Ouvrir le menu principal

Portail de la politique en Espagne

Il y a actuellement 3 052 articles liés au portail.

Introduction
Façade du Congrès des députés.

L'Espagne est une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire dans laquelle le roi est le chef de l'État et le président du gouvernement le chef de gouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Le pouvoir législatif appartient aux Cortes Generales, composé du Congrès des députés élu et du Sénat élu et désigné. Le Tribunal suprême est la plus haute juridiction du pays.

L'actuelle constitution de l'Espagne a été approuvée par le Parlement le puis ratifiée par référendum le . Elle est entrée en vigueur le .

Depuis les années 1980, l'Espagne a engagé un processus de transfert des compétences de l'État central vers ses communautés autonomes ; processus qui n'est pas encore achevé.

L'Espagne est un pays multipartite dans lequel deux partis principaux alternent au pouvoir depuis 1982 : le Parti populaire et le Parti socialiste ouvrier espagnol. Le scrutin proportionnel tend à favoriser l'un ou l'autre des principaux partis mais permet l'éclatement des forces politiques au Parlement. Les élections générales ont lieu au maximum tous les quatre ans.

Scrutins récents
Dernière procédure électorale Prochaine procédure électorale
Flag of Spain.svg Flag of the Basque Country.svg Flag of Galicia.svg
30 jours depuis les élections municipales et européennes. 488 jours au plus avant les élections basques et galiciennes.
Notions
Évènements
Communautés autonomes
Drapeau de la communauté autonome.

La Rioja est une communauté autonome du Nord de l'Espagne, provinciale, sans littoral, traversée par l'Èbre et la Oja, limitée par le Pays basque au nord, par la Navarre au nord et à l'est, par l'Aragon à l'est et par la Castille-et-León au sud et à l'ouest.

Elle s'est formée en Communauté autonome uniprovinciale après la Transition démocratique espagnole étant donné sa différenciation économique et géographique en ce qui concerne le reste de la Vieille-Castille, ainsi que pour un rejet à finalement intégrer dans une autre région, hors de Castille-et-León ou y compris le Pays basque ou basco-Navarrais, comme le défendaient certains. Le Statut d'Autonomie a été signé le 9 juin 1982, et dont aura lieu à partir de cette année et à cette date le Jour de La Rioja.

Lire la suite
Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Aujourd'hui commence une nouvelle étape de l'histoire de l'Espagne.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Juan Carlos Ier lors du premier discours de la couronne le 22 novembre 1975.
Élections et partis politiques
Drapeau de l'Espagne. 1 mois et 28 jours depuis les élections générales.

Lors des dernières élections générales, le , le Parti socialiste ouvrier espagnol a remporté un total de 123 sièges sur les 350 du Congrès des députés, devançant nettement le Parti populaire, Ciudadanos et la coalition Unidas Podemos. Avec 10 % des voix, Vox est le premier parti d'extrême droite à obtenir une représentation parlementaire depuis la fin du franquisme.

Sièges au Congrès des députés à l'issue des élections de 2019.

Drapeau de l'Espagne Partis politiques nationaux :

Partis politiques régionaux :

Drapeau de l’Union européenne Élections européennes (dernières élections en 2014)

Institutions
Un article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Accord pour le progrès de la Catalogne »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
Lumière sur une personnalité historique
Portrait de la personnalité évoquée.

Roberto Pablo Bermúdez de Castro Mur, né le à Huesca, est un homme politique espagnol membre du Parti populaire (PP).

Candidat défait lors des élections municipales de 2003 et 2007 à Huesca, il obtient un mandat de sénateur lors des élections générales de . Il démissionne de son mandat en lorsqu'il est élu aux Cortes d'Aragon puis nommé conseiller à la Présidence, à l'Intérieur et à la Justice dans le gouvernement de Luisa Fernanda Rudi.

Homme de confiance de la vice-présidente du gouvernement espagnol Soraya Sáenz de Santamaría et de Rudi, qui comptait en faire son successeur en Aragon, il accepte la proposition formulée par la première et devient secrétaire d'État aux Administrations territoriales en . Il perd son poste en en conséquence de la chute du deuxième gouvernement de Mariano Rajoy du fait de l'adoption d'une motion de censure proposée par le Parti socialiste ouvrier espagnol.

Lire la suite
Des élections marquantes
Carte des élections.

Les élections générales espagnoles de 1996 (en espagnol : Elecciones generales de España de 1996) se sont déroulées le dimanche dans le but d'élire les 350 membres du Congrès des députés et les 208 membres du Sénat de la VIe législature. Ce sont les septièmes élections générales depuis la transition démocratique. Le président du gouvernement sortant, le socialiste Felipe González, en poste depuis quatorze ans, convoque les élections de manière anticipées après la rupture du pacte de gouvernement avec la CiU et l'impossibilité de voter le budget de l'État. De fait, les élections initialement prévues pour le se trouvent avancées de 70 semaines.

Ces élections sont les plus disputées depuis le retour de la démocratie puisque le Parti populaire de José María Aznar réussit à battre les socialistes et obtient 156 sièges, soit quinze de plus que le parti au pouvoir. Izquierda Unida réalise son meilleur score historique en décrochant 21 sièges. Bien qu'ayant gagné le Parti socialiste ouvrier espagnol dans les urnes, le PP se trouve obligé à négocier l'investiture de son chef. Après deux mois de rudes négociations, le PP signe un accord avec la CiU qui dispose de 16 sièges (pacte du Majestic), le PNV (5) et la Coalition canarienne (4) ; en conséquence Aznar est investi président du gouvernement le à la majorité absolue.

Lire la suite
Projets Wikimédia associés
Sur les autres projets Wikimedia
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Politique en Espagne


Lien vers Wikinews

Wikinews
(Actualités)
Politique en Espagne