Ouvrir le menu principal

Saison 2019 de l'équipe cycliste Boels Dolmans

Saison 2019 de l'équipe cycliste Boels Dolmans
Boels Dolmans 2019
Généralités
Code UCI
DLTVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Pays
Sport
Effectif
12Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
18Voir et modifier les données sur Wikidata

La saison 2019 de l'équipe cycliste Boels Dolmans est la dixième de la formation. La sprinteuse belge Jolien D'Hoore, la grimpeuse américaine Katie Hall, la jeune Néerlandaise Eva Buurman et la vététiste Annika Langvad rejoignent l'équipe. Elizabeth Deignan quitte définitivement la formation après sa pause en 2018. Megan Guarnier prend sa retraite. Enfin, Anna Plichta part également.

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et matériel de l'équipeModifier

 
Vélo de l'équipe
 
Voiture de l'équipe
 
Bus de l'équipe

L'équipe est parrainée par Boels Rental, une société de location de matériel de chantier et bricolage, et par Dolmans Landscaping Group une société de paysagisme. De nombreux autres partenaires apportent leur soutien financier à l'équipe.

Au niveau matériel, l'équipe utilise des vélos Specialized Tarmac SL6, équipés de groupe SRAM, de roues Zipp[1].

L'équipe réalise son camp d'entraînement en décembre en Espagne[1].

Arrivées et départsModifier

L'effectif est globalement stable. La sprinteuse belge Jolien D'Hoore est la principale recrue. La grimpeuse Katie Hall et la jeune coureuse néerlandaise Eva Buurman rejoignent également l'équipe. La vététiste Annika Langvad s'essaie à la route dans la formation.

Au niveau des départs, Elizabeth Deignan, déjà indisponible en 2018 et ancienne leader, quitte l'équipe. Elle est accompagnée vers la formation Trek par la Polonaise Anna Plichta. Enfin, Megan Guarnier, autre pilier de l'équipe, annonce sa retraite.

Arrivées Équipe 2018
  Eva Buurman Trek-Drops
  Jolien D'Hoore Mitchelton-Scott
  Katie Hall UnitedHealthcare
  Annika Langvad VTT
Départs Équipe 2019
  Elizabeth Deignan Trek Factory Racing
  Megan Guarnier Retraite
  Anna Plichta Trek Factory Racing

Effectif et encadrementModifier

EffectifModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Chantal Blaak22 octobre 1989  Pays-BasSpecialized-Lululemon (2014)
Eva Buurman7 septembre 1994  Pays-BasTrek-Drops (2018)
Karol-Ann Canuel18 avril 1988  CanadaVelocio-SRAM (2015)
Jolien D'Hoore14 mars 1990  BelgiqueMitchelton-Scott (2018)
Amalie Dideriksen24 mai 1996  Danemark
Katie Hall6 janvier 1987  États-UnisUnitedHealthcare Women's Team (2018)
Annika Langvad22 mars 1984  Danemark
Christine Majerus25 février 1987  LuxembourgSengers Ladies (2013)
Amy Pieters1 juin 1991  Pays-BasWiggle High5 (2016)
Skylar Schneider3 septembre 1998  États-Unis
Jip van den Bos12 avril 1996  Pays-BasParkhotel Valkenburg Continental (2016)
Anna van der Breggen18 avril 1990  Pays-BasRabo Liv Women (2016)

EncadrementModifier

Le directeur sportif de l'équipe est Danny Stam, ses adjoints sont Bram Sevens et Richard Groenendaal. Le représentant de l'équipe auprès de l'UCI est Roel Janssens[2].

Déroulement de la saisonModifier

MarsModifier

Sur piste, Amy Pieters, avec Kirsten Wild, remporte les championnats du monde de la course à l'américaine à Pruszków.

Au circuit Het Nieuwsblad, dans le Molenberg, cinq coureuses sortent du peloton. Elles sont rejointes immédiatement après par d'autres coureuses dont Anna van der Breggen. Chantal Blaak attaque ensuite dans le Tenbose. Katarzyna Niewiadoma l'accompagne. Elles sont reprises plus loin. Le mur de Grammont se montre décisif. Chantal Blaak ouvre la route, avec Anna van der Breggen et les autres favorites dans la roue. Elles prennent quelques mètres d'avance sur le peloton dans la montée. Après la descente, Chantal Blaak place une offensive nette. Annemiek van Vleuten tente de la prendre en chasse, mais Anna van der Breggen la marque. Chantal Blaak s'impose. Le groupe de poursuite est repris par le peloton dans les derniers kilomètres. Marta Bastianelli gagne le sprint pour la deuxième place devant Jip van den Bos[3]. Au Samyn, le parcours vallonné entraîne de nombreuses cassures et un groupe d'une vingtaine de coureuses mène la course à 35 kilomètres de l'arrivée. Huit d'entre elles dont Jip van den Bos parviennent à prendre le large juste avant le dernier tour de circuit. le dernier secteur pavé, à 5 kilomètres de l'arrivée, Jip van den Bos parvient à s'extraire du groupe de tête et s'impose en solitaire.

Aux Strade Bianche, dans le cinquième secteur, Karol-Ann Canuel part en échappée dans un groupe de cinq. Elles sont reprises, mais la Canadienne repart avec deux autres compagnons. Elles sont reprises dans le secteur six. Un groupe de onze favorites se forme ensuite. À treize kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak et Janneke Ensing passent à l'offensive. Blaak se retrouve seul dans le secteur suivant, mais bute sur la côte s'y trouvant. Annemiek van Vleuten réalise alors le bon et dépasse Chantal Blaak. ans l'ascension finale, Annika Langvad remonte en tête et vient prendre la deuxième place de la course[4],[5]. Au Drentse 8, Jolien D'Hoore se brise la clavicule. Au niveau de la course, Amy Pieters fait partie du groupe de tête et prend la deuxième place derrière Audrey Cordon-Ragot partie seule[6]. Au Tour de Drenthe, à l'approche du dernier secteur, le rythme augmente considérablement sous l'impulsion de la formation Boels Dolmans. Dans celui-ci, Chantal Blaak ouvre la route. À la sortie du secteur, Ellen van Dijk attaque immédiatement. Chantal Blaak tente de suivre, mais un trou se forme. Après un moment de flottement, Blaak part avec Marta Bastianelli dans la roue. La coopération n'est pas optimale, mais elles finissent par reprendre Ellen van Dijk. Le reste du groupe est alors loin derrière. Dans les deux derniers kilomètres, Marta Bastianelli doit prendre le vent seule. Chantal Blaak tente de la surprendre en ouvrant le sprint, mais l'Italienne la maintient à niveau et s'impose malgré le dernier coup de reins de la Néerlandaise. Derrière, Amy Pieters règle le reste du groupe[7]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Chantal Blaak se classe onzième du sprint[8].

 
Anna van der Breggen à l'Amstel Gold Race

Aux Trois Jours de La Panne, l'équipe contrôle la course. Christine Majerus fait le poisson pilote pour Amalie Dideriksen qui lance son sprint de très loin et recule dans les derniers mètres au-delà de la dixième place[9],[10]. À Gand-Wevelgem, Jip van den Bos tente de s'échapper dans le final, mais sans succès. Au sprint, Amy Pieters est cinquième[11],[12],[13].

AvrilModifier

Au Tour des Flandres, Chantal Blaak ne parvient pas à suivre le groupe de Marta Bastianelli dans le vieux Quaremont et finit septième[14]. À l'Healthy Ageing Tour, Christine Majerus est troisième du sprint de la première étape. Le lendemain, Jolien D'Hoore gagne le sprint du peloton pour la troisième place. Sur la troisième étape, à vingt-quatre kilomètres de l'arrivée, Christine Majerus sort du groupe de tête. Elle compte environ quarante secondes d'avance. Elle est reprise à quatre kilomètres du but. Jolien D'Hoore contre, puis Christine Majerus. Lisa Brennauer est attentive et les reprend[15]. Anna van der Breggen est ensuite troisième du contre-la-montre individuel et Amy Pieters huitième. L'après-midi, Jip van den Bos se classe troisième après être partie en poursuite des échappées. Sur la dernière étape, Jolien D'Hoore est deuxième du sprint derrière Kirsten Wild. Au classement général, Amy Pieters est quatrième, Jolien D'Hoore sixième et Christine Majerus huitième. La formation remporte le classement par équipes.

À l'Amstel Gold Race, à quarante-et-un kilomètres de la ligne,dans le Cauberg, les principales favorites, dont Anna van der Breggen se découvrent. Dans la descente, un regroupement a lieu. Elles sont alors dix-neuf en tête. Amanda Spratt, Katie Hall et Elisa Longo Borghini sortent alors. Elles comptent une vingtaine de secondes d'avance. Dans l'avant-dernière ascension du Cauberg, Katarzyna Niewiadoma revient seule sur les échappées. Dans la montée du Geulhemmerberg, un nouveau regroupement se produit. Dans le final plusieurs coureuses sortent mais sans membre de l'équipe. Tout se joue néanmoins dans la dernière ascension du Cauberg. Annika Langvad finit quatrième devancée au sprint par Marianne Vos[16],[17]. À la Flèche wallonne, tout se décide dans le mur de Huy. Katarzyna Niewiadoma attaque en premier. Van der Breggen temporise jusqu'au deux cents mètres avant de produire son effort. Elle s'impose devant Annemiek van Vleuten qui passe Annika Langvad dans les derniers mètres. Elle est ainsi co-détentrice du record de victoires avec Marianne Vos quatrième[18]. À Liège-Bastogne-Liège, Annemiek van Vleuten attaque dans la côte de la Redoute. Anna van der Breggen et Elisa Longo Borghini tentent de la suivre, mais sans succès. Dans la côte de la Roche aux Faucons, Elisa Longo Borghini rejoint Lizzie Deignan accompagnée d'Annika Langvad. Le trio est néanmoins repris dans le final. Anna van der Breggen se classe douzième[19].

MaiModifier

 
Équipe au Women's Tour

Au Tour de Californie, Boels Dolmans contrôle la course. Olga Zabelinskaya arrive au pied de la dernière côte avec trente secondes d'avance. Dans celle-ci, Anna van der Breggen et Lizzie Deignan passe à l'offensive. Elles rejoignent la fuyarde. Anna van der Breggen poursuit sur sa lancée et s'impose seule[20]. Le lendemain, dans l'ascension finale, à cinq kilomètres du sommet, un groupe de favorites se forme. Katie Hall s'en extrait, suivie ensuite par sa coéquipière Anna van der Breggen. Elles passent la ligne ensemble, Katie Hall ayant le privilège d'occuper la première place[21]. Lors de la dernière étape, Anna van der Breggen veille personnellement à garder le peloton groupé. L'étape se conclut au sprint. Anna van der Breggen remporte l'épreuve devant Katie Hall[22].

À l'Emakumeen Euskal Bira, Jolien D'Hoore gagne la première étape au sprint[23]. Sur la deuxième étape, Amy Pieters se montre active. Elle se classe finalement quatrième du sprint en côte[24]. Dans l'ultime étape, Christine Majerus fait partie du groupe d'échappée qui se présente au pied de la dernière difficulté en tête. Le groupe s'y fait reprendre par le peloton, mais la Luxembourgeoise est la plus rapide de celui-ci et prend la deuxième place de l'étape[25].

JuinModifier

 
Anna van der Breggen lors du championnat des Pays-Bas
 
Amy Pieters sur le podium du championnat des Pays-Bas sur route

Au Women's Tour, Christine Majerus chasse les points du prix des monts. Jolien D'Hoore remporte la première étape au sprint, Amy Pieters est deuxième[26]. Elle récidive sur la troisième étape[27]. La quatrième étape se conclut par un sprint en côte. Amy Pieters est quatrième, neuf secondes derrière la vainqueur Katarzyna Niewiadoma[28]. Le lendemain, Elisa Longo Borghini, Lizzie Deignan et Niewiadoma se jouent la victoire. Derrière, Christine Majerus est cinquième et Amy Pieters sixième. Sur l'ultime étape, Chantal Blaak fait partie de l'échappée. La course se conclut au sprint et Amy Pieters s'impose. Elle est troisième du classement général final, Christine Majerus est quatrième. Elle est deuxième du classement de la montagne pour un point face à Niewiadoma[29].

Aux championnats du Canada, Karol-Ann Canuel se classe deuxième du contre-la-montre. Sur route, la météo est venteuse et pluvieuse, à huit kilomètres de l'arrivée Karol-Ann Canuel profite d'une ascension pour sortir du groupe des favorites. Elle s'impose en solitaire[30]. Au Danemark, Amalie Dideriksen gagne le titre sur route[31]. Christine Majerus continue sa série avec un dixième titre sur route consécutif et un treizième en contre-la-montre au Luxembourg[32].

JuilletModifier

Au Tour d'Italie, la formation Boels-Dolmans est cinquième du contre-la-montre par équipes avec une minute quatre de retard sur la Canyon-SRAM. Dans l'arrivée en côte de la deuxième étape, Anna van der Breggen se classe quatrième. La cinquième étape est celle reine. Une échappée se forme dès le départ avec Karol-Ann Canuel. Elle est immédiatement reprise par la formation Mitchelton-Scott. Dès le pied de la montée finale, Annemiek van Vleuten place une attaque nette, Anna van der Breggen ne tente pas de la suivre. Van Vleuten n'est plus rejointe et s'impose avec deux minutes cinquante d'avance sur le reste des poursuivantes dont Van der Breggen[33]. Sur le contre-la-montre, Anna van der Breggen est deuxième cinquante-deux secondes derrière Van Vleuten. Elle pointe alors à troisième du classement général à égalité de temps avec Katarzyna Niewiadoma[34]. Sur la septième étape, les favorites se neutralisent. Au sprint, Anna van der Breggen est deuxième derrière Marianne Vos[35]. Lors de l'arrivée au sommet de la neuvième étape, Anna van der Breggen et Annemiek van Vleuten se livrent un duel. Annemiek van Vleuten place une attaque avant la partie la plus difficile de l'ascension. Anna van der Breggen gère derrière. À un kilomètre et demi de la ligne, elle compte quinze secondes de retard. Van Vleuten faiblit néanmoins et Van der Breggen la passe aux quatre cent mètres. Katie Hall est cinquième[36]. Au classement général final, Anna van der Breggen est deuxième, Katie Hall septième.

Au BeNe Ladies Tour, Amy Pieters est troisième du prologue trois secondes derrière Lisa Klein. Le lendemain, grâce aux bonifications, elle prend la tête du classement général. Néanmoins, l'étape est surtout marquée par la lourde chute de Jolien D'Hoore qui se brise le coude[37],[38]. Lors du contre-la-montre individuel, Amy Pieters est une nouvelle fois troisième, mais Lisa Klein a seize secondes d'avance et reprend la tête du classement général. La Néerlandaise est quatrième de la dernière étape et conclut ainsi le Tour à la deuxième place[39].

À La course by Le Tour de France, Karol-Ann Canuel se montre active, mais l'échappée est reprise.

AoûtModifier

 
Amy Pieters, championne d'Europe

À la RideLondon-Classique, Christine Majerus est septième du sprint[40],[41].

Aux championnats d'Europe sur route, Amy Pieters gagne avec la sélection néerlandaise le titre en contre-la-montre relais. Sur la course en ligne, elle part en échappée avec Elena Cecchini et Lisa Klein. Au sprint, elle devance ses compagnons de fuite et devient ainsi championne d'Europe à deux pas de chez elle[42].

Au contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, la formation triple tenante du titre se classe quatrième[43]. Sur la course en ligne, au bout de trente-cinq kilomètres, le secteur gravier provoque la formation d'un groupe de quatorze coureuses dont Anna van der Breggen et Amy Pieters. Leur avance atteint la minute à cent kilomètres de l'arrivée. Elles sont reprise trente-huit kilomètres plus loin. Au sprint, Amy Pieters prend la cinquième place[44]. Au Tour de Norvège, Amalie Dideriksen est troisième de la première étape au sprint.

Au Grand Prix de Plouay, Anna van der Breggen est toujours à l'avant du peloton lors des différentes côtes et maintient son avance jusqu'au bout. Derrière, Amy Pieters vient prendre la troisième place au sprint[45].

SeptembreModifier

 
Équipe au Boels Ladies Tour

Au Boels Ladies Tour, Anna van der Breggen est sixième du prologue, Christine Majerus huitième et Amy Pieters neuvième. Cette dernière est quatrième du sprint lors des deux étapes suivantes[46],[47]. Sur la deuxième étape, Anna van der Breggen a par ailleurs tenté de sortir, mais sans succès[48]. Le lendemain, dans une des dernières difficultés de la journée, Lisa Klein, Amy Pieters, Lizzie Deignan et Amanda Spratt s'échappent. Elles se disputent la victoire avec quelques secondes d'avance sur le peloton. Lisa Klein s'impose par une faible marge devant Amy Pieters et prend la tête du classement général[49]. Sur la quatrième étape, le vent de côté provoque la formation d'un groupe d'une vingtaine de coureuses à mi-course. Alors que les formations WNT et Trek mènent la poursuite, devant trois coureuses sortent. Il s'agit de : Fanziska Koch, Riejanne Markus et Sara Penton. Christine Majerus les rejoint ensuite. Au sprint, Koch devance de peu Majerus. Cette dernière se console avec la tête du classement général[50]. Cette dernière se classe dixième de la dernière étape et s'impose au classement général. Amy Pieters est cinquième.

VictoiresModifier

Sur routeModifier

 Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
2 marsCircuit Het Nieuwsblad  Belgique1.1  Chantal Blaak
5 marsLe Samyn des Dames  Belgique1.2  Jip van den Bos
24 avr.Flèche wallonne  Belgique1.WWT  Anna van der Breggen
16 mai1e étape du Tour de Californie  États-Unis2.WWT  Anna van der Breggen
17 mai2e étape du Tour de Californie  États-Unis2.WWT  Katie Hall
18 maiClassement général, Tour de Californie  États-Unis2.WWT  Anna van der Breggen
22 mai1e étape, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Jolien D'Hoore
31 maiLa Classique Morbihan  France1.1  Christine Majerus
10 juin1e étape, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Jolien D'Hoore
12 juin3e étape, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Jolien D'Hoore
15 juin6e étape, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Amy Pieters
28 juinChampionnat du Luxembourg du contre-la-montre  LuxembourgCN  Christine Majerus
29 juinChampionnat du Canada sur route  CanadaCN  Karol-Ann Canuel
29 juinChampionnat du Luxembourg sur route  LuxembourgCN  Christine Majerus
30 juinChampionnat du Danemark sur route  DanemarkCN  Amalie Dideriksen
13 juill.9e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Anna van der Breggen
10 aoûtChampionnat d'Europe sur route  Pays-BasCC  Amy Pieters
8 sept.Classement général, Boels Ladies Tour  Pays-Bas2.WWT  Christine Majerus

Sur pisteModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
2 janvier Coupe du monde de Hong-Kong, course à l'américaine   Hong Kong 7CM   Amy Pieters
18 janvier Coupe du monde de Cambridge, course à l'américaine   Royaume-Uni 7CM   Jolien D'Hoore
2 mars Championnat du monde de la course à l'américaine   Pologne 0CDM   Amy Pieters

En cyclo-crossModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
1er janvier Pétange   Luxembourg 2C2   Christine Majerus
6 janvier La Mézière   France 1C1   Christine Majerus
13 janvier Championnat du Luxembourg   Luxembourg 9CN   Christine Majerus

Résultats sur les courses majeuresModifier

World TourModifier

Article détaillé : UCI World Tour féminin 2019.
Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
9 mars 1 Strade Bianche   Italie   Annika Langvad 2e
17 mars 2 Tour de Drenthe   Pays-Bas   Chantal Blaak 2e
24 mars 3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie   Chantal Blaak 11e
28 mars 4 Trois Jours de la Panne   Belgique   Amalie Dideriksen 16e
31 mars 5 Gand-Wevelgem   Belgique   Amy Pieters 5e
7 avril 6 Tour des Flandres   Belgique   Chantal Blaak 7e
21 avril 7 Amstel Gold Race   Pays-Bas   Annika Langvad 4e
24 avril 8 Flèche wallonne   Belgique   Anna van der Breggen Vainqueur
28 avril 9 Liège-Bastogne-Liège   Belgique   Anna van der Breggen 12e
9-11 mai 10 Tour de l'île de Chongming   Chine - -
16-18 mai 11 Tour de Californie   États-Unis   Anna van der Breggen Vainqueur
22-25 mai 12 Emakumeen XXXI. Bira   Espagne   Christine Majerus 11e
10-15 juin 13 The Women's Tour   Grande-Bretagne   Amy Pieters 3e
5-14 juillet 14 Tour d'Italie   Italie   Anna van der Breggen 2e
23 juillet 15 La course by Le Tour de France   France   Anna van der Breggen 10e
3 août 16 RideLondon-Classique   Grande-Bretagne   Christine Majerus 7e
10 août 16 Open de Suède Vårgårda TTT   Suède Boels Dolmans 4e
18 août 18 Open de Suède Vårgårda   Suède   Amy Pieters 5e
22-25 août 19 Tour de Norvège   Norvège   Christine Majerus 8e
31 août 20 Grand Prix de Plouay   France   Anna van der Breggen Vainqueur
3 -8 septembre 21 Boels Rental Ladies Tour   Pays-Bas   Christine Majerus Vainqueur
14-15 septembre 22 La Madrid Challenge by La Vuelta   Espagne
20 octobre 23 Tour de Guangxi   Chine

Grand tourModifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Anna van der Breggen (2e)
Accessits 1 étape

Classement mondialModifier

 Classement UCI
CoureurPaysPoints


RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Cyclingnews' complete guide to 2018-2019 women's team camps », sur cycling news (consulté le 2 janvier 2019)
  2. (en) « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le 13 septembre 2014)
  3. (en) « Blaak wins women's Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le 3 mars 2019)
  4. (en) « Van Vleuten wins women's Strade Bianche », sur cycling news (consulté le 10 mars 2019)
  5. (it) « Van Vleuten, la ripresa è di nuovo vincente », sur ciclo web (consulté le 10 mars 2019)
  6. (en) « D'hoore undergoes surgery for broken collarbone after Drentse 8 crash », sur cycling news (consulté le 20 mars 2019)
  7. (en) « Bastianelli wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 18 mars 2019)
  8. (en) « Vos wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le 24 mars 2019)
  9. (en) « Wild wins women's Driedaagse Brugge-De Panne », sur cycling news (consulté le 29 mars 2019)
  10. (en) « De Panne: Superb piloting by Brennauer enables Wild victory », sur cycling news (consulté le 29 mars 2019)
  11. « Gand-Wevelgem - Deuxième victoire pour Kirsten Wild », sur www.cyclismactu.net (consulté le 31 mars 2019)
  12. (en) « Kirsten Wild wins Gent-Wevelgem women's race », sur cyclism actu (consulté le 31 mars 2019)
  13. « Gand-Wevelgem : Kirsten Wild s'impose au sprint », sur L'ÉQUIPE (consulté le 31 mars 2019)
  14. (en) « Bastianelli wins women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le 7 avril 2019)
  15. (nl) « Kirsten Wild sprint naar zege in Musselkanaal », sur Site officiel (consulté le 17 avril 2019)
  16. (en) « Niewiadoma wins Amstel Gold Race Ladies Edition », sur cycling news (consulté le 22 avril 2019)
  17. (it) « Amstel Gold Race femminile, Niewiadoma vince di potenza su Van Vleuten. Quinta Paladin », sur Cicloweb (consulté le 22 avril 2019)
  18. (en) « Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le 24 avril 2019)
  19. (en) « Annemiek van Vleuten wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le 28 avril 2019)
  20. (en) « Tour of California Women's Race: Van der Breggen wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 19 mai 2019)
  21. (en) « Tour of California Women's Race: Hall wins on Mt. Baldy », sur cycling news (consulté le 20 mai 2019)
  22. (en) « Tour of California Women's Race: Van der Breggen seals overall », sur cycling news (consulté le 20 mai 2019)
  23. (en) « Emakumeen Bira: D'hoore wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 23 mai 2019)
  24. (en) « Spratt wins Emakumeen Bira stage 2 », sur cycling news (consulté le 23 mai 2019)
  25. (en) « Emakumeen Bira: Longo Borghini solos to stage and overall victory », sur cycling news (consulté le 27 mai 2019)
  26. (en) « D'hoore wins opening stage of Ovo Energy Women's Tour », sur cycling news (consulté le 10 juin 2019)
  27. (en) « OVO Energy Women's Tour: D'hoore wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 14 juin 2019)
  28. (en) « OVO Energy Women's Tour: Niewiadoma wins stage 4 », sur cycling news (consulté le 14 juin 2019)
  29. (en) « OVO Energy Women's Tour: Lizzie Deignan secures overall success », sur cycling news (consulté le 15 juin 2019)
  30. (en) « Canuel solos to first Canadian road race title », sur cycling news (consulté le 5 juillet 2019)
  31. (it) « Lisa Brennauer campionessa di Germania, Dideriksen in Danimarca, sorprese in Belgio e Polonia », sur cicloweb (consulté le 5 juillet 2019)
  32. (it) « La decima di Majerus ai campionati nazionali. Oyarbide in Spagna, Reis in Portogallo », sur cicloweb (consulté le 5 juillet 2019)
  33. (en) « Giro Rosa: Annemiek van Vleuten wins queen stage on Passo Fraele », sur cycling news (consulté le 9 juillet 2019)
  34. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins stage 6 time trial », sur cycling news (consulté le 11 juillet 2019)
  35. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 7 », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2019)
  36. (en) « Giro Rosa: Van der Breggen wins stage 9 », sur cycling news (consulté le 14 juillet 2019)
  37. (nl) « Amy Pieters nieuwe leider », sur site officiel (consulté le 26 juillet 2019)
  38. (en) « Klein wins BeNe Ladies Tour », sur cycling news (consulté le 26 juillet 2019)
  39. (nl) « Lisa Klein is de nieuwe naam op de erelijst van de BeNe Ladies Tour. », sur site officiel (consulté le 26 juillet 2019)
  40. (en) « Wiebes lands her first one-day WorldTour victory at RideLondon Classique », sur cycling news (consulté le 4 août 2019)
  41. (en) « Wiebes wins RideLondon Classique as Wild is disqualified », sur cycling news (consulté le 4 août 2019)
  42. (en) « Pieters claims European Road Championship title », sur cycling news (consulté le 11 août 2019)
  43. (en) « Trek-Segafredo win Postnord Vargarda WestSweden TTT », sur cycling news (consulté le 18 août 2019)
  44. (en) « Marta Bastianelli wins Postnord Vargarda WestSweden Road Race », sur cycling news (consulté le 18 août 2019)
  45. (en) « Van der Breggen wins GP de Plouay », sur cycling news (consulté le 1er septembre 2019)
  46. (en) « Van Vleuten injured in crash-heavy Boels Ladies Tour stage 1 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  47. (en) « Boels Ladies Tour: Lorena Wiebes wins stage 1 », sur 9 septembre 2019
  48. (en) « Boels Ladies Tour: Wiebes gets a second win on stage 2 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  49. (en) « Boels Ladies Tour: Lisa Klein wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  50. (en) « Boels Ladies Tour: Koch wins stage 4 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en)