Ouvrir le menu principal

Portail de la politique britannique

Il y a actuellement 3 817 articles liés au portail.

Introduction
Palais de Westminster, siège du Parlement britannique.

Le Royaume-Uni est une monarchie parlementaire dans laquelle la reine est le chef de l'État et le Premier ministre le chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé au nom de la reine par le gouvernement. Le pouvoir législatif appartient au Parlement, composé de la reine, de la Chambre des communes élue et de la Chambre des Lords nommée. La Cour suprême est le plus haut tribunal du pays.

Il n'existe pas de constitution codifiée : les règles constitutionnelles comprennent un ensemble de lois ordinaires et de conventions non écrites.

Le parlementarisme britannique, connu sous le nom de système de Westminster du nom du palais où siège le Parlement, est souvent considéré comme le principal modèle de système parlementaire. Il a inspiré de nombreux pays, notamment ceux du Commonwealth.

Depuis les années 1990, le Royaume-Uni a engagé un processus de dévolution des pouvoirs dans ses nations constitutives : un Parlement écossais, une Assemblée nationale du pays de Galles et une Assemblée d'Irlande du Nord ont été créés.

Le Royaume-Uni est un pays multipartiste dans lequel deux partis principaux alternent au pouvoir depuis 1920 : le Parti conservateur et le Parti travailliste. Les gouvernements minoritaires ou de coalition sont rares, le scrutin uninominal majoritaire à un tour tendant à donner de fortes majorités à l'un ou l'autre des principaux partis. Les élections générales ont lieu au maximum tous les cinq ans.

Évènements
Élections et partis politiques

Lors des dernières élections générales, le , le Parti conservateur a remporté les élections avec 317 sièges mais a perdu sa majorité absolue. En conséquence, Theresa May est obligée à négocier son investiture avec les 10 députés du Parti unioniste démocrate.

Sièges à la Chambre des communes à l'issue des élections de 2017.
Drapeau du Royaume-Uni Partis politiques nationaux 
Drapeau de l'Écosse Écosse (dernières élections en 2016)
Drapeau du pays de Galles Pays de Galles (dernières élections en 2016)
Irlande du Nord (dernières élections en 2017)
Drapeau de l’Union européenne Élections européennes (dernières élections en 2014)
Institutions
Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
De l'action, pas des mots.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Edward Heath dans le manifeste du Parti conservateur pour les élections de 1966.
Lumière sur une personnalité historique
Richard II King of England.jpg

Richard II d'Angleterre (, Bordeaux, château de Pontefract, Angleterre), duc de Cornouailles, est le huitième roi d’Angleterre de la dynastie des Plantagenêt. Il règne de 1377 à sa destitution en 1399, dans une période de grande instabilité au sein de la guerre de Cent Ans. L’Europe est divisée par le Grand Schisme d'Occident et les grandes nations détournent à leur profit le financement des « croisades » par les deux papes, soutenant ainsi leurs intérêts aux Pays-Bas, en Italie ou en Espagne. Le discrédit jeté sur la papauté permet aux prédicateurs lollards de diffuser les idées égalitaires et réformistes de John Wyclif à travers l’Angleterre. La bourgeoisie ou la paysannerie aisée n’hésitent pas à remettre en cause le pouvoir royal et à contester l’impôt au parlement et même dans la rue. L’influence de puissants princes comme Jean de Gand ou Philippe le Hardi essaye de contrebalancer celle des rois, ce qui conduit les royaumes de France et d’Angleterre vers la guerre civile.

Fils d’Édouard de Woodstock dit le « Prince noir », Richard naît durant le règne de son grand-père Édouard III. Il lui succède à sa mort en 1377, alors qu’il n’est âgé que de dix ans. Durant les cinq premières années de règne de Richard, le gouvernement est confié à une série de conseils. Le premier élément marquant du règne de Richard est la révolte des paysans de 1381, que le jeune roi gère assez bien en jouant un rôle majeur dans l’arrêt de la rébellion. Cependant, les années suivantes, la dépendance du roi vis-à-vis de quelques-uns de ses courtisans crée un mécontentement qui aboutit à la reprise en main du gouvernement par un groupe de nobles connus comme les « Lords Appelants ». Le roi reprend le contrôle en 1389 et il s’ensuit huit années de règne sans accrocs avec ses opposants. Mais il prend sa revanche en 1397 et beaucoup des appelants sont exécutés ou exilés. Les deux années suivantes sont souvent qualifiées de « tyranniques » par les historiens. En 1399, après la mort de son oncle Jean de Gand, il déshérite le fils de ce dernier, Henri de Bolingbroke, qui avait été préalablement contraint à l’exil. En juin 1399, Henri entre secrètement en Angleterre avec une petite armée, qui grandit rapidement en nombre, avec la volonté de s’allouer la couronne. Ne rencontrant qu’une faible résistance, il réussit à vaincre et à capturer Richard II et parvient même à se faire couronner roi. Le Parlement reconnaît aussitôt son avènement, sous le nom d’Henri IV.

Richard meurt en captivité l’année suivante, probablement assassiné.

Des élections marquantes
Margaret Thatcher

Les élections générales britanniques de 1979 se tiennent le 3 mai 1979 afin d'élire les 635 membres de la Chambre des communes. C'est un revers pour le parti travailliste de James Callaghan, qui doit quitter le pouvoir à la suite de la victoire des conservateurs menés par Margaret Thatcher. Cette victoire constitue pour le parti conservateur la première d'une série de quatre, qui les maintiendra au pouvoir jusqu'en 1997.

Lire la suite
Un article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« James Mackay (1er comte d'Inchcape) »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
Projets Wikimédia associés
Sur les autres projets Wikimedia
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Politique britannique


Lien vers Wikilivres

Wikilivres
(Textes et manuels)
Politique britannique

Lien vers Wikinews

Wikinews
(Actualités)
Politique britannique


Ce portail a été reconnu comme bon portail le 21 juin 2016 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.