Ouvrir le menu principal

Milan-San Remo 2013

course cycliste
Milan-San Remo 2013
Peloton, Milan-Sanremo 2013, Savona.jpg
Généralités
Course
104e Milan-San Remo
Compétition
Date
Distance
298 km
246 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
25Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
200Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
200
Coureurs à l'arrivée
135
Vitesse moyenne
43,755 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième

La 104e édition de Milan-San Remo a eu lieu le . Il s'agit de la 4e épreuve de l'UCI World Tour 2013. Elle a été remportée, dans un sprint en petit comité, par l'Allemand Gerald Ciolek (MTN-Qhubeka) devant le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) et le Suisse Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard)[1],[2].

Ce succès majeur de Ciolek est une surprise puisqu'il devance les deux grands favoris Sagan et Cancellara qui se contentent encore tous les deux d'un accessit. C'est également la première victoire pour une formation africaine dans un des cinq monuments et surtout lors de la première participation[3],[4]. À noter que la course s'est courue sous la neige et la pluie ainsi que sous des températures très basses provocants une interruption et un raccourcissement de la classique[5],[6]. Grâce à sa quatrième place sur l'épreuve, le Français Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) s'empare de la tête de l'UCI World Tour[7].

PrésentationModifier

Cette édition de Milan-San Remo a lieu le dimanche à la place du samedi de la même semaine comme les précédentes éditions[8] pour éviter les risques de perturbations des riverains[9]. C'est la première classique de l'année mais également le premier des cinq monuments. Elle se déroule comme traditionnellement le week-end suivant la fin de Tirreno-Adriatico.

ParcoursModifier

Long de 298 km, le parcours prévu est identique aux années précédentes[10] avec tout d'abord les franchissements du Passo del Turchino suivi du Manie situés respectivement à 155,7 km et 94 km de l'arrivée. Ensuite viennent les Capi composés du Capo Mele, du Capo Cervo, du Capo Berta et de la Cipressa tous les quatre situés entre 52,4 km et 22,1 km de l'arrivée. Pour finir le Poggio sera, comme traditionnellement, le juge de paix de cette édition avec son franchissement à 6,2 km de l'arrivée suivie d'une descente de 3,3 km[11],[12] pour une final très indescit[13],[14]. Le Passo del Turchino et sa descente sont cependant neutralisés à cause de la neige[5]. La course est ainsi réduite à 252 km avant de se courir sur 246 km[15].

 

ÉquipesModifier

L'organisateur RCS Sport a communiqué la liste des équipes invitées le [16]. 25 équipes participent à ce Milan-San Remo - 19 ProTeams et 6 équipes continentales professionnelles :

UCI ProTeams
Nom de l'équipe Pays Code
AG2R La Mondiale   France ALM
Argos-Shimano   Pays-Bas ARG
Astana   Kazakhstan AST
Blanco   Pays-Bas BLA
BMC Racing   États-Unis BMC
Cannondale   Italie CAN
Euskaltel Euskadi   Espagne EUS
FDJ   France FDJ
Garmin-Sharp   États-Unis GRS
Katusha   Russie KAT
Lampre-Merida   Italie LAM
Lotto-Belisol   Belgique LTB
Movistar   Espagne MOV
Omega Pharma-Quick Step   Belgique OPQ
Orica-GreenEDGE   Australie OGE
RadioShack-Leopard   Luxembourg RLT
Saxo-Tinkoff   Danemark TST
Sky   Royaume-Uni SKY
Vacansoleil-DCM   Pays-Bas VCD
Équipes invitées
Nom de l'équipe Pays Code
Androni Giocattoli-Venezuela   Italie AND
Bardiani Valvole-CSF Inox   Italie BAR
Europcar   France EUC
IAM   Suisse IAM
MTN-Qhubeka   Afrique du Sud MTN
Vini Fantini-Selle Italia   Italie VIN

FavorisModifier

Les différents favoris sont le Slovaque Peter Sagan (Cannondale)[17],[18], le Britannique Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step)[19], vainqueur en 2009, le Suisse Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard)[20] et l'Italien Vincenzo Nibali (Astana)[21],[22], ces deux derniers tenteront de dynamiter la course.

La formation BMC Racing menée par trois coureurs : le champion du monde belge Philippe Gilbert[23], son compatriote Greg Van Avermaet et le Norvégien Thor Hushovd[24] ainsi que l'équipe néerlandaise Blanco du sprinter australien Mark Renshaw[25] et du Néerlandais Tom-Jelte Slagter[26], vainqueur en début d'année du Tour Down Under, et qui espère reprendre la première place de l'UCI World Tour[27], feront partie des outsiders.

Du côté des sprinteurs, on notera la présence des Allemands André Greipel (Lotto-Belisol)[28], John Degenkolb (Argos-Shimano)[29] et Gerald Ciolek (MTN-Qhubeka)[3], des Australiens Matthew Goss (Orica-GreenEDGE)[30], vainqueur en 2011, et Heinrich Haussler (IAM)[31], du Français Arnaud Démare`(FDJ), de l'Italien Alessandro Petacchi (Lampre-Merida)[32] et de l'Américain Tyler Farrar (Garmin-Sharp).

Enfin, l'Australien, tenant du titre, Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE)[33], les Italiens Filippo Pozzato (Lampre-Merida)[34] et Moreno Moser (Cannondale)[35], les Français Yoann Offredo (FDJ)[36], Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step)[37] et Thomas Voeckler (Europcar)[38] et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky)[39] sont les autres principaux puncheurs présents[12],[40],[41],[42].

Récit de la courseModifier

25 équipes de 8 coureurs participent à l'épreuve, aucun cycliste est non-partant ce qui fait un total de 200 coureurs au départ de la course.

Au km 5, Les Italiens Diego Rosa (Androni Giocattoli-Venezuela), Filippo Fortin (Bardiani Valvole-CSF Inox) et Matteo Montaguti (AG2R La Mondiale), le Russe Maxim Belkov (Katusha), le Danois Lars Ytting Bak (Lotto-Belisol) et l'Espagnol Pablo Lastras (Movistar) s'échappent. Ils prennent rapidement le large, ayant 11 min d'avance au km 45, l'écart grimpe jusqu'à 12 min 30 s, au km 65. La course est neutralisé à Ovada, au km 117, à cause de la neige. Les coureurs se rendent alors en bus à Cogoleto, au km 173. Certains coureurs ne repartiront pas : c'est notamment le cas des Belges Tom Boonen et Stijn Vandenbergh ainsi que du Néerlandais Niki Terpstra tous les trois membres de la formation Omega Pharma-Quick Step. Lorsque la course reprend, après 1 heure et demie d'arrêt, les échappées conservent leur avance, qui était de min 10 s lors de l'interruption.

Les équipes Astana, Cannondale, Sky et Lampre-Merida prennent la poursuite en charge. Tandis qu'on enregistre d'autres abandons, ceux de l'Australien Matthew Goss (Orica-GreenEDGE), du Polonais Michał Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step) et de l'Italien Giacomo Nizzolo (RadioShack-Leopard) entre autres, les cinq hommes de tête, à la suite du décrochage de Fortin, voient leur avance fondre : ils n'ont plus que min 30 s à 70 km de l'arrivée et min de moins au moment d'aborder les Capi. L'Italien Vincenzo Nibali (Astana) abandonne peu après. Rosa attaque, suivi par Belkov et Bak.

Le trio est repris cependant au pied de la Cipressa par un peloton amaigri, où ne figure plus notamment le Norvégien Thor Hushovd (BMC Racing). La moitié de l'équipe Sky et l'Américain Tyler Farrar (Garmin-Sharp) vont chuter dès le début de la montée. Le Belger Jürgen Roelandts (Lotto-Belisol), le Suédois Thomas Lövkvist (IAM), l'Italien Damiano Caruso (Cannondale), et les Français Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) et Maxime Bouet (AG2R la Mondiale) sortent du peloton, mais ne parviennent pas à prendre du champ, alors Bouet part en solitaire. Il est malgré tout repris, comme ses compagnons, par le groupe des favoris. L'Australien Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE), le Français Yoann Offredo (FDJ) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky) notamment sont lâchés dans la montée.

Le Belge Philippe Gilbert (BMC Racing) fait la descente en tête. Le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) le rejoint à 17 km du but, accompagné par l'Allemand John Degenkolb (Argos-Shimano), le Suisse Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard), l'Italien Filippo Pozzato (Lampre-Merida), le Russe Eduard Vorganov (Katusha), le Britannique Ian Stannard (Sky), Roelandts et Chavanel. Chavanel, Vorganov et Stannard vont alors fausser compagnie au groupe, tandis que seuls Gilbert et Roelandts restent intercalés. Le duo finit par se relever.

Le trio de tête aborde la montée du Poggio avec 25 s d'avance. Stannard attaque, seul Chavanel peut suivre. Chavanel tente de le distancer, en vain. Derrière, le Kazakh Maxim Iglinskiy (Astana) attaque, puis rejoint et dépose Vorganov. A 6,5 km de l'arrivée, l'Italien Luca Paolini (Katusha) attaque, suivi par Sagan, Pozzato, l'Allemand Gerald Ciolek (MTN-Qhubeka) et Cancellara. Ce dernier part en solitaire au sommet, mais est repris assez vite par Sagan, Paolini et Ciolek. Le quatuor rejoint le duo de tête à 4 km de la ligne. Malgré des attaques de Sagan puis Stannard, la victoire va se jouer dans un sprint à 7, avec le retour de l'Américain Taylor Phinney (BMC Racing) dans le dernier kilomètre. Chavanel lance le sprint, Sagan lui répond, mais Ciolek le dépasse à quelques mètres de la ligne. Cancellara complète le podium[43],[1],[44].

Ce Milan-San Remo aura été marqué par des conditions très difficiles de bout en bout[6], ainsi que par la première victoire dans un monument, et même sur le calendrier World Tour, pour une équipe africaine[4].

Classement finalModifier

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Milan-San Remo Pos Position à l'arrivée de la course
    Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ de la course
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé la course HD Indique un coureur qui a terminé la course hors des délais
Orica-GreenEDGE
OGE
Num Coureur Pos
1   Simon Gerrans (AUS) 68e
2   Matthew Goss (AUS) AB
3   Baden Cooke (AUS) 124e
4   Daryl Impey (RSA) 47e
5   Sebastian Langeveld (NED) 23e
6   Stuart O'Grady (AUS) 86e
7   Jens Keukeleire (BEL) 67e
8   Jens Mouris (NED) 93e
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
11   Davide Appollonio (ITA) 52e
12   Manuel Belletti (ITA) AB
13   Maxime Bouet (FRA) 29e
14   Steve Chainel (FRA) AB
15   Romain Bardet (FRA) 17e
16   Ben Gastauer (LUX) AB
17   Hugo Houle (CAN) AB
18   Matteo Montaguti (ITA) AB
Androni Giocattoli-Venezuela
AND
Num Coureur Pos
21   Franco Pellizotti (ITA)   (Route) AB
22   Riccardo Chiarini (ITA) AB
23   Fabio Felline (ITA) 55e
24   Tomás Gil (VEN) 121e
25   Diego Rosa (ITA) 122e
26   Jackson Rodríguez (VEN) AB
27   Miguel Ángel Rubiano (COL) AB
28   Emanuele Sella (ITA) AB
Astana
AST
Num Coureur Pos
31   Vincenzo Nibali (ITA) AB
32   Borut Božič (SLO)   (Route) 21e
33   Enrico Gasparotto (ITA) 14e
34   Francesco Gavazzi (ITA) AB
35   Andriy Grivko (UKR)   (Route) 48e
36   Maxim Iglinskiy (KAZ) 35e
37   Simone Ponzi (ITA) AB
38   Alessandro Vanotti (ITA) 77e
Bardiani Valvole-CSF Inox
BAR
Num Coureur Pos
41   Sacha Modolo (ITA) AB
42   Enrico Battaglin (ITA) 112e
43   Nicola Boem (ITA) AB
44   Francesco Manuel Bongiorno (ITA) AB
45   Marco Canola (ITA) AB
46   Sonny Colbrelli (ITA) 12e
47   Filippo Fortin (ITA) AB
48   Andrea Pasqualon (ITA) 111e
Blanco
BLA
Num Coureur Pos
51   Mark Renshaw (AUS) 54e
52   Rick Flens (NED) 115e
53   Paul Martens (GER) 82e
54   Lars Petter Nordhaug (NOR) AB
55   Tom-Jelte Slagter (NED) AB
56   David Tanner (AUS) 101e
57   Maarten Tjallingii (NED) 63e
58   Maarten Wynants (BEL) AB
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
61   Philippe Gilbert (BEL)   (Route) 32e
62   Thor Hushovd (NOR) AB
63   Klaas Lodewyck (BEL) AB
64   Daniel Oss (ITA) AB
65   Taylor Phinney (USA) 7e
66   Manuel Quinziato (ITA) 71e
67   Michael Schär (SUI) AB
68   Greg Van Avermaet (BEL) 36e
Cannondale
CAN
Num Coureur Pos
71   Peter Sagan (SVK)   (Route) 2e
72   Maciej Bodnar (POL) AB
73   Damiano Caruso (ITA) 49e
74   Alessandro De Marchi (ITA) 50e
75   Kristjan Koren (SLO) 96e
76   Moreno Moser (ITA) 45e
77   Paolo Longo Borghini (ITA) AB
78   Elia Viviani (ITA) 108e
Euskaltel Euskadi
EUS
Num Coureur Pos
81   Gorka Izagirre (ESP) 31e
82   Jorge Azanza (ESP) 81e
83   Garikoitz Bravo (ESP) 98e
84   Ricardo García Ambroa (ESP) 62e
85   Egoi Martínez (ESP) AB
86   Miguel Mínguez (ESP) AB
87   Ioánnis Tamourídis (GRE) 88e
88   Robert Vrečer (SLO) AB
FDJ
FDJ
Num Coureur Pos
91   Mickaël Delage (FRA) AB
92   William Bonnet (FRA) AB
93   Arnaud Démare (FRA) 129e
94   Murilo Fischer (BRA) 97e
95   Matthieu Ladagnous (FRA) 100e
96   Yoann Offredo (FRA) 19e
97   Anthony Roux (FRA) 133e
98   Arthur Vichot (FRA) 41e
Garmin-Sharp
GRS
Num Coureur Pos
101   Tyler Farrar (USA) 94e
102   Jack Bauer (NZL) 92e
103   Alex Howes (USA) 110e
104   Robert Hunter (RSA) AB
105   David Millar (GBR) AB
106   Ramūnas Navardauskas (LTU) 70e
107   Johan Vansummeren (BEL) 74e
108   Fabian Wegmann (GER)   (Route) 87e
IAM
IAM
Num Coureur Pos
111   Marco Bandiera (ITA) 83e
112   Stefan Denifl (AUT) 59e
113   Martin Elmiger (SUI) 118e
114   Heinrich Haussler (AUS) 13e
115   Dominic Klemme (GER) 131e
116   Gustav Larsson (SWE) 116e
117   Thomas Lövkvist (SWE) 37e
118   Aleksejs Saramotins (LAT)   (Route) 60e
Katusha
KAT
Num Coureur Pos
121   Luca Paolini (ITA) 5e
122   Maxim Belkov (RUS) 120e
123   Xavier Florencio (ESP) 24e
124   Vladimir Isaychev (RUS) 135e
125   Alexander Kristoff (NOR) 8e
126   Aliaksandr Kuschynski (BLR) AB
127   Ángel Vicioso (ESP) 22e
128   Eduard Vorganov (RUS)   (Route) 43e
Lampre-Merida
LAM
Num Coureur Pos
131   Filippo Pozzato (ITA) 33e
132   Davide Cimolai (ITA) 76e
133   Roberto Ferrari (ITA) 46e
134   Massimo Graziato (ITA) 107e
135   Adriano Malori (ITA) 51e
136   Alessandro Petacchi (ITA) 65e
137   Daniele Pietropolli (ITA) 75e
138   Diego Ulissi (ITA) AB
Lotto-Belisol
LTB
Num Coureur Pos
141   André Greipel (GER) 58e
142   Lars Ytting Bak (DEN) 117e
143   Vicente Reynés (ESP) 64e
144   Frederik Willems (BEL) AB
145   Adam Hansen (AUS) AB
146   Gregory Henderson (NZL) 90e
147   Jürgen Roelandts (BEL) 16e
148   Marcel Sieberg (GER) 91e
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
151   Giovanni Visconti (ITA) 106e
152   Andrey Amador (CRC) AB
153   Jonathan Castroviejo (ESP) 113e
154   Pablo Lastras (ESP) AB
155   Ángel Madrazo (ESP) 80e
156   José Joaquín Rojas (ESP) 25e
157   Eloy Teruel (ESP) AB
158   Francisco Ventoso (ESP)   (Route) 11e
MTN-Qhubeka
MTN
Num Coureur Pos
161   Gerald Ciolek (GER) 1er
162   Sergio Pardilla (ESP) 102e
163   Martin Reimer (GER) AB
164   Kristian Sbaragli (ITA) 53e
165   Songezo Jim (RSA) AB
166   Andreas Stauff (GER) 128e
167   Jay Robert Thomson (RSA)   (Route) AB
168   Jacobus Venter (RSA) 103e
Omega Pharma-Quick Step
OPQ
Num Coureur Pos
171   Mark Cavendish (GBR) 9e
172   Tom Boonen (BEL)   (Route) AB
173   Sylvain Chavanel (FRA) 4e
174   Michał Kwiatkowski (POL) AB
175   Zdeněk Štybar (CZE) 66e
176   Niki Terpstra (NED)   (Route) AB
177   Stijn Vandenbergh (BEL) AB
178   Martin Velits (SVK) 125e
RadioShack-Leopard
RLT
Num Coureur Pos
181   Fabian Cancellara (SUI) 3e
182   Danilo Hondo (GER) 56e
183   Maxime Monfort (BEL) 44e
184   Giacomo Nizzolo (ITA) AB
185   Yaroslav Popovych (UKR) 69e
186   Grégory Rast (SUI) 30e
187   Hayden Roulston (NZL)   (Route) AB
188   Jesse Sergent (NZL) 130e
Sky
SKY
Num Coureur Pos
191   Edvald Boasson Hagen (NOR)   (Route) AB
192   Bernhard Eisel (AUT) 10e
193   Vasil Kiryienka (BLR) AB
194   Salvatore Puccio (ITA) 42e
195   Gabriel Rasch (NOR) 27e
196   Kanstantsin Siutsou (BLR) AB
197   Ian Stannard (GBR)   (Route) 6e
198   Geraint Thomas (GBR) AB
Argos-Shimano
ARG
Num Coureur Pos
201   John Degenkolb (GER) 18e
202   Roy Curvers (NED) 104e
203   Koen de Kort (NED) AB
204   Tom Dumoulin (NED) 126e
205   Johannes Fröhlinger (GER) 84e
206   Simon Geschke (GER) 79e
207   Cheng Ji (CHN) AB
208   Matthieu Sprick (FRA) AB
Europcar
EUC
Num Coureur Pos
211   Thomas Voeckler (FRA) 127e
212   Jérôme Cousin (FRA) AB
213   Yohann Gène (FRA) AB
214   Vincent Jérôme (FRA) 39e
215   Davide Malacarne (ITA) 26e
216   Björn Thurau (GER) 119e
217   Sébastien Turgot (FRA) 15e
218   David Veilleux (CAN) AB
Saxo-Tinkoff
TST
Num Coureur Pos
221   Daniele Bennati (ITA) 28e
222   Manuele Boaro (ITA) AB
223   Matti Breschel (DEN) 73e
224   Jonathan Cantwell (ESP) 85e
225   Jonas Aaen Jørgensen (DEN) 57e
226   Michael Mørkøv (DEN) 123e
227   Michael Rogers (AUS) 40e
228   Matteo Tosatto (ITA) 99e
Vacansoleil-DCM
VCD
Num Coureur Pos
231   Juan Antonio Flecha (ESP) 72e
232   Kris Boeckmans (BEL) AB
233   Grega Bole (SLO) 78e
234   Sergueï Lagoutine (UZB)   (Route) 89e
235   Bert-Jan Lindeman (NED) 109e
236   Mirko Selvaggi (ITA) AB
237   Boy van Poppel (NED) 105e
238   Frederik Veuchelen (BEL) 132e
Vini Fantini-Selle Italia
VIN
Num Coureur Pos
241   Francesco Chicchi (ITA) 134e
242   Mauro Finetto (ITA) 61e
243   Oscar Gatto (ITA) 20e
244   Kevin Hulsmans (BEL) 114e
245   Jonathan Monsalve (VEN) AB
246   Alessandro Proni (ITA) 95e
247   Matteo Rabottini (ITA) 34e
248   Mauro Santambrogio (ITA) 38e

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Gerald Ciolek, plus fort que tout », sur cyclismactu.net,
  2. « Ciolek donne une leçon à Sagan », sur chroniqueduvelo.fr,
  3. a et b « MTN-Qhubeka prête à relever le défi », sur cyclismactu.net,
  4. a et b « Et à la fin, tout le monde gagne », sur velochrono.fr,
  5. a et b « Le parcours raccourci, faute de neige », sur cyclismactu.net,
  6. a et b « Les coureurs se souviendront longtemps de ce Milan-San Remo couru sous la neige », sur eurosport.fr,
  7. « Sylvain Chavanel prend la tête », sur cyclismactu.net,
  8. « San Remo et Il Lombardia déplacés au dimanche », sur cyclismactu.net,
  9. « RCS Sport explique les changements de dates », sur cyclismactu.net,
  10. « Le tracé de Milan-San-Remo inchangé », sur cyclismactu.net,
  11. « Le parcours de Milan-Sanremo », sur velochrono.fr,
  12. a et b « Tout savoir sur Milan-San Remo », sur cyclismactu.net,
  13. « Rendez-vous au Poggio ? », sur eurosport.fr,
  14. « Milan-Sanremo, c’est le vélo », sur velochrono.fr,
  15. (es) « Milán-San Remo: La carrera se neutraliza 46 kilómetros, por la nieve », sur biciciclismo.com,
  16. « Les wildcards pour le Tirreno, MSR et Lombardie », sur cyclismactu.net,
  17. « C’est l’heure de Peter », sur chroniqueduvelo.fr,
  18. « Cannondale avec Sagan et Viviani », sur cyclismactu.net,
  19. « Omega Pharma derrière Cavendish », sur cyclismactu.net,
  20. « Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard) , un gladiateur dans l'arène de Milan-San Remo », sur eurosport.fr,
  21. « Milan-Sanremo: Vincenzo Nibali (Astana) face à un casse-tête », sur eurosport.fr,
  22. « Nibali se prépare à merveille », sur chroniqueduvelo.fr,
  23. « Philippe Gilbert : « C'est une classique qui me fait rêver ! » », sur cyclismactu.net,
  24. « La BMC emmené par un beau trio », sur cyclismactu.net,
  25. « Blanco mise sur Tom Jelte Slagter et Mark Renshaw », sur 00pour100-velo.com,
  26. « Le parcours "convient" à Slagter », sur cyclismactu.net,
  27. (en) « Blanco hedging their bets for Milan-Sanremo », sur cyclingnews.com,
  28. « Andre Greipel : "Pas l'un des favoris" », sur cyclismactu.net,
  29. « Milan-San Remo 2013 : Argos-Shimano compte sur John Degenkolb », sur eurosport.fr,
  30. « Goss : "Bon pour la confiance" », sur cyclismactu.net,
  31. « Haussler : "Ici pour gagner" », sur cyclismactu.net,
  32. « Dernier décollage pour Ale-Jet ? », sur chroniqueduvelo.fr,
  33. (en) « Simon Gerrans set to support Matt Goss at Milan-San Remo », sur couriermail.com.au,
  34. « Filippo Pozzatto : « Je suis dans une condition optimale » », sur cyclismactu.net,
  35. « Moser : "L'Olympe du cyclisme" », sur cyclismactu.net,
  36. « Yoann Offredo pour mener la FDJ », sur cyclismactu.net,
  37. (en) « Chavanel and Cavendish pair up for La Primavera », sur sbs.com.au,
  38. « Joly compte sur Turgot et Voeckler », sur cyclismactu.net,
  39. « B. Hagen : "Je me sens de mieux en mieux" », sur cyclismactu.net,
  40. « Milan-Sanremo : Les favoris de la rédac », sur velochrono.fr,
  41. « Favoris ou cible ? », sur lequipe.fr,
  42. « La Primavera les fait tous rêver », sur chroniqueduvelo.fr,
  43. « La timeline de Milan-Sanremo », sur velochrono.fr,
  44. (es) « Milán-San Remo: Nieve, Sagan, África, ¡Ciolek! (Clasificación COMPLETA y vídeo) », sur biciciclismo.com,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :