Ouvrir le menu principal

Le département du Doubs constitue l'un des 101 départements français et fait partie de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Sa population est en 2019 de 539 465 habitants dans 573 communes pour un territoire de 5 234 km². Il porte le n° 25 et son chef-lieu est Besançon.

Les dernières modifications des 2 281 articles du portail du Doubs.

LivresSommaire

Lumière sur...
Statue temple.JPG

Epomanduodurum était une ville gallo-romaine, qui correspond aujourd'hui à la ville de Mandeure. À l'époque romaine, Epomanduodurum était un des centre urbain majeur de la Germanie Supérieure. Bâtie sur un croisement de routes, la ville connait son apogée au Ier siècle. Les vestiges de cette époque, dont le plus visible est le théâtre antique, témoignent de l'importance et de la complexité du site antique.

L'existence d'une présence gauloise est attestée à partir du IIe siècle av. J.-C., bien qu'aucun témoignage d'oppidum n'ait été trouvé. De cette époque, des objets rituels ont été mis au jour dans une nécropole gauloise du IIe siècle av. J.-C. sur la ville voisine de Mathay. À l'époque romaine, Epomanduodurum était une importante cité séquane, la deuxième après Vesontio. En effet, la cité était à un carrefour de deux axes de communication majeurs (Route de Lyon à Kembs et la route de Vesontio via les plateaux jusqu'à Bâle) et la navigation fluviale existait déjà à cette époque là. La cité servait également de station relais pour les légions romaines. Elle est d'ailleurs mentionnée sur l'itinéraire d'Antonin et situé à 31 milles de Vesontio. De nombreux vestiges en subsistent aujourd'hui : théâtre adossé à flanc de colline (le deuxième plus grand de Gaule), thermes, habitations. À la fin du IIIe siècle, une rétractation de la cité est constatée et des fortifications apparaissent. Après le déclin de la cité, le site continue d'être occupé et une charte du VIIIe siècle mentionne en tant que « Mandroda » ou « Mandorum » un castrum à la place de la cité antique et confirme donc une occupation ininterrompue depuis l'époque gauloise jusqu'à nos jours.

Voir l'article...
Image au hasard.
 
Lunmières de Noël
Le Lumières de Noël, mises en place à l'occasion du marché de Noël de Montbéliard.
Voir d'autres images
Chiffres-clés
  • Territoire :
Superficie : 5 234 km² (69e rang national)
  • Démographie :
Population : 538 549 hab. (2016)
Densité : 103 hab./km² (France = 122 hab./km²)
Âge de la population : - 20 ans: 24,8% • 20-64 ans: 55,8 % • + 64 ans: 19,4% (2018)
  • Économie :
Bassin d'emploi : 45 228 entreprises (2015)
Taux de chômage : 8 % (3e trim. 2018)
Géographie du Doubs

Voir l'article : Géographie du Doubs

Isimple system icons web find.png Régions naturelles et culturelles

Paysage du Haut-Doubs

Nuvola apps bug.png Espèces animales, végétales et minérales

Lynx boréal

Icon river tributary L.svg Cours d'eau

La Basse-Vallée du Doubs à Laissey
Histoire du Doubs

Voir l'article : Histoire du Doubs

Sites et objets historiques

Théâtre antique de Mandeure
Patrimoine du Doubs

Voir : Monuments dans le Doubs

Villes et villages

Lods
  • Villes d'Art et d'Histoire :
Besançon • Montbéliard
  • Plus beaux villages de France:
Lods
  • Petites cités comtoises de caractère:
Baume-les-Dames • Ornans • Rougemont • Saint-Hippolyte
Économie et infrastructures du Doubs

Voir l'article : Économie du Doubs

Grandes entreprises

PSA Peugeot Citroën (Usine PSA d'Hérimoncourt, Usine PSA de Sochaux, Mandeure) • Faurecia (Audincourt) • Parkeon (Besançon)

Enseignement supérieur

Université de Franche-ComtéENSMMUniversité de technologie de Belfort-MontbéliardEnil de Besançon-Mamirolle • Lycée le Grand Chênois

Énergies renouvelables

Parc éolien du Lomont (bassin éolien des « Dames du Doubs »)

Transports dans le Doubs

  • Transports aériens

Aérodrome de Besançon-La VèzeAérodrome de Besançon-ThiseAérodrome de MontbéliardAérodrome de Pontarlier

Canal du Rhône au Rhin • Canal de la Haute-Saône

  • Transports routiers

autoroute A 36 • RN 57 • RN 83 •

Tourisme dans le Doubs

Voir l'article: Tourisme dans le Doubs

Snowflake11 2.png Stations de sports d'hiver

Métabief
  • Ski alpin :

entre parenthèses, nombre de remontées mécaniques et de pistes

Charquemont (3-3) • Châteleu (2-2) • Chaux-Neuve (2-2) • Les Fourgs (5-9) • Gilley (2-2) • Métabief-Mont d'Or (22-27) • Mouthe (3-3) •
  • Ski de fond :

entre parenthèses, nombre de kilomètres de pistes

Arc-sous-Cicon (35km) • Chapelle-des-Bois (110km) • Charquemont (40 km) • Châteleu (47 km) • Châtelblanc (28 km) • La Chaux-de-Gilley (51 km) • Chaux-Neuve (68 km) • Les Combes (45 km) • Les Fourgs (100 km) • La Fuvelle (95 km) • Gilley (35 km) • Le Laveron (51 km) • Le Larmont (33 km) • Maîche (50 km) • Métabief-Mont d'Or (120 km) • Montbenoît (50 km) • Mouthe (65 km) • Verrières-de-Joux (7 km) • Villers-le-Lac (30 km)
  • Saut à skis :
Chaux-Neuve

Randonnée et cyclisme

Personnages célèbres du Doubs
Villes et communes

» Blason du Doubs  Armorial des communes

Les plus peuplées (plus de 5 000 habitants en 2012)


Besançon (120 271 hab.)
Montbéliard (26 750 hab.)
Pontarlier (18 409 hab.)
Audincourt (15 056 hab.)
Valentigney (10 771 hab.)
Morteau (7 081 hab.)
Seloncourt (6 102 hab.)
Bethoncourt (5 941 hab.)
Baume-les-Dames (5 443 hab.)
Grand-Charmont (5 395 hab.)
Valdahon (5 292 hab.)
Mandeure (5 025 hab.)

Les moins peuplées (moins de 50 habitants en 2012)


Urtière (9 hab.)
Châtillon-sur-Lison (12 hab.)
Saraz (12 hab.)
Châteauvieux-les-Fossés (13 hab.)
Bonnal (26 hab.)
Montivernage (29 hab.)
Verrières-du-Grosbois (29 hab.)
Rondefontaine (30 hab.)
Consolation-Maisonnettes (32 hab.)
Montjoie-le-Château (34 hab.)
Sainte-Anne (35 hab.)
Esnans (37 hab.)
Laval-le-Prieuré (37 hab.)
Tressandans (37 hab.)
Renédale (39 hab.)
Puessans (40 hab.)
Le Mémont (41 hab.)
Ollans (42 hab.)
Burnevillers (44 hab.)
Longevelle-lès-Russey (45 hab.)
Brères (47 hab.)
Bartherans (49 hab.)
Magny-Châtelard (49 hab.)
Rognon (49 hab.)
Vellerot-lès-Vercel (49 hab.)

La plus étendue


Besançon (65,05 km²)

La moins étendue


Blarians (0,8 km²)

Voir aussi
Doubs, sur Wikinews

Le Doubs sur Wikinews
Actualités

Doubs, sur Wikisource

Le Doubs sur Wikisource
Livres numérisés

Doubs, sur Wikilivres

Le Doubs sur Wikilivres
Textes et manuels

Doubs, sur Wikiversité

Le Doubs sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Doubs, sur Commons

Le Doubs sur Commons
Images et médias

Doubs, sur Wikidata

Le Doubs sur Wikidata
Données brutes

Doubs, sur Wikivoyage

Le Doubs sur Wikivoyage
Guide de voyage