour du Trentin international féminin   Italie 032.1 Rabo Liv Women
19 juin 2e étape secteur b du Tour du Trentin international féminin   Italie 032.1   Thalita de Jong
19 juin Tour du Trentin international féminin   Italie 032.1   Katarzyna Niewiadoma
22 juin Championnats de Pologne du contre-la-montre   Pologne 09 CN   Katarzyna Niewiadoma
24 juin Championnats des Pays-Bas sur route   Pays-Bas 09 CN   Anouska Koster
25 juin Championnats de Pologne sur route   Pologne 09 CN   Katarzyna Niewiadoma
10 juillet 9e étape du Tour d'Italie   Italie 12.WWT   Thalita de Jong
15 juillet 1re étape du Tour de Thuringe   Allemagne 032.1   Marianne Vos
17 juillet 3e étape du Tour de Thuringe   Allemagne 032.1   Marianne Vos
19 juillet 5e étape du Tour de Thuringe   Allemagne 032.1   Marianne Vos
06 août Erondegemse Pijl   Belgique 071.2   Lucinda Brand
13 août 2e étape du Tour de Norvège   Norvège 032.1   Lucinda Brand
14 août 3e étape du Tour de Norvège   Norvège 032.1   Anouska Koster
14 août Tour de Norvège   Norvège 032.1   Lucinda Brand
1er septembre 3e étape du Boels Ladies Tour   Pays-Bas 032.1   Katarzyna Niewiadoma
4 septembre 6e étape du Boels Ladies Tour   Pays-Bas 032.1   Katarzyna Niewiadoma
7 septembre 1re étape du Tour de Belgique   Belgique 032.1   Lucinda Brand
8 septembre 2e étape du Tour de Belgique   Belgique 032.1   Marianne Vos
17 septembre Championnat d'Europe sur route   France 01   Anna van der Breggen

En cyclo-crossModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur[68]
2 janvier Internationale Centrumcross van Surhuisterveen, Surhuisterveen   Pays-Bas 02C2   Anna van der Breggen
10 janvier Championnats des Pays-Bas de cyclo-cross   Pays-Bas 09 CN   Thalita de Jong
30 janvier Championnats du monde de cyclo-cross   Belgique 00CM   Thalita de Jong
6 février Trophée Banque Bpost #8, Saint-Nicolas   Belgique 01C1   Thalita de Jong
9 octobre Trophée des AP Assurances #1, Renaix   Belgique 04NE   Thalita de Jong
23 octobre Coupe du monde de cyclo-cross #3, Valkenburg   Pays-Bas 00CDM   Thalita de Jong
29 octobre Championnat d'Europe de cyclo-cross, Pontchâteau   France 00   Thalita de Jong
3 décembre Superprestige #5, Spa-Francorchamps   Belgique 04NE   Thalita de Jong
23 décembre Superprestige #6, Diegem   Belgique 04NE   Marianne Vos
26 décembre Coupe du monde #7, Heusden-Zolder   Belgique 00CDM   Marianne Vos
30 décembre Versluys Cyclocross, Bredene   Belgique 04NE   Thalita de Jong

En VTTModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur[68]
16 juillet Championnats de France de VTT   France 09 CN   Pauline Ferrand-Prévot

Résultats sur les courses majeuresModifier

World TourModifier

Article détaillé : UCI World Tour féminin 2016.
Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
5 mars 1 Strade Bianche   Italie   Katarzyna Niewiadoma 2e
12 mars 2 Tour de Drenthe   Pays-Bas   Anna van der Breggen 4e
20 mars 3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie   Anna van der Breggen 6e
27 mars 4 Gand-Wevelgem   Belgique   Lucinda Brand 3e
3 avril 5 Tour des Flandres   Belgique   Pauline Ferrand-Prévot 8e
20 avril 6 Flèche wallonne   Belgique   Anna van der Breggen Vainqueur
6-8 mai 7 Tour de l'île de Chongming   Chine - -
19-22 mai 8 Tour de Californie   États-Unis   Marianne Vos 4e
5 juin 9 Philadelphia Cycling Classic   États-Unis
15-19 juin 10 The Women's Tour   Grande-Bretagne   Marianne Vos 4e
1-10 juillet 11 Tour d'Italie   Italie   Anna van der Breggen 3e
24 juillet 12 La course by Le Tour de France   France   Marianne Vos 3e
6-8 mai 13 RideLondon-Classique   Grande-Bretagne   Lucinda Brand 4e
19 août 14 Open de Suède Vårgårda TTT   Suède Rabo Liv Women 3e
21 août 15 Open de Suède Vårgårda   Suède   Shara Gillow 9e
27 août 16 Grand Prix de Plouay   France   Katarzyna Niewiadoma 4e
11 septembre 17 La Madrid Challenge by La Vuelta   Espagne - -

La formation est troisième du classement par équipes. Anna van der Breggen est septième du classement individuel. Marianne Vos est dixième. Katarzyana Niewiadoma est onzième et meilleure jeune.

Grand tourModifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement)   Anna van der Breggen (3e)
Accessits 1 victoire d'étape et le classement de la meilleure jeune

Classement mondialModifier

Classement UCI des coureuses de l'équipe[69]
Rang Coureuse Points
2   Anna van der Breggen 1063
4   Marianne Vos 1011
7   Katarzyna Niewiadoma 930,33
20   Lucinda Brand 528,5
45   Thalita de Jong 283,33
59   Anouska Koster 200,5
81   Shara Gillow 134,5
108   Roxane Knetemann 85,5
123   Pauline Ferrand-Prévot 70
243   Jeanne Korevaar 18,5
270   Moniek Tenniglo 14,83

Rabo Liv Women est deuxième au classement par équipes mondial derrière l'équipe Boels Dolmans.

RéférencesModifier

  1. a et b « Raboliv », sur site officiel (consulté le 29 novembre 2015)
  2. a et b (en) « Challenge: will our mechanic get the new bike roadworthy within one hour? », sur Site officiel (consulté le 31 janvier 2016)
  3. (nl) « Ploeg van Marianne Vos voor 1,5 miljoen in de etalage », sur adl (consulté le 12 mai 2016)
  4. a b c d e f g et h « La fin d’une ère #5 », sur le dérailleur (consulté le 7 janvier 2017)
  5. (en) « Koos Moerenhout », sur Site officiel (consulté le 29 novembre 2015)
  6. (en) « Eric Van den Boom », sur Site officiel (consulté le 29 novembre 2015)
  7. (nl) « Sierk Jan de Haan tweede ploegleider bij Rabo Liv », sur Rabo Liv (consulté le 13 décembre 2014)
  8. (en) « Hosking wins final stage of the Ladies Tour of Qatar », sur cycling news (consulté le 12 février 2016)
  9. « World champion Armitstead wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le 28 février 2016)
  10. (en) « Lizzie Armitstead wins Strade Bianche Women », sur cycling news (consulté le 6 mars 2016)
  11. (en) « Blaak wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 13 mars 2016)
  12. (en) « Drentse Acht van Westerveld: Kirchmann wins from breakaway », sur cycling news (consulté le 17 mars 2016)
  13. (en) « Armitstead wins Trofeo Alfredo Binda », sur Cycling news (consulté le 22 mars 2016)
  14. (en) « Blaak wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le 27 mars 2016)
  15. (en) « Lizzie Armitstead wins Women's Tour of Flanders », sur Cycling news (consulté le 4 avril 2016)
  16. (nl) « Lieselot Decroix op het podium in ronde van Gelderland », sur Nieuwsblad (consulté le 23 avril 2016)
  17. (en) « Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le 21 avril 2016)
  18. « Anna Van der Breggen s’offre une nouvelle Flèche », sur le dérailleur (consulté le 22 avril 2016)
  19. (en) « Van Vleuten wins prologue at Elsy Jacobs », sur cycling news (consulté le 5 mai 2016)
  20. « Megan Guarnier, cette étoile », sur le dérailleur (consulté le 20 mai 2016)
  21. (en) « Women's Tour of California: Wild wins fast and furious Sacramento stage », sur cycling news (consulté le 28 mai 2016)
  22. (en) « Aviva Women's Tour: Majerus takes victory on stage 1 », sur cycling news (consulté le 18 juin 2016)
  23. (en) « Pieters claims rainy Aviva Women's Tour stage win in Stratford-upon-Avon », sur cycling news (consulté le 18 juin 2016)
  24. « Coup double pour Elizabeth Armitstead ! », sur le dérailleur (consulté le 18 juin 2016)
  25. (en) « Aviva Women's Tour: Vos wins stage 4 in Stoke-on-Trent », sur cycling news (consulté le 19 juin 2016)
  26. (en) « Armitstead wins Aviva Women's Tour », sur cycling news (consulté le 19 juin 2016)
  27. (en) « Giro d'Italia Internazionale Femminile - Preview », sur cycling news (consulté le 5 juillet 2016)
  28. (it) « Giro Rosa 2016, Armitstead e Longo Borghini al via », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  29. (en) « Giro Rosa: Kirchmann claims prologue victory », sur cycling news (consulté le 3 juillet 2016)
  30. (it) « Giro Rosa, 2ª tappa: Stevens vittoria e maglia. Longo Borghini seconda », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  31. « Mara Abbott dompte la Cima Coppi », sur le dérailleur (consulté le 6 juillet 2016)
  32. (it) « Giro Rosa, il Mortirolo lancia Mara Abbott », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  33. (en) « Giro Rosa: Stevens wins stage 6 summit finish to Madonna della Guardia », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2016)
  34. « Giro Rosa - L'étape reine pour Stevens, Guarnier en rose », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  35. « Giro Rosa - Longo Borghini "ne voulait pas y aller à fond" », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  36. (en) « Stevens wins Giro Rosa time trial », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2016)
  37. (it) « Giro Rosa, Stevens vince la crono », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  38. « Giro Rosa - Megan Guarnier : "Ce n'est pas terminé" », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  39. « Giro Rosa - Evelyn Stevens : "Je n'avais aucune ambition" », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  40. (en) « Guarnier wins 2016 Giro Rosa », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2016)
  41. (en) « Thuringen Rundfahrt der Frauen: Vos wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2016)
  42. « Marianne Vos fait définitivement partie du gotha », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  43. « Olga Zabelinskaya au kilomètre ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  44. (en) « Internationale Thuringen Rundfahrt der Frauen: Zabelinskaya wins stage 2 », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2016)
  45. « Marianne Vos à nouveau ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  46. « Coup double pour Ellen van Dijk ! », sur le dérailleur (consulté le 19 juillet 2016)
  47. « Marianne Vos reçue 3 sur 5 », sur le dérailleur (consulté le 20 juillet 2016)
  48. (en) « Rivera wins final Thuringen Rundfahrt stage », sur cycling news (consulté le 21 juillet 2016)
  49. (en) « Olympic Games: Van der Breggen wins gold in women's road race », sur cycling news (consulté le 10 août 2016)
  50. (en) « Olympic Games: Kristin Armstrong wins gold in women's time trial », sur cycling news (consulté le 13 août 2016)
  51. (en) « Boels Dolmans win Crescent Vargarda Women's WorldTour TTT », sur cycling news (consulté le 23 octobre 2016)
  52. (en) « Fahlin wins Crescent Vargarda WorldTour race », sur cycling news (consulté le 22 août 2016)
  53. « GP de Plouay : Eugenia Bujak triomphe en Bretagne », sur Le dérailleur (consulté le 28 août 2016)
  54. « Boels Rental Ladies Tour : Amalie Dideriksen première leader », sur le dérailleur (consulté le 1er septembre 2016)
  55. « Boels – Dolmans s’offre le contre la montre par équipe », sur le dérailleur (consulté le 1er septembre 2016)
  56. « Katarzyna Niewiadoma s’adjuge la 3ème étape », sur Le dérailleur (consulté le 1er septembre 2016)
  57. « Le général pour Chantal Blaak », sur le dérailleur (consulté le 10 septembre 2016)
  58. (nl) « Amper maand na horrorcrash wint Van Vleuten proloog Lotto Belgium Tour », sur Sporza (consulté le 21 septembre 2016)
  59. « Lotto Belgium Tour - Etape et maillot pour Lucinda Brand », sur Cyclismactu (consulté le 21 septembre 2016)
  60. « Lotto Belgium Tour - Marianne Vos fait coup double », sur Cyclismactu (consulté le 21 septembre 2016)
  61. « Lotto Belgium Tour - A. van Vleuten récidive et est sacrée », sur Cyclismactu (consulté le 21 septembre 2016)
  62. (nl) « EK 2016: Anna van der Breggen pakt Europese titel », sur Wielerflits (consulté le 18 septembre 2016)
  63. « Boels – Dolmans détrône Canyon SRAM », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  64. « Amber Neben championne du monde 8 ans après ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  65. (nl) « Teleurstelling heerst bij Nederlandse vrouwen », sur Wieler flits (consulté le 23 octobre 2016)
  66. « Amalie Dideriksen pour l’éternité ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  67. « Si la Rabobank n°3 mondiale a tiré sa révérence cet automne, Marianne Vos s'est investie dans un nouveau projet pour donner naissance à l'équipe WM3 Energie. », sur Vélo 101 (consulté le 4 mars 2017)
  68. a b et c « Rabo Liv Women Cycling Team 2016 », sur siteducyclisme.net (consulté le 29 novembre 2015)
  69. (en) « Ranking - Cycling - Road 2015 - Women Elite UCI Ranking Individual », sur UCI (consulté le 30 janvier 2016)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :