Ouvrir le menu principal
Tayler Wiles
Tayler Wiles (cropped).jpg
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (30 ans)
MurrayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI

Tayler Wiles (née le à Murray) est une coureuse cycliste professionnelle américaine, membre de l'équipe cycliste Trek-Segafredo.

BiographieModifier

DébutsModifier

 
Tayler Wiles reçoit une fleur pour son anniversaire (à gauche)

Tayler Wiles est la fille de Rick, lui aussi cycliste, et de Sher Swensen. Elle pratique le football de 5 à 18 ans et reçoit une bourse au college. Elle arrête cependant ce sport pour se concentrer sur ses études. Elle rentre à l'Université de l'Utah et a deux majeures : biologie et exercice physique. Elle commence alors, à l'âge de 19 ans, le cyclisme alors qu'elle désire étudier la médecine afin de se changer les idées. Elle rencontre Matt Bradley, son petit ami de l'époque, lui aussi cycliste, qui la convainc d'acheter un vélo de route. Elle court sa première course en 2008 sur la Sanpete Classic Road Race. Elle se montre talentueuse et Margaret Douglas, une cycliste de longue date, et Kelsey Withrow, son amie, la conseillent pour progresser[1],[2].

En 2011, elle court pour l'équipe Peanut Butter Twenty12, l'équipe espoir de Exergy Twenty12. Elle gagne le titre de championne des États-Unis du contre-la-montre espoir[2].

Carrière professionnelleModifier

2012Modifier

En 2012, elle passe dans l'équipe professionnelle Exergy Twenty12 en tant qu'équipière[3]. Elle s'illustre sur le Tour de l'Ardèche, qu'elle dispute sous le maillot de la sélection américaine. Elle termine notamment troisième du contre-la-montre de la troisième étape derrière Ashleigh Moolman et Emma Pooley; ainsi que deuxième de la dernière étape distancée de près de quatre minutes par la Britannique. Au classement général final, elle est troisième[4],[5].

2013Modifier

Elle rejoint l'équipe Specialized-Lululemon en 2013. Si elle réside à Fairfax en hiver[6], elle pose ses valises à Lucques pour la plus grande partie de la saison cette année-là. Si elle sait qu'elle va devoir faire un travail d'équipière la majorité du temps, elle espère avoir sa chance sur certaines courses. Son objectif est de courir le championnat du monde[7].

2014Modifier

En 2014, sur l'épreuve de San Dimas, Taylor Wiles termine deuxième du contre-la-montre en côte. Peu après elle s'impose sur la Redlands Classic. Elle construit sa victoire en étant troisième du contre-la-montre de la deuxième étape et en s'échappant avec Mara Abbott lors de l'ultime étape[8],[9],[10].

À la fin du mois de mai, Taylor Wiles termine quatrième des Championnats des États-Unis contre-la-montre à une demi-seconde du podium[11]. Sur l'épreuve en ligne, elle participe activement à la course et part en échappée avec Katie Hall, mais elles se font rattraper[12].

En juin, elle s'impose sur le Chrono Gatineau[13].

Début septembre, elle coure le Tour de l'Ardèche. Sur la première étape qui se termine au sprint, elle est troisième. Dans le contre-la-montre individuelle de la deuxième étape, elle confirme sa bonne forme et finit de nouveau troisième et prend la même place au classement général. La quatrième étape est agrémenté de plusieurs cols. Tayler est présente dans le groupe de tête. Elle remonte d'une place au classement général. L'étape suivante est de nouveau difficile. Tayler termine cinquième. Elle est finalement deuxième du classement général final[14],[15]. Elle est sélectionnée pour les championnats du monde[16].

2015Modifier

En février, avec la sélection américaine, Tayler Wiles s'impose sur le contre-la-montre par équipes inaugural du Tour de Nouvelle-Zélande. Au sein, d'une équipe très dominatrice, elle gagne le sprint en côte de la dernière étape et inscrit ainsi son nom au palmarès[17]. Aux championnats des États-Unis, elle termine neuvième du contre-la-montre. Sur la course en ligne, elle suit les meilleurs et se retrouve dans le groupe de quatre coureuses qui disputent la victoire. Elle termine troisième du sprint[18].

En juin, elle termine troisième du Chrono Gatineau[19].

Lors de la deuxième étape du Tour de Thuringe, Tayler Wiles prend la bonne échappée à trente-huit kilomètres de l'arrivée. Elle attaque dans le dernier tour dans l'ascension du Arnstädter Hohle. Elle file vers la victoire, quand sa moto ouvreuse se trompe de direction à quatre kilomètres de la ligne. Elle se fait alors doubler par ses anciennes compagnonnes de fuite. Elle termine quatrième, mais se voit remettre de la plus combative en dédommagement[20]. Le lendemain matin, elle se classe quatrième du contre-la-montre[21].

Au Tour de l'Ardèche, elle court sous le maillot d'une équipe mixte. Elle termine deuxième du contre-la-montre de la deuxième étape, une seconde derrière Lauren Stephens. Elle gagne l'étape le lendemain en solitaire et s'empare du maillot de leader du classement général. Elle gère les dernières étape pour remporter l'épreuve[22].

2016Modifier

Elle s'engage en 2016 avec l'Orica-AIS[23].

À la Route de France, elle se classe deuxième du contre-la-montre de la quatrième étape à trente-trois secondes d'Amber Neben. Tayler Wiles remonte à la deuxième place du classement général derrière sa compatriot[24],[25]. Elle lendemain, elle fait partie des meilleures dans cette étape montagneuse et termine vingt-cinq secondes derrière Amber Neben, vainqueur du jour[26]. Elle est quatrième de la sixième étape, mais ne parvient pas à combler son retard. Elle est finalement deuxième de l'épreuve[27].

2019Modifier

À l'Emakumeen Euskal Bira, elle est active sur les deux premières étapes. Dans la dernière ascension de la troisième étape, à vingt-et-un kilomètres de l'arrivée, elles sont néanmoins reprises. Tayler Wiles y place une attaque. Elle a dix secondes d'avance sur un groupe de favorites au sommet dans un épais brouillard. Après la descente, son avance est de trente secondes, alors que le groupe de poursuivantes est mené par la formation Movistar. L'Américaine s'impose finalement[28]. Elle est finalement quatrième du classement général.

Elle fait partie de la composition de la formation remportant le contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda.

Vie privéeModifier

En 2014, Tayler est en couple avec Olivia Dillon[29].

PalmarèsModifier

Classement UCIModifier

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement UCI[30] 154e 308e 56e 39e 72e 45e 41e
UCI World Tour - - - - 142e 86e 27e

RéférencesModifier

  1. (en) « About me », sur blog de Tayler Wiles (consulté le 15 juin 2014)
  2. a et b (en) « Cyclist leaps from casual rider to international racer », sur sltrib (consulté le 16 juin 2014)
  3. (en) « Exergy Twenty12 announces full roster », sur cycling news (consulté le 16 juin 2014)
  4. (en) « Tour Cycliste Féminin International de l'Ardeche 2012 », sur cycling news (consulté le 16 juin 2014)
  5. Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2012, , p. 287
  6. (en) « Tayler Wiles », sur velocio sports (consulté le 16 juin 2014)
  7. (en) « Tayler Wiles Video Interview: Specialized lululemon’s new US addition », sur velo nation (consulté le 16 juin 2014)
  8. (en) « Victory for Karol-Ann at San Dimas stage race », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  9. (en) « Big win for Tayler Wiles at Redlands classic », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  10. (en) « 2014 Redlands Bicycle Classic », sur cycling news (consulté le 16 juin 2014)
  11. (en) « USA Cycling Professional Road Championships 2014 », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  12. (en) « Powers claims second US title in thrilling road race finale », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  13. (en) « Wiles secures Chrono Gatineau victory », sur cycling news (consulté le 16 juin 2014)
  14. (en) « Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche 2014 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 6 septembre 2014)
  15. « Tour cycliste féminin international de l'Ardèche », sur site officiel (consulté le 6 septembre 2014)
  16. (en) « September 27, Women's Elite Road Race: Ponferrada - Ponferrada 127.4km Worlds: Ferrand-Prevot secures the gold medal », sur cycling news (consulté le 29 septembre 2014)
  17. (en) « Admiral Hill charge gives Wiles Women's Tour of New Zealand lead », sur SBS (consulté le 15 mars 2015)
  18. (en) « Guarnier wins women's US pro road championships in Chattanooga », sur cycling news (consulté le 26 mai 2015)
  19. (en) « Small wins Chrono de Gatineau », sur cycling news (consulté le 10 juin 2015)
  20. (de) « Wiles wird in Erfurt fehlgeleitet und verpasst sicheren Sieg », sur radsport-news (consulté le 25 juillet 2015)
  21. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le 25 juillet 2015)
  22. « Tour cycliste féminin international de l'Ardèche » (consulté le 17 septembre 2015)
  23. (en) « Tayler Wiles signs for Orica-AIS », sur cycling news (consulté le 17 novembre 2015)
  24. « Amber Neben fait coup double », sur Today cycling (consulté le 12 août 2016)
  25. « ROUTE de France…NEBEN assure le spectacle », sur velo racing news (consulté le 16 août 2016)
  26. « ROUTE de FRANCE: NEBEN sort le grand jeu! », sur velo racing news (consulté le 16 août 2016)
  27. « Amber Neben (BPK) comme un feu d’artifice ! Fournier remporte l’étape », sur velo racing news (consulté le 16 août 2016)
  28. (en) « Emakumeen Bira: Wiles wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 24 mai 2019)
  29. (en) « It's all about family », sur blog de Tayler Wiles (consulté le 15 juin 2014)
  30. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2011 », sur UCI (consulté le 29 octobre 2014)

Liens externesModifier