Ouvrir le menu principal

Saison 2019 de l'équipe cycliste féminine Trek-Segafredo

saison 2019 de l'équipe cycliste Trek Factory Racing Women
Trek Factory Racing Women 2019
Généralités
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
14Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs sportifs
Palmarès
Nombre de victoires
21Voir et modifier les données sur Wikidata
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
5e

La saison 2019 de l'équipe cycliste féminine Trek-Segafredo est la première de la formation. Son recrutement est très ambitieux avec notamment la puncheuse britannique Lizzie Deignan, la spécialiste du contre-la-montre néerlandaise Ellen van Dijk et la grimpeuse italienne Elisa Longo Borghini.

Elisa Longo Borghini est la principale leader de l'équipe. Après des classiques en demi-teinte, elle remporte l'Emakumeen Euskal Bira. Elle est huitième du Tour d'Italie sans avoir réellement pesé. Lizzie Deignan, avec l'aide de Borghini, remporte le Women's Tour. Ellen van Dijk est troisième du Tour de Drenthe et deuxième de l'Healthy Ageing Tour. Elle conserve également son titre de championne d'Europe du contre-la-montre. Ruth Winder devient championne des États-Unis. Letizia Paternoster est troisième de Gand-Wevelgem, championne d'Europe espoir sur route, cinquième de la RideLondon-Classique et deuxième de la deuxième étape de La Madrid Challenge by La Vuelta en plus de plusieurs titres de championne d'Europe espoir sur piste. La formation remporte également le contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda. Elisa Longo Borghini est quatorzième du classement UCI et treizième du World Tour. Trek-Segafredo est cinquième et troisième de ces classements.

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et matériel de l'équipeModifier

 
Vélo de l'équipe
 
Voiture de l'équipe
 
Bus de l'équipe

Le fabricant de vélo Trek Bicycle Corporation est partenaire principal de l'équipe avec la marque de café Segafredo.

ArrivéesModifier

Le 16 juillet 2018, Trek annonce sur son site internet la création d'une équipe féminine sur route pour la saison 2019[1]. Le même jour, Trek présente sa première recrue, la britannique Elizabeth "Lizzie" Deignan.

Le 1er août, l'ancienne sprinteuse allemande Ina-Yoko Teutenberg est annoncée comme directrice sportive[2]. Durant ce même mois, l'effectif s'étoffe peu à peu avec les arrivées de l'italienne Elisa Longo Borghini[3], de l'américaine Ruth Winder et de l'australienne Lauretta Hanson[4] et de la sprinteuse finlandaise Lotta Lepistö[5]. La sprinteuse italienne Giorgia Bronzini rejoint également l'équipe, mais comme directrice sportive[6].

En septembre, Abigail Van Twisk[7] et Tayler Wiles[8] signent avec l'équipe, suivies par la pistarde et sprinteuse italienne Letizia Paternoster[9], la spécialiste du contre-la-montre Ellen van Dijk[10], l'expérimentée Trixi Worrack et la française Audrey Cordon-Ragot[11] et enfin la polonaise Anna Plichta[12]. Fin septembre, il est annoncé que Segafredo sponsorisera l'équipe, comme la marque le fait pour les hommes[13].

En octobre, Jolanda Neff, championne du monde de cross-country, est la dernière recrue et participera ponctuellement à des courses sur route[14].

Effectif et encadrementModifier

EffectifModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Audrey Cordon-Ragot22 septembre 1989  FranceWiggle High5 (2018)
Lizzie Deignan18 décembre 1988  Royaume-UniBoels Dolmans (2018)
Lauretta Hanson29 octobre 1994  AustralieUnitedHealthcare Women's Team (2018)
Lotta Lepistö28 juin 1989  FinlandeCervélo Bigla (2018)
Elisa Longo Borghini10 décembre 1991  ItalieWiggle High5 (2018)
Jolanda Neff5 janvier 1993  SuisseServetto Footon (2016)
Ellen Noble3 décembre 1995  États-Unis
Letizia Paternoster22 juillet 1999  ItalieAstana Women's (2018)
Anna Plichta10 février 1992  PologneBoels Dolmans (2018)
Ellen van Dijk11 février 1987  Pays-BasSunweb (2018)
Abigail van Twisk1 mars 1997  Royaume-UniTrek-Drops (2018)
Tayler Wiles20 juillet 1989  États-UnisTrek-Drops (2018)
Ruth Winder9 juillet 1993  États-UnisSunweb (2018)
Trixi Worrack28 septembre 1981  AllemagneCanyon-SRAM Racing (2018)

EncadrementModifier

Ina-Yoko Teutenberg et Giorgia Bronzini sont les directrices sportives de l'équipe. Luca Guercilena en est la représentante auprès de l'UCI[15],[16].

Déroulement de la saisonModifier

JanvierModifier

Letizia Peternoster remporte la première étape du Santos Women's Tour au sprint[17].

FévrierModifier

À la Setmana Ciclista Valenciana, Ruth Winder remporte la première étape après s'être échappée avec quatre autres coureuses[18]. Lotta Lepistö remporte ensuite les deuxième et quatrième étapes au sprint.

MarsModifier

Au Circuit Het Nieuwsblad, Ellen van Dijk et Elisa Longo Borghini font partie du groupe de leaders après le mur de Grammont. Ce groupe est cependant repris dans le final par le peloton[19]. Aux Strade Bianche, Tayler Wiles attaque avec Karol-Ann Canuel et Elena Cecchini, mais elles sont rapidement reprises. Ruth Winder est dans le groupe des favorites et finit onzième[20],[21].

Au Drentse 8, la formation Trek profite du vent fort pour provoquer un coup de bordure à mi-course avec Lotta Lepistö, Ellen van Dijk et Audrey Cordon-Ragot à la manœuvre. Elles sont alors quatorze en tête. La chute de Lotta Lepistö dans la descente du mont VAM ne laisse que huit coureuses devant. Leur avance sur un peloton démobilisé monte rapidement et atteint douze minutes à l'arrivée. À partir de douze kilomètres de l'arrivée, Audrey Cordon-Ragot et Ellen van Dijk attaquent à tour de rôle. Finalement, la Francaise parvient à sortir et s'impose en solitaire[22]. Au Tour de Drenthe, à l'approche du dernier secteur, le rythme augmente considérablement sous l'impulsion de la formation Boels Dolmans. Dans celui-ci, Chantal Blaak ouvre la route. À la sortie du secteur, Ellen van Dijk attaque immédiatement. Chantal Blaak tente de suivre, mais un trou se forme. Après un moment de flottement, Blaak part avec Marta Bastianelli dans la roue. La coopération n'est pas optimale, mais elles finissent par reprendre Ellen van Dijk. Le reste du groupe est alors loin derrière. Ellen van Dijk est troisième du sprint[23]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Tayler Wiles est la première à attaquer après l'ascension du Cunardo. Son avance atteint quarante-cinq secondes. Elle est reprise dans la côte de Casalzuigno. Finalement, Elisa Longo Borghini est trente-troisième[24]. Aux Trois Jours de La Panne, Lotta Lepistö se classe quatrième du sprint. À Gand-Wevelgem, Letizia Paternoster est troisième du sprint[25],[26],[27].

AvrilModifier

 
À l'Amstel Gold Race

Sur À travers les Flandres, Ellen van Dijk et Elisa Longo Borghini font partie du groupe de favorites qui sort peu avant la côte d'Hotond. Dans le Vossenhol, Annemiek van Vleuten passe à l'offensive, mais elle est immédiatement prise en chasse et reprise. À quinze kilomètres de l'arrivée, c'est au tour d'Ellen van Dijk de sortir. Elle n'est pas reprise[28]. Au Tour des Flandres, Ellen van Dijk est mal placée au pied du vieux Quaremont. Elle se retrouve dans un second groupe de chasse derrière celui de Marta Bastianelli. Finalement, elle est cinquième[29].

À l'Healthy Ageing Tour, Lotta Lepistö remporte la première étape au sprint. Elle est troisième de la troisième étape. Ellen van Dijk gagne ensuite le contre-la-montre individuel et se replace au classement général. L'après-midi, Anna Plichta prend la quatrième place après être partie en poursuite de l'échappée[30]. Lotta Lepistö est quatrième du sprint de la dernière étape. Au classement général, Ellen van Dijk est deuxième et Lotta Lepistö septième.

À l'Amstel Gold Race, à quarante-et-un kilomètres de la ligne, Lizzie Deignan accélère. Dans le Cauberg, les principales favorites, dont Elisa Longo Borghini, se découvrent et passe la Britannique. Dans la descente, un regroupement a lieu. Elles sont alors dix-neuf en tête. Amanda Spratt, Katie Hall et Elisa Longo Borghini sortent alors. Elles comptent une vingtaine de secondes d'avance. Dans l'avant-dernière ascension du Cauberg, Katarzyna Niewiadoma revient seule sur les échappées. Dans la montée du Geulhemmerberg, un nouveau regroupement se produit. Elisa Longo Borghini part seule. Elle a un avantage de vingt-cinq seconds à neuf kilomètres de la ligne. Annemiek van Vleuten accélère dans le Bemelerberg, sans résultat. Ensuite, Amanda Spratt et Ashleigh Moolman attaquent et reviennent sur Elisa Longo Borghini à cinq kilomètres de l'arrivée. La coopération est cependant mauvaise dans le groupe. Au pied de la dernière ascension du Cauberg, tout est à refaire. Tayler Wiles est douzième[31],[32]. À la Flèche wallonne, dans la côte de Cherave, Elena Cecchini et Lizzie Deignan impriment un rythme élevé qui provoque une sélection. En haut du mur de Huy, le peloton compte environ quarante coureuses. À vingt-deux kilomètres de la ligne, Jeanne Korevaar, Elisa Balsamo, Ruth Winder et Olga Shekel sortent. Elles arrivent dans l'Ereffe en tête, mais sont rejointes dans la descente[33]. À Liège-Bastogne-Liège, Annemiek van Vleuten attaque dans la côte de la Redoute. Anna van der Breggen et Elisa Longo Borghini tentent de la suivre, mais sans succès. Van Vleuten passe au sommet avec vingt-cinq secondes d'avance. À vingt kilomètres de l'arrivée, Lizzie Deignan part en poursuite. Dans la côte de la Roche aux Faucons, Elisa Longo Borghini rejoint sa coéquipière accompagnée d'Annika Langvad. Van Vleuten a néanmoins une minute vingt d'avance au sommet et n'est plus rejointe. Lizzie Deignan est septième[34].

MaiModifier

 
Équipe au Women's Tour
 
Lizzie Deignan au Women's Tour

Au Tour de Californie, la formation se montre offensive. Lors de la première étape, dans l'ascension finale, Anna van der Breggen et Lizzie Deignan passent à l'offensive. Si la première va chercher la victoire, la Britannique rentre dans le rang et se classe huitième[35]. Lors de la deuxième étape, Trixi Worrack se montre et dans la dernière Ruth Winder.

À l'Emakumeen Euskal Bira, sur la première étape Tayler Wiles et Elisa Longo Borghini se montrent actives, mais un regroupement général a lieu à quatorze kilomètres de l'arrivée[36]. Sur la deuxième étape, l'Italienne chasse les points du prix de la montagne. Tayler Wiles et Audrey Cordon sont à l'offensive. Dans le sprint en côte, Elisa Longo Borghini se classe cinquième[37]. Dans la dernière ascension de la troisième étape, à vingt-et-un kilomètres de l'arrivée, elles sont néanmoins reprises. Tayler Wiles y place une attaque. Elle a dix secondes d'avance sur un groupe de favorites au sommet dans un épais brouillard. Après la descente, son avance est de trente secondes, alors que le groupe de poursuivantes est mené par la formation Movistar. L'Américaine s'impose finalement. Dans la dernière côte, le groupe de chasse de disloque. Elisa Longo Borghini est deuxième[38]. Dans l'ultime étape, Audrey Cordon fait partie d'une échappée qui est reprise. Un regroupement général a lieu à un kilomètre du sommet de la dernière difficulté. Presque en haut, Elisa Longo Borghini attaque. Amanda Spratt semble vouloir la suivre, mais hésite. La Michelton-Scott chasse, mais ne peut reprendre l'Italienne. Elle s'impose avec quatre secondes d'avance. Grâce aux bonifications, cela lui permet de remporter le classement général[39]. Elle est également meilleure grimpeuse. Tayler Wiles est quatrième.

Ellen van Dijk participe au Tour de Thuringe avec l'équipe nationale des Pays-Bas. Elle remporte le contre-la-montre de la cinquième étape avec vingt-et-une secondes d'avance[40].

JuinModifier

Au Women's Tour, sur la deuxième étape, Ellen van Dijk fait partie de l'échappée, mais elle est reprise. Lizzie Deignan est deuxième du sprint en côte derrière Marianne Vos[41]. Anna Plichta est longtemps à l'attaque le lendemain, mais est reprise à quarante-et-un kilomètres de l'arrivée. Sur la quatrième étape, dans la côte de Burton Dassett, Elisa Longo Borghini passe à l'offensive avec Katarzyna Niewiadoma et Liane Lippert. Elles gagnent rapidement une minute d'avance sur le peloton. Dans le sprint en côte final, Lizzie Deignan finit à sept secondes derrière Katarzyna Niewiadoma [42]. Lors de la cinquième étape, Ellen van Dijk prend l'échappée. La principale difficulté de la journée se trouve à vingt-quatre kilomètres de la ligne. Dans le dernier kilomètre d'ascension, Katarzyna Niewiadoma, Elisa Longo Borghini et Lizzie Deignan attaquent. Elisa Longo Borghini lance le sprint pour Deignan qui devance Niewiadoma. La Britannique s'empare de la tête du classement général[43]. Elle le conserve le lendemain et s'impose donc sur l'épreuve. Elle gagne également le classement par points et le classement de la meilleure Britannique.

 
Podium du championnat des Pays-Bas

Aux championnats des États-Unis, Ruth Winder attaque avec Lily Williams à trente-deux kilomètres de l'arrivée. La première distance la seconde dans la dernière côte et va s'imposer seule[44]. Au championnat des Pays-Bas du contre-la-montre, Ellen van Dijk est deuxième derrière Annemiek van Vleuten.

Fin juin, aux Jeux européens, Letizia Paternoster gagne le titre en poursuite par équipes avec l'Italie.

JuilletModifier

Au Tour d'Italie, Trek-Segafredo est sixième du contre-la-montre par équipes, une minute sept derrière la Boels Dolmans. Sur la troisième étape, dans la dernière côte, Tayler Wiles est la première à passer à l'offensive. Elle reprend immédiatement Eugenia Bujak. L'Américaine obtient une cinquantaine de secondes d'avance. Aux deux kilomètres, Lucy Kennedy accélère et reprend Tayler Wiles[45]. Elisa Longo Borghini se classe neuvième de l'étape reine, la cinquième, trois minutes derrière Annemiek van Vleuten. Sur le contre-la-montre, elle est troisième à une minute quarante-huit de la Néerlandaise[46]. Sur la septième étape, les favorites se neutralisent. Dans la côte finale, Elisa Longo Borghini est troisième[47]. Elle est neuvième de la neuvième étape. Sur l'ultime étape, Anna Plichta est à l'offensive avec Romy Kasper. Elles ont une minutes vingt-et-une seconde d'avance à vingt-neuf kilomètres de l'arrivée, mais la côte de Moruzzo leur est fatale. Elisa Longo Borghini est septième de l'étape. Au classement général final, elle prend la huitième place. Elle est la meilleure Italienne.

À La course by Le Tour de France, Audrey Cordon fait partie de l'échappée de onze coureuses qui se forme en début d'épreuve. Audrey Cordon attaque en début de quatrième tour. Dans la côte de Gelos, Annemiek van Vleuten hausse le rythme et provoque le regroupement général. Dans la côte d'Esquillot à trente-sept kilomètres de l'arrivée, un groupe de onze favorites dont Elisa Longo Borghini sort. La mauvaise coopération mène à l'éclatement de cette échappée. Elisa Longo Borghini se classe finalement sixième[48],[49],[50],[51].

 
Ellen van Dijk avec son maillot de championne d'Europe

Aux championnats d'Europe sur piste espoirs, Letizia Paternoster gagne les titres en poursuite par équipes, en course à l'américaine avec Elisa Balsamo et en élimination.

AoûtModifier

Letizia Paternoster est cinquième du sprint de la RideLondon-Classique. Ellen van Dijk conserve facilement son titre de championne d'Europe du contre-la-montre. Letizia Paternoster s'impose elle sur la course en ligne espoir.

Cette bonne dynamique se confirme sur le contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, où la formation s'impose avec vingt-cinq secondes d'avance sur la Canyon-SRAM. La composition de l'équipe est la suivante : Audrey Cordon-Ragot, Elisa Longo Borghini, Ellen van Dijk, Tayler Wiles, Ruth Winder et Trixi Worrack[52]. Sur la course en ligne, Ruth Winder fait partie de l'échappée de quatorze coureuses qui se détache après le premier secteur gravier après trente-cinq kilomètres. Leur avance atteint la minute à cent kilomètres de l'arrivée, mais elle est reprise trente-huit kilomètres plus loin. À vingt kilomètres du but, Moniek Tenniglo tente sa chance seule. Elizabeth Deignan et Floortje Mackaij tentent de faire la jonction, mais le peloton ne laissent pas sortir. Au sprint, Ruth Winder est huitième[53].

Au Tour de Norvège, Letizia Paternoster est quatrième du sprint de la première étape après que Ruth Winder a tenté une échappée. Elle est de nouveau très active le lendemain avec plusieurs sorties, sans plus de succès. Letizia Paternoster se classe cinquième. Au Grand Prix de Plouay, dans l'avant-dernière ascension de Ty Marrec, Audrey Cordon sort avec quatre autres coureuses. Elles sont rapidement rejointes. Ruth Winder est finalement neuvième[54].

SeptembreModifier

 
Équipe au Boels Ladies Tour

Au Boels Ladies Tour, Ellen van Dijk sort de route lors du prologue annihilant ses chances de victoire. Letizia Paternoster est quatrième[55]. Le lendemain, Ashleigh Moolman attaque à vingt-neuf kilomètres de l'arrivée. Son avance atteint quarante secondes, quand Lizzie Deignan décide de partir en poursuite. La Sud-Africaine est reprise un kilomètre après le début du dernier tour. Ellen van Dijk contre à cinq kilomètres de l'arrivée et est reprise aux deux kilomètres. Au sprint, Letizia Paternoster se classe troisième. Sur la deuxième étape, à l'entame du dernier tour, Anna van der Breggen, Lizzie Deignan et Elisa Longo Borghini sortent du peloton. Elles sont reprises à vingt-cinq kilomètres de l'arrivée[56]. Lors de l'étape suivante, dans une des dernières difficultés de la journée, Lisa Klein, Amy Pieters, Lizzie Deignan et Amanda Spratt s'échappent. La Britannique prend la troisième place[57]. Sur la quatrième étape, Ellen van Dijk est victime d'une nouvelle chute. Elle se brise le pelvis et l'humérus. Sa saison est terminée[58]. Sur l'ultime étape, Elisa Longo Borghini et Lizzie Deignan se montrent de nouveau actives dans le final, mais le sprint est inéluctable. Au classement général, Lizzie Deignan est septième.

 
Letizia Paternoster au Boels Ladies Tour

Au Tour de Belgique, Ruth Winder remporte le prologue sous les couleurs des États-Unis[59]. Le lendemain, à cinquante kilomètres de l'arrivée, Mieke Kröger attaque. Elle est accompagnée d'Audrey Cordon-Ragot, courant pour la France et de Lotte Kopecky. Leur bonne coopération leur permet de faire croître leur avance lors de l'étape. Dans le dernier kilomètre, Audrey Cordon-Ragot passe à l'offensive. Lotte Kopecky la marque et Mieke Kröger en profite pour contrer. Elle n'est plus revue. Grâce aux trois minutes d'avance de l'échappée, l'Allemande prend la tête du classement général. Audrey Cordon est cinquième de la dernière étape. Elle est troisième du classement général. À La Madrid Challenge by La Vuelta, Anna Plichta est cinquième du contre-la-montre inaugural. Sur la course en ligne, Letizia Paternoster est seulement devancée par Chloe Hosking au sprint[60].

Aux championnats du monde qui se déroule dans la région natale de Lizzie Deignan, sur le contre-la-montre individuel, Elisa Longo Borghini est dix-septième et Audrey Cordon-Ragot trentième. Sur la course en ligne, Annemiek Van Vleuten attaque dans la côte de Lofthouse à cent kilomètres de l'arrivée. Derrière un groupe de poursuite avec Elisa Longo Borghini et Lizzie Deignan se forme. La coopération n'est cependant pas optimale. À cinquante kilomètres de l'arrivée, Lizzie Deignan profite d'une difficulté pour attaquer. C'est plus tard qu'une attaque de Chloe Dygert provoque une sélection. Elisa Longo Borghini, Amanda Spratt et Anna van der Breggen la suivent. Elizabeth Deignan paie par contre ses efforts. À dix-huit kilomètres de l'arrivée, Elisa Longo Borghini est lâchée. Elle est finalement cinquième[61],[62].

VictoiresModifier

Sur routeModifier

 Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
10 janv.1e étape, Santos Women's Tour  Australie2.1  Letizia Paternoster
21 fév.1e étape de la Semaine cycliste valencienne  Espagne2.2  Ruth Winder
22 fév.2e étape de la Semaine cycliste valencienne  Espagne2.2  Lotta Lepistö
24 fév.4e étape de la Semaine cycliste valencienne  Espagne2.2  Lotta Lepistö
15 marsDrentse 8  Pays-Bas1.2  Audrey Cordon-Ragot
3 avr.À travers les Flandres  Belgique1.1  Ellen van Dijk
10 avr.1e étape, Healthy Ageing Tour  Pays-Bas2.1  Lotta Lepistö
13 avr.4ea étape, Healthy Ageing Tour  Pays-Bas2.1  Ellen van Dijk
24 mai3e étape, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Tayler Wiles
25 mai4e étape, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Elisa Longo Borghini
25 maiClassement général, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Elisa Longo Borghini
1 juin5e étape du Tour de Thuringe  Allemagne2.1  Ellen van Dijk
9 juinClassement général, Tour de Bretagne  France2.2  Audrey Cordon-Ragot
14 juin5e étape, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Lizzie Deignan
15 juinClassement général, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Lizzie Deignan
28 juinChampionnat de Pologne du contre-la-montre  PologneCN  Anna Plichta
30 juinChampionnat des États-Unis sur route  États-UnisCN  Ruth Winder
8 aoûtChampionnat d'Europe du contre-la-montre  Pays-BasCC  Ellen van Dijk
9 aoûtChampionnat d'Europe sur route espoirs  Pays-BasCC  Letizia Paternoster
17 aoûtContre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda  Suède1.WWT  Trek-Segafredo Women
10 sept.Prologue du Tour de Belgique  Belgique2.1  Ruth Winder

Sur pisteModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
25 janvier Coupe du monde à Hong Kong, poursuite par équipes   Hong Kong 7CM   Letizia Paternoster
28 juin Jeux européens, poursuite par équipes   Biélorussie 8CC   Letizia Paternoster
juillet Championnats d'Europe espoir, élimination   Belgique 8CC   Letizia Paternoster
juillet Championnats d'Europe espoir, course à l'américaine   Belgique 8CC   Letizia Paternoster
14 juillet Championnats d'Europe espoir, poursuite par équipes   Belgique 8CC   Letizia Paternoster

En cyclo-crossModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
1er janvier Baal   Belgique 1C1   Jolanda Neff
2 janvier Meilen   Suisse 1C1   Jolanda Neff
13 janvier Championnat de Suisse   Suisse 9CN   Jolanda Neff

En VTTModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
25 juillet Championnat d'Europe de cross-country   République tchèque 8CC   Jolanda Neff

Résultats sur les courses majeuresModifier

World TourModifier

Article détaillé : UCI World Tour féminin 2019.
Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
9 mars 1 Strade Bianche   Italie   Ruth Winder 11e
17 mars 2 Tour de Drenthe   Pays-Bas   Ellen van Dijk 3e
24 mars 3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie   Elisa Longo Borghini 33e
28 mars 4 Trois Jours de la Panne   Belgique   Lotta Lepistö 4e
31 mars 5 Gand-Wevelgem   Belgique   Letizia Paternoster 3e
7 avril 6 Tour des Flandres   Belgique   Ellen van Dijk 5e
21 avril 7 Amstel Gold Race   Pays-Bas   Tayler Wiles 12e
24 avril 8 Flèche wallonne   Belgique   Elisa Longo Borghini 20e
28 avril 9 Liège-Bastogne-Liège   Belgique   Lizzie Deignan 7e
9-11 mai 10 Tour de l'île de Chongming   Chine - -
16-18 mai 11 Tour de Californie   États-Unis   Tayler Wiles 11e
22-25 mai 12 Emakumeen XXXI. Bira   Espagne   Elisa Longo Borghini Vainqueur
10-15 juin 13 The Women's Tour   Grande-Bretagne   Lizzie Deignan Vainqueur
5-14 juillet 14 Tour d'Italie   Italie   Elisa Longo Borghini 8e
23 juillet 15 La course by Le Tour de France   France   Elisa Longo Borghini 6e
3 août 16 RideLondon-Classique   Grande-Bretagne   Letizia Paternoster 5e
10 août 16 Open de Suède Vårgårda TTT   Suède Trek-Segafredo Vainqueur
18 août 18 Open de Suède Vårgårda   Suède   Ruth Winder 8e
22-25 août 19 Tour de Norvège   Norvège   Ruth Winder 12e
31 août 20 Grand Prix de Plouay   France   Ruth Winder 9e
3 -8 septembre 21 Boels Rental Ladies Tour   Pays-Bas   Lizzie Deignan 7e
14-15 septembre 22 La Madrid Challenge by La Vuelta   Espagne   Anna Plichta 7e
20 octobre 23 Tour de Guangxi   Chine - -

Elisa Longo Borghini est treizième du classement individuel. Trek-Segafredo est troisième du classement par équipes.

Grand tourModifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Elisa Longo Borghini (8e)
Accessits Classement de la meilleure Italienne

Classement mondialModifier

 Classement UCI
CoureurPaysPoints
14eElisa Longo Borghini   Italie983.33 pts
25eEllen van Dijk   Pays-Bas710.33 pts
29eLetizia Paternoster   Italie598 pts
44eLizzie Deignan   Royaume-Uni472 pts
48eRuth Winder   États-Unis416.33 pts
57eTayler Wiles   États-Unis324.33 pts
63eLotta Lepistö   Finlande302 pts
66eAudrey Cordon-Ragot   France282.33 pts
153eAnna Plichta   Pologne132 pts
366eTrixi Worrack   Allemagne35.33 pts
444eLauretta Hanson   Australie27 pts
704eJolanda Neff   Suisse10 pts


Trek-Segrafredo est cinquième du classement par équipes.

RéférencesModifier

  1. « Trek announces new women’s road team », sur Racing Trek Bikes (consulté le 1er septembre 2018)
  2. « Ina Teutenberg to direct Trek’s women’s road team », sur Racing Trek Bikes (consulté le 1er septembre 2018)
  3. « Elisa Longo Borghini joins Trek », sur Racing Trek Bikes (consulté le 1er septembre 2018)
  4. « Winder, Hanson to join Trek’s Women’s team », sur Racing Trek Bikes (consulté le 1er septembre 2018)
  5. « Trek announces Lotta Lepistö will join women’s team in 2019 », sur Racing Trek Bikes (consulté le 1er septembre 2018)
  6. « Giorgia Bronzini added as second director to Trek women’s team », sur Racing Trek Bikes (consulté le 1er septembre 2018)
  7. « Abi Van Twisk signs with Trek », sur Racing Trek Bikes (consulté le 8 septembre 2018)
  8. « Tayler Wiles moves from Trek-Drops to Trek Factory Racing », sur Racing Trek Bikes (consulté le 8 septembre 2018)
  9. « Italian rising star Letizia Paternoster signs with Trek », sur Racing Trek Bikes (consulté le 19 décembre 2018)
  10. « Trek announces time trial specialist Ellen van Dijk to join new team », sur Racing Trek Bikes (consulté le 19 décembre 2018)
  11. « Trek announces Worrack and Cardon-Ragot will join in 2019 », sur Racing Trek Bikes (consulté le 19 décembre 2018)
  12. « Anna Plichta signs with the new Trek Women’s team », sur Racing Trek Bikes (consulté le 19 décembre 2018)
  13. « Segafredo Zanetti confirmed as sponsor of new Trek women’s team », sur Racing Trek Bikes (consulté le 19 décembre 2018)
  14. « World Cup champion Jolanda Neff joins Trek Factory Racing XC », sur Racing Trek Bikes (consulté le 19 décembre 2018)
  15. « L'actu féminine du 3 août », sur vélo 101 (consulté le 6 août 2018)
  16. « Trek Segafredo », sur uci (consulté le 11 août 2019)
  17. « Letizia Paternoster vainqueur d’entrée au Tour Down Under », sur Today Cycling (consulté le 10 janvier 2019)
  18. Setmana Ciclista Valenciana: Winder wins stage 1
  19. (en) « Blaak wins women's Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le 3 mars 2019)
  20. (en) « Van Vleuten wins women's Strade Bianche », sur cycling news (consulté le 10 mars 2019)
  21. (it) « Van Vleuten, la ripresa è di nuovo vincente », sur ciclo web (consulté le 10 mars 2019)
  22. (en) « Cordon Ragot wins Drentse Acht van Westerveld », sur cycling news (consulté le 15 mars 2019)
  23. (en) « Bastianelli wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 18 mars 2019)
  24. (en) « Vos wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le 24 mars 2019)
  25. « Gand-Wevelgem - Deuxième victoire pour Kirsten Wild », sur www.cyclismactu.net (consulté le 31 mars 2019)
  26. (en) « Kirsten Wild wins Gent-Wevelgem women's race », sur cyclism actu (consulté le 31 mars 2019)
  27. « Gand-Wevelgem : Kirsten Wild s'impose au sprint », sur L'ÉQUIPE (consulté le 31 mars 2019)
  28. (en) « Dwars door Vlaanderen: Van Dijk wins women's race », sur cycling news (consulté le 3 avril 2019)
  29. (en) « Bastianelli wins women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le 7 avril 2019)
  30. (nl) « Brennauer sprint naar zege in Heerenveen », sur Site officiel (consulté le 17 avril 2019)
  31. (en) « Niewiadoma wins Amstel Gold Race Ladies Edition », sur cycling news (consulté le 22 avril 2019)
  32. (it) « Amstel Gold Race femminile, Niewiadoma vince di potenza su Van Vleuten. Quinta Paladin », sur Cicloweb (consulté le 22 avril 2019)
  33. (en) « Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le 24 avril 2019)
  34. (en) « Annemiek van Vleuten wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le 28 avril 2019)
  35. (en) « Tour of California Women's Race: Van der Breggen wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 19 mai 2019)
  36. (en) « Emakumeen Bira: D'hoore wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 23 mai 2019)
  37. (en) « Spratt wins Emakumeen Bira stage 2 », sur cycling news (consulté le 23 mai 2019)
  38. (en) « Emakumeen Bira: Wiles wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 24 mai 2019)
  39. (en) « Emakumeen Bira: Longo Borghini solos to stage and overall victory », sur cycling news (consulté le 27 mai 2019)
  40. (de) « Hammes behauptet auch im Zeitfahren ihr Gelbes Trikot », sur radsport (consulté le 3 juin 2019)
  41. (en) « Deignan second and Roy third, Vos takes overall lead », sur cycling news (consulté le 11 juin 2019)
  42. (en) « OVO Energy Women's Tour: Niewiadoma wins stage 4 », sur cycling news (consulté le 14 juin 2019)
  43. (en) « OVO Energy Women's Tour: Lizzie Deignan wins stage 5 », sur cycling news (consulté le 14 juin 2019)
  44. (en) « Winder solos to US road championship in Knoxville », sur cycling news (consulté le 5 juillet 2019)
  45. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2019)
  46. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins stage 6 time trial », sur cycling news (consulté le 11 juillet 2019)
  47. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 7 », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2019)
  48. « En puncheuse, Vos double la mise - La Course by Le Tour de France 2019 », sur www.lacoursebyletourdefrance.com (consulté le 19 juillet 2019)
  49. « Marianne Vos remporte la course By le Tour - Cyclisme - Course by le Tour », sur L'Équipe (consulté le 19 juillet 2019)
  50. « La Course by Le Tour - Marianne Vos est surpuissante à Pau », sur cyclism actu (consulté le 5 août 2019)
  51. (en) « Vos wins La Course by Le Tour de France », sur cycling news (consulté le 5 août 2019)
  52. (en) « Trek-Segafredo win Postnord Vargarda WestSweden TTT », sur cycling news (consulté le 18 août 2019)
  53. (en) « Marta Bastianelli wins Postnord Vargarda WestSweden Road Race », sur cycling news (consulté le 18 août 2019)
  54. (en) « Van der Breggen wins GP de Plouay », sur cycling news (consulté le 1er septembre 2019)
  55. (en) « Boels Ladies Tour: Van Vleuten wins prologue for third year in a row », sur cycling news (consulté le 3 septembre 2019)
  56. (en) « Boels Ladies Tour: Wiebes gets a second win on stage 2 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  57. (en) « Boels Ladies Tour: Lisa Klein wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  58. (en) « Van Dijk to undergo surgery after fracturing arm and pelvis in Boels Ladies Tour crash », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  59. (en) « Lotto Belgium Tour: Winder wins prologue », sur cycling news (consulté le 11 septembre 2019)
  60. (en) « Madrid Challenge: Hosking wins stage 2 », sur cycling news (consulté le 16 septembre 2019)
  61. (en) « Van Vleuten claims world championship with audacious 100km solo attack », sur cycling news (consulté le 30 septembre 2019)
  62. (en) « World Championships: Women Elite Road Race - live report », sur cycling news (consulté le 30 septembre 2019)

Liens externesModifier