Lotte Kopecky

cycliste belge
Lotte Kopecky
Image dans Infobox.
Lotte Kopecky en 2022
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (26 ans)
RumstVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

Lotte Kopecky (née le à Rumst) est une coureuse cycliste belge, membre de l'équipe SD Worx. Elle court à la fois sur route et sur piste. Elle est championne de Belgique de cyclisme sur route 2020 (course en ligne et contre la montre).

CarrièreModifier

Elle commence le cyclisme à l'âge de neuf ans. Elle fait alors du cyclo-cross comme son frère. Elle intègre ensuite l'école TopSport qui combine la pratique du sport aux études. Le cyclo-cross n'étant pas une discipline olympique, condition nécessaire pour faire partie du cursus, elle s'oriente vers la route et la piste[1],[2].

En 2015, elle se fait battre dans un sprint à deux au Trofee Maarten Wynants par Natalie van Gogh[3].

Saison 2016Modifier

Début , Lotte Kopecky remporte le Trofee Maarten Wynants au sprint. Aux championnats d'Europe espoirs sur piste, elle remporte les titres en course aux points et l'omnium. Durant la course en ligne des Jeux olympiques de Rio, elle est la première à attaquer et creuse une écart de plus de deux minutes sur le peloton. L'Allemande Romy Kasper est un temps en poursuite, mais elle ne parvient pas à boucher l'écart. Elle est finalement reprise par un groupe de poursuivantes peu avant l'ascension du Grumari où un regroupement général s'opère. Fin septembre, elle remporte les classements de la meilleure jeune et de la meilleure Belge du Tour de Belgique[4],[2].

Aux championnats d'Europe, elle se classe troisième de l'omnium et surtout remporte le tout premier titre de la course à l'américaine avec Jolien D'Hoore.

Saison 2017Modifier

Au Circuit Het Nieuwsblad, Ellen van Dijk et Elisa Longo Borghini s'échappent après le Paterberg. Un premier groupe de poursuite est constitué d'Elena Cecchini, Lotte Kopecky, Christine Majerus et Gracie Elvin, mais le peloton le reprend. Les deux coureuses de tête comptent alors une minute et demi d'avance. Le Molenberg permet à un nouveau groupe de poursuite de prendre le large. Il comprend Lotte Kopecky, Lucinda Brand, Chantal Blaak, Annemiek van Vleuten et Amanda Spratt. La jonction avec la tête s'opère à seize kilomètres de l'arrivée. Le groupe se scinde immédiatement. Annemiek van Vleuten, Amanda Spratt et Lotte Kopecky sont distancées. Si les deux premières finissent par rentrer, ce n'est pas le cas de la dernière. Elle se classe finalement onzième[5].

Au Drentse 8, elle se classe deuxième du sprint derrière Chloe Hosking. Au Tour des Flandres, Katarzyna Niewiadoma accélère sur les pentes du Kanarieberg et provoque une sélection importante. Lotte Kopecky se trouve dans le groupe de tête et parvient à s'y maintenir jusqu'à l'arrivée. Elle se classe cinquième du sprint[6],[7]. Aux championnats du monde sur piste de Hong-Kong, elle devient la première championne du monde de la course à l'américaine de l'histoire en duo avec Jolien D'Hoore.

Peu avant les championnats du monde sur route, elle doit annoncer son forfait à cause d'une déchirure à la cuisse[8].

Saison 2018Modifier

En mars, alors qu'elle compte défendre son titre de championne du monde de la course à l'américaine, elle chute à l'entraînement et se blesse au coude. Elle doit renoncer à la compétition[9]. Plus tard dans le mois, son équipe annonce qu'elle sera indisponible plusieurs semaines des suites de cette blessure.

Saison 2019Modifier

 
Avec Jolien D'Hoore (droite) aux championnats du monde sur piste

Fin juillet, elle est sélectionnée pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[10]. Elle s'adjuge à cette occasion la quatrième place du relais mixte[11].

Saison 2020Modifier

Sur le Tour d'Italie, elle signe trois tops 10 avant de s'adjuger la 7e étape, sa première victoire World Tour[12]. Elle décroche ensuite le titre de championne de Belgique en ligne. À Gand-Wevelgem, elle est dans le groupe de tête après le mont Kemmel. La victoire se joue au sprint. Amy Pieters lance le sprint. Lotte Kopecky, dans sa roue, se trouve obligée de lancer le sien assez tôt avec Jolien D'Hoore dans l'aspiration. Cette dernière n'a pas de peine à remonter et à s'imposer. Lotte Kopecky est deuxième[13]. Au Tour des Flandres, elle se maintient en tête avec les meilleures. Dans le sprint pour la deuxième place, Chantal Blaak étant échappée, elle est seulement devancée par Amy Pieters. Elle est donc troisième de la course[14]. Elle est ensuite troisième du sprint, après le déclassement de Jolien D'Hoore, des Trois Jours de La Panne derrière Lorena Wiebes et Lisa Brennauer[15].

Elle signe chez Liv Racing en octobre 2020 pour la saison 2021[16].

2021Modifier

 
Au départ des championnats du monde

Elle se classe quatrième du Circuit Het Nieuwsblad après avoir été avec les meilleures dans le mur de Grammont[17]. Elle remporte ensuite le Le Samyn au sprint. Elle est quatrième des Trois Jours de La Panne[18]. À Gand-Wevelgem, la course se conclut au sprint, Marianne Vos lance le sprint vent dans le dos et n'est pas dépassée. Lotte Kopecky est deuxième [19]. Au Tour des Flandres, elle est victime d'un incident mécanique au pied du vieux Quaremont et perd un temps précieux. Elle est finalement treizième[20],[21].

Elle confirme sa domination sur le cyclisme belge en remportant les titres nationaux sur route et en contre-la-montre. Au Tour de Belgique, Lotte Kopecky, sous les couleurs de la Belgique, est quatrième du prologue[22]. Sur la deuxième étape, elle est échappée, mais crève. Elle est troisième de l'étape[23]. Dans l'ultime étape, Lotte Kopecky se montre la plus rapide dans le mur de Grammont. Elle gagne l'étape et le classement général[24].

Elle gagne au sprint la dernière étape du Ceratizit Challenge by La Vuelta[25]. En préparation des mondiaux, Lotte Kopecky gagne la première étape du Trophée des Grimpeuses. Aux championnats du monde sur route, qui se déroule en Flandres, elle doit se contenter de la seizième place[26].

Aux championnats du monde sur piste, Lotte Kopecky remporte le titre en course aux points. Elle est également deuxième de l'omnium et de la course à l'élimination.

2022Modifier

Le 5 mars, elle bat Annemiek van Vleuten au sprint sur le final et remporte l'édition du Strade Bianche.

Le 3 avril, elle récidive, elle est victorieuse au Tour des Flandres, devançant une nouvelle fois Annemiek van Vleuten.

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

3 participations

  • 2019 : 86e
  • 2020 : abandon (8e étape), vainqueure de la 7e étape
  • 2022 : 42e

Tour de FranceModifier

1 participation :

Classements mondiauxModifier

  Année20142015201620172018201920202021
Classement UCI315e121e54e41e49e13e8e8e
UCI World Tour90e51e91e17e5e16e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès sur pisteModifier

Jeux olympiquesModifier

Championnats du mondeModifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Américaine Omnium Course à l'élimination
Minsk 2013 14e 11e
Cali 2014 13e 10e
Saint-Quentin-en-Yvelines 2015 14e
Londres 2016 9e 12e
Hong Kong 2017 10e[27] 4e[28]   Or 6e
Apeldoorn 2018 12e[29] 7e
Pruszków 2019 8e[30] 10e 7e 19e
Berlin 2020 10e 4e 10e
Roubaix 2021   Or   Argent   Argent

Coupe du mondeModifier

  • 2016-2017
    • Classement général de l'omnium
    • 1re de l'omnium à Cali
    • 2e de l'omnium à Glasgow
  • 2017-2018
    • 1re de la course aux points à Pruszków
    • 1re de l'américaine à Pruszków (avec Jolien D'Hoore)
    • 2e de l'américaine à Manchester
  • 2018-2019
    • 1re de l'américaine à Cambridge (avec Jolien D'Hoore)
    • 2e de l'américaine à Hong Kong
    • 3e de l'américaine à Berlin
    • 3e de l'américaine à Londres
  • 2019-2020
    • 2e de la poursuite par équipes à Hong Kong
    • 2e de l'américaine à Milton

Coupe des nationsModifier

  • 2022
    • 3e de l'omnium à Glasgow

Championnats d'EuropeModifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Américaine Omnium Course à l'élimination
Anadia 2013 (juniors)   Or   Bronze   Or
Anadia 2014 (espoirs)   Bronze 6e 7e
Baie-Mahault 2014 7e
Athènes 2015 (espoirs) 4e 6e 7e
Granges 2015 5e
Montichiari 2016 (espoirs) 4e   Or   Or
Saint-Quentin-en-Yvelines 2016 6e   Or   Bronze
Berlin 2017 6e 4e
Glasgow 2018 6e 6e 6e 8e
Apeldoorn 2019 5e 7e 10e

Championnats de BelgiqueModifier

  • 2010
  • 2011
    • 2e de vitesse par équipes juniors (avec Saartje Vandenbroucke)
    • 3e de la poursuite cadettes
    • 3e de la poursuite par équipes (avec Steffi Derveaux et Gilke Croket)
    • 3e du keirin cadettes
  • 2012
    • 2e de la poursuite juniors
    • 2e de la poursuite par équipes (avec Jessy Druyts et Gilke Croket)
    • 3e de la course aux points juniors
  • 2013
    • 2e de l'omnium juniors
  • 2014

Autres compétitionsModifier

Palmarès en cyclo-crossModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (nl) « Lotte Kopecky », sur Topsport Vlaanderen (consulté le )
  2. a et b (en) « Faces of the Future: Lotte Kopecky, the youngest rider in the women’s Olympic road race », sur Cycling tips (consulté le )
  3. (de) « Frauenradsport: 40-jährige Natalie van Gogh feiert bei Trofee Wynants ihren ersten großen Sieg », sur Live-Radsport (consulté le )
  4. (en) « Olympic Games: Van der Breggen wins gold in women's road race », sur cycling news (consulté le )
  5. « Lucinda Brand remporte le Het Nieuwsblad », sur le dérailleur (consulté le )
  6. (en) « Rivera wins Tour of Flanders Women », sur cycling news (consulté le )
  7. « Coryn Rivera remporte le Ronde », sur Le dérailleur (consulté le )
  8. (nl) « Belgische kopvrouw Kopecky moet forfait geven voor WK wielrennen », sur Nieuwsblad (consulté le )
  9. « Kopecky remplacée par Bossuyt pour la Madison », sur rtbf (consulté le )
  10. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  11. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Relais mixte : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  12. « Giro Rosa: Lotte Kopecky remporte la septième étape », sur lesoir.be (consulté le )
  13. (en) « D'hoore wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le )
  14. (en) « Chantal van den Broek-Blaak wins women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le )
  15. (en) « Wiebes declared winner of women's Driedaagse Brugge-De Panne », sur cycling news (consulté le )
  16. « detail_lotte-kopecky-quitte-lotto-soudal-pour-ccc-liv », sur rtbf (consulté le )
  17. (en) « Anna van der Breggen wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le )
  18. (en) « Grace Brown wins Classic Brugge-De Panne Women », sur cycling news (consulté le )
  19. (en) « Marianne Vos wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le )
  20. (en) « Annemiek van Vleuten wins Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le )
  21. (nl) « Van Vleuten wint na 10 jaar opnieuw de Ronde, pech voor Kopecky », sur Sporza (consulté le )
  22. (en) « Lotto Belgium Tour: Ellen van Dijk wins prologue in Chimay », sur cycling news (consulté le )
  23. (en) « Lotto Belgium Tour: Alena Amialiusik uses late attack to win stage 2 », sur cycling news (consulté le )
  24. (en) « Lotto Belgium Tour: Kopecky takes final stage and GC title », sur cycling news (consulté le )
  25. (en) « Van Vleuten wins the Ceratizit Challenge by La Vuelta », sur cycling news (consulté le )
  26. (en) « Elisa Balsamo wins elite women's world title at Flanders World Championships », sur cycling news (consulté le )
  27. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes femmes », sur tissottiming.com (consulté le )
  28. « Résultats et classement final - Course aux points femmes », sur tissottiming.com (consulté le )
  29. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes femmes », sur tissottiming.com (consulté le )
  30. « Résultats et classement final - Poursuite par équipe femmes », sur tissottiming.com (consulté le )

Liens externesModifier