Denis Mercier (général)

général d'armée aérienne, chef d'état-major de l'Armée de l'air
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Denis Mercier et Mercier.

Officier général francais 5 etoiles.svg Denis Mercier
Denis Mercier (général)

Naissance (60 ans)
Barcelonnette
Origine Drapeau de la France France
Arme Armée de l’air
Grade Général d'armée aérienne
Années de service 1979-2018
Commandement Commandant allié Transformation de l'OTAN
Distinctions Voir liste ci-dessous

Denis Mercier, né le à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence), est un général d'armée aérienne, chef d'état-major de l'Armée de l'air de [1] à puis commandant allié Transformation de l'OTAN de [2] à .

CarrièreModifier

Ancien élève du lycée militaire d'Aix-en-Provence, il est admis à l'École de l'air en 1979 (promotion « Capitaine Caroff de Kervezec »)[1]. Breveté pilote de chasse en 1983[3], il commence sa carrière opérationnelle sur la base aérienne 115 d'Orange-Caritat au sein de l'escadron de chasse 1/5 « Vendée » et vole sur Mirage F1.

En 1987, il rejoint l'escadron de chasse 3/2 « Alsace » équipé de Mirage 2000, sur la base aérienne 102 de Dijon, puis il est de nouveau affecté à Orange, de 1988 à 1990, au sein de l'escadron de chasse 2/5 « Île-de-France ».

En 1990, il rejoint la base aérienne 103 de Cambrai pour être affecté au sein de l'escadron de chasse « Cambrésis » dont il prend le commandement de 1991 à 1994[4].

De 1994 à 1996, il est muté au bureau emploi du commandement des forces aériennes de combat sur la base aérienne 128 de Metz, avant de rejoindre le bureau OTAN de l’état-major interarmées de planification opérationnelle à Creil. À l'issue, en 1999, il sert à Brunssum, aux Pays-Bas, au sein de l'état-major du commandement Nord de l'OTAN.

Diplômé du Collège interarmées de Défense, il prend le commandement de la base aérienne 112 de Reims de 2002 à 2004. Après cette période, il est affecté à Paris au sein du bureau plans de l’état-major de l'Armée de l'air, comme adjoint en 2004 puis chef de bureau en 2005. En 2007, il est nommé adjoint au sous-chef performance-synthèse à l’état-major de l'Armée de l'air[5].

En 2008[6], il prend le commandement des écoles d'officiers de l'Armée de l'air (EOAA) à Salon-de-Provence.

Le , il devient le chef du cabinet militaire du ministre de la Défense[7].

Le , il est nommé chef d’état-major de l'Armée de l'air à compter du suivant, date à laquelle il est élevé aux rang et appellation de général d'armée aérienne[8]. Il succède au général Jean-Paul Paloméros.

Il totalise 3 000 heures de vol dont 182 dans des missions de guerre[9].

Le , Denis Mercier est désigné pour devenir commandant allié Transformation de l'Otan à compter du [2] suivant, en poste sur la base navale de Norfolk[10],[11].

En 2018, le Général d'armée aérienne André Lanata lui succède au poste de commandant allié Transformation.

Le Général Mercier est désormais Directeur Général Adjoint au sein du groupe Fives, depuis octobre 2018.

DécorationsModifier

     

     

 

ParticularitésModifier

Denis Mercier est également peintre amateur[12].

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « OFFICIEL : Le général Denis Mercier nommé au poste de chef d’état-major de l’Armée de l’air », sur ASAF, .
  2. a et b « Participation du secrétaire général de l’OTAN à la cérémonie de passation de commandement au QG du SACT », sur OTAN,
  3. « Denis Mercier bien placé pour Brienne », sur Le Mamouth, .
  4. « Once a Tiger... Always a Tiger », sur Ministère de la Défense, .
  5. « Denis Mercier est nommé chef d'état-major de l'Armée de l'air », sur Les Échos, .
  6. « La Ba 701 change d'état-major et se prépare aussi à la réforme », sur La Provence, .
  7. « Le général Modéré à la tête de l’École de l'air et de la Base », sur La Provence, .
  8. Décret du portant affectation et élévation aux rang et appellation de général d'armée aérienne publié au Journal officiel du .
  9. « Le général Mercier promu CEMAA », sur Le Mamouth, .
  10. Armée de l'air (photogr. J.-L.Brunet), « Le général Denis Mercier accède à l'un des commandements suprêmes de l'Otan », Air actualités, Paris, Sirpa Air, no 680,‎ , p. 11 (ISSN 0002-2152, lire en ligne).
  11. Décret du portant maintien dans la 1re section et dans l'emploi, affectations et élévations, élévations, promotions et affectations, promotions dans la 2e section, promotion au titre du congé du personnel navigant, nominations et affectations, nominations dans la 1re section et la 2e section, affectations d'officiers généraux.
  12. « Armée de l'air: le général Mercier devrait succéder au général Paloméros comme chef d'état-major », sur Secret Défense, .