18e arrondissement de Paris

division administrative de Paris (arrondissement des Buttes-Montmartre)

Le 18e arrondissement de Paris est un des vingt arrondissements de Paris. Situé sur la rive droite de la Seine, il comprend une partie des anciennes communes de Montmartre et de la Chapelle, rattachées à Paris en 1860. Il est le troisième arrondissement de la ville par sa population, après le 15e arrondissement et le 20e arrondissement. La moitié orientale est limitrophe de Saint-Denis et d'Aubervilliers (quartier de la Goutte-d'Or ; quartier de la Chapelle) tandis que la moitié occidentale est limitrophe de Saint-Ouen-sur-Seine (quartier des Grandes-Carrières; quartier de Clignancourt). La limite nord de l'arrondissement est constituée par le Boulevard périphérique, entre la porte de Saint-Ouen et la porte d'Aubervilliers. Ses autres limites sont formées à l'ouest par le 17e arrondissement de Paris, au sud par les 9e et 10e arrondissements et à l'est par le 19e arrondissement.

18e arrondissement de Paris
« arrondissement des Buttes-Montmartre »[1]
18e arrondissement de Paris
La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Quartiers
administratifs
Grandes-Carrières (69)
Clignancourt (70)
Goutte-d'Or (71)
Chapelle (72)
Maire
Mandat
Éric Lejoindre (PS)
depuis 2014
Code postal 75018
Code Insee 75118
Démographie
Population 188 446 hab. (2021 en diminution de 4,62 % par rapport à 2015)
Densité 31 355 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 32″ nord, 2° 20′ 40″ est
Altitude Min. 39 m
Max. 129 m
Superficie 6,01 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
18e arrondissement de Paris
Géolocalisation sur la carte : Paris
Voir sur la carte administrative de Paris
18e arrondissement de Paris
Blason du 18e arrondissement de Paris.
Logo du 18e arrondissement de Paris.

Aux termes de l'article R2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), il porte également le nom d'« arrondissement des Buttes-Montmartre »[2], mais cette appellation est rarement employée dans la vie courante.

Historique

modifier

Le 18e arrondissement est créé par la loi du , qui a porté le nombre d'arrondissements de douze à vingt dans le cadre de l'annexion des faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers généraux[3]. Il est formé à partir de plusieurs portions de communes : des majeures parties de Montmartre et de La Chapelle ainsi que de petites parties de Saint-Ouen-sur-Seine et de Batignolles-Monceau.

Administration

modifier

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire du 18e arrondissement de Paris sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Tendance politique - Début de mandat Fin de mandat
Municipales 18e arrondissement de Paris Maire du 18e arrondissement Éric Lejoindre PS juillet 2020 2026
Municipales Ville de Paris (15 conseillers de Paris dans le 18e arrdt) Maire de Paris Anne Hidalgo PS juillet 2020 2026
Législatives 3e circonscription - 18e ouest Député Stanislas Guerini LREM
Législatives 17e circonscription - 18e est et nord Députée Danièle Obono FI
Législatives 18e circonscription - 18e sud Député Aymeric Caron REV

Mairie d'arrondissement

modifier
Liste des maires successifs depuis 1977
Élection Identité Parti Notes
2014 Éric Lejoindre PS Élu en 2014 et 2020.
2003 Daniel Vaillant PS Élu en 2003 et 2008.
2001 Annick Lepetit PS Élue en 2001, démissionnaire en 2003.
1995 Daniel Vaillant PS Élu en 1995.
1983 Roger Chinaud UDF Élu en 1983 et en 1989.
1968 Antoinette Binoche .
1960 Constant Teffri .
1950 Jean Lelandois .
1946 Odilon Arrighi .
1941 Hyancinthe Servonnet .
1940 François Georges-Picot .
1906 à 1926 Édouard Kleinmann[4] .
1871 Georges Chaligny .
1870 Georges Clemenceau .
1869 Achille Labat .
1862 Léon Le Blanc .
1860 Michel de Tretaigne .

Représentation politique

modifier

Conseillers de Paris du 18e arrondissement

modifier

Les conseillers de Paris élus dans le 18e arrondissement sont au nombre de 15 dont le maire :

Adjoints au maire de Paris, élus du 18e arrondissement

modifier

Deux adjointes auprès d'Anne Hidalgo, la maire de Paris, sont élues du 18e arrondissement: Afaf Gabelotaud, chargée des politiques de l'emploi et Galla Bridier, chargée des personnes âgées. L'adjoint à la maire de Paris, élu du 18e arrondissement, est Ian Brossat, chargé du logement.

Adjoints au maire du 18e arrondissement

modifier

La mairie du 18e arrondissement compte dix-sept adjoints au maire[9], dont Ayodele Ikuesan-Oudart et Gabrielle Siry-Houari.

Démographie

modifier

En 2020, l'arrondissement était peuplé de 191 135 habitants sur 601 hectares, soit 31 803 hab/km2, ce qui en fait le troisième arrondissement le plus peuplé après les 15e et 20e arrondissements. Avec une croissance de 3 %, il enregistre la plus forte progression, avec les 19e, 20e et 2e arrondissements.

 
Façade de la mairie du 18e arrondissement.
Année
(recensement national)
Population Densité
(hab. par km2)
1861 106 356
1866 130 456
1872 131 700
1931 (pic de population) 288 810 48 095
1962 254 974 42 460
1968 236 776 39 430
1975 208 970 34 799
1982 186 866 31 118
1990 187 657 31 250
1999 184 586 30 713
2006 192 042 31 953
2011 203 127[10] 33 798
2017 196 131[11] 32 634
2020 191 135 31 803
 

Population par quartier

modifier
Année
Population Densité
(hab. par km2)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 18 329 création
Année
Population Densité
(hab. par km2)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 21 148 création
Année
Population Densité
(hab. par km2)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 26 012 création
Année
Population Densité
(hab. par km2)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 7 814 création

Immigration

modifier

En 1999, 54,2 % des jeunes de moins de 18 ans étaient d'origine étrangère (au moins un parent immigré) et en 2005, les jeunes d’origine maghrébine, subsaharienne ou turque représentaient 37 % des jeunes de moins de 18 ans[12],[13].

Géographie

modifier

Quartiers administratifs

modifier
 
Les quartiers du 18e arrondissement
 
Croquis de localisation du 18e arrondissement de Paris, de ses quartiers et de ses principales infrastructures de transport.
  1. Quartier des Grandes-Carrières (69e quartier de Paris)
  2. Quartier de Clignancourt (70e quartier de Paris)
  3. Quartier de la Goutte-d'Or (71e quartier de Paris)
  4. Quartier de la Chapelle (72e quartier de Paris)

Voies du 18e arrondissement

modifier

Principales rues et voies

modifier

Projets et développements

modifier

Bâtiments et installations

modifier

Édifices et lieux remarquables

modifier
 
Le Moulin Rouge.

Hôpitaux

modifier

Lieux de culte

modifier
 
Le Sacré-Cœur de Montmartre.

Complexes sportifs

modifier

Le 18e arrondissement possède 22 équipements sportifs : 3 piscines, 4 stades, 9 gymnases, 3 terrains d'éducation sportive et 3 salles spécialisées[14].

Espaces verts

modifier
Jardins
Squares
Divers

Économie et tourisme

modifier

La fête des vendanges de Montmartre

Revenus de la population et fiscalité

modifier

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 27 605 €, ce qui place le 18e arrondissement au dernier rang parmi les 20 arrondissements de Paris[15].

Culture

modifier

Musées

modifier

Salles d'exposition

modifier

Le Bal[16], situé au 6 impasse de la Défense, est une salle d'exposition créée par les Amis de Magnum-photos et ouverte le . Elle est destinée aux expositions pour la représentation du réel sous toutes ses formes, de la photographie aux nouveaux médias.

L'Institut des cultures d'Islam, aux 19-23 rue Léon, propose des expositions (photos, peintures, vidéos...) sur le thème de l'Islam et de ses représentations.

Cinémas

modifier

Théâtres

modifier
 
Théâtre de l'Atelier sur la place Charles-Dullin.

Personnalités célèbres

modifier

Personnalités nées et décédées dans l'arrondissement

modifier

Personnalités célèbres liées à l'arrondissement

modifier

Transports en commun

modifier

L'arrondissement est desservi au sud par la ligne 2 du métro de Paris, qui fait le tour par le nord de la ville ; elle est aérienne vers l'est à partir de Barbès - Rochechouart et franchit les emprises de deux gares SNCF par de longs viaducs. Au nord, une des lignes de bus de la Petite Ceinture parcourt les boulevards des Maréchaux.

Quatre lignes du métro de Paris traversent l'arrondissement :

Une ligne de tramway dessert l'arrondissement :

L'arrondissement est proche de la gare Saint-Lazare et de la gare du Nord. Cet arrondissement est par ailleurs traversé dans sa partie orientale par les voies ferrées et les gares de triage qui mènent aux gares du Nord et de l'Est. Ces emprises ferroviaires isolent le quartier de la Chapelle du reste de l'arrondissement.

Notes et références

modifier
  1. Nom officiel donné aux termes de l'article R2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire) (voir le texte intégral sur Légifrance).
  2. Source : article R. 2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), sur Légifrance.
  3. Loi sur l'extension des limites de Paris (du 16 juin 1859), dans le Bulletin des lois de l'Empire français, t. XIV, XIe série, no 738, 3 novembre 1859, p. 747–751, [lire en ligne]
  4. Les Maires et les maires-adjoints des arrondissements de Paris pendant la Grande Guerre, 1914-1918
  5. a b et c « Tableau déterminant la composition du Conseil de Paris et des conseils d'arrondissement » [PDF], sur Préfecture d'Île-de-France, .
  6. « Populations légales 2012 - Commune de Paris (75056) », sur www.insee.fr, (consulté le )
  7. a et b À la fin de l'URL, remplacer 75056, le code INSEE de Paris, par celui de l'arrondissement désiré, 751XX, où XX varie de 01 à 20, pour obtenir les statistiques y correspondant.
  8. « Populations légales 2018 - Commune de Paris (75056) », sur www.insee.fr, (consulté le )
  9. Mairie 18e, « Adjoint-e-s au maire ».
  10. Population légale Insee au 1er janvier 2014 (population au 1er janvier 2011).
  11. Population légale Insee au 1er janvier 2020 (population au 1er janvier 2017).
  12. Michèle Tribalat, Immigration et démographie des pays d’accueil, in Christophe Jaffrelot et Christian Lequesne L'Enjeu mondial, Presses de Sciences Po | Annuels 2009, pages 29 à 35
  13. Michèle Tribalat, Les Yeux grands fermés, Denoël, 2010
  14. Site de la mairie du 18e
  15. « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2011 | Insee », sur www.insee.fr (consulté le ).
  16. site du « Bal »
  17. « Une plaque commémorative pour Copi », sur Christian Bourgois éditeur, .
  18. Carole Sauvage, « Basket : Olivia Epoupa de retour sur « ses terres », à la Goutte-d’Or », la-croix.com, (consulté le ).
  19. « Suzanne Leclezio (1898-1987) et Yvonne Ziegler (1902-1988) – Constellations Brisées ».
  20. Annuaire des Beaux-Arts, Paris, 1972-1973, p.111
  21. Annuaire des Beaux-Arts, Paris, 1972-1973, p.115

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

modifier
  • Brigitte Rasoloniaina, Le marché Dejean du XVIIIe arrondissement de Paris. Un espace public « perçu » et « vécu », L'Harmattan, Paris, 2012, 132 p. (ISBN 9782296970397)
  • Danielle Chadych et Dominique Leborgne, Le guide du promeneur, 18e arrondissement, Parigramme, 1996.
  • Frédérique Bousquel, Mémoire des rues - Paris 18e arrondissement (1900-1940), Parigramme, 2015.

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier