Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Portail:Moselle


PORTAIL de
la Moselle
  ARBORESCENCE
des articles
  SUIVI des articles
sur la Moselle
  Projet Lorraine
Bienvenue sur le portail de la Moselle !

À ce jour, le portail de la Moselle rassemble 3 142 articles.
Le blason du département de la Moselle

La Moselle est un département français du nord de la région Grand Est.
Elle est bordée à l'ouest et au sud par la Meurthe-et-Moselle (Lorraine), à l'est par le Bas-Rhin (Alsace), au nord par la Rhénanie-Palatinat (Allemagne), la Sarre (Allemagne) et le Luxembourg.
Elle doit son nom à la rivière Moselle, affluent du Rhin, qui la traverse dans sa partie ouest. Ses habitants sont appelés Mosellans. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 57. Son chef-lieu est Metz.

Positionnement géographique du département de la Moselle en France
Nuvola apps kmplot.svg Quelques chiffres
Chiffres clés Portails connexes
  • Superficie : 6 216 km² - 66e rang français
  • Forêts : 28 % ; zones agricoles : 50 %
  • Point culminant : 986 mètres au Gross Mann - 45e rang français
  • Population totale : 1 045 146 hab. (2009) - 20e rang français
  • Densité : 168 hab./km² - 26e rang français
  • Urbanisation : 75%
  • PIB/hab. : 19 235 €
  • Chômage : 9,4% (2012)
Emblem-web.svg Géographie de la Moselle
Relief et géologie Hydrologie et climat
Bras de la Moselle, cernant l'île du Petit-Saulcy et le Temple Neuf de Metz.

Le département est traversé par de nombreux cours d'eau.


Principales rivières :


Principaux étangs :


Quant au climat, il est de type océanique atténué, avec des influences semi-continentales. Il est plus rude dans la partie montagneuse du département que dans le pays messin.

Red crown.png Histoire du département de la Moselle
Peinture de la Porte des Allemands de Metz, v. 1900.

La Moselle est l'un des 83 départements créés par l'Assemblée constituante, le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789. Elle connait de nombreuses rectifications de ses frontières jusqu'en 1815. À cette époque, le département se divise en quatre arrondissements : Metz, Briey, Sarreguemines et Thionville.

Le 18 mai 1871, à la suite du traité de Francfort, l'Empire allemand en annexe la plus grande partie, avec une portion de la Meurthe et des Vosges, ainsi que l'Alsace, constituant le Reichsland Alsace-Lorraine avec Strasbourg pour chef-lieu. De la Moselle, seul l'arrondissement de Briey reste français. Il est rattaché au département de la Meurthe, qui devient de fait la Meurthe-et-Moselle. Durant l'annexion (1871-1918), la Moselle prend le nom de Bezirk Lothringen et de nouveaux arrondissements sont crées en son sein.

Lors de la Première Guerre mondiale, les Mosellans sont incorporés dans l'armée allemande. Cela explique d'ailleurs pourquoi les monuments aux morts des territoires annexés portent l'inscription « À nos morts » et non celle « Morts pour la France », que l'on trouve partout ailleurs.
Entre l'armistice du 11 novembre 1918 et la promulgation du traité de Versailles le 10 janvier 1920, la Moselle a été juridiquement un territoire sous occupation de l'armée française.

Lors de la rétrocession officielle de l'Alsace-Lorraine à la France, on ne reconstitue pas les anciens départements : on conserve les anciens arrondissements du Bezirk Lothringen, à savoir ceux de Boulay-Moselle, Forbach, Metz (ville et campagne), Sarreguemines et Thionville (Est et Ouest), auxquels on ajoute ceux de Château-Salins et Sarrebourg, jadis du ressort de la Meurthe, dont l'ensemble forme le département de la Moselle. Quant à la Meurthe-et-Moselle, elle conserve l'arrondissement de Briey.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, en dépit de l'armistice du 22 juin 1940, la Moselle est à nouveau annexée, illégalement et sans préavis, dans le mois qui suit, par l'Allemagne nazie. Elle devient alors le CdZ-Gebiet Lothringen et est intégrée au Gau Westmark, comprenant la Sarre et la Rhénanie-Palatinat avec Sarrebruck pour chef-lieu. Cependant, l'importance de la population francophone amène le Gauleiter Josef Bürckel à procéder à des expulsions massives vers la France. L'évêque de Metz, Joseph-Jean Heintz, en fait d'ailleurs les frais. Par ailleurs, les Mosellans sont incorporés de force dans l'armée allemande, à partir de 1942 (cf. les Malgré-nous), et plus de dix mille sont transférés en 1943 vers l'Allemagne nazie.

Parallèlement, des groupes organisés de résistance se développent (exp. Groupe Mario, Groupe Derhan). Le département de la Moselle est libéré entre septembre 1944 et mars 1945.

Society.svg Administration et Politique
Administration Religion Politique

N'ayant été abrogé ni par l'annexion prussienne en 1871, ni par sa restitution à la France en 1919, le régime concordataire de 1801 est toujours en vigueur en Moselle. Aussi, en dépit de la loi sur la séparation des Églises et de l'État de 1905, l'État continue-t-il à organiser et subventionner les cultes catholique, protestant et israélite en Moselle, et à faire dispenser un enseignement religieux dans les écoles.


Catholicisme


Protestantisme

Mennonitisme

Judaïsme

Mormonisme

Dominique Gros, maire de Metz.
Mosellans célèbres

Personnalités des grandes villes mosellanes :

Économie du département de la Moselle
Économie Tourisme
Houillères de L'Hôpital (Moselle).

Jusque dans les années 1980, l'économie mosellane repose principalement sur l'extraction minière: salines de la région de Dieuze, mines de fer de la vallée de la Moselle, houillères de Forbach, Freyming-Merlebach, Creutzwald, L'Hôpital (Moselle) et Carling, l'industrie lourde (chimie, sidérurgie), et, dans une moindre mesure, sur l'agriculture (céréales, betteraves, vignes et houblon), sur l'industrie du verre (Saint-Louis et Meisenthal) et de la faïence (Sarreguemines et Niderviller).
Depuis, elle tend davantage, grâce à une reconversion, vers des activités techniques et industrielles de pointe, en profitant de la dynamique européenne impulsée par des coopérations transnationales, au sein d'eurorégions comme SaarLorLux, réunissant les départements français de la Moselle et de Meurthe-et-Moselle, la région wallonne (Belgique), le Luxembourg, les lander allemands de la Sarre et de la Rhénanie-Palatinat.

Musée de la Cour d'Or.
  • Tourisme culturel
  • Tourisme vert
  • Tourisme thermal (Amnéville)
Football pictogram.svg Sport et culture
Sport Culture

Baseball :

Basket-ball :

Football :

Football américain :

Golf :

Handball :

Hockey sur glace :

Rugby :

Tennis :

Tennis de table :

Volley-ball :


Patrimoine architectural

Patrimoine naturel et espaces protégés

Patrimoine gastronomique

Patrimoine artistique

Patrimoine linguistique

Archives

Wikimedia-logo.svg Sur Wikimedia
Moselle, sur Wikinews

Moselle sur Wikinews
Actualités

Moselle, sur Wikisource

Moselle sur Wikisource
Livres numérisés

Moselle, sur Wikilivres

Moselle sur Wikilivres
Textes et manuels

Moselle, sur Wikiversité

Moselle sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Moselle, sur Commons

Moselle sur Commons
Images et médias

Moselle, sur Wikidata

Moselle sur Wikidata
Données brutes

Moselle, sur Wikivoyage

Moselle sur Wikivoyage
Guide de voyage