Berck (auteur)

scénariste et un dessinateur de bande dessinée

Arthur Berckmans dit Berck, né le à Louvain (province du Brabant flamand) et mort le à Heverlee (province du Brabant flamand), est un auteur de bande dessinée humoristique belge, dessinateur de la série Sammy.

Berck
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
HeverleeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Arthur BerckmansVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Œuvres principales
signature de Berck (auteur)
Signature

Biographie

modifier

Des débuts à Tintin

modifier

Arthur Berckmans naît le à Louvain[1]. Il suit à Bruxelles les cours de la section Arts décoratifs de l’Institut Saint-Luc et, à Louvain, ceux de dessin d’anatomie. À l’âge de 18 ans, il trouve un emploi chez les jésuites à Louvain : mi-temps administratif et mi-temps pour l’illustration de la publication religieuse Pro Apostolis[1] dans laquelle il relate la vie des saints en bande dessinée. Huit ans plus tard, Berck se présente aux éditions du Lombard où il réalise des illustrations pour le journal Chez Nous. Il fait également du dessin publicitaire pour la firme de chocolats Victoria[1].

Raymond Leblanc le fait débuter dans Le Journal de Tintin avec Strapontin, un chauffeur de taxi parisien, d’après un scénario de Goscinny[1]. Ils animent ensemble cette série durant six ans puis Berck la poursuit avec le scénariste Jacques Acar durant deux ans.

Il crée, en 1961, Ken Krom[1], pastiche de James Bond, lequel était alors très à la mode. Il lui faut abandonner cette veine car son éditeur craint de provoquer des protestations.

Avec Yves Duval comme scénariste, il dessine Rataplan, jeune tambour napoléonien accompagné d’un grognard.

Époque Spirou

modifier

En 1967, en froid avec son rédacteur en chef Greg[2], il quitte Tintin pour le journal de Spirou où il dessine, sur des scénarios de Raymond Macherot et d'Yvan Delporte, les aventures du capitaine Mulligan, qui pilote un remorqueur dans le port de New York, au début des années 1930[1].

Avec le remplacement d'Yvan Delporte par Thierry Martens comme rédacteur en chef de Spirou, Mulligan n'a plus sa place dans le journal[2]. En 1969, Berck propose alors à Raoul Cauvin de créer une BD sur des détectives qui évolueraient dans les années 1920-1930. Cauvin, qui trouve qu’il y a trop d’histoires d’incorruptibles, lui suggère plutôt d’animer une série qui aurait pour héros des gorilles. Sammy et son patron Jack Attaway apparaissent dans Le journal de Spirou en mars 1970[1]. Ce duo tient à Chicago une agence de « Gorilles en tout genre » à l’époque de la prohibition. Au cours de leurs aventures, Sammy et Jack sortent de Chicago et voyagent partout dans le monde.

Berck, qui a comme d'autres auteurs flamands de l'époque, une vision quasi industrielle de la bande dessinée, s'entoure d'assistants qui travaillent de manière anonyme comme Guy Bollen et Bédu[2].

Outre sa production abondante chez Dupuis, il dessine aussi pour les Pays-Bas :

  • De Donderpadjes, une histoire de scouts ;
  • Lowietje, les aventures d’un petit garçon orphelin et riche héritier, série que Dupuis a reprise pour l’édition française de Spirou (Lou).

Berck ayant pris sa retraite en Belgique, Jean-Pol a repris les dessins de la série Sammy (à partir de La B.A. des Gorilles - mars 1996).

Berck est lauréat de deux prix Saint-Michel, celui du meilleur dessinateur humoristique en 1973 pour Rhum row, et avec Raoul Cauvin celui de la meilleure histoire humoristique en 1975 pour Les Gorilles font les fous.

Il meurt le [1] à Heverlee à l'âge de 91 ans.

Œuvres

modifier
Séries dessinées par Berck[3]
Série Prépubliée dans Pays Du Au Remarque
Karl et Werner Tremplin   Belgique 8 septembre 1978 Deux jeunes chevaliers
Strapontin Le Journal de Tintin   Belgique Un chauffeur de taxi parisien.
Rataplan Le Journal de Tintin   Belgique Un jeune tambour des grenadiers de la garde impériale de Napoléon Ier.
Panchico Le Journal de Tintin   Belgique Un astucieux petit mexicain.
T Kapoentje Het Volk   Belgique
Ken Krom Le Journal de Tintin   Belgique Une parodie de James Bond.
Lady Bound Le Journal de Tintin   Belgique
Mulligan Spirou   Belgique Un capitaine d'un petit remorqueur dans le port de New York.
Lombok Spirou   Belgique Un homme préhistorique prisonnier des glaces de la toundra revient à la vie.
Sammy Spirou   Belgique Deux gardes du corps des années 1930 aux États-Unis.
De Donderpadjes Eppo ou Sjors   Pays-Bas Une histoire de scouts.
Mischa Primo   Allemagne Un jeune explorateur qui voyage dans l'espace.
Lou (Lowietje) Eppo   Pays-Bas Un orphelin hérite d'une fortune.
Spirou   Belgique
Capitaine Racagnac Pilote   France

Albums de bande dessinée

modifier

Les Inédits de Berck

modifier

Collectifs

modifier

Notes et références

modifier
  1. a b c d e f g et h « Berck - Biographie », sur BD Gest' (consulté le ).
  2. a b et c « Hommage Berck, un géant des Flandres », Spirou, no 4321,‎ , p. 38-39.
  3. Louis Cance, « L'invité: Berck, essai de bibliographie », Hop !, AEMEGBD, no 123,‎ , p. 10-17 (ISSN 0768-9357).
  4. « 35 ans du journal Tintin - 35 ans d'humour », sur BD Gest (consulté le )
  5. « Catalogue imaginaire », sur BD Gest' (consulté le ).
  6. a b et c (en) « Berck (b. 1929) - Awards », sur Grand Comics Database (consulté le ).
  7. (nl) « Ereprijzen Milky Way Stripfestival » (consulté le ).

Annexes

modifier

Bibliographie

modifier

Études

modifier
  • Danny De Laet et Yves Varende, Au-delà du septième art : histoire de la bande dessinée belge, Bruxelles, Ministère des affaires étrangères, du commerce extérieur et de la coopération au développement, coll. « Chroniques belges » (no 322), , 302 p., ill. (OCLC 301693218, lire en ligne).

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Périodiques

modifier

Articles

modifier
  • Gilles Ratier, « Berck (le dessinateur de Sammy, Lou, Strapontin, Rataplan et de bien d’autres séries humoristiques des hebdomadaires Spirou et Tintin) vient de disparaître… », BDzoom,‎ (lire en ligne).

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :