Domantas Sabonis

joueur de basket-ball lituanien

Domantas Sabonis
Image illustrative de l’article Domantas Sabonis
Domantas Sabonis en 2017
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Lituanie Lituanie
Naissance (25 ans)
Portland, Oregon
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 109 kg (240 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Pacers de l'Indiana
Numéro 11
Poste Ailier fort / Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2014-2016 Bulldogs de Gonzaga
Draft de la NBA
Année 2016
Position 11e
Franchise Magic d'Orlando
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2012-2013
2013-2014
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
2020-2021
Clinicas Rincón
Unicaja Málaga
Thunder d'Oklahoma City
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
04,9
03,0
05,9
11,6
14,1
18,5
-
Sélection en équipe nationale **
2015-Drapeau : Lituanie Lituanie

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Domantas Sabonis, né le à Portland dans l'Oregon, est un joueur lituanien de basket-ball. Il évolue aux postes d'ailier fort et de pivot.

Carrière sportiveModifier

Domantas Sabonis est le fils d'Arvydas Sabonis, légende du basket-ball. En 1996, Arvydas Sabonis joue pour les Trail Blazers de Portland, en NBA. C'est à Portland que nait Domantas.

En juillet 2012, il fait partie de l'équipe de Lituanie qui dispute le Championnat d'Europe des 16 ans et moins qui se déroule en Lituanie et en Lettonie. La Lituanie termine à la 11e place et Sabonis termine meilleur rebondeur de la compétition (avec 14,4 prises en moyenne, dont une performance à 27 rebonds contre la Pologne) et 14,1 points par rencontre avec la 4e meilleur adresse de la compétition[1].

Débuts professionnels en Espagne (2012-2014)Modifier

Domantas Sabonis fait ses débuts pour l'équipe première de l'Unicaja Málaga qui évolue en Liga ACB, le 5 septembre 2012. Il est ensuite prêté pour la saison 2012-2013 au Clinicas Rincón, un club de seconde division espagnole.

 
Sabonis en 2013

En juillet 2013, il participe au Championnat d'Europe des 18 ans et moins qui se déroule en Lettonie. La Lituanie est éliminée par l'équipe hôte en quart de finale et termine à la 5e place. Sabonis est le meilleur rebondeur de la compétition (avec 11,4 rebonds en moyenne) et le joueur avec la 4e meilleure adresse[2].

En septembre 2013, il revient à l'Unicaja et il apparaît dans sa première rencontre en Liga ACB en novembre, devenant le plus jeune joueur de Malaga à entrer en jeu[3]. Il réalise de bonnes prestations avec Malaga, à la fois en Liga et en Euroligue et est nommé dans la liste des meilleurs jeunes joueurs de l'année 2013 par la FIBA Europe. C'est toutefois Dario Šarić qui est récompensé[4]. En mars 2014, face au Fenerbahçe Ülker, il est titulaire en Euroligue et joue plus de 20 minutes.

Bulldogs de Gonzaga (2014-2016)Modifier

En 2014, Domantas Sabonis retourne aux États-Unis et rejoint l'équipe universitaire (NCAA) des Bulldogs de Gonzaga[5].

En janvier 2015, Sabonis termine 5e au titre du meilleur jeune joueur européen de l'année 2014[6].

À la fin de sa première saison universitaire (2014-2015), Sabonis est nommé dans la All-Freshmen Team, la meilleure équipe des joueurs de première année, de la West Coast Conference dans laquelle évoluent les Bulldogs. Gonzaga, où évoluent aussi Kyle Wiltjer, Przemysław Karnowski et Kevin Pangos réalise un bon tournoi final NCAA et est éliminé au stade de l'Elite Eight par les Blue Devils de Duke de Mike Krzyzewski (futurs champions). Sabonis est aussi nommé dans la meilleure équipe du tournoi final pour la région Sud en compagnie de son coéquipier Wiltjer et des joueurs de Duke Justise Winslow, Matt Jones et Tyus Jones[7],[8].

Gonzaga est éliminé du tournoi final NCAA 2016 en demi-finale régionale midwest par l'Orange de Syracuse (60-63). Dans cette rencontre, Sabonis marque 19 points, prend 17 rebonds et fait 5 contres. Il est nommé dans l'équipe-type du tournoi régional avec Malachi Richardson, Michael Gbinije, London Perrantes et Georges Niang[9].

Thunder d'Oklahoma City (2016-2017)Modifier

Le 23 juin 2016, Sabonis est choisi à la 11e position de la draft par le Magic d'Orlando. Dans le même temps, Orlando effectue un échange avec le Thunder d'Oklahoma City dans lequel Sabonis, Victor Oladipo et Ersan İlyasova vont être échangés contre Serge Ibaka[10].

Pacers de l'Indiana (depuis 2017)Modifier

Le 1er juillet 2017, il est transféré aux Pacers de l'Indiana avec Victor Oladipo contre Paul George[11].

Lors de sa première saison avec les Pacers, il participe au Rising Stars Challenge lors du All-Star Game 2018, où il marque 13 points avec 11 rebonds pour battre la Team USA. Il réalise une bonne progression durant la saison, il participe aux playoffs 2018 avec son équipe qui est éliminée par les Cavaliers de Cleveland.

Sur la saison 2018-2019, il garde un rôle de sixième homme, en sortant du banc lors de la plupart des matchs, mais son impact est plus important au sein de son équipe, ses statistiques globales augmentent. Il bat ses records en carrière en termes de points, rebonds ou passes décisives. Il est même élu meilleur joueur lituanien de l'année par la fédération de basket-ball lituanienne[12].

À l'aube de la saison 2019-2020, il signe une prolongation de quatre ans de son contrat avec les Pacers[13]. Il remporte un second titre de meilleur joueur lituanien de l'année. Sabonis bat son record statistique avec 22 rebonds face aux Clippers de Los Angeles. Il bat le record de Troy Murphy avec 12 double-double consécutifs avec les Pacers de l'Indiana. Il devient même, le 21 janvier 2019, le premier lituanien de l'histoire de la NBA, à réussir un triple-double face aux Nuggets de Denver (22 points, 15 rebonds, 10 passes décisives)[14].

PalmarèsModifier

Distinctions personnellesModifier

StatistiquesModifier

UniversitairesModifier

Les statistiques de Domantas Sabonis en matchs universitaires sont les suivantes :

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2014-2015 Gonzaga 38 1 21,6 66,8 0,0 66,4 7,05 0,87 0,45 0,32 9,71
2015-2016 Gonzaga 36 31 31,9 61,1 35,7 76,9 11,83 1,78 0,61 0,86 17,58
Total 74 32 26,6 63,2 35,7 72,9 9,38 1,31 0,53 0,58 13,54

ProfessionnellesModifier

gras = ses meilleures performances

Saison régulièreModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2016-2017 Oklahoma City 81 66 20,1 39,9 32,1 65,7 3,56 1,01 0,48 0,40 5,91
2017-2018 Indiana 74 19 24,5 51,4 35,1 75,0 7,73 2,04 0,54 0,43 11,64
2018-2019 Indiana 74 5 24,8 59,0 52,9 71,5 9,32 2,86 0,65 0,41 14,09
2019-2020 Indiana 62 62 34,8 54,0 25,4 72,3 12,44 5,00 0,76 0,48 18,50
Total 291 152 25,6 52,2 32,1 72,2 7,98 2,59 0,60 0,43 12,13

Mise à jour le 12 mars 2020

PlayoffsModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2017 Oklahoma City 2 0 3,0 0,0 0,0 100,0 1,00 0,00 0,50 0,50 2,00
2018 Indiana 7 0 23,7 58,1 14,3 77,8 4,57 0,71 0,14 0,29 12,43
2019 Indiana 4 0 24,0 41,4 25,0 64,3 7,25 4,00 0,75 0,25 8,50
Total 13 0 20,6 51,1 16,7 75,0 4,85 1,62 0,38 0,31 9,62

Mise à jour le 12 mars 2020

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels de Domantas Sabonis en NBA sont les suivants[15],[16] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 36 @ Timberwolves du Minnesota 22 @ Cavaliers de Cleveland
Paniers marqués 14 @ Bucks de Milwaukee 9 2 fois
Paniers tentés 25 @ Bucks de Milwaukee 12 2 fois
Paniers à 3 points réussis 4 3 fois 1 2 fois
Paniers à 3 points tentés 7 Heat de Miami 3 Celtics de Boston
Lancers francs réussis 12 Thunder d'Oklahoma City 6 @ Cavaliers de Cleveland
Lancers francs tentés 14 Bulls de Chicago 8 @ Cavaliers de Cleveland
Rebonds offensifs 8 2 fois 4 Cavaliers de Cleveland
Rebonds défensifs 19 @Thunder d'Oklahoma City 7 @ Celtics de Boston
Rebonds totaux 22 2 fois 9 @ Celtics de Boston
Passes décisives 14 @Thunder d'Oklahoma City 6 Celtics de Boston
Interceptions 5 Magic d'Orlando 2 @ Celtics de Boston
Contres 4 Bulls de Chicago 1 4 fois
Balles perdues 8 Bulls de Chicago 2 4 fois
Minutes jouées 46 @ Timberwolves du Minnesota 33 @ Cavaliers de Cleveland

Dernière mise à jour :

SalairesModifier

Année Équipe Salaire
2016-2017 Thunder 2 440 200 $
2017-2018 Pacers 2 550 000 $
2018-2019 Pacers 2 659 800 $
2019-2020 Pacers 3 529 555 $
Total Gains 11 179 555 $
2020-2021 Pacers 18 500 000 $
2021-2022 Pacers 18 500 000 $
2022-2023 Pacers 18 500 000 $
2023-2024 Pacers 19 400 000 $

RéférencesModifier

  1. (en) « Statistiques de Sabonis lors de l'Euro 2012 U16 », FIBA Europe
  2. (en) « Statistiques de Sabonis lors de l'Euro 2012 U18 », FIBA Europe
  3. (en) « Larsen, Sabonis Steal Spotlight In ACB », FIBA Europe,
  4. (en) « Saric is 2013 Young Men's POY », FIBA Europe,
  5. (en) Jeff Goodman, « Gonzaga signs Domantas Sabonis », ESPN,
  6. (en) « Saric Is 2014 Young Men's POY », FIBA Europe,
  7. (en) « Résumé du match », Gonzaga
  8. Arnaud Gelb, « NCAA : Domantas Sabonis, le facteur X de Gonzaga », BasketUSA,
  9. (en) Zach Braziller, « Jim Boeheim’s halftime fury adds chapter to his legend », The New York Post,
  10. Jeremy Le Bescont, « Serge Ibaka au Magic contre Victor Oladipo, Ersan Ilyasova et Domantas Sabonis », Basket USA,
  11. Emmanuel Laurin, « Paul George transféré à Oklahoma City contre Victor Oladipo et Domantas Sabonis ! », (consulté le 1er juillet 2017)
  12. (lt) Kęstas Rimkus, « Domantas Sabonis nurungė Joną Valančiūną geriausio šalies krepšininko rinkimuose », sur 15min.lt/24sek (consulté le 27 janvier 2020)
  13. Bastien Fontanieu, « Officiel : Domantas Sabonis prolongé pour 4 ans et 77 millions de dollars chez les Pacers, pas touche au fils d’Arvydas », sur https://trashtalk.co, site-web, (consulté le 27 janvier 2020)
  14. « NBA : Domantas Sabonis et les Pacers croquent les Nuggets - Basket - NBA », sur L'Équipe (consulté le 27 janvier 2020)
  15. (en) « Domantas Sabonis Career Bests », sur basketball.realgm.com
  16. (en) « Domantas Sabonis Stats », sur espn.com

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :