Portail:Alpes-de-Haute-Provence

Blason de Alpes-de-Haute-Provence
Blason de Alpes-de-Haute-Provence
carte
carte
Bienvenue sur le Portail des
 
Alpes-de-Haute-Provence



Les dernières modifications des 1 525 articles des Alpes-de-Haute-Provence dont 54,3 % d'ébauches.

modifier

Lumière sur

Lumière sur ... modifier

Le Grand Luberon, depuis le nord-ouest, avec en premier plan les vignes puis un hameau de la vallée du Calavon.
Le Grand Luberon, depuis le nord-ouest, avec en premier plan les vignes puis un hameau de la vallée du Calavon.

Le massif du Luberon est un massif montagneux peu élevé qui s'étend d'est en ouest entre les départements français des Alpes-de-Haute-Provence et de Vaucluse. La première mention du massif est antérieure au début de l'ère chrétienne (Louerionos). La forme moderne Luberon (ou Lubéron selon une graphie actuellement contestée) est attestée à partir du XVIIIe siècle.

Le massif, comprenant notamment les montagnes du Grand et du Petit Luberon, mesure plus de soixante kilomètres de long pour une largeur de cinq kilomètres environ, et son point culminant est le Mourre Nègre, sommet arrondi qui s'élève à 1 125 mètres d'altitude, dans le Grand Luberon. L'hydrologie du relief comprend plusieurs rivières et sources et un seul plan d'eau, l'étang de la Bonde. Composé de roches du Mésozoïque comme du Tertiaire, majoritairement calcaire, le massif est riche en fossiles de la fin du secondaire, et comprend de nombreuses carrières.

Son climat de type méditerranéen lui apporte une saisonnalité très marquée des pluies et des températures qui favorise une grande variété d'écosystèmes, et par là une économie variée. Soumise à une émigration marquée sur le dernier quart du XXe siècle, la population connaît un habitat hétéroclite, dû principalement aux contraintes de l'activité agricole. Si ses flancs sont peuplés dès le Paléolithique et que ses ressources naturelles permettent aux populations périphériques de se développer, sa situation géographique ne prend une importance stratégique qu'au Moyen Âge et décline à l'époque moderne. Le massif se trouve désormais au cœur du parc naturel régional du Luberon et devient au fil du temps un lieu emblématique de la haute Provence, réputé au-delà des frontières de l'Hexagone.

Le massif connaît depuis son peuplement une forte activité agricole, notamment grâce à son vignoble, couvert par deux appellations d'origine contrôlée. Le tourisme s'est développé depuis l'époque contemporaine, alors que le commerce des marchés de Provence date de l'époque médiévale ; ces deux activités influent fortement sur l'économie de la région.

Statistiques

Superficie : 6 925,2 km2

Préfecture : Digne-les-Bains
Sous-préfectures : Barcelonnette, Castellane et Forcalquier

Population : 166 077 hab. (2021)
Densité : 24 hab./km2

15 cantons et 198 communes
Code département Insee : 04

Articles primés

Article de qualité Bon article Articles primés modifier

Articles de qualité : Crash de l'A320 de Germanwings

Bon(s) article(s) : Massif du Luberon - Durance - L'homme qui plantait des arbres


Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours : AdQ :

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours : BA :

Article de qualité Intention de proposer au label AdQ:

Bon article Intention de proposer au label BA : Forcalquier

Article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Les Pénitents »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
Histoire

Histoire modifier

Origine Géographique modifier

Le département des « Basses-Alpes » est l'un des 83 départements créés à la Révolution française, le , en application de la loi du . Il englobe le nord-est montagneux de la Provence, et a été amputé du canton de Sault lors de la formation de Vaucluse en 1793, puis du Canton de Barcillonnette rattaché aux Hautes-Alpes en 1810.

Le , son nom a été changé en « Alpes-de-Haute-Provence ».

L'avant-Alpes-de-Haute-Provence modifier

L'histoire du territoire des Alpes-de-Haute-Provence est relativement liée à son relief. Elle est très ancienne puisqu'on trouve dans les gorges du Verdon des traces d'habitats, une partie des objets découverts est actuellement exposée au musée de Quinson. Les premiers documents écrits, bien que fragmentaires, remontent à l'Antiquité ; les connaissances s'affinent lorsque apparaissent les registres communaux à partir du XVIe siècle.

Autres articles en rapport avec l'histoire modifier

Armorial des communes des Alpes-de-Haute-Provence


Géographie

Géographie des Alpes-de-Haute-Provence modifier

Sisteron bâtie sur les rives de la Durance.
L'aiguille de Chambeyron, avec le glacier rocheux et l'un des lacs de Marinet
Les Gorges du Verdon
Parc national du Mercantour, Refuge de Valmasque

Les communes du département modifier

Préfecture : Digne-les-Bains
Sous-préfecture : Barcelonnette, Castellane et Forcalquier
Autres communes avec une population > à 3 500 habitants : Manosque, Sisteron, Château-Arnoux-Saint-Auban, Oraison, Pierrevert, Villeneuve et Les Mées.

Relief modifier

Le point culminant des Alpes-de-Haute-Provence est l'aiguille de Chambeyron (3 412 m) sur la commune de Saint-Paul-sur-Ubaye, à l'extrémité nord-est du département. Elle domine de quelques mètres le Brec de Chambeyron (3 389 m), à la frontière italienne, qui est toutefois mieux individualisé et plus souvent gravi. Le relief diminue progressivement en direction du sud et de l'ouest. Ainsi, le mont Pelat 3 050 m est le sommet de plus de 3 000 mètres réputé comme le plus facile des Alpes du Sud. La Tête de l'Estrop, à peu près au centre des Alpes-de-Haute-Provence, est le dernier grand sommet avant les Préalpes. À l'extrémité occidentale du département se situe la montagne de Lure 1 826 m). Au sud, le relief s'aplanit avec le plateau de Valensole qui marque la limite méridionale des Alpes. La vallée de l'Ubaye au nord, la vallée du Verdon à l'est et la vallée de la Durance à l'ouest sont les principales discontinuités topographiques dans le département.

Hydrologie modifier

Les principaux affluents de la Durance dans le département sont l'Ubaye, la Bléone, l'Asse et le Verdon pour la rive gauche, le Buëch, le Jabron et le Largue pour la rive droite. Le Var traverse également l’est du département, et reçoit la Vaïre.

Transports modifier

Gares et voies ferrées : Les lignes de chemin de fer du département des Alpes de Haute-Provence se répartissent en :

Autres lignes déposés ou abandonnées : La ligne Volx - Forcalquier, la ligne Volx - Cavaillon et la ligne Chorges - Barcelonnette

Aéroports / aérodromes :…

Politique et administration modifier

Autres modifier

Les secteurs géographiques particuliers : Gorges du Verdon, Val d'Allos
Les zones protégées, faunes et flores : Parc naturel régional du Luberon, Parc naturel régional du Verdon, Parc national du Mercantour
Sites militaires : Centre d'instruction et d'entraînement au combat en montagne, 11e bataillon de chasseurs alpins
Divers : Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur

Personnages

Quelques personnages célèbres en rapport avec les Alpes-de-Haute-Provence modifier

Scientifiques modifier

Artistes modifier

Peintres

Chanteurs / Musiciens

Autres

Personnage de fiction

Autres personnages historiques modifier

Militaires

Politiques et financiers


Sportifs modifier

Pilotes


Footballeurs

  • René Gallice, (1919 à Forcalquier - 1999), ancien joueur de football professionnel.
  • Alain Boghossian (1970 à Digne), ancien joueur de football professionnel, champion du monde en 1998, sélectionneur adjoint de l'équipe de France de football de 2008 à 2011, consultant football sur Eurosport puis au sein du groupe M6.


Skieurs

Cyclistes

Rugbyman

Philosophes, poètes, écrivains modifier

Divers modifier

Religieux

Fait divers

Autre

Patrimoine

Le patrimoine architectural modifier

Pont de la reine Jeanne sur le Vançon à Entrepierres
Économie

Économie modifier

Herbes de Provence

Gastronomie modifier

Tourisme modifier

Avec plus de 14,3 millions de nuitées touristiques enregistrées dans les Alpes de Haute-Provence en 2009, son impact sur l'économie locale est relativement important. Tourisme dans les Alpes-de-Haute-Provence - Musée de la Réserve géologique de Haute-Provence

Sport modifier

Le sport joue un rôle important au sein du département. On y trouve d'importants domaines skiables, de nombreux sites d'escalade dont plusieurs via ferrata.

Anecdotes

Le saviez-vous ? modifier

Télescope de 193 cm de l'Observatoire de Haute-Provence
  • Avec une superficie de 6 925 km², le département est classé 18e sur 100... C'est le plus grand département de la région Provence Alpes Côtes d'Azur.
  • Avec une population de 139 561 habitants en 1999, il fut classé 89e sur 100.
  • La ville la plus peuplée du département est Manosque, Digne-les-Bains est cependant devenue préfecture à cause de sa position centrale.
  • Digne-les-Bains, avec ces 17 600 habitants, est l'une des plus petites préfectures de France par sa population.
  • Parmi les 30 cantons du département, 11 ont une population résidente inférieure à 2 000 habitants
  • La ville de Castellane est la plus petite sous-préfecture de France.
  • 2 communes, isolées des grands axes, comptent moins de 10 habitants : Archail et Majastres
  • Au , les Alpes-de-Haute-Provence comptaient 198 immeubles protégés au titre des monuments historiques, soit 91 classés et 107 inscrits.
Participer

Participez ! modifier

Il existe de nombreuses manières d'améliorer l'encyclopédie :
Compléter les articles existants / Corriger les articles existants / Créer de nouveaux articles / Illustrer les articles

soit directement sur ceux-ci, soit par le biais du
Projet Alpes-de-Haute-Provence