Équipe cycliste féminine BikeExchange

équipe cycliste féminine australienne

L'équipe cycliste féminine BikeExchange est une équipe cycliste féminine australienne. Elle est créée en 2012, sous le nom de GreenEdge-AIS. Elle est sponsorisée par le groupe chimique Orica et par l'Australian Institute of Sport. La formation a notamment compté dans ses rangs la Suédoise Emma Johansson et la Néerlandaise Annemiek van Vleuten. Son directeur sportif est Gene Michael Bates.

Team BikeExchange Women
Mitchelton–Scott logo.png
Informations
Statuts
Code UCI
GEW (de à ), OGE (de à ), ORS (), MTS (de à ) et BEX (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Création
Saisons
10Voir et modifier les données sur Wikidata
Marque de cycles
Encadrement
Directeur général
Directeur(s) sportif(s)
Dénominations
janvier -
GreenEdge-AIS
-
Orica-AIS
Orica-Scott
-
Mitchelton-Scott
depuis
Team BikeExchange
Emma Johansson est la leader de l'équipe de 2013 à 2015

Histoire de l'équipeModifier

L'équipe commence la compétition lors de la saison 2012 sous l'appellation GreenEdge-AIS. Tout comme l'équipe masculine GreenEDGE, elle est créée par le biais du projet conjoint de l'Australian Institute of Sport (AIS) et de la firme GreenEdge Cycling. Courant 2012, les deux équipes changent de nom, Orica devenant le sponsor principal.

En 2012, les coureuses les plus célèbres de l'équipe sont Judith Arndt et Linda Villumsen, respectivement première et deuxième du contre-la-montre des championnats du monde 2011 et la vainqueur du Tour d'Italie 2009 Claudia Häusler.

Saison 2015Modifier

L'équipe recrute les multiples championnes du monde juniors Macey Stewart et Alexandra Manly, ainsi que Rachel Neylan. Annette Edmondson, Shara Gillow et Carlee Taylor sont les départs les plus notables.

Après quelques succès sur piste par l'intermédiaire de Macey Stewart et de Melissa Hoskins, le début de saison est surtout marqué par la fracture de la clavicule de la leader Emma Johansson. Le succès revient pour la Suédoise à partir de mai, avec des victoires sur l'Emakumeen Euskal Bira, ses championnats nationaux puis le Tour de Thuringe. En août, elle s'adjuge la deuxième place du Grand Prix de Plouay puis gagne le Tour de Belgique avant de se classer cinquième du championnat du monde sur route. Katrin Garfoot est également une source de satisfaction pour l'équipe. Spécialiste du contre-la-montre, elle gagne le Championnat d'Océanie de la discipline, et se classe quatrième du championnat du monde. En fin de saison, l'équipe est sixième du classement UCI et de la Coupe du monde, Emma Johansson est cinquième au classement individuel UCI et douzième de celui de la Coupe du monde.

Saison 2016Modifier

La principale recrue 2016 est la vainqueur de la Coupe du monde 2011 et spécialiste du contre-la-montre néerlandaise Annemiek van Vleuten. Loren Rowney et Tayler Wiles renforcent également l'effectif. Au niveau des départs, la leader depuis 2013 Emma Johansson quitte l'équipe, tout comme la sprinteuse italienne Valentina Scandolara et la pistarde Melissa Hoskins. Enfin, Loes Gunnewijk prend sa retraite.

Annemiek van Vleuten effectue une saison régulière, en se classant plusieurs fois dans les dix premières places des classiques de printemps et en remportant le titre de championne des Pays-Bas du contre-la-montre. Sa saison est surtout marquée par la course en ligne des Jeux olympiques de Rio, où elle est seule en tête à moins de dix kilomètres de l'arrivée. Une grave chute dans la descente lui fait cependant perdre la médaille olympique. Elle remporte ensuite le Tour de Belgique. Gracie Elvin confirme ses bonnes dispositions sur les classiques en finissant deuxième du Tour de Drenthe. Katrin Garfoot gagne le championnat d'Australie du contre-la-montre et obtient une médaille de bronze sur les championnats du monde de la discipline. Enfin Amanda Spratt devient championne d'Australie sur route et gagne une étape du Tour de Thuringe. En fin de saison, la formation est sixième du classement UCI et septième de l'UCI World Tour. Sur le plan individuel, Annemiek van Vleuten est treizième du classement UCI et vingt-troisième de l'UCI World Tour.

Saison 2017Modifier

 
Annemiek van Vleuten est numéro un mondial en 2017

L'effectif est relativement stable avec l'arrivée de la néo-professionnelle Georgia Baker. Au niveau des départs, la spécialiste des courses à étapes Tayler Wiles et Lizzie Williams quittent. Macey Stewart a mis une pause à sa carrière l'année précédente, tandis que Chloe McConville a pris sa retraite.

L'équipe commence très bien la saison avec les trois titres nationaux en Australie, dont sur route et du contre-la-montre pour Katrin Garfoot et des victoires sur le circuit australien pour Amanda Spratt et Annemiek van Vleuten. Cette dernière réalise une saison exceptionnelle. Elle est présente dans le top 10 de 10 des 23 manches de l'UCI World Tour, donc les victoires à La course by Le Tour de France et au Boels Rental Ladies Tour. Elle est ainsi deuxième de la compétition derrière Anna van der Breggen. Elle est également à la lutte avec cette dernière sur le Tour d'Italie, épreuve qu'elle conclut à la troisième place avec la victoire sur le classement par points et de la montagne. Elle gagne également le championnat du monde du contre-la-montre et termine la saison avec onze victoires au total et à la première place mondiale. Katrin Garfoot, en plus de ses deux titres nationaux, se montre très active durant les classiques. Elle est deuxième du championnat du monde sur route, troisième du contre-la-montre et troisième de l'Emakumeen Euskal Bira. Gracie Elvin se classe deuxième du Tour des Flandres. Sarah Roy réalise une belle progression en finissant troisième du Grand Prix de Plouay et en remportant une étape du Women's Tour. Amanda Spratt est régulière et gagne une étape de l'Emakumeen Euskal Bira.

Saison 2018Modifier

 
Podium du championnat du monde de contre-la-montre 2018 avec Annemiek van Vleuten sur plus haute marche

L'équipe enregistre l'arrivée de la sprinteuse belge Jolien D'Hoore, vainqueur à douze reprises en 2017. Lucy Kennedy, une des révélations de 2017 avec sa victoire sur le Tour d'Ardèche est l'autre recrue. Au niveau des départs, Katrin Garfoot effectue une pause. Rachel Neylan et Georgia Baker quittent au l'équipe.

Annemiek van Vleuten réalise une nouvelle saison de haut vol. Elle commence par gagner la médaille d'argent en poursuite individuelle aux championnats du monde sur piste. Elle est ensuite troisième du Tour des Flandres et de Liège-Bastogne-Liège. Surtout, elle écrase le Tour d'Italie, gagnant l'étape en haut du Zoncolan puis le contre-la-montre en côte avant de lever les bras sur l'ultime étape. Elle enchaîne avec une victoire à l'arracher sur La course by Le Tour de France. Fin août, elle gagne le prologue, le contre-la-montre individuel, une autre étape et le classement général du Boels Ladies Tour. Elle conclut la saison aux championnats du monde, où elle conserve son titre en contre-la-montre avant de finir septième de la course en ligne alors que sa compatriote Anna van der Breggen s'impose. La saison de l'équipe est également marquée par la progression d'Amanda Spratt. Elle remporte d'abord le Santos Women's Tour. Elle est quatrième du Trofeo Alfredo Binda, cinquième de la Flèche wallonne puis deuxième de Liège-Bastogne-Liège. Ensuite, en mai, elle remporte l'Emakumeen Euskal Bira en s'échappant loin de l'arrivée sur la dernière étape qui est montagneuse. Troisième du Tour d'Italie, puis cinquième du Grand Prix de Plouay, elle finit sa saison en obtenant la médaille d'argent aux championnats du monde sur route. Jolien D'Hoore gagne elle la première édition des Trois Jours de La Panne. Elle est ensuite deuxième de Gand-Wevelgem. Elle gagne également une étape du Women's Tour et deux du Tour d'Italie. La formation est aussi deuxième du contre-la-montre par équipes du Tour de Norvège . Au moment du bilan, Annemiek van Vleuten remporte les classements World Tour et UCI. L'équipe est deuxième des deux classements.

Saison 2019Modifier

 
Équipe au Women's Tour
 
Annemiek van Vleuten avec son maillot de championne du monde

L'Australienne Grace Brown et la Néerlandaise Moniek Tenniglo rejoignent l'équipe tandis que la sprinteuse belge Jolien D'Hoore la quitte.

La saison est dans la lignée de la précédente. Annemiek van Vleuten est la principale pourvoyeuse de résultats. Elle gagne tout d'abord les Strade Bianche, elle est ensuite successivement deuxième du Tour des Flandres, de l'Amstel Gold Race et de la Flèche wallonne avant de remporter Liège-Bastogne-Liège. Elle est championne du contre-la-montre des Pays-Bas. En juillet, elle s'impose largement sur le Tour d'Italie. Enfin, en fin d'année, elle devient pour la première fois championne du monde sur route au terme d'une échappée de plus de 100 km. Amanda Spratt confirme sa bonne année 2018, avec la victoire sur le Santos Women's Tour, la deuxième place au Trofeo Alfredo Binda, à l'Emakumeen Euskal Bira et une médaille de bronze sur les championnats du monde. Grace Brown est championne d'Australie du contre-la-montre, tout comme Georgia Williams en Nouvelle-Zélande, tandis que Lucy Kennedy montre l'étendu de ses progrès avec la victoire sur le Women's Herald Sun Tour, la Durango-Durango Emakumeen Saria et la Classique de Saint-Sébastien. Annemiek van Vleuten termine troisième du classement UCI et deuxième du classement World Tour. Mitchelton-Scott est troisième et quatrième de ces classements.

Saison 2020Modifier

 
Équipe au départ de la Flèche wallonne

Elle accède au statut de WorldTeam, la première division du cyclisme féminin. L'équipe enregistre les arrivées de la grimpeuse néerlandaise Janneke Ensing et de la Britannique Jessica Roberts.

Annemiek van Vleuten commence la saison par une victoire mémorable sur le Circuit Het Nieuwsblad. Après la reprise de la saison, elle remporte coup sur coup trois semi-classiques en Espagne, puis les Strade Bianche et les championnats d'Europe sur route. Après avoir gagné une étape majeure sur le Tour d'Italie, elle est en position idéale pour rééditer sa victoire quand elle est prise dans une chute et se brise le poignée. Elle décide néanmoins de participer aux championnats du monde, où Anna van der Breggen s'impose nettement devant Van Vleuten. Sa fin de saison est cependant moins bonne. Amanda Spratt remporte redevient championne d'Australie, puis remporte une étape du Santos Women's Tour et se classe troisième de la Cadel Evans. Après la reprise, elle est échappée sur les Strade Bianche. Elle chute avec Annemiek van Vleuten lors du Tour d'Italie et souffre d'un traumatisme crânien. Grace Brown se révèle en finissant deuxième de Liège-Bastogne-Liège puis en remportant la Flèche brabançonne. Sarah Roy effectue une belle campagne de classiques du Nord : quatrième de Gand-Wevelgem et des Trois Jours de La Panne et cinquième du Tour des Flandres. Lucy Kennedy gagne le Women's Herald Sun Tour. Annemiek van Vleuten est troisième du classement UCI et septième du World Tour. Mitchelton-Scott est troisième du premier classement et quatrième du second.

Classements UCIModifier

Ce tableau présente les places de l'équipe au classement de l'Union cycliste internationale en fin de saison, ainsi que la meilleure cycliste au classement individuel de chaque saison[1].

Année Classement
par équipes
Meilleure coureuse
au classement individuel
2012 3e   Judith Arndt (2e)
2013 1re   Emma Johansson (1re)
2014 4e   Emma Johansson (2e)
2015 6e   Emma Johansson (4e)
2016 6e   Annemiek van Vleuten (13e)
2017 3e   Annemiek van Vleuten (1re)
2018 2e   Annemiek van Vleuten (1re)
2019 3e   Annemiek van Vleuten (3e)
2020 3e   Annemiek van Vleuten (3e)

L'équipe a intégré la Coupe du monde dès sa création en 2012. Le tableau ci-dessous présente les classements de l'équipe sur ce circuit, ainsi que sa meilleure coureuse au classement individuel[1].

Année Classement
par équipes
Meilleure coureuse
au classement individuel
2012 2e   Judith Arndt (2e)
2013 2e   Emma Johansson (2e)
2014 6e   Emma Johansson (2e)
2015 6e   Emma Johansson (12e)

En 2016, l'UCI World Tour féminin vient remplacer la Coupe du monde.

Année Classement
par équipes
Meilleure coureuse
au classement individuel
2016 7e   Annemiek van Vleuten (23e)
2017 4e   Annemiek van Vleuten (2e)
2018 2e   Annemiek van Vleuten (1re)
2019 4e   Annemiek van Vleuten (2e)
2020 4e   Annemiek van Vleuten (7e)

Principales victoiresModifier

Grands toursModifier

Compétitions internationalesModifier

 
Rowena Fry en 2012

Judith Arndt avec le maillot de la sélection nationale allemande est devenue championne du monde du contre-la-montre en 2012 alors qu'elle appartenait à l'équipe.

Cyclisme sur route
Cyclisme sur piste

Championnats nationauxModifier

Cyclisme sur route
Cyclisme sur piste

EncadrementModifier

 
Orica-AIS lors du Tour du Qatar 2015.
Année Code UCI Nom Cat. Vélo Encadrement
2012 GEW   GreenEDGE-AIS (-30 avril)
  Orica-AIS (1 mai-)
WT Scott Manager : Shayne Bannan
Dir. sportif : David McPartland, Martin Barras, Brian Stephens
2013 GEW   Orica-AIS Manager : Shayne Bannan
Dir. sportif : David McPartland, Martin Barras, Brian Stephens
2014 GEW   Orica-AIS Manager: Shayne Bannan
Dir. sportif : Gene Bates, Martin Barras, Brian Stephens
2015 OGE   Orica-AIS Manager : Kevin Tabotta
Dir. sportif : Gene Bates, Martin Barras
2016 OGE   Orica-AIS Manager : Kevin Tabotta
Dir. sportif : Gene Bates, Martin Barras, Loes Gunnewijk
2017 ORS   Orica-Scott Manager : Paul Brosnan
Dir. sportif : Gene Bates, Martin Barras
2018 MTS   Mitchelton-Scott Manager : Shayne Bannan
Dir. sportif : Gene Bates, Martin Vestby
2019 MTS   Mitchelton-Scott Manager : Shayne Bannan
Dir. sportif : Martin Vestby, Alejandro González-Tablas
2020 MTS   Mitchelton-Scott World Team Manager : Shayne Bannan
Dir. sportif : Martin Vestby, Alejandro González-Tablas
2021 BEX   BikeExchange Manager : Brent Copeland
Dir. sportif : Martin Vestby, Alejandro González-Tablas

PartenairesModifier

Depuis , le partenaire principal de l'équipe est le groupe chimique australien Orica. L'Australian Institute of Sport est le sponsor secondaire. Le fabricant de caravanes et camping-car Jayco apporte également son soutien[2].

L'équipe roule en 2014 sur du matériel Scott équipé de groupes Shimano, de capteurs de puissance SRM, de selles Fi'zi:k, de pneus Continental, de potences Pro. La nutrition est fournie par Etixx[2].

Mitchelton-Scott en 2021Modifier

Arrivées et départsModifier

Leader emblématique de l'équipe, Annemiek van Vleuten part rejoindre la Movistar. En remplacement, BikeExchange mise sur la jeunesse en recrutant Teniel Campbell, Arianna Fidanza ou Urška Žigart.

Arrivées Équipe 2020
  Teniel Campbell Valcar-Travel Service
  Arianna Fidanza Lotto Soudal Ladies
  Ane Santesteban Ceratizit-WNT
  Urška Žigart Alé BTC Ljubljana
Départs Équipe 2021
  Annemiek van Vleuten Movistar

EffectifsModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Jessica Allen 17 avril 1993  AustralieHigh5 Dream Team (2016)
Grace Brown 7 juillet 1992  AustralieWiggle High5 (2018)
Teniel Campbell23 septembre 1997  Trinité-et-TobagoValcar Travel & Service (2020)
Janneke Ensing21 septembre 1986  Pays-BasWNT-Rotor (2019)
Arianna Fidanza6 janvier 1995  ItalieLotto Soudal Ladies (2020)
Lucy Kennedy11 juillet 1988  AustralieHigh5 Dream Team (2017)
Jessica Roberts11 avril 1999  Royaume-UniBreeze (2019)
Sarah Roy27 février 1986  AustraliePoitou-Charentes.Futuroscope.86 (2014)
Ane Santesteban12 décembre 1990  EspagneCeratizit-WNT (2020)
Amanda Spratt17 septembre 1987  Australie
Moniek Tenniglo2 mai 1988  Pays-BasFDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope (2018)
Georgia Williams25 août 1993  Nouvelle-ZélandeBePink (2016)
Urška Žigart4 décembre 1996  SlovénieAlé BTC Ljubljana (2020)
Source : UCI

Mitchelton-Scott en 2020Modifier

Arrivées et départsModifier

La grimpeuse néerlandaise Janneke Ensing rejoint l'équipe. C'est également le cas de la jeune Britannique Jessica Roberts. La Belge Sofie De Vuyst doit en faire de même. Son cas est en suspens à cause d'un contrôle antidopage positif durant l'intersaison.

Arrivées Équipe 2019
  Sofie De Vuyst Parkhotel Valkenburg
  Janneke Ensing WNT-Rotor
  Jessica Roberts Néo-professionnelle
Départs Équipe 2020
  Alexandra Manly
  Jenelle Crooks

EffectifsModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Jessica Allen 17 avril 1993  AustralieHigh5 Dream Team (2016)
Grace Brown 7 juillet 1992  AustralieWiggle High5 (2018)
Gracie Elvin31 octobre 1988  AustralieFaren-Honda (2012)
Janneke Ensing21 septembre 1986  Pays-BasWNT-Rotor (2019)
Lucy Kennedy11 juillet 1988  AustralieHigh5 Dream Team (2017)
Jessica Roberts11 avril 1999  Royaume-UniBreeze (2019)
Sarah Roy27 février 1986  AustraliePoitou-Charentes.Futuroscope.86 (2014)
Amanda Spratt17 septembre 1987  Australie
Moniek Tenniglo2 mai 1988  Pays-BasFDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope (2018)
Annemiek van Vleuten8 octobre 1982  Pays-BasBigla (2015)
Georgia Williams25 août 1993  Nouvelle-ZélandeBePink (2016)
Source : UCI

Saisons précédentesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g « Ranking - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 30 août 2014)
  2. a et b (en) « Partners », sur Site officiel (consulté le 22 décembre 2014)
  3. (en) « Orica - AIS 2012 », sur cycling archives (consulté le 21 décembre 2014)
  4. a b et c (en) « Orica - AIS 2013 », sur cycling archives (consulté le 21 décembre 2014)
  5. À partir du 17 juin
  6. (en) « Katrin Garfoot joins Orica-AIS », sur cycling news (consulté le 26 juillet 2015)
  7. (en) « Orica - AIS 2014 », sur cycling archives (consulté le 21 décembre 2014)
  8. « Giro d'Italia Internazionale Femminile 2014 (2.1) », sur cycling fever (consulté le 23 juillet 2014)

Liens externesModifier