Ouvrir le menu principal
Tour de Romandie 2010
Tour de romandie 2010.svg
Généralités
Course
64e Tour de Romandie
Compétition
Étapes
6 (dont le prologue)
Date
27 avril - 2 mai
Distance
654,8 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
20Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
160
Coureurs à l'arrivée
75
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Meilleur grimpeur
Meilleur sprinteur
Meilleur jeune
Meilleure équipe
Tour de romandie 2010.svg

Le 64e Tour de Romandie s'est déroulée du au . Il s'agissait de la 13e épreuve du Calendrier mondial UCI 2010. Le vainqueur est le Slovène Simon Špilak (Lampre-Farnese Vini). Il devance le Russe Denis Menchov (Rabobank). Tous les résultats du vainqueur initial de la course, l'Espagnol Alejandro Valverde sont annulés, en raison d'une suspension rétroactive dont il fait l'objet[3].

Sommaire

PrésentationModifier

ParticipantsModifier

Liste de départ

ÉquipesModifier

Le Tour de Romandie étant une course ProTour, les 18 équipes ProTour doivent y participer. Deux équipes Continentale Pro ont été invitées : BMC Racing et Cervélo TestTeam.

N. Code Équipe
1-8 LIQ   Liquigas-Doimo
11-18 GCE   Caisse d'Épargne
21-28 KAT   Team Katusha
31-38 OLO   Omega Pharma-Lotto
41-48 SAX   Team Saxo Bank
51-58 THR   Team HTC-Columbia
61-68 AST   Astana
71-78 QST   Quick Step
81-88 GRM   Garmin-Transitions
91-98 RAB   Rabobank
N. Code Équipe
101-108 SKY   Team Sky
111-118 EUS   Euskaltel-Euskadi
121-128 RSH   Team RadioShack
131-138 LAM   Lampre-Farnese Vini
141-148 MRM   Team Milram
151-158 ALM   AG2R La Mondiale
161-168 FDJ   La Française des jeux
171-178 FOT   Footon-Servetto
181-188 CTT   Cervélo TestTeam
191-198 BMC   BMC Racing

FavorisModifier

 
Le tenant du titre Roman Kreuziger est l'un des favoris au départ.

Le tenant du titre Roman Kreuziger (Liquigas-Doimo) est l'un des principaux favoris pour le classement général. Plusieurs autres grimpeurs seront présents : Kevin Seeldraeyers (Quick Step), Vladimir Karpets (Team Katusha), Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), Mauricio Soler (Caisse d'Épargne), Denis Menchov (Rabobank), Igor Antón (Euskaltel-Euskadi), Christian Vande Velde (Garmin-Transitions), Christophe Le Mével, Sandy Casar (La Française des jeux) et Vladimir Efimkin (AG2R La Mondiale). Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) participe à ce Tour de Romandie en ayant pour objectif de conforter sa première place du classement mondial[4],[5].

Quelques spécialistes du contre-la-montre, tels que Marco Pinotti, František Raboň, Michael Rogers (Team HTC-Columbia), Mikhail Ignatiev (Team Katusha) et Peter Sagan (Liquigas-Doimo), révélation du dernier Paris-Nice, participent également à ce Tour de Romandie.

Les principaux sprinteurs présents seront Allan Davis (Astana), Robbie McEwen (Team Katusha), Mark Cavendish, Bernhard Eisel (Team HTC-Columbia), Daniele Bennati (Liquigas-Doimo), Mirco Lorenzetto (Lampre-Farnese Vini), Robert Hunter (Garmin-Transitions), Gerald Ciolek (Team Milram), Gert Steegmans (Team RadioShack) et Gregory Henderson (Team Sky).

ParcoursModifier

Ce Tour de Romandie commence par un prologue de 4,3 km à Porrentruy dans le canton du Jura. La première étape emmène la course dans le canton de Neuchâtel et s'achève à Fleurier. La comprend deux côtes de première catégorie, située dans sa première moitié, et une côte de deuxième catégorie à plus de quarante kilomètres de l'arrivée. Le lendemain, la deuxième étape part et arrive à Fribourg. Elle passe deux fois par la côte de la Lorette (1re catégorie). La troisième étape est un contre-la-montre de 23,4 km autour de Moudon, dans le canton de Vaud. Le Tour de Romandie arrive en France lors de la quatrième étape, qui part de Vevey et s'achève à Châtel. La frontière franco-suisse est franchie au pas de Morgins, sommet d'une côte de première catégorie. Le col du Corbier, de même catégorie, est à 25 km de l'arrivée. La dernière étape est disputée dans le canton du Valais. Elle part et arrive à Sion, et parcourt la vallée du Rhône et les Alpes bernoises. Elle passe par les deux points culminants de ce Tour de Romandie, à Anzère (1 544 m d'altitude) et Crans-Montana (1 478 m), termes de deux côtes de première catégorie en début d'étape. La dernière côte de première catégorie aboutit à Ovronnaz, à vingt kilomètres de l'arrivée.

Les principales difficultés sont ainsi concentrées sur les deux derniers jours de courses. Cette édition est ainsi décrite comme favorable aux grimpeurs[6].

ÉtapesModifier

Récit de la courseModifier

PrologueModifier

Ce prologue de 4,3 km autour de Porrentruy est disputé sur un parcours plat.

L'Italien Marco Pinotti (Team HTC-Columbia) s'impose en 5 minutes et 18 secondes. Il prend la tête du classement général[8].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Marco Pinotti   Italie Team HTC-Columbia en 5 min 18 s
2 Peter Sagan   Slovaquie Liquigas-Doimo + 1 s
3 Jérémy Roy   France La Française des jeux 3 s
4 Michael Rogers   Australie Team HTC-Columbia 3 s
5 Rick Flens   Pays-Bas Rabobank 3 s
6 Christophe Moreau   France Caisse d'Épargne 4 s
7 Gregory Henderson   Nouvelle-Zélande Team Sky 5 s
8 Roman Kreuziger   République tchèque Liquigas-Doimo 5 s
9 Rubén Plaza   Espagne Caisse d'Épargne 5 s
10 Haimar Zubeldia   Espagne Team RadioShack 5 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Marco Pinotti     Italie Team HTC-Columbia en 5 min 18 s
2 Peter Sagan   Slovaquie   Liquigas-Doimo + 1 s
3 Jérémy Roy   France La Française des jeux 3 s
4 Michael Rogers   Australie Team HTC-Columbia 3 s
5 Rick Flens   Pays-Bas Rabobank 3 s
6 Christophe Moreau   France Caisse d'Épargne 4 s
7 Gregory Henderson   Nouvelle-Zélande Team Sky 5 s
8 Roman Kreuziger   République tchèque Liquigas-Doimo 5 s
9 Rubén Plaza   Espagne Caisse d'Épargne 5 s
10 Haimar Zubeldia   Espagne Team RadioShack 5 s

1re étapeModifier

Cette première étape est vallonnée, deux côtes de première catégorie, située dans sa première moitié, et une côte de deuxième catégorie à plus de quarante kilomètres de l'arrivée.

Le Slovaque Peter Sagan deuxième du prologue s'impose au sprint et s'empare par la même occasion du maillot de leader.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Peter Sagan     Slovaquie Liquigas-Doimo en 4 h 50 min 21 s
2 Francesco Gavazzi   Italie Lampre-Farnese Vini + m.t.
3 Nicolas Roche   Irlande AG2R La Mondiale m.t.
4 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana m.t.
5 Fabio Felline   Italie Footon-Servetto m.t.
6 Robert Hunter   Afrique du Sud Garmin-Transitions m.t.
7 Michel Kreder   Pays-Bas Garmin-Transitions m.t.
8 Anders Lund   Danemark Team Saxo Bank m.t.
9 Ben Swift   Royaume-Uni Team Sky m.t.
10 Stefan Denifl   Autriche Cervélo TestTeam m.t.
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Peter Sagan      Slovaquie Liquigas-Doimo en 4 h 55 min 29 s
2 Marco Pinotti   Italie Team HTC-Columbia + 9 s
3 Jérémy Roy   France La Française des jeux 12 s
4 Michael Rogers   Australie Team HTC-Columbia 12 s
5 Christophe Moreau   France Caisse d'Épargne 14 s
6 Francesco Gavazzi   Italie Lampre-Farnese Vini 15 s
7 Roman Kreuziger   République tchèque Liquigas-Doimo 15 s
8 Rubén Plaza   Espagne Caisse d'Épargne 15 s
9 Haimar Zubeldia   Espagne Team RadioShack 15 s
10 Nicolas Roche   Irlande AG2R La Mondiale 16 s

2e étapeModifier

 
Peter Sagan et ses équipiers au départ de la seconde étape à Fribourg.

Cette étape de 171,8 km passe à deux reprises par la côte pavée de la Lorette, classée en première catégorie.

Le Britannique Mark Cavendish (Team HTC-Columbia) s'impose au sprint. Le Slovaque Peter Sagan (Liquigas-Doimo) termine dans le peloton et reste leader du classement général[9].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Mark Cavendish   Royaume-Uni Team HTC-Columbia en 4 h 28 min 59 s
2 Danilo Hondo   Allemagne Lampre-Farnese Vini + m.t.
3 Robert Hunter   Afrique du Sud Garmin-Transitions m.t.
4 Lucas Sebastián Haedo   Argentine Team Saxo Bank m.t.
5 Peter Sagan      Slovaquie Liquigas-Doimo m.t.
6 Koldo Fernández   Espagne Euskaltel-Euskadi m.t.
7 Danilo Wyss   Suisse BMC Racing m.t.
8 Ben Swift   Royaume-Uni Team Sky m.t.
9 Nicolas Roche   Irlande AG2R La Mondiale m.t.
10 David Loosli   Suisse Lampre-Farnese Vini m.t.
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Peter Sagan      Slovaquie Liquigas-Doimo en 9 h 24 min 28 s
2 Marco Pinotti   Italie Team HTC-Columbia + 9 s
3 Jérémy Roy   France La Française des jeux 9 s
4 Danilo Hondo   Allemagne Lampre-Farnese Vini 11 s
5 Michael Rogers   Australie Team HTC-Columbia 12 s
6 Christophe Moreau   France Caisse d'Épargne 14 s
7 Francesco Gavazzi   Italie Lampre-Farnese Vini 15 s
8 Roman Kreuziger   République tchèque Liquigas-Doimo 15 s
9 Rubén Plaza   Espagne Caisse d'Épargne 15 s
10 Haimar Zubeldia   Espagne Team RadioShack 15 s

3e étapeModifier

 
Richie Porte vainqueur de l'étape
 
Michael Rogers, le nouveau leader de la course

Ce contre-la-montre de 23,4 km présente un début de parcours ascendant, avec un dénivelé de 282 mètres sur les sept premiers kilomètres, puis descend dans les mêmes proportions en fin de parcours.

L'Australien Richie Porte s'adjuge cette troisième étape en reléguant Alejandro Valverde à 26 secondes. C'est sa première grande victoire chez les professionnels.
Le Slovaque Peter Sagan termine seulement 30e et perd le maillot jaune de leader du classement général au profit de Michael Rogers.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Richie Porte   Australie Team Saxo Bank en 30 min 54 s
DSQ Alejandro Valverde[1]   Espagne Caisse d'Épargne 26 s
2 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha + 27 s
3 Michael Rogers   Australie Team HTC-Columbia 28 s
4 Denis Menchov   Russie Rabobank 31 s
5 Artem Ovechkin   Russie Team Katusha 32 s
6 Janez Brajkovič   Slovénie Team RadioShack 36 s
7 Christophe Moreau   France Caisse d'Épargne 52 s
8 Simon Špilak   Slovénie Lampre-Farnese Vini 55 s
9 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 59 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Michael Rogers     Australie Team HTC-Columbia en 9 h 56 min 03 s
DSQ Alejandro Valverde[1]   Espagne Caisse d'Épargne 2 s
2 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha + 5 s
3 Artem Ovechkin     Russie Team Katusha 7 s
4 Denis Menchov   Russie Rabobank 9 s
5 Janez Brajkovič   Slovénie Team RadioShack 15 s
6 Richie Porte   Australie Team Saxo Bank 17 s
7 Christophe Moreau   France Caisse d'Épargne 24 s
8 Simon Špilak   Slovénie Lampre-Farnese Vini 35 s
9 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 39 s

4e étapeModifier

Le parcours est plat jusqu'au premier sprint intermédiaire (km 75,5). Les coureurs doivent alors escalader une côte de première catégorie d'une dizaine de kilomètres jusqu'au pas de Morgins, où ils passent la frontière franco-suisse, puis empruntent une longue descente. Le col du Corbier, également côte de première catégorie, est à 25 km de l'arrivée. Le dernier sprint intermédiaire est situé après la descente. Les vingt derniers kilomètres sont en faux plat montant.

Le Slovène Simon Špilak remporte cette étape en solitaire, au terme des 157,9 kilomètres d'un parcours montagneux couru sous la pluie.

Neuvième de l'étape, l'Australien Michael Rogers conserve pour une seconde le maillot jaune de leader du classement général sur ses épaules devant l'Espagnol Alejandro Valverde.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Simon Špilak   Slovénie Lampre-Farnese Vini en 4 h 03 min 25 s
2 Peter Sagan   Slovaquie Liquigas-Doimo + 13 s
3 Philippe Gilbert   Belgique Omega Pharma-Lotto 13 s
4 Hubert Dupont   France AG2R La Mondiale 15 s
DSQ Alejandro Valverde[1]   Espagne Caisse d'Épargne 22 s
5 Marcel Wyss   Suisse Cervélo TestTeam 22 s
6 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha 22 s
7 Janez Brajkovič   Slovénie Team RadioShack 22 s
8 Michael Rogers     Australie Team HTC-Columbia 22 s
9 Jérémy Roy   France La Française des jeux 22 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Michael Rogers     Australie Team HTC-Columbia en 9 h 56 min 03 s
DSQ Alejandro Valverde[1]   Espagne Caisse d'Épargne 1 s
2 Simon Špilak     Slovénie Lampre-Farnese Vini + 5 s
3 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha 7 s
4 Denis Menchov   Russie Rabobank 11 s
5 Janez Brajkovič   Slovénie Team RadioShack 17 s
6 Richie Porte   Australie Team Saxo Bank 19 s
7 Christophe Moreau   France Caisse d'Épargne 26 s
8 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 41 s
9 Peter Sagan   Slovaquie Liquigas-Doimo 41 s

5e étapeModifier

Une étape de haute montagne sera proposée aux coureurs en conclusion de ce Tour de Romandie, avec 3 cols de 1re catégorie et 2 sprints intermédiaires.

Alejandro Valverde (Caisse d'Épargne) fait coup double, puisque sa victoire lui permet de remporter également le classement général. Il s'impose au sprint devant trois autres coureurs : Igor Antón (Euskaltel-Euskadi), Simon Špilak (Lampre-Farnese Vini) et Denis Menchov (Rabobank). Les quatre hommes s'étaient échappés dans la montée d'Ovronnaz. À 23 secondes, on trouve un groupe de sept coureurs parmi lesquels le maillot jaune Michael Rogers (Team HTC-Columbia).

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
DSQ Alejandro Valverde[1]   Espagne Caisse d'Épargne en 3 h 36 min 19 s
1 Igor Antón   Espagne Euskaltel-Euskadi + 0 s
2 Simon Špilak     Slovénie Lampre-Farnese Vini 0 s
3 Denis Menchov   Russie Rabobank 0 s
4 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 23 s
5 John Gadret   France AG2R La Mondiale 23 s
6 Janez Brajkovič   Slovénie Team RadioShack 23 s
7 Marcel Wyss   Suisse Cervélo TestTeam 23 s
8 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha 23 s
9 Michael Rogers     Australie Team HTC-Columbia 23 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
DSQ Alejandro Valverde[1]   Espagne Caisse d'Épargne en 17 h 37 min 55 s
1 Simon Špilak      Slovénie Lampre-Farnese Vini + 11 s
2 Denis Menchov   Russie Rabobank 21 s
3 Michael Rogers   Australie Team HTC-Columbia 35 s
4 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha 42 s
5 Janez Brajkovič   Slovénie Team RadioShack 52 s
6 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 1 min 16 s
7 Marco Pinotti   Italie Team HTC-Columbia 1 min 27 s
8 Marcel Wyss   Suisse Cervélo TestTeam 1 min 28 s
9 Igor Antón   Espagne Euskaltel-Euskadi 1 min 34 s

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
Alejandro Valverde[1]   Espagne Caisse d'Épargne en 17 h 37 min 55 s
1 Simon Špilak       Slovénie Lampre-Farnese Vini + 11 s
2 Denis Menchov   Russie Rabobank 21 s
3 Michael Rogers   Australie Team HTC-Columbia 35 s
4 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha 42 s
5 Janez Brajkovič   Slovénie Team RadioShack 52 s
6 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 1 min 16 s
7 Marco Pinotti   Italie Team HTC-Columbia 1 min 27 s
8 Marcel Wyss   Suisse Cervélo TestTeam 1 min 28 s
9 Igor Antón   Espagne Euskaltel-Euskadi 1 min 34 s
10 Richie Porte   Australie Team Saxo Bank 2 min 10 s

Classements annexesModifier

Classement du meilleur sprinteurModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Chad Beyer   États-Unis   BMC Racing 18
2 Jérémy Roy   France La Française des jeux 6
3 Alexander Efimkin   Russie AG2R La Mondiale 6

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Thibaut Pinot   France   La Française des jeux 54
2 Chad Beyer   États-Unis   BMC Racing 24
3 Denis Menchov   Russie Rabobank 18

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Simon Špilak   Slovénie     Lampre-Farnese Vini en 17 h 38 min 06 s
2 Marcel Wyss   Suisse Cervélo TestTeam + 1 min 17 s
3 Peter Sagan   Slovaquie Liquigas + 2 min 21 s

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Team RadioShack   États-Unis en 52 h 58 min 59 s
2 Caisse d'Épargne   Espagne + 19 s
3 La Française des jeux   France + 3 min 34 s

Points UCIModifier

Évolution des classementsModifier

Étape Vainqueur Classement général
Classement du meilleur sprinteur
Classement de la montagne
Classement du meilleur jeune
Classement par équipes
P Marco Pinotti Marco Pinotti Non décerné Non décerné Peter Sagan Team HTC-Columbia
1 Peter Sagan Peter Sagan Chad Beyer Thibaut Pinot
2 Mark Cavendish
3 Richie Porte Michael Rogers Artem Ovechkin Team Katusha
4 Simon Špilak Simon Špilak Caisse d'Épargne
5 Alejandro Valverde Alejandro Valverde Team RadioShack
Classements finals Simon Špilak[2] Chad Beyer Thibaut Pinot Simon Špilak Team RadioShack

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a b c d e f g h et i le le Tribunal arbitral du sport suspend 2 ans Alejandro Valverde (Caisse d'Épargne) à la suite de son implication dans l'affaire Puerto. La suspension commence à partir du 1er janvier 2010. L'Espagnol conserve donc les résultats acquis antérieurement, mais perd ceux acquis en 2010
  2. a b et c Le vainqueur initial Alejandro Valverde a été déclassé « Copie archivée » (version du 26 avril 2014 sur l'Internet Archive)
  3. Communiqué de presse - Décision du TAS sur le cas d’Alejandro Valverde : réaction de l’UCI « Copie archivée » (version du 3 novembre 2012 sur l'Internet Archive)
  4. « Gilbert sera là », sur eurosport.fr,
  5. « Gilbert-Valverde, duel en Suisse », sur eurosport.fr,
  6. « Un terrain pour grimpeurs », sur lenouvelliste.ch,
  7. Alejandro Valverde avait initialement remporté l'étape avant son déclassement
  8. « Pinotti tire le premier », sur eurosport.fr,
  9. « Cavendish "de retour" », sur lequipe.fr,

Lien externeModifier