Ouvrir le menu principal

La Fourche (métro de Paris)

station du métro de Paris
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fourche (homonymie).

La Fourche
Quai de la station inférieure.
Quai de la station inférieure.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 17e, 18e
Coordonnées
géographiques
48° 53′ 13″ nord, 2° 19′ 33″ est

Géolocalisation sur la carte : 17e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 17e arrondissement de Paris)
La Fourche

Géolocalisation sur la carte : 18e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 18e arrondissement de Paris)
La Fourche

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
La Fourche
Caractéristiques
Voies 3
Quais 3
Zone 1
Transit annuel 2 904 781 (2013)
Historique
Mise en service 26 février 1911
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 3114
Ligne(s) (13)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 54 74 81
Noctilien (N) N15 NOCTILIEN.png N51 NOCTILIEN.png

La Fourche est une station de la ligne 13 du métro de Paris, à la limite des 17e et 18e arrondissements de Paris.

Sommaire

SituationModifier

« La Fourche » est le nom usuel du carrefour, en surface, où, alors qu'elle a commencé place de Clichy, l’avenue de Clichy oblique vers le nord-ouest et où commence l’avenue de Saint-Ouen vers le nord-nord-est.

La station est au cœur d'une bifurcation en deux branches de la ligne 13 : la branche Asnières - Gennevilliers et la branche Saint-Denis. La première reste en tunnel à deux voies depuis le tronc commun. En revanche, la seconde se dédouble : vers Saint-Denis, elle quitte la double voie juste après la station La Fourche et retrouve la voie opposée venant de Saint-Denis avant la station Guy Môquet ; dans l'autre sens, vers Châtillon, la voie venant de Saint-Denis se sépare avant La Fourche et passe sous le tunnel à double voie de la branche Asnières pour desservir un quai dans une station située en dessous et constituée d'un unique quai de cette unique voie ; puis celle-ci rejoint le tunnel à double voie juste avant la station Place de Clichy[1].

HistoireModifier

La station est ouverte le lors de la création de la ligne B du Nord-Sud. Puis, le lors de l'ouverture de la branche vers Porte de Clichy, elle est devenue une station à double direction.

Dès le début de sa conception, la décoration de la station est faite dans le style très élaboré de la compagnie du Nord-Sud. Depuis les années 1950 jusqu'en 2010, la station supérieure avait un carrossage métallique avec montants horizontaux bleus, cadres publicitaires dorés éclairés complétés de sièges « Motte » de couleur bleue. Les stations inférieures et supérieures furent rénovées en 2010 en rétablissant, pour cette dernière, le style Nord-Sud d'origine.

En 2011, 2 975 434 voyageurs sont entrés à cette station[2]. Elle a vu entrer 2 904 781 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 187e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[3],[4].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

La station ne dispose que d'un seul accès situé sur le trottoir à l'angle de l'avenue de Clichy et de l'avenue de Saint-Ouen. Un panneau SIEL situé au niveau de la salle des billets indique aux voyageurs les temps d'attente leur permettant de choisir entre les deux quais en direction de Châtillon.

QuaisModifier

La Fourche a la particularité de posséder deux stations situées l'une au-dessus de l'autre : la première est nommée « station supérieure » ; la seconde est nommée « station inférieure ».

La station supérieure dispose d'un quai en direction d’Asnières et de Saint-Denis et d'un quai en direction de Châtillon - Montrouge desservi seulement par les rames en provenance d’Asnières. Elle est de configuration standard avec deux quais séparés par les voies du métro. Les piédroits sont verticaux et la voûte est semi-elliptique, caractéristique des stations du Nord-Sud. Les carreaux et la céramique, entièrement refaits en 2010, en reprennent la décoration d'origine avec des cadres publicitaires et les entourages du nom de la station de couleur marron, des dessins géométriques marron sur les piédroits et la voûte, le nom inscrit en faïence blanche sur fond bleu de petite taille au-dessus des cadres publicitaires et de très grande taille entre ces cadres, ainsi que les directions incorporées dans la céramique sur les tympans. Les carreaux de faïence blancs biseautés recouvrent les piédroits, la voûte et les tympans. L'éclairage est assuré par deux bandeaux-tubes et les sièges, de style « Akiko », sont de couleur jaune.

La station inférieure en dessous dispose d'un seul quai vers Châtillon - Montrouge desservi uniquement par les rames en provenance de Saint-Denis. Rénovée en même temps que la station supérieure en 2010, bien que n'ayant jamais été carrossée, elle reprend les mêmes cadres publicitaires, les mêmes entourages du nom de la station, le même éclairage et les mêmes sièges. Étant située sous la station supérieure, elle dispose d'un plafond en béton, non décoré, supporté par des piédroits verticaux, cas unique pour une station Nord-Sud. Elle dispose également sur le mur en face du quai de plusieurs tableaux faisant référence à la société Nord-Sud.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par les lignes 54, 74 et 81 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N15 et N51 du réseau Noctilien.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. « Plan des voies de la station », sur carto.metro.free.fr, (consulté le 28 mars 2017).
  2. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 5 février 2014).
  3. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  4. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier