Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Chaîne de montagnes

relief d'altitude rassemblant plusieurs montagnes, sommets, pics, monts et autres aiguilles
Vue satellitaire de la chaîne des Alpes.
Vue de la chaîne de l'Himalaya.
Vue aérienne de la cordillère des Andes.
Les dorsales océaniques sont représentées par une ligne rouge.

Une chaîne de montagnes est un relief d'altitude rassemblant plusieurs montagnes, sommets, pics, monts et autres aiguilles, né soit de la collision de deux plaques continentales, soit de la subduction d’une plaque océanique sous une plaque océanique ou continentale.

Sommaire

DéfinitionModifier

Une chaîne de montagnes est un relief d'altitude qui s'étend sur des longueurs variables, allant de quelques centaines à quelques milliers de kilomètres et d'une largeur nettement inférieure. Les caractéristiques et la répartition de ces reliefs s'expliquent facilement dans le cadre de la théorie de la tectonique des plaques. Suivant les modalités de leur formation, on distinguera alors les chaînes de subduction (une plaque glissant sous une autre), les chaînes de collision (une plaque heurtant une autre), les chaînes d'obduction (une plaque sur une autre) et des chaînes de coulissage (une chaîne à côté d'une autre)[1][réf. insuffisante].

Un massif montagneux est lui aussi un ensemble de montagnes, mais il présente la particularité de former un bloc continu[2].

Principales chaînes de montagnesModifier

Article détaillé : Liste des massifs montagneux.

Les chaînes de montagnes géologiquement anciennes, appelées aussi massifs anciens ou bourrelets marginaux, sont des régions constituées de roches paléozoïques ayant subi un soulèvement. Elles ont ensuite été nivelées par l'érosion et rajeunies lors des poussées orogéniques de montagnes récentes situées à proximité. Mais ce rajeunissement ne suffit pas à leur donner une forme de chaîne, aussi ce terme est plutôt réservé aux chaînes de montagnes géologiquement jeunes (formées depuis le début du Crétacé il y a 140 Ma) sur la surface terrestre de la Terre. Ces chaînes sont associées principalement à la ceinture de feu du Pacifique, à la ceinture alpine et aux dorsales océaniques. Ces deux grandes ceintures sont longues de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres, large de 200 à 1 000 km, avec une altitude qui dépasse par endroits 8 km. Ces chaînes sont toujours en surrection, phénomène compensé par une érosion intense qui tend à les niveler[3].

  • Les dorsales océaniques forment la plus longue chaîne de montagnes sous-marines du monde avec une longueur totale d'environ 65 000 kilomètres.

Notes et référencesModifier

  1. Définition des chaînes de montagnes
  2. Massif sur cnrtl.fr
  3. J. M. Caron, Alain Gauthier, La planète Terre, Éditions OPHRYS, (lire en ligne), p. 137-138.

Voir aussiModifier