Ouvrir le menu principal

Saison 2013 de l'équipe cycliste Euskaltel Euskadi

saison 2013 de l'équipe cycliste Euskaltel Euskadi
Euskaltel Euskadi 2013
Logo euskaltel euskadi 2013.png
Généralités
Équipe
Code UCI
EUSVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
ProTeam, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
29
Manager général
Palmarès
Nombre de victoires
6
Meilleur coureur UCI
Classement UCI

La saison 2013 de l'équipe cycliste Euskaltel Euskadi est la vingtième de cette équipe. L'équipe disparaît à l'issue de cette saison.

Préparation de la saison 2013Modifier

Sponsors et financement de l'équipeModifier

La structure et le financement de l'équipe Euskaltel Euskadi connaissent des changements importants en 2013. Jusque-là gérée par la Fundacion Ciclista de Euskadi et financée essentiellement par la société Euskaltel et la Communauté autonome du Pays basque, l'équipe appartient désormais à l'entreprise Basque Cycling Pro Team, propriété d’Euskaltel. Sur les 9 millions de budget annuel prévus, la Communauté autonome du Pays basque doit apporter 3,5 millions d'euros. Cependant, dans un contexte de récession économique, la communauté autonome prend des mesures d'austérité budgétaire. La société Euskaltel doit pallier la défection de la communauté autonome en doublant son financement. Jugeant la situation intenable en vue de la saison 2014, Euskaltel recherche un cosponsor. Faute d'y parvenir, la dissolution de l'équipe à l'issue de la saison 2013 est annoncée au mois d'août[1],[2].

Arrivées et départsModifier

Outre le changement de propriété de l'équipe, l'année 2013 voit un changement de « philosophie » de l'équipe Euskaltel Euskadi. Jusqu'alors, les coureurs de l'équipe étaient tous basques, ou avaient été formées dans des clubs et équipes basques. Neuf coureurs recrutés en 2013 ne répondent pas à ces critères[3],[4]. Ce changement est nécessaire afin d'obtenir suffisamment de points pour conserver une licence World Tour[5]. Ainsi, selon Igor González de Galdeano, « avec uniquement des coureurs basques, si nous avions tous les coureurs professionnels disponibles, nous n'aurions pas assez de points[6]. »

Quatre coureurs ne sont pas conservés à l'issue de la saison 2012 : les Espagnols Amets Txurruka et Iván Velasco, qui rejoignent l'équipe Caja Rural-Seguros RGA, et Alan Pérez, et le Français Pierre Cazaux, qui redevient coureur amateur au GSC Blagnac.

Arrivées Équipe 2012
  Jon Aberasturi Orbea Continental
  Garikoitz Bravo Caja Rural
  Tarik Chaoufi
  Jure Kocjan Type 1-Sanofi
  Juan José Lobato Andalucía
  Ricardo Mestre Carmim-Prio
  Steffen Radochla NSP-Ghost
  André Schulze NetApp
  Alexander Serebryakov Type 1-Sanofi
  Ioánnis Tamourídis SP Tableware
  Robert Vrečer Vorarlberg
Départs Équipe 2013
  Pierre Cazaux GSC Blagnac
  Alan Pérez
  Amets Txurruka Caja Rural
  Iván Velasco Caja Rural

ObjectifsModifier

Déroulement de la saisonModifier

Coureurs et encadrement techniqueModifier

EffectifModifier

Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2012 Équipe 2014
Jon Aberasturi   Espagne Orbea Continental Euskadi
Igor Antón   Espagne Euskaltel-Euskadi Movistar
Mikel Astarloza   Espagne Euskaltel-Euskadi retraite
Jorge Azanza   Espagne Euskaltel-Euskadi
Peio Bilbao   Espagne Euskaltel-Euskadi Caja Rural-Seguros RGA
Garikoitz Bravo   Espagne Caja Rural Efapel-Glassdrive
Tarik Chaoufi[n 1]   Maroc
Ricardo García Ambroa   Espagne Euskaltel-Euskadi Ukyo
Gorka Izagirre   Espagne Euskaltel-Euskadi Movistar
Ion Izagirre   Espagne Euskaltel-Euskadi Movistar
Jure Kocjan   Slovénie Type 1-Sanofi SmartStop
Mikel Landa   Espagne Euskaltel-Euskadi Astana
Juan José Lobato   Espagne Andalucía Movistar
Egoi Martínez   Espagne Euskaltel-Euskadi retraite
Ricardo Mestre   Portugal Carmim-Prio Efapel-Glassdrive
Miguel Mínguez   Espagne Euskaltel-Euskadi Euskadi
Mikel Nieve   Espagne Euskaltel-Euskadi Sky
Juan José Oroz   Espagne Euskaltel-Euskadi PinoRoad
Rubén Pérez   Espagne Euskaltel-Euskadi
Steffen Radochla   Allemagne NSP-Ghost retraite
Adrián Sáez   Espagne Euskaltel-Euskadi retraite
Samuel Sánchez   Espagne Euskaltel-Euskadi BMC Racing
André Schulze   Allemagne NetApp directeur sportif NetApp-Endura
Alexander Serebryakov[n 2]   Russie Type 1-Sanofi
Romain Sicard   France Euskaltel-Euskadi Europcar
Ioánnis Tamourídis   Grèce SP Tableware SP Tableware
Pablo Urtasun   Espagne Euskaltel-Euskadi PinoRoad
Gorka Verdugo   Espagne Euskaltel-Euskadi
Robert Vrečer   Slovénie Vorarlberg Vorarlberg

EncadrementModifier

Bilan de la saisonModifier

VictoiresModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
12/04/2013 1re étape du Tour de Castille-et-León   Espagne 05 2.1   Pablo Urtasun
13/04/2013 2e étape du Tour de Castille-et-León   Espagne 05 2.1   Juan José Lobato
08/06/2013 7e étape du Critérium du Dauphiné   France 01 WT   Samuel Sánchez
21/06/2013 Championnat de Grèce du contre-la-montre   Grèce 09 CN   Ioánnis Tamourídis
23/06/2013 Championnat de Grèce sur route   Grèce 09 CN   Ioánnis Tamourídis
31/07/2013 Circuit de Getxo   Espagne 06 1.1   Juan José Lobato

Résultats sur les courses majeuresModifier

Les tableaux suivants représentent les résultats de l'équipe dans les principales courses du calendrier international (les cinq classiques majeures et les trois grands tours). Pour chaque épreuve est indiqué le meilleur coureur de l'équipe, son classement ainsi que les accessits glanés par Euskaltel Euskadi sur les courses de trois semaines.

ClassiquesModifier

Classique Milan-San Remo Tour des Flandres Paris-Roubaix Liège-Bastogne-Liège Tour de Lombardie
Coureur (classement) Gorka Izagirre (31e) Juan José Oroz (91e) Ioánnis Tamourídis (60e) Igor Antón (12e) Mikel Landa (21e)

Grands toursModifier

Grand tour Tour d'Italie Tour de France Tour d'Espagne
Coureur (classement) Samuel Sánchez (12e) Mikel Nieve (12e) Samuel Sánchez (8e)
Accessits - - Classement par équipes

Classement UCIModifier

L'équipe Euskaltel Euskadi termine à la quinzième place du World Tour avec 391 points[9]. Ce total est obtenu par l'addition des points des cinq meilleurs coureurs de l'équipe au classement individuel que sont Ion Izagirre, 32e avec 147 points, Samuel Sánchez, 46e avec 114 points, Mikel Nieve, 66e avec 76 points, Gorka Izagirre, 100e avec 32 points, et Mikel Landa, 115e avec 22 points[10],[11]. Le championnat du monde du contre-la-montre par équipes terminé à la 18e place ne rapporte aucun point à l'équipe.

Rang Coureur Points
32   Ion Izagirre 147
46   Samuel Sánchez 114
66   Mikel Nieve 76
100   Gorka Izagirre 32
115   Mikel Landa 22
142   Igor Antón 12
170   Garikoitz Bravo 4
182   Juan José Lobato 3
209   Egoi Martínez 1
217   Gorka Verdugo 1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Tarik Chaoufi quitte l'équipe le [7].
  2. Alexander Serebryakov est expulsé par son équipe le pour un contrôle positif à l'EPO datant du [8].

RéférencesModifier

  1. (en) « Euskaltel-Euskadi to disappear at end of season? », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2013)
  2. (en) « Euskaltel-Euskadi confirms that it will disband at the end of the season », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2013)
  3. « Euskaltel Euskadi 2013 prend forme », sur euskaltel.euskadi.free.fr, (consulté le 1er décembre 2013)
  4. « Igor Gonzalez de Galdeano confirme l’équipe Euskaltel 2013 », sur euskaltel.euskadi.free.fr, (consulté le 1er décembre 2013)
  5. « Équipes 2013 : Euskaltel », sur velochrono.fr, (consulté le 1er décembre 2013)
  6. (en) « Euskaltel - Euskadi boss defends decision to "globalize" », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2013)
  7. « Tarik Chaoufi quitte Euskaltel-Euskadi », sur cyclismactu.net,
  8. « Euskaltel suspend Alexander Serebryakov », sur cyclismactu.net,
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Team » [archive du ], sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual » [archive du ], sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)
  11. (en) « WorldTour Ranking - Team - 15 Oct 2013 - Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :