Jules de Brunswick-Wolfenbüttel

noble allemand

Jules de Brunswick-Wolfenbüttel
Illustration.
Portrait de Jules de Brunswick-Wolfenbüttel.
Titre
7e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Calenberg

(4 ans, 5 mois et 16 jours)
Prédécesseur Éric II de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Successeur Henri-Jules de Brunswick-Wolfenbüttel
18e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Brunswick-Wolfenbüttel

(20 ans, 10 mois et 22 jours)
Prédécesseur Henri II de Brunswick-Wolfenbüttel
Successeur Henri-Jules de Brunswick-Wolfenbüttel
58e Prince-évêque de Minden

(1 an et 23 jours)
Prédécesseur François de Waldeck
Successeur Georges de Brunswick-Wolfenbüttel
Biographie
Dynastie Seconde maison Welf
Date de naissance
Lieu de naissance Wolfenbüttel
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Wolfenbüttel
Sépulture Marienkirche (en)
Père Henri II de Brunswick-Wolfenbüttel
Mère Marie de Wurtemberg
Conjoint Edwige de Brandebourg
Enfants voir section
Religion Catholicisme

Jules, né le à Wolfenbüttel et mort le à Wolfenbüttel, est duc de Brunswick-Lunebourg de 1568 à sa mort. Il règne sur les principautés de Brunswick-Wolfenbüttel et de Calenberg. Le duc est l'un des souverains les plus instruits de son temps ; il est connu comme étant le fondateur de l'ancienne université de Helmstedt et de la Herzog August Bibliothek à Wolfenbüttel.

BiographieModifier

Fils cadet de Henri II, Jules étudie à l’université de Louvain et, en 1553, devient évêque de Minden. L'année suivante, il quitte les ordres. Après la mort de ses deux frères aînés à la bataille de Sievershausen le , il devient l'héritier de la principauté. Tous les plans de son père pour l'exclure de la succession échouent, malgré la conversion de Jules au protestantisme.

À la mort de son père en 1568, il apporte des réformes fiscales qui permettent de meilleurs rapports entre les fermiers et les nobles. Il fonde également une milice (chaque chef de famille devait posséder son propre fusil et suivre une formation militaire). En 1569, il entame des négociations avec la ville de Brunswick, néanmoins le conflit perdure entre le duché et la ville. Il favorise le commerce, l'extraction du cuivre et du plomb dans les mines de Harz, et écrit un livre concernant l'utilisation du schiste. Pour permettre le commerce de ces différents produits, Jules de Brunswick-Lunebourg investit dans l'amélioration des routes et des fleuves : en 1577, l'Oker entre le Harz et Wolfenbüttel est rendu navigable. Avec l'extraction des minerais, l'industrie de l'armement devient florissante dans les états de Jules. Son arsenal de guerre détient le plus grand canon d'Allemagne, avec cette arme, il peut effectuer des tirs de six kilomètres.

En 1546, Jules de Brunswick-Lunebourg fonde l'université d'État d'Helmstedt, elle a pour rôle de former les pasteurs protestants pour l'État nouvellement réformé.

Le , Jules de Brunswick-Lunebourg publie la Constitution de l'Église.

Après la mort, en 1584, d'Éric II de Brunswick-Calenberg-Göttingen, Jules hérite du Calenberg. Il hérite également du comté de Hoya.

DescendanceModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Le , Jules épouse Edwige de Brandebourg, fille de l'électeur Joachim II Hector de Brandebourg. Huit enfants sont nés de cette union :

Liens externesModifier