Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Liste des pays du monde

page de liste de Wikipédia

Cet article recense les pays du monde, quel que soit leur statut : reconnus par l'ONU, par un ou plusieurs autres pays, ou même auto-proclamés.

Carte géopolitique des pays du monde (source CIA.)

Sommaire

Pays listésModifier

De nombreuses publications donnent une liste des pays du monde, mais elles n'utilisent pas toutes les mêmes critères pour inclure ou non un pays. Un critère courant mais flou est la reconnaissance du pays par la communauté internationale[1], notamment sa reconnaissance par l'Organisation des Nations unies qui compte 193 États membres et quatre États non membres.

Ces quatre États non membres sont le Vatican (depuis 1964), l'État de Palestine (depuis 2012) et les îles Cook et Niue deux territoires insulaires en libre association avec la Nouvelle-Zélande[2].

Six pays sont reconnus par au moins un État membre de l'ONU sans être reconnus par l'ONU : le Kosovo, la République arabe sahraouie démocratique, la République de Chine (Taïwan), l'Abkhazie, l'Ossétie du Sud, la République turque de Chypre du Nord. En outre, la République moldave de Transnistrie et la République du Haut-Karabagh se reconnaissent mutuellement, et sont reconnues par l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie. La crise ukrainienne a donné lieu à l'apparition de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk. Enfin, un territoire indépendant de facto depuis 1990 n'est reconnu par aucun pays, la République du Somaliland.

Lorsque Taïwan est inclus dans une liste, c'est souvent accompagné d'un avertissement sur le caractère non officiel de la liste[3] ou sur le fait que Taïwan n'est pas reconnu[4]. En effet, le statut de Taïwan est particulier du fait que la République populaire de Chine exige la reconnaissance du principe d'une seule Chine de la part des pays qui veulent avoir des rapports diplomatiques avec elle.

Nom de forme courte et longueModifier

La plupart des pays ont deux noms : un nom de « forme courte » et un de « forme longue ».

La forme courte est le nom usuel, par exemple « Belgique ». Elle est utilisée dans la vie courante, l'enseignement et la cartographie.

La forme longue donne généralement une indication sur la forme de gouvernement de l'État, par exemple « Royaume de Belgique ». Elle est utilisée dans les actes officiels des États : constitution, législation, traités, procès-verbaux, actes notariés etc. Elle est également utilisée dans les publications et discours formels. Il se peut que la forme longue repose uniquement sur des fondements historiques. C'est le cas de la Suisse qui conserve le nom officiel de « Confédération suisse » bien qu'elle ait abandonné le statut de confédération en 1848 pour devenir un État fédéral. Il arrive également qu'un nom de forme longue soit davantage usité que la forme courte dans la langue courante. C'est notamment le cas de la République tchèque, dont le nom sous forme courte, Tchéquie, n'est presque jamais utilisé.

Quelques pays n'ont qu'une seule forme de nom, soit courte comme le Canada, soit longue comme la République dominicaine.

Évolution du nombre d'États dans le mondeModifier

Avant 1914Modifier

 
Nombre de pays, au 31 décembre de chaque année.
  •      États reconnus (par l'ONU à partir de 1945).

  •      Membres de l'ONU

  •      Membres de la SdN.
  • Le nombre d'États souverains en Europe, qui s'élevait à plus de trois cents en 1789, était encore d'une soixantaine en 1815, au lendemain du congrès de Vienne. Après l'unification de l’Italie et de l’Allemagne, ce nombre était tombé à 19 en 1871 (20 avec la Turquie, qui contrôlait encore la majeure partie de la péninsule des Balkans). Il passa à 22 en 1878, lorsque le congrès de Berlin reconnut l'indépendance de la Roumanie, de la Serbie et du Monténégro. Après l'accession à l'indépendance de la Norvège (1905), de la Bulgarie (1908) et de l’Albanie (1912), l'Europe comptait 25 États indépendants en 1914, non compris le Saint-Siège, l’ordre souverain de Malte et le territoire neutre de Moresnet.
  • En Amérique, le nombre d’États s’élevait à 11 en 1825, à l'issue des guerres d'indépendance. Il connut ensuite quelques fluctuations avant de se stabiliser à 19 en 1865. Après l’accession à l’indépendance de Cuba (1902) et du Panama (1903), il était passé à 21 en 1914, compte non tenu des deux dominions du Canada (1867) et de Terre-Neuve (1907).
  • En Asie occidentale, la péninsule arabique était occupée par une multitude de tribus et de principautés, dont la plupart étaient plus ou moins vassales du Royaume-Uni ou de la Turquie. En Asie centrale, la Russie avait conquis les derniers khanats indépendants entre 1865 et 1876. L’Empire britannique des Indes, qui englobait la Birmanie depuis 1886 et le Baloutchistan depuis 1887, exerçait de fait son emprise sur l’Afghanistan, le Népal et le Bhoutan. En Indochine, la France avait établi sa domination sur l'Annam (actuel Viêt Nam), le Cambodge et le Laos entre 1858 et 1893, tandis que les États malais étaient passés sous protectorat britannique entre 1874 et 1909. La « pacification » des Indes néerlandaises s’était achevée entre 1903 et 1908 avec l’annexion des derniers royaumes indépendants d’Aceh et de Bali. Enfin, après l’annexion de la Corée par le Japon en 1910, l’Asie ne comptait plus que cinq États officiellement indépendants : la Chine (où plusieurs régions, dont la Mongolie et le Tibet, échappaient de fait à l'autorité du gouvernement central), le Japon, la Perse, le Siam et la Turquie. Plusieurs de ces pays étaient néanmoins sous protectorat de fait.
  • Cette section ne fourni pas de nomenclature de tous les royaumes existant en Afrique avant la pénétration européenne, et leur nombre n’est donc pas encore documenté ici même. En revanche, après l’établissement du protectorat franco-espagnol sur le Maroc en 1912, le continent africain ne comptait plus que deux États souverains : l’empire d'Éthiopie et le Liberia. Il convient de mentionner le cas particulier de l’État indépendant du Congo, propriété personnelle du roi des Belges de 1885 à 1908, et celui de l’Union sud-africaine, constituée dès 1910 en tant que dominion britannique.
  • En Océanie, les derniers royaumes de quelque importance (Hawaii, Samoa, Tonga) avaient perdu leur indépendance entre 1889 et 1900. En revanche, l’Australie avait accédé au statut de dominion en 1901, ainsi que la Nouvelle-Zélande en 1907.

De 1914 à 1945Modifier

En 1914, le nombre total d'États généralement reconnus comme indépendants s'élevait donc à 53, non compris les dominions (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Terre-Neuve, Union sud-africaine), qui étaient indépendants mais pas complètement souverains, et quelques pays au statut mal défini (Asir, Nejd, Yémen, Mongolie, Tibet) ou placés de fait sous protectorat britannique (Mascate et Oman, Afghanistan, Népal).

Ces 53 États se répartissaient comme suit :

À la fin de l'année 1932, le nombre d'États était passé à 77, répartis comme suit :

Entre 1920 et 1937, 63 États (y compris l'Inde britannique) avaient adhéré à la Société des Nations (SDN), qui fut officiellement dissoute en 1946 pour laisser la place à l'Organisation des Nations unies (ONU).

Depuis 1945Modifier

À la fin de l'année 1945, le nombre d'États était retombé à 72, répartis comme suit :

  • 4 en Afrique : Égypte, Éthiopie, Liberia, Union sud-africaine
  • 22 en Amérique : Argentine, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur, États-Unis, Guatemala, Haïti, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Salvador, Uruguay, Venezuela
  • 13 en Asie : Afghanistan, Arabie saoudite, Chine, Irak, Iran (Perse), Japon, Liban, Mongolie, Népal, Syrie, Thaïlande (Siam), Turquie, Yémen
  • 31 en Europe : Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Suède, Suisse, Tchécoslovaquie, URSS, Vatican, Yougoslavie
  • 2 en Océanie : Australie, Nouvelle-Zélande

À la même date, le nombre d'États membres des Nations unies s'élevait à 51, y compris la Biélorussie, l'Ukraine, l'Inde et les Philippines qui n'avaient pourtant pas encore accédé juridiquement à l'indépendance.

Par la suite, le nombre d'États indépendants n'a cessé d'augmenter, notamment sous l'effet de la décolonisation et de l'effondrement du bloc soviétique. Il est ainsi passé de 72 en 1945 à 197 en 2012 (date de la reconnaissance de l'État de Palestine) :

  • 88 en 1955 (5 en Afrique, 22 en Amérique, 27 en Asie, 32 en Europe et 2 en Océanie) dont 76 membres de l'ONU ;
  • 156 en 1975 (48 en Afrique, 29 en Amérique, 39 en Asie, 33 en Europe et 7 en Océanie) dont 144 membres de l'ONU ;
  • 197 reconnus par l'ONU en 2012 (54 en Afrique, 35 en Amérique, 47 en Asie, 45 en Europe et 16 en Océanie) dont 193 membres de cette organisation, qui reconnaît également les Îles Cook, Niue[note 1], l'État de Palestine et le Vatican comme « États non membres ». Les Îles Cook et Niue sont des États en libre association avec la Nouvelle-Zélande. Le Vatican[note 2] et l'État de Palestine ont quant à eux le statut d'États observateurs à l'ONU.

Liste des paysModifier

Liste principaleModifier

Cette liste comprend les 197 États reconnus par l’Organisation des Nations unies :

Pour les abréviations utilisées dans la liste suivante, consulter la section correspondante.

A-B (32)Modifier

Drapeaux Formes courtes Formes longues
  l'Afghanistan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
l'Afghānistān (PR)
la République islamique d'Afghanistan
l'Afghanistan (L)
  l'Afrique du Sud la République d'Afrique du Sud (CNT, L, PRm, SS, UE)
la République sud-africaine (OIT, ONU, SQ)
  l'Albanie la République d'Albanie (PRm)
  l'Algérie la République algérienne démocratique et populaire (OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
la République algérienne démocratique populaire (CNT)
la République démocratique et populaire d'Algérie (L)
  l'Allemagne la République fédérale d'Allemagne
  l'Andorre
la principauté d'Andorre (L)
la Principauté d'Andorre (Lm, PRm)
  l'Angola la République d'Angola (PRm)
 
Antigua-et-Barbuda
  l'Arabie saoudite le Royaume d'Arabie saoudite (Lm, PRm)
  l'Argentine la République argentine (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
les Provinces-Unies du Río de la Plata[5]
la Confédération argentine
La Nation Argentine[note 3]
  l'Arménie la République d'Arménie (PRm)
  l'Australie le Commonwealth d'Australie (CNT, UE)
le Commonwealth of Australia (PR)
l'Australie (L, OIT, ONU, SQ, SS)
  l'Autriche la République d'Autriche (PRm)
  l'Azerbaïdjan la République d'Azerbaïdjan
la République azerbaïdjanaise (PR)
  les Bahamas le Commonwealth des Bahamas
  Bahreïn le Royaume de Bahreïn (Lm)
  le Bangladesh la République populaire du Bangladesh
 
la Barbade
  la Belgique le Royaume de Belgique
 
le Belize (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
le Bélize (CNT, PR)
  le Bénin la République du Bénin (PRm)
  le Bhoutan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
le Bhūtān (PR)
le Royaume du Bhoutan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
Druk Yul (PR)
  le Belarus (SS)
le Bélarus (OIT, ONU, SQ)
la Biélorussie (CNT, L, PR, UE)
la République du Belarus (SS)
la République du Bélarus (OIT, ONU, SQ)
la République de Biélorussie (CNT, L, PRm, UE)
  la Birmanie (CNT, L, PR)
le Myanmar (OIT, ONU, SQ, SS)
le Myanmar/la Birmanie (UE)
l'Union de Birmanie (CNT, PR)
la République de l'Union du Myanmar (L, OIT, ONU, SQ, SSSS
Myanmar (PR)
le Myanmar/la Birmanie (UE)
  la Bolivie (CNT, L, PR, SS, UE)
l'État plurinational de Bolivie (SQ)
la Bolivie (État plurinational de) (OIT)
Bolivie (État plurinational de) (ONU)
l'État plurinational de Bolivie (CNT, OIT, PR, SS, SQ, UE)
État plurinational de Bolivie (ONU)
la République de Bolivie (L)
  la Bosnie-Herzégovine
la Bosnie et Herzégovine (SS)
la Bosnie-Herzégovine (CNT, OIT, ONU, SQ, UE)
la Bosnie et Herzégovine (SS)
la Bosnie-et-Herzégovine (L)
la république de Bosnie-Herzégovine (PR)
la république de Bosnie et Herzégovine (PR)
  le Botswana la République du Botswana (PRm)
  le Brésil la République fédérative du Brésil
  le Brunei (CNT, UE, PR)
Brunei (L)
le Brunéi Darussalam (OIT, ONU, SS)
le Brunei Darussalam (SQ)
le Negara Brunei Darussalam (CNT, PR)
le Brunéi Darussalam (OIT, ONU)
le Brunei Darussalam (SQ, UE)
l'État de Brunei Darussalam (L)
l'État du Brunéi Darussalam (SS)
  la Bulgarie la République de Bulgarie (PRm)
  le Burkina (CNT, L, UE)
le Burkina Faso (L, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
le Burkina Faso
la République du Burkina (L)
  le Burundi la République du Burundi (PRm)

C-E (31)Modifier

Drapeaux Formes courtes Formes longues
  le Cambodge le Royaume du Cambodge (Lm, PRm)
  le Cameroun la République du Cameroun (PRm)
 
le Canada
  le Cap-Vert (CNT, OIT, PR, SS, SQ, UE)
les îles du Cap-Vert (L)
Cabo Verde (ONU)
la République du Cap-Vert (CNT, L, OIT, PRm, SS, SQ, UE)
la République de Cabo Verde (ONU)
  la République centrafricaine (L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
la Centrafrique (CNT, L, PR)
la République centrafricaine (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
la Centrafrique (L, PR)
  le Chili la République du Chili (PRm)
  la Chine la République populaire de Chine
  Chypre la République de Chypre (PRm)
  la Colombie la République de Colombie (PRm)
  les Comores l'Union des Comores
la République fédérale islamique des Comores (OIT)
  le Congo (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, UE)
le Congo-Brazzaville (SQ)
le Congo (Brazzaville) (SS)
la République du Congo (PRm)
  la République démocratique du Congo (CNT, L, OIT, ONU, SQ, UE)
le Congo (PR)
le Congo-Kinshasa (PR, SQ)
le Congo (Kinshasa) (SS)
la République démocratique du Congo (PRm)
  les Îles Cook (Lm, OITm) les Îles Cook (Lm, OITm)
[note 1]
  la Corée du Nord (CNT, L, PR, SQ, UE)
la République populaire démocratique de Corée (L, OIT, ONU, SQ)
la Corée (Nord) (SS)
la République populaire démocratique de Corée
  la Corée du Sud (CNT, L, PR, SQ, UE)
la République de Corée (L, OIT, ONU, SQ)
la Corée (Sud) (SS)
la République de Corée (PRm)
  le Costa Rica la République du Costa Rica (PRm)
  la Côte d'Ivoire la République de Côte d'Ivoire (PRm)
  la Croatie la République de Croatie (PRm)
  Cuba la République de Cuba (PRm)
  le Danemark le Royaume du Danemark (CNT, Lm, OIT, ONU, PRm, SQ)
le Royaume de Danemark (SS, UE)
  Djibouti
la République de Djibouti (L)
la République de Djibouti (PRm)
 
la République dominicaine
  la Dominique
la Dominique (L)[note 4]
le Commonwealth de Dominique (CNT, L, ONU, SQ, UE)
le Commonwealth de la Dominique (OIT, SS)
le Commonwealth of Dominica (PR)
  l'Égypte la République arabe d'Égypte
 
les Émirats arabes unis
la fédération des Émirats arabes unis (PR)
  l'Équateur la République de l'Équateur (L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République d'Équateur (CNT, PR)
  l'Érythrée l'État d'Érythrée (CNT, L, ONU, SQ, SS, UE)
l'Érythrée (OIT)
la république d'Érythrée (PR)
  l'Espagne le Royaume d'Espagne (Lm, PRm)
  l'Estonie la République d'Estonie (PRm)
  les États-Unis (CNT, L, OIT, SQ, SS, UE)
les États-Unis d'Amérique (ONU, PR)
les États-Unis d'Amérique
  l'Éthiopie la République démocratique fédérale d'Éthiopie (CNT, L, UE)
la République fédérale démocratique d'Éthiopie (OIT, ONU, SQ, SS)
la république d'Éthiopie (PR)

F-J (28)Modifier

Drapeaux Formes courtes Formes longues
  les Fidji (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
les îles Fidji (L, PR)
les îles Fiji (PR)
la République des Îles Fidji (CNT, OIT)
la République des Fidji (L, ONU, PRm, SQ, SS, UE)
  la Finlande la République de Finlande (PRm)
  la France la République française
  le Gabon la République gabonaise
  la Gambie la République de Gambie (PRm)
  la Géorgie la Géorgie
la République de Géorgie (L)
  le Ghana la République du Ghana (PRm)
  la Grèce la République hellénique
  la Grenade la Grenade
la Grenade (PR)[note 4]
  le Guatemala (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Guatémala (CNT, PR)
la République du Guatemala (CNT, L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République du Guatémala (CNT, PR)
  la Guinée la République de Guinée (PRm)
  la Guinée-Bissau (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
la Guinée-Bissao (CNT, PR)
la République de Guinée-Bissau (CNT, L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République de Guinée-Bissao (CNT, PR)
  la Guinée équatoriale
la Guinée Équatoriale (PR)
la République de Guinée équatoriale (PRm)
  le Guyana la République coopérative du Guyana (PR, SS, UE)
la République coopérative de Guyana (L)
la République du Guyana (CNT, OIT, ONU, SQ)
  Haïti la République d'Haïti (PRm)
  le Honduras la République du Honduras (PRm)
  la Hongrie
Hongrie (OIT)
la Hongrie (ONU, L, PR, SQ, SS, UE)
Hongrie (OIT)
la République de Hongrie (CNT)
  l'Inde la République de l'Inde
  l'Indonésie la République d'Indonésie (PRm)
  l'Irak (CNT, L, PR, SS)
l'Iraq (L, OIT, ONU, PR, SQ, UE)
la République d'Irak (CNT, PRm, SS)
la République d'Iraq (L, OIT, ONU, SQ, UE)
  l'Iran (CNT, L, PR, SQ, SS, UE)
Iran (République islamique d') (OIT, ONU, SQ)
la République islamique d'Iran
  l'Irlande l'Irlande (CNT, L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la république d'Irlande (PR)
l'État libre d'Irlande (PR)
  l'Islande la République d'Islande (PRm)
  Israël l'État d'Israël
  l'Italie la République italienne
 
la Jamaïque
  le Japon le Japon (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
l'État du Japon[note 5]
  la Jordanie le Royaume hachémite de Jordanie (Lm)

K-M (32)Modifier

Drapeaux Formes courtes Formes longues
  le Kazakhstan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Kazakstan (L)
la République du Kazakhstan (PRm)
  le Kenya la République du Kenya (PRm)
  la Kirghizie (CNT, PR)
le Kirghizistan (L, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
le Kirghizstan (CNT, L, PR, UE)
la République kirghize
la République du Kirghizistan (OIT)
  Kiribati (L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
les Kiribati (CNT, PR)
la République de Kiribati (L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République des Kiribati (CNT, PRm)
  le Koweït (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Kuwait (PR)
l'État du Koweït
  le Laos (CNT, L, PR, SQ, SS, UE)
la République démocratique populaire lao (OIT, ONU, SQ)
la République démocratique populaire lao
  le Lesotho le Royaume du Lesotho (Lm, PRm)
  la Lettonie la République de Lettonie
  le Liban la République libanaise
  le Liberia (CNT, L, PR, UE)
le Libéria (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
la République du Liberia (CNT, L, UE)
la République du Libéria (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
  la Libye la Libye (OIT, ONU, SQ, UE)
l’État de Libye[note 6]
  le Liechtenstein la Principauté du Liechtenstein (CNT, Lm, ONU, PRm, SQ)
la Principauté de Liechtenstein (OIT, SS, UE)
  la Lituanie la République de Lituanie (PRm)
  le Luxembourg le Grand-Duché de Luxembourg (CNT, ONU, SQ, SS, UE)
le Grand-duché de Luxembourg (L)
le grand-duché de Luxembourg (PR)
le Grand-Duché du Luxembourg (OIT)
  l'ancienne république yougoslave de Macédoine (CNT)
l'ancienne République yougoslave de Macédoine (UE)
l'ex-République yougoslave de Macédoine (OIT, ONU, SQ)
la Macédoine (L, PR, SS)
l'ancienne république yougoslave de Macédoine (CNT)
l'Ancienne République yougoslave de Macédoine (L, PR)
l'ancienne République yougoslave de Macédoine (UE)
l'ex-République yougoslave de Macédoine (OIT, ONU, SQ)
l'Ex-République yougoslave de Macédoine (SS)
la République de Macédoine[note 7]
  Madagascar la République de Madagascar
  la Malaisie
la Fédération de Malaisie (PR)
la Malaisie (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la Fédération de Malaisie (L, PR)
  le Malawi la République du Malawi (PRm)
  les Maldives
les îles Maldives (L)
la République des Maldives (PRm)
  le Mali la République du Mali (PRm)
  Malte la République de Malte (PRm)
  le Maroc le Royaume du Maroc (Lm, PRm)
  les Marshall (CNT)
les Îles Marshall (Lm, OITm, ONU, PRm, SQ, SS, UE)
l'archipel Marshall (PR)
la République des Îles Marshall (CNT, ONU, SQ, SS, UE)
la République des îles Marshall (L, OIT, PR)
  Maurice la République de Maurice (PRm)
  la Mauritanie la République islamique de Mauritanie
  le Mexique les États unis mexicains (CNT)
les États-Unis mexicains (SS, UE)
les États-Unis du Mexique (L, OIT, ONU, SQ)
les États-Unis du Mexique (PR)[note 4]
  la Micronésie (CNT, OIT, PR, SS, UE)
les États fédérés de Micronésie (L, OIT, ONUp, SQ)
les États fédérés de Micronésie
  la Moldavie (CNT, L, PR, UE)
la République de Moldova (OIT, ONU, SQ)
Moldova (SQ, SS)
la République de Moldavie (CNT, L, PRm, UE)
la République de Moldova (OIT, ONU, SQ, SS)
  Monaco
la principauté de Monaco (PR)
la Principauté de Monaco (Lm, PRm)
 
la Mongolie
  le Monténégro le Monténégro
la République du Monténégro (OIT)
  le Mozambique la République du Mozambique (PRm)

N-R (28)Modifier

Drapeaux Formes courtes Formes longues
  la Namibie la République de Namibie (PRm)
  Nauru la République de Nauru (PRm)
  le Népal le Népal (UE)
la République démocratique fédérale du Népal (CNT)
République fédérale démocratique du Népal (OIT, ONU, SQ, SS)
la république du Népal (PR)
l'État du Népal (L)
  le Nicaragua la République du Nicaragua
le Nicaragua (PR)
  le Niger la République du Niger (PRm)
  le Nigéria (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
le Nigeria (CNT, L, PR, UE)
la République fédérale du Nigéria (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
la République fédérale du Nigeria (CNT, L, UE)
  Niue (CNT, L, SQ, UE)
Nioué (OIT, ONU, SS)
Savage (L)
Niue (CNT, L, SQ, UE)
Nioué (ONU, SS)
la République de Nioué (OIT)
Savage (L)
[note 1]
  la Norvège le Royaume de Norvège (Lm, PRm)
 
la Nouvelle-Zélande
  Oman
l'Oman (OIT)
le Sultanat d'Oman (Lm, PRm)
  l'Ouganda la République d'Ouganda (CNT, PR, UE)
la République de l'Ouganda (L, OIT, ONU, SQ, SS)
  l'Ouzbékistan la République d'Ouzbékistan (PRm)
  le Pakistan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Pākistān (PR)
la République islamique du Pakistan
  les Palaos (CNT, L, ONU, PR, SS)
Palaos (OIT, SQ, UE)
Palau (L, PR)
Belau (L, PR)
la République des Palaos
 
l'État de Palestine
  le Panama (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
le Panamá (L, PR)
la République du Panama (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la république de Panamá (L, PR)
  la Papouasie-Nouvelle-Guinée
la Papouasie - Nouvelle-Guinée (UE)
la Papouasie-Nouvelle-Guinée (CNT, L, OIT, PR, SS)
l'État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée (ONU, SQ)
l'État indépendant de Papouasie - Nouvelle-Guinée (UE)
  le Paraguay la République du Paraguay (PRm)
  les Pays-Bas le Royaume des Pays-Bas (CNT, OIT, ONU, PRm, SQ, SS, UE)
les Pays-Bas (L)
  le Pérou la République du Pérou (PRm)
  les Philippines la République des Philippines (PRm)
  la Pologne la République de Pologne (PRm)
  le Portugal la République portugaise
  le Qatar (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Katar (PR)
l'État du Qatar
 
la Roumanie
  le Royaume-Uni (CNT, OIT, SQ, SS, UE)
la Grande-Bretagne (L, PR)
le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (ONU)
le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (ONUp)
  la Russie (CNT, L, PR, SS, UE)
la Fédération de Russie (OIT, ONU, SQ)
la Fédération de Russie (PRm)
  le Rwanda la République rwandaise (L, OIT)
la République du Rwanda (CNT, ONU, PR, SQ, SS, UE)

S (24)Modifier

Drapeaux Formes courtes Formes longues
  Saint-Christophe-et-Niévès (CNT, UE)
Saint-Kitts-et-Nevis (L, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
Saint Christopher and Nevis (PR)
la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès (CNT, PR, UE)
la Fédération de Saint-Kitts-et-Nevis (L)
Saint-Kitts-et-Nevis (OIT, ONU, SQ, SS)
 
Sainte-Lucie
  Saint-Marin la République de Saint-Marin (PRm)
  Saint-Vincent-et-les Grenadines (OIT, ONU, SQ, SS)
Saint-Vincent-et-les-Grenadines (CNT, L, PR, UE)
Saint-Vincent-et-les Grenadines (OIT, ONU, SQ, SS)
Saint-Vincent-et-les-Grenadines (CNT, L, PR, UE)
  les Îles Salomon (Lm, OIT, ONU, PRm, SQ, SS, UE)
les Salomon (CNT)
les Îles Salomon (Lm, PRm)
  le Salvador (CNT, L, PR)
El Salvador (OIT, ONU, SQ, SS)
l'El Salvador (UE)
la République du Salvador (CNT, L, PRm)
la République d'El Salvador (OIT, SQ, SS, UE)
  les Samoa (CNT, PR)
le Samoa (OIT, ONU, SQ, SS, UE)
Samoa (L)
l'État indépendant des Samoa (CNT, PR)
l'État indépendant du Samoa (OIT, ONU, SQ, SS, UE)
Samoa (L)
  Sao Tomé-et-Principe (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
São Tomé et Príncipe (L)
São Tomé e Príncipe (PR)
la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe
la République démocratique de São Tomé et Príncipe (L)
  le Sénégal la République du Sénégal (PRm)
  la Serbie la République de Serbie (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la Serbie (L, PR)
  les Seychelles la République des Seychelles (PRm)
  la Sierra Leone la République de Sierra Leone (PRm)
  Singapour la République de Singapour (PRm)
  la Slovaquie la République slovaque
  la Slovénie la République de Slovénie (PRm)
  la Somalie la Somalie (CNT, L, PR, SS)
la République somalie (OIT)
la République somalienne (SQ)
la République fédérale de Somalie (ONU, UE)
  le Soudan la République du Soudan (PRm)
  le Soudan du Sud la République du Soudan du Sud (PRm)
  Sri Lanka (OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Sri Lanka (L, CNT)
la République socialiste démocratique de Sri Lanka (OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
la République démocratique socialiste du Sri Lanka (L, CNT)
  la Suède le Royaume de Suède (Lm, PRm)
  la Suisse la Confédération suisse
  le Suriname (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Surinam (L, PR)
la République du Suriname (PRm)
  le Swaziland (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
Ngwane (PR)
le Royaume du Swaziland (Lm)
  la Syrie (CNT, L, PR, SS, UE)
la République arabe syrienne (OIT, ONU, SQ)
la République arabe syrienne

T-Z (22)Modifier

Drapeaux Formes courtes Formes longues
  le Tadjikistan la République du Tadjikistan
la République de Tadjikistan (OIT)
  la Tanzanie (CNT, L, PR, SQ, SS, UE)
la République-Unie de Tanzanie (OIT, ONU, SQ)
la République unie de Tanzanie (CNT, L, PR, UE)
la République-Unie de Tanzanie (OIT, ONU, SQ, SS)
  le Tchad la République du Tchad (PRm)
  la République tchèque (L, OIT, PR, SS, UE)
la Tchéquie (CNT, ONU, SQ)
la République tchèque
  la Thaïlande le Royaume de Thaïlande (PRm)
  le Timor oriental (CNT, L, PR)
le Timor-Oriental (UE)
le Timor-Leste (OIT, ONU, SQ, SS)
la République démocratique du Timor oriental (CNT, L, PR)
la République démocratique du Timor-Oriental (UE)
République démocratique du Timor-Leste (OIT, ONU, SQ, SS)
  le Togo la République togolaise
  les Tonga le Royaume des Tonga
  la Trinité-et-Tobago (CNT, OIT, ONU)
Trinité-et-Tobago (L, PR, UE)
la République de Trinité-et-Tobago
  la Tunisie la République tunisienne
la République de Tunisie (L)
  le Turkménistan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
la Turkménie (PR)
le Turkménistan
la république du Turkménistan (PR)
  la Turquie la République de Turquie (CNT, L, SS, UE)
la République turque (OIT, ONU, PR, SQ)
  les Tuvalu (CNT, ONU, PR, UE)
Tuvalu (L, OIT)
les Tuvalu (CNT, ONU, UE)
les Tuvalu (PR)[note 4]
Tuvalu (L, OIT)
 
l'Ukraine
  l'Uruguay la République orientale de l'Uruguay
  le Vanuatu (CNT, ONU, PR, SQ, UE)
Vanuatu (L, OIT, SS)
la République du Vanuatu (CNT, PR, SQ, UE)
la République de Vanuatu (L, OIT, ONU, SS)
  le Vatican (CNT)
le Saint-Siège (CNT, OIT, ONU, UE)
l'État de la Cité du Vatican (L, OIT, PR, UE)
le Saint-Siège (État de la Cité du Vatican) (SQ)
la Cité du Vatican (SS)
l'État de la Cité du Vatican (CNT, L, OIT, PR, SS, UE)
le Saint-Siège (OIT, ONU, UE)
le Saint-Siège (État de la Cité du Vatican) (SQ)
[note 2]
  le Venezuela (CNT, L, PR, SQ, SS, UE)
le Vénézuéla (CNT, PR)
la République bolivarienne du Venezuela (OITp, ONUp, SQ)
la République bolivarienne du Venezuela (CNT, L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République bolivarienne du Vénézuéla (CNT, PR)
  le Viêt Nam (CNT, L, UE)
le Viet Nam (OIT, ONU, SQ)
le Vietnam (CNT, PR, SS)
le Viêtnam (L, PR)
la République socialiste du Viêt Nam (CNT, L, PR, UE)
la République socialiste du Viet Nam (OIT, ONU, SQ)
la République socialiste du Vietnam (CNT, PR, SS)
  le Yémen la République du Yémen (PRm)
  la Zambie la République de Zambie (PRm)
  le Zimbabwe la République du Zimbabwe
la République du Zimbabwé (PR)

États dont la souveraineté est contestéeModifier

N'apparaissent ici que des États répondant aux critères de la Convention de Montevideo sur les droits et les devoirs des États de 1933.

États reconnus par l'ONU non reconnus par au moins un ÉtatModifier

États non reconnus par l'ONU reconnus par au moins un membre de l'ONUModifier

États reconnus par aucun État membre de l'ONU mais reconnus par au moins un État reconnu par un État membre de l’ONUModifier

Autres États indépendants de faitModifier

Ces territoires sont indépendants de facto mais ils ne sont reconnus indépendants ni par l’ONU, ni par aucun État membre de l’ONU, ni par aucun État reconnu par un État membre de l’ONU : la souveraineté sur les territoires contrôlées n’est reconnue que par eux-mêmes la plupart du temps ou par d’autres territoires dans la même configuration. Ils échappent largement au contrôle du pays qui exerce officiellement sa souveraineté et disposent d'une autonomie de fait avec leurs propres institutions et symboles.

  • Diverses régions de la Somalie ne sont quasiment que sous le contrôle d’entités locales (cf. Somalie#Régions) :
  • qui souhaitent leur indépendance : comme le Somaliland ;
  • qui se sont déclarées autonomes dans le but de réintégrer la République fédérale de Somalie quand un pouvoir central se sera réorganisé : comme l’Awdalland, le Khatumo, le Pount, le Galmudug, l’Himan-et-Heeb, l’Azanie (dans la région du Jubaland) ;
  • qui souhaitent élargir leur influence le plus largement sans restriction territoriale : comme le groupe Al-Shabbaab qui contrôle de larges régions dans le sud de la Somalie.

Dépendances et territoires à souveraineté spécialeModifier

La liste des dépendances et territoires à souveraineté spéciale donne une liste complète des dépendances, possessions, territoires autonomes, collectivités et territoires d'outre-mer non souverains, y compris les Îles Cook et Niue reconnus comme États non-membres par l'ONU.

Certaines de ces dépendances, comme Gibraltar et la Nouvelle-Calédonie, sont sur la liste officielle des territoires à décoloniser selon l'ONU. Cette liste est elle-même contestée.

Territoires contestésModifier

Article détaillé : Liste de territoires contestés.

Cette section est fondée sur l'entrée Entities de la page Notes and Definitions du CIA World Factbook. Apparaissent ici les territoires sur lesquels la communauté internationale ne reconnaît la souveraineté d'aucun État indépendant (pour une liste de territoires contestés entre plusieurs pays, mais sur lesquels la souveraineté de l'un ou l'autre est généralement reconnue, voir la liste des territoires contestés ou occupés).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a, b, c et d Les îles Cook et Niue ont un statut juridique unique au monde, celui d'« États en auto-gouvernance » (self-governing state), librement associés à la Nouvelle-Zélande. Cette dernière n'y conserve qu'une seule fonction régalienne, à savoir la défense (mais pas la politique étrangère). Les îles Cook et Niue partagent également une citoyenneté commune avec l'ancienne puissance de tutelle ((en) REGION: Cook Islands puts New Zealand citizenship first, Pacific Magazine, 14 juin 2001). Les Îles Cook ont été reconnues comme indépendantes dans leurs affaires étrangères et se sont vu attribuer le statut d'« État non-membre » en 1992 par l’Organisation des Nations unies puis il en a été de même pour Niue en 1994 (UN THE WORLD TODAY (PDF) and Repertory of Practice of United Nations Organs Supplement No. 8; page 10 (PDF)).
  2. a, b et c C'est le Saint-Siège (l'évêché de Rome, propriétaire et résidant du Vatican) qui est représenté à l'ONU, et non le Vatican (l'État qui administre ce petit territoire). Même si leur chef est le même, leurs passeports sont différents.
  3. Le nom de République argentine est le plus communément employé de nos jours et celui utilisé par l'ensemble des instances internationales. Cependant, les quatre noms ici mentionnés sont constitutionnellement officiels. Pour plus de détails sur l'utilisation historique prédominante de ces différents noms, se référer à l'article Confédération argentine.
  4. a, b, c et d Avec l’article intégré.
  5. Traduction du nom constitutionnel Nihon-koku/Nippon-koku, « Japon » étant simplement la traduction de Nihon/Nippon.
  6. « État de Libye » est le nom officiel communiqué après la chute du régime de Kadhafi mais toutefois le nom choisi dans les organismes où la mise à jour a déjà été faite est Libye tout court même dans sa forme longue. Le Petit Robert (2014) donne encore « La Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste » comme nom officiel et le Larousse (2013) « Grande République arabe libyenne populaire et socialiste ».
  7. Nom constitutionnel.

RéférencesModifier

  1. Pays et capitales du monde au 1er janvier 2006, Commission de toponymie de l'Institut géographique national (IGN)
  2. Ces deux derniers pays peuvent se prévaloir de la clause « tous les États » définie par la convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961. Précis de la pratique du secrétaire général en tant que dépositaire de traités multilatéraux
  3. Le Code de rédaction interinstitutionnel, annexe A5, Liste des États (au 9.3.2005) de Office des publications officielles des Communautés européennes indique : « Cette liste n'est pas une prise de position officielle des services rédactionnels du présent ouvrage sur le statut juridique ou politique des entités mentionnées. »
  4. La Liste des dénominations d'États du département fédéral suisse des Affaires étrangères indique à propos de la République de Chine : « N'est pas reconnue par le Conseil fédéral »
  5. http://www.senado.gov.ar/Constitucion/capitulo1
  6. Pakistan Worldview - Report 21 - Visit to Azerbaijan Senate of Pakistan — Senate foreign relations committee, 2008
  7. Nilufer Bakhtiyar: "For Azerbaijan Pakistan does not recognise Armenia as a country" 13 septembre 2006 [14:03] - Today.Az
  8. « Constitution of the People's Republic of China », International Human Rights Treaties and Documents Database (consulté le 28 février 2008)
  9. European Parliament Directorate-General External Policies Policy Department "Turkey and the problem of the recognition of Cyprus" 20 janvier 2005
  10. CIA World Factbook, « Chypre », Central Intelligence Agency, (consulté le 28 février 2008)
  11. « Cyprus exists without Turkey's recognition: president », XINHUA, (consulté le 7 mars 2008)
  12. European Parliament's Committee on Foreign Affairs The influence of Turkish military forces on political agenda-setting in Turkey, analysed on the basis of the Cyprus question, 18 février 2008
  13. Government of Israel, « Déclaration d'indépendance d'Israël », université Yale, (consulté le 28 février 2008)
  14. « 'Reply' Online Book Chapter 1 », Mythsandfacts.org (consulté le 25 juin 2010)
  15. « Khartoum Resolution », Council on Foreign Relations
  16. (en) L.K Singh, Foreign Exchange Management and Air Ticketing, Gyan Publishing House (ISBN 9788182054745), p. 254
  17. Government of Israel, « Israel's Diplomatic Missions Abroad: Status of relations », Ministry of Foreign Affairs (consulté le 4 avril 2011)
  18. « Treaty on Basic Relations between Japan and the Republic of Korea » (consulté le 27 octobre 2008)
  19. (en) « Declaration of Independence », Time,‎ (lire en ligne)
  20. Scofield, David, « Seoul's double-talk on reunification », Asia Times, (consulté le 29 février 2008)
  21. US Library of Congress, « World War II and Korea », Country Studies, (consulté le 28 février 2008)
  22. Sterngold, James, « China, Backing North Korea, Quits Armistice Commission », The New York Times, (consulté le 29 février 2008)
  23. Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Antigua-et-Barbuda, Barbade, Belize, Bolivie, Botswana, Corée du Nord, Cuba, Équateur, Éthiopie, Grenade, Guyana, Jamaïque, Laos, Lesotho, Maurice, Mexique, Namibie, Ouganda, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Rwanda, Saint-Christophe-et-Niévès, Suriname, Timor oriental, Uruguay, Venezuela, Viêt Nam, Zambie et Zimbabwe.
  24. « La Russie reconnaît l'indépendance sud-ossète et abkhaze », Le Point, 26 août 2008.
  25. «Nicaragua: le président Ortega reconnaît l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie », Le Point, 3 septembre 2008.
  26. "Ossétie-Abkhazie: Caracas contribuera à élargir la reconnaissance (Chavez), RIA Novosti, 10 septembre 2009.
  27. « L'île de Nauru reconnaît l'Abkhazie »
  28. Moscou reconnaît l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie, Le Figaro, 26 août 2008.
  29. Le Nicaragua reconnaît l'Ossétie, Le Figaro, 3 septembre 2008.
  30. Le Venezuela reconnaît l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, RIA Novosti, 10 septembre 2009.
  31. L'Ossétie du Sud et Nauru établissent des relations diplomatiques RIA Novosti, 16 décembre 2009.
  32. « In detail: The foreign policy of Pridnestrovie »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 26 mars 2013)
  33. (ru) « Об Абхазии », sur http://www.abhazia.info/ (consulté le 3 août 2011).
  34. (ru) « Игорь Смирнов считает, что Молдова должна признать Приднестровье и начать переговоры о построении двусторонних отношений », sur http://www.moldova.ru/,‎ (consulté le 15 juin 2010).

Références toponymiques utiliséesModifier

Les dénominations de la liste principale des pays proviennent des documents suivants :

Lorsque les dénominations diffèrent, chaque dénomination (ou uniquement la dénomination qui fait exception) est suivie de l'abréviation de la source qui la donne (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE). Certains organismes utilisent plusieurs dénominations différentes pour la même entité, dans ce cas-là, l’abréviation suit chaque dénomination utilisée.

Le Petit Robert des noms propres utilise généralement une minuscule sur les mots « république » ou de la même manière Larousse use la plupart du temps de la minuscule pour « royaume », lorsque c'est la seule différence, elle est indiquée par un « m » suivant l’abréviation (Lm ou PRm). Certains organismes peuvent utiliser une partie du nom dans leurs nomenclatures entre parenthèses, lorsque c’est la seule différence, elle est indiquée par un « p » suivant l’abréviation (ONUp par exemple).

Les articles devant le nom des entités ne sont pas donnés par l’Institut de la statistique du Québec et par l’Office fédéral de la statistique de la Suisse.

Autres références toponymiquesModifier

AnnexesModifier