Liane Lippert

cycliste allemande
Liane Lippert
2018 Women's Tour de Yorkshire - Liane Lippert.jpg
Lippert en 2018
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
2017-2020Sunweb
2021-2022Team DSM
2023-Movistar Women
Principales victoires

Liane Lippert, née le à Friedrichshafen, est une coureuse cycliste professionnelle allemande. Elle est championne d'Allemagne sur route en 2018.

photo
Liane Lippert dans sa jeunesse

BiographieModifier

Elle fait partie du RSV Seerose Friedrichshafen de 2010 à 2016[1],[2]. Elle court également pour la Team Stuttgart.

Encore en catégorie juniors, elle gagne le classement de la meilleure jeune du Tour de Thuringe, compétition élite de catégorie 2.1. Elle confirme, elle se classant sixième du Trophée d'Or et en étant une nouvelle fois meilleure jeune.

En septembre, elle remporte le championnat d'Europe sur route juniors devant l'Italienne Elisa Balsamo et la Britannique Sophie Wright en les distançant dans l'ascension finale[3].

2017Modifier

En 2017, elle intègre la formation Sunweb[4].

2018Modifier

En 2018, au Tour de Thuringe, elle remporte le prix de la combativité lors de la 4ème étape et termine meilleure jeune[5].

Au championnat d'Allemagne sur route, une échappée de sept coureuses se forme en début de course. Dans le dernier tour, Liane Lippert sort du peloton avec trois autres coureuses alors que l'avance du groupe de tête est encore d'une minute. Elle revient sur la tête, qui se dispute la victoire finale. Au sprint, Liane Lippert est la plus rapide et obtient ainsi le titre[6].

Au Tour de Belgique, elle court sous les couleurs de la sélection nationale allemande. Elle est sixième du prologue[7]. Sur la dernière étape qui se déroule à Grammont, elle s'impose seule et remporte par la même occasion le classement général et le classement de la meilleure jeune[8].

2019Modifier

Au Tour de Thuringe, Liane Lippert est souvent à l'attaque. Au Women's Tour, sur la quatrième étape, dans la côte de Burton Dassett, Elisa Longo Borghini passe à l'offensive avec Katarzyna Niewiadoma et Liane Lippert. Elles gagnent rapidement une minute d'avance sur le peloton. Un regroupement général a néanmoins lieu dans les dix derniers kilomètres. Dans le sprint en côte, Katarzyna Niewiadoma et Liane Lippert creusent une nette avance nette. La Polonaise s'impose et l'Allemande prend la tête du classement général[9]. Le lendemain, la principale difficulté de la journée se trouve à vingt-quatre kilomètres de la ligne et est fatale à Liane Lippert[10].

Sur le Tour de Belgique, Liane Lippert est septième du prologue. Sur l'ultime étape, tout se joue dans l'ultime montée du mur de Grammont. Coryn Rivera s'y impose devant Liane Lippert. Au classement général, elle est cinquième ainsi que meilleure jeune.

2020Modifier

 
Groupe de poursuite lors de la Course by le Tour de France avec Liane Lippert, leader du World Tour, en tête

Lors du Tour Down Under, elle fait un top 10 lors des trois premières étapes et termine 2ème au classement général[11]. Elle remporte le classement de la meilleure grimpeuse et finit meilleure jeune. Elle gagne ensuite la Cadel Evans Great Ocean Road Race en solitaire[12].

En août, elle est dixième de La course by Le Tour de France dans le peloton. Au Tour d'Italie, la formation Sunweb est cinquième du contre-la-montre par équipes inaugural à quatorze secondes de la Trek-Segrafredo[13]. La deuxième étape comporte des secteurs graviers. Liane Lippert y perd plus de huit minutes sur Annemiek van Vleuten. Sur la troisième étape, la décision se joue comme prévu dans la montée finale. Les favorites se détachent. Liane Lippert est quatrième[14]. Elle est sixième le lendemain. Lors de la septième étape, elle finit huitième[15]. Sur la huitième étape, Liane Lippert suit de nouveau les meilleures dans un premier temps, mais doit finalement lâcher. Elle passe la ligne à la huitième place, une minute trente après Elisa Longo Borghini[16]. Au classement général final, Liane Lippert est treizième.

Sur la course en ligne des championnats du monde, à deux tours de l'arrivée, dans la côte Mazzolano, Anna van der Breggen imprime un rythme très élevé dans la montée ce qui disloque le peloton. L'échappée est reprise peu après le sommet. Liane Lippert ne peut suivre l'attaque suivante de van der Breggen dans la Cima Gallisterna. Elle se classe néanmoins cinquième de la course[17]. Elle se classe huitième de la Flèche wallonne[18].

Elle est deuxième Flèche brabançonne en poursuite derrière Grace Brown[19]. Lors de Gand-Wevelgem, Liane Lippert chute dans la descente du mont Kemmel et perd ses chances de victoire.

2021Modifier

 
Au départ du championnat du monde

Au Tour de Thuringe, sur la première étape, Liane Lippert fait partie de l'échappée qui se dispute la victoire. Au sprint, elle est septième[20]. Sur la troisième étape, au kilomètre soixante-quinze, dans la côte de Gahma, Lucinda Brand et Liane Lippert attaquent. Elles reviennent sur la tête à seize kilomètres de l'arrivée. À la flamme rouge, Lucinda Brand passe à l'offensive pour aller gagner seule. Liane Lippert est reprise et prend la huitième place [21]. Elle est troisième en haut de l'Hanka-Berg[22]. Au classement général final, Liane Lippert est quatrième.

Elle est huitième de La course by Le Tour de France dans le groupe des favorites[23]. Dans la troisième étape du Tour d'Italie, Liane Lippert part une première fois dans la côte de Morsasco avec d'autres coureuses. Le peloton juge le groupe trop dangereux et le reprend. Dans la descente, Brand et Lippert partent de nouveau. Dans la côte d'Ovada, Marianne Vos, Mikayla Harvey et Elisa Chabbey opèrent la jonction. Elles se départagent au sprint, Liane Lippert est troisième[24].

Au Grand Prix de Plouay, à vingt-six kilomètres de l'arrivée, Elisa Longo Borghini attaque. Liane Lippert et Coryn Rivera partent à sa poursuite. Elles sont reprises. Aux dix kilomètres, elle ressort avec Longo Borghini, mais ne peut suivre cette dernière ensuite[25]. Au Ceratizit Challenge by La Vuelta, elle est septième du contre-la-montre[26]. Dans la troisième étape, elle mène le groupe de poursuite derrière Annemiek van Vleuten et prend la deuxième place[27]. Liane Lippert est cinquième du classement général final. Aux championnats d'Europe, elle attaque dans la dernière montée alors qu'Ellen van Dijk est en tête. Le peloton se reforme néanmoins. Elle gagne le sprint pour la deuxième place[28].

Palmarès sur routeModifier

 
En 2018

Par annéesModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

3 participations

Tour de FranceModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

  Année201720182019202020212022
Classement UCI233e40e65e7e27e7e
UCI World Tour nc 54e110e9e33e8e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Liane Lippert », sur Rad-net (consulté le )
  2. (de) « Liane Lippert », sur RSV Seerose Friedrichshafen (consulté le )
  3. (de) « Liane Lippert gewinnt Gold im Straßenrennen der Juniorinnen », sur Radsport-News (consulté le )
  4. (de) « Straßenrennen: Liane Lippert ist Europameisterin der Juniorinne », sur Cycling magazine (consulté le )
  5. (de) « 7. Etappe Rund Um Schmölln », sur Lotto Thueringen Ladies Tour (consulté le )
  6. (de) « Lippert spielt alles oder nichts und wird mit dem Titel belohnt », sur Radsport-news (consulté le )
  7. « Lotto Belgium Tour — Aude Biannic au top », sur vélo 101 (consulté le )
  8. « Lotto Belgium Tour — Lippert s'affirme déjà », sur vélo 101 (consulté le )
  9. (en) « OVO Energy Women's Tour: Niewiadoma wins stage 4 », sur cycling news (consulté le )
  10. (en) « OVO Energy Women's Tour: Lizzie Deignan wins stage 5 », sur cycling news (consulté le )
  11. « Ruth Winder remporte le Santos Women’s Tour Down Under », sur 3Bikes (consulté le )
  12. « Liane Lippert s’offre la Cadel Evans Road Race », sur Today Cycling (consulté le )
  13. (en) « Giro Rosa: Trek-Segafredo win opening team time trial », sur cycling news (consulté le )
  14. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 3 on steep uphill finish in Assisi », sur cycling news (consulté le )
  15. (en) « Giro Rosa: Lotte Kopecky wins stage 7 as Van Vleuten crashes in finale », sur cycling news (consulté le )
  16. (en) « Giro Rosa: Elisa Longo Borghini wins stage 8 at San Marco la Catola », sur cycling news (consulté le )
  17. (en) « Anna van der Breggen wins elite women's world title at Imola World Championships », sur cycling news (consulté le )
  18. (en) « Anna Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le )
  19. (en) « Grace Brown wins Brabantse Pijl Dames 2020 », sur cycling news (consulté le )
  20. (en) « Lotto Thüringen Ladies Tour: Emma Norsgaard wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  21. (en) « Lotto Thüringen Ladies Tour: Lucinda Brand holds off charging peloton to win stage 3 », sur cycling news (consulté le )
  22. (en) « Lotto Thüringen Ladies Tour: Lotte Kopecky wins stage 4 », sur cycling news (consulté le )
  23. (en) « Demi Vollering wins La Course by le Tour de France », sur cycling news (consulté le )
  24. (en) « Giro d'Italia Donne: Marianne Vos wins stage 3 in Ovada », sur cycling news (consulté le )
  25. (en) « Elisa Longo Borghini takes solo win at GP de Plouay », sur cycling news (consulté le )
  26. (en) « Ceratizit Challenge by La Vuelta: Annemiek van Vleuten wins stage 2 time trial », sur cycling news (consulté le )
  27. (en) « Ceratizit Challenge by La Vuelta: Van Vleuten wins stage 3 with 50km solo attack », sur cycling news (consulté le )
  28. (en) « Van Dijk solos to women's European Championship title », sur cycling news (consulté le )

Liens externesModifier