Ouvrir le menu principal

Katrin Garfoot

coureuse cycliste australienne, née en Allemagne
Katrin Garfoot
Women's road race - Rio 2016 (28452220083).jpg
Aux Jeux olympiques de Rio
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes professionnelles
2014-Orica-AIS
Principales victoires

Katrin Garfoot (née le à Eggenfelden en Allemagne) est une coureuse cycliste australienne, membre de l'équipe Orica-AIS. Elle a notamment été médaillée de bronze du contre-la-montre aux Jeux du Commonwealth de 2014 et aux championnats du monde 2016.

BiographieModifier

Née en Allemagne, elle grandit à Munich. Elle pratique l'heptathlon dans sa jeunesse. Elle étude la biologie et le sport et devient enseignante[1]. Elle part en Nouvelle-Zélande à l'âge de 25 ans. Elle rencontre son mari sur la Gold Coast en 2006. Elle le rejoint en Australie deux ans plus tard et commence le VTT afin de l'accompagner dans ses sorties. Elle fait de la compétition à partir de 2012. Elle obtient la nationalité australienne en octobre 2013. Quatre semaines plus tard, elle est nommée cycliste de l'année du Queensland[2]. En 2014, elle abandonne sa nationalité allemande afin de pouvoir concourir aux Jeux du Commonwealth. Elle s'y empare de la médaille de bronze du contre-la-montre[3],[4].

2015Modifier

En février, Katrin Garfoot montre une bonne forme en devenant Championne d'Océanie du contre-la-montre puis en remportant la troisième étape du Tour de Nouvelle-Zélande. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Katrin Garfoot attaque en haut de la première difficulté et reste seule en tête jusqu'au deuxième tour de circuit[5]. Au Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs, Katrin Garfoot se classe huitième du contre-la-montre inaugural et termine l'épreuve à la septième place du classement général[6],[7]. Sur l'Emakumeen Bira qui suit, Katrin Garfoot termine deuxième du prologue une seconde derrière Annemiek van Vleuten. Sur la troisième étape, elle s'échappe avec Elena Cecchini et Chantal Blaak et finit troisième[8],[9].

En juillet, elle est quatrième du contre-la-montre du Tour d'Italie derrière Anna van der Breggen, Megan Guarnier et Ashleigh Moolman[10]. En septembre, à l'Holland Ladies Tour, Katrin Garfoot est sixième du contre-la-montre individuel de la quatrième étape[11]. Elle participe aux contre-la-montre individuel des championnats du monde. Elle y réalise le quatrième temps alors qu'elle ne fait pas partie des favorites[12].

2016Modifier

Sur la deuxième étape du Tour du Qatar, elle prend l'échappée de vingt-cinq coureuses. À trois kilomètres de la ligne, elle s'échappe avec Romy Kasper, Amy Pieters et Trixi Worrack. Elle prend son relais et remarque que les autres ont laissé un trou. Elle décide donc de partir seule et obtient ainsi la victoire. Les poursuivantes arrivent près d'une minute après les quatre coureuses. Katrin Garfroot prend donc la tête du classement général. Le lendemain, une bordure se déclenche dès le premier kilomètre sans Katrin Garfoot. Finalement Katrin Garfoot est quatrième du classement général[13].

Le 12 juillet, elle apprend sa sélection pour le contre-la-montre et la course en ligne des Jeux olympiques de Rio[14].

Au championnat du monde de contre-la-montre, Katrin Garfoot est quatrième de chaque intermédiaire mais parvient à accélérer dans le final pour obtenir une médaille de bronze[15].

2017Modifier

Katrin Garfoot réitère sa performance de l'année précédente sur le contre-la-montre national australien et conserve donc son titre. Sur l'épreuve en ligne, elle s'échappe avec Lucy Kennedy et Amanda Spratt dans le final. Amanda Spratt place ensuite une accélération qui permet d'éliminer Lucy Kennedy. Les deux coéquipières se jouent la victoire au sprint et Katrin Garfoot l'emporte, réalisant ainsi le doublet[16]. Elle se montre très active durant les classiques avec des attaques lors des Strade Bianche, du Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio et à Gand-Wevelgem.

Sur l'Emakumeen Euskal Bira, sur la troisième étape, dans la Cota de Udana, Katrin Garfoot attaque et s'impose seule et prend la tête du classement général[17]. La quatrième étape mène au Sanctuaire de San Migel d'Aralar. Elle y perd six secondes sur ses concurrentes. Sur l'ultime étape, Ashleigh Moolman, alors quatrième du classement général, attaque dans l'Alto de Jaizkibel. Annemiek van Vleuten part à sa poursuite avec Eider Merino. Katrin Garfoot en fait de même plus loin. Elle passe la ligne trente-huit secondes après la Sud-Africaine et doit lui laisser le maillot blanc. Elle est finalement troisième du classement général à douze secondes[18].

Au Tour de Norvège, Katrin Garfoot est troisième du prologue[19]. Au classement général final, elle prend la quatrième place.

Aux championnats du monde du contre-la-montre, Katrin Garfoot est troisième pour la deuxième année consécutive. Sur la course en ligne, dans la dernière montée de Salmon Hill, Katrin Garfoot est à l'offensive et revient sur l'avant. À huit kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak saisit sa chance et attaque. Derrière le groupe ralentit, ce qui permet un retour du peloton dans les derniers hectomètres. Katrin Garfoot a néanmoins lancé son sprint de loin et parvient à couper la ligne en tête[20],[21],[22].

2018Modifier

En 2018, Katrin Garfoot souhaite effectuer une pause afin de consacrer plus de temps à sa famille. Elle continue à courir mais sur le continent australien. Au Santos Women's Tour, sur la deuxième étape, elle s'impose en haut de la côte de Menglers Hill devant Lucy Kennedy[23].

Après avoir remporté le titre en contre-la-montre lors des Jeux du Commonwealth, elle annonce en juillet prendre sa retraite[24].

PalmarèsModifier

Classements UCIModifier

Année 2014 2015 2016 2017
Classement UCI[25] 47e 27e 17e 15e

Notes et référencesModifier

  1. (en) Nicole Jeffery, « Late bloomer finally riding towards destiny », sur The Australian, (consulté le 29 septembre 2015)
  2. (en) « Michael Hepburn captures his second Cycling Queensland Cyclist of the Year », sur Cycling Queensland (consulté le 29 septembre 2015)
  3. (en) « New Australian Katrin Garfoot stands proudly with a cycling bronze medal », sur Smh (consulté le 29 septembre 2015)
  4. (en) « Katrin Garfoot », sur Green-Edge cycling (consulté le 29 septembre 2015)
  5. « Trophée Alfredo Binda, Lizzie Armitstead devant Pauline Ferrand Prevot ! », sur lederailleur.fr (consulté le 22 avril 2015)
  6. « Festival Elsy Jacobs - Et. 1 : Classement », sur direct velo (consulté le 2 mai 2015)
  7. « Le doublé pour Anna Van Der Breggen au Luxembourg », sur le dérailleur (consulté le 4 mai 2015)
  8. (en) « Euskal Emakumeen Bira: Guarnier wins stage 1 in Arrasate », sur cycling news (consulté le 11 juin 2015)
  9. « Emakumeen Euskal Bira : l’étape pour Emma Johansson, la victoire finale pour Katarzyna Niewiadoma », sur le dérailleur (consulté le 15 juin 2015)
  10. (en) « Giro Rosa: World champion Ferrand-Prévot wins mountaintop finish in Aprica », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2015)
  11. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ladies Tour opener », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2015)
  12. (en) « Armitstead wins women's World Championship road race », sur cycling news (consulté le 27 septembre 2015)
  13. (en) « Hosking wins final stage of the Ladies Tour of Qatar », sur cycling news (consulté le 12 février 2016)
  14. (en) « Formidable four road cyclists ready to tame the roads of Rio », sur Rio2016.olympics.com.au (consulté le 12 juillet 2016)
  15. « Amber Neben championne du monde 8 ans après ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  16. « Katrin Garfoot Reine d’Australie », sur le dérailleur (consulté le 8 janvier 2017)
  17. « Emakumeen Bira — L'Orica-Scott fait tourner », sur vélo 101 (consulté le 20 mai 2017)
  18. « Emakumeen Bira — Ashleigh Moolman renversante », sur vélo 101 (consulté le 23 mai 2017)
  19. « Les championnes d’Europe au rendez-vous ! », sur le dérailleur (consulté le 18 août 2017)
  20. « Rainbow is the new Blaak », sur le dérailleur (consulté le 24 septembre 2017)
  21. (en) « World Championships: Blaak solos to women's road race title », sur cycling news (consulté le 24 septembre 2017)
  22. « Mondiaux — Chantal Blaak au nom des Oranges », sur vélo 101 (consulté le 24 septembre 2017)
  23. « Santos Women's Tour — Garfoot bat la Mitchelton-Scott », sur vélo 101 (consulté le 21 janvier 2018)
  24. (en) « Garfoot retires from cycling », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2018)
  25. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 29 septembre 2014)

Liens externesModifier