Portail:Politique en Espagne

Portail de la politique en Espagne

Il y a actuellement 3 599 articles liés au portail.

Introduction
Façade du Congrès des députés.

L'Espagne est une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire dans laquelle le roi est le chef de l'État et le président du gouvernement le chef de gouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Le pouvoir législatif appartient aux Cortes Generales, composé du Congrès des députés élu et du Sénat élu et désigné. Le Tribunal suprême est la plus haute juridiction du pays.

L'actuelle constitution de l'Espagne a été approuvée par le Parlement le puis ratifiée par référendum le . Elle est entrée en vigueur le .

Depuis les années 1980, l'Espagne a engagé un processus de transfert des compétences de l'État central vers ses communautés autonomes ; processus qui n'est pas encore achevé.

L'Espagne est un pays multipartite dans lequel deux partis principaux alternent au pouvoir depuis 1982 : le Parti populaire et le Parti socialiste ouvrier espagnol. Le scrutin proportionnel tend à favoriser l'un ou l'autre des principaux partis mais permet l'éclatement des forces politiques au Parlement. Les élections générales ont lieu au maximum tous les quatre ans.

Scrutins récents
Dernière procédure électorale Prochaine procédure électorale
Flag of the Community of Madrid.svg Flag of Andalusia.svg
5 mois et 22 jours depuis les élections madrilènes. 432 jours au plus avant les élections andalouses.
Notions
Évènements
Communautés autonomes
Drapeau de la communauté autonome.

Les Îles Canaries constituent une communauté autonome espagnole, régie par les dispositions de la Constitution de 1978 et de la loi organique du portant statut d'autonomie, partiellement réformée par la loi organique du .

Le pouvoir exécutif est exercé par le président du gouvernement (Presidente del Gobierno de Canarias) et son gouvernement (Gobierno). Le pouvoir législatif est confié au Parlement des Canaries (Parlamento de Canarias). Les Îles Canaries étant politiquement organisées en régime parlementaire, les députés contrôlent l'action de l'exécutif, élisent et peuvent renverser le président. En revanche, le pouvoir judiciaire revient au tribunal supérieur de justice (TSJC), qui relève de la justice de l'État.

L'archipel a deux capitales, Santa Cruz de Tenerife et Las Palmas de Gran Canaria. Jusqu'en 1927, année où les Îles Canaries furent scindées en deux provinces, Santa Cruz était la seule capitale de tout l'archipel.

Le président et le vice-président passent de l'une à l'autre lors de chaque session ordinaire, mais ne doivent jamais se trouver dans la même capitale. Les départements exécutifs sont répartis à parité entre les deux villes. De même, deux chambres du TSJC sont à Santa Cruz, la présidence et les autres chambres étant fixées à Las Palmas. En revanche, le Parlement siège en permanence à Santa Cruz.

Lire la suite
Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Le débat politique basé sur la criminalisation de l'adversaire est un prélude au totalitarisme.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Carles Puigdemont, le 1 juin 2016.
Élections et partis politiques
Drapeau de l'Espagne. 1 an, 11 mois et 16 jours depuis les élections générales.

Lors des dernières élections générales, le , le Parti socialiste ouvrier espagnol a remporté un total de 120 sièges sur les 350 du Congrès des députés, devançant le Parti populaire. Avec 52 élus, le parti d'extrême droite Vox devient la troisième force politique du pays, tandis que Ciudadanos s'effondre avec à peine 10 députés.

Sièges au Congrès des députés à l'issue des élections de novembre 2019.

Drapeau de l'Espagne Partis politiques nationaux :

Partis politiques régionaux :

Drapeau de l’Union européenne Élections européennes (dernières élections en 2019)

Institutions
Un article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Élections générales espagnoles de 2011 »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
Lumière sur une personnalité historique
Portrait de la personnalité évoquée.

Alphonse XIII, né le à Madrid, Espagne, et mort le à Rome, Italie, est roi d'Espagne de 1886 à 1931.

Fils posthume du roi Alphonse XII, Alphonse XIII règne sous la régence de sa mère Marie-Christine d'Autriche dès sa naissance et jusqu'à sa majorité, en 1902. Son règne est marqué par la perte des dernières possessions espagnoles d'outre-mer et une instabilité politique très forte (attentats, coups d'État). Après la proclamation de la République, en 1931, la famille royale est contrainte à l'exil, d'abord à Paris, puis à Rome où l'ancien roi finit sa vie.

Lire la suite
Des élections marquantes
Carte des élections.

Les élections générales espagnoles de 1977 (en espagnol : Elecciones generales de España de 1977) se sont tenues le mercredi dans le but d'élire les 350 membres du Congrès des députés et les 207 membres du Sénat de la législature constituante. Ce sont les premières élections générales depuis les précédentes élections de 1936.

Le scrutin voit l'Union du centre démocratique, coalition de différents parti, remporter une majorité relative de 165 sièges avec 34,44 % des suffrages exprimés. Le Parti socialiste ouvrier espagnol du jeune avocat Felipe González réalise un triomphe en terminant deuxième avec 118 sièges et se convertissant en premier parti d'opposition devant le Parti communiste d'Espagne réduit à 20 sièges.

En conséquence, le roi Juan Carlos Ier confirme Adolfo Suárez à son poste de président du gouvernement. Ce dernier forme alors son deuxième gouvernement, le premier reposant sur une majorité démocratique depuis plus de quarante ans.

Lire la suite
Portails connexes
Projets Wikimédia associés
Wikimedia-logo.svg
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Politique en Espagne


Lien vers Wikinews

Wikinews
(Actualités)
Politique en Espagne