Ouvrir le menu principal

Tour d'Italie féminin 2015

édition 2015 du Tour d'Italie féminin, course cycliste slovène et italienne
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Tour d'Italie féminin 2015 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course26e Tour d'Italie féminin
Étapes10
Dates3 – 12 juillet 2015
Distance890 km
PaysITA Italie
SLO Slovénie
Lieu de départLjubljana
Lieu d'arrivéeSan Domenico di Varzo
Partants148
Arrivants106
Vitesse moyenne36,7 km/h
Résultats
VainqueurNED Anna van der Breggen (Rabo Liv Women)
DeuxièmeUSA Mara Abbott (Wiggle Honda)
TroisièmeUSA Megan Guarnier (Boels Dolmans)
Classement par pointsUSA Megan Guarnier (Boels Dolmans)
Meilleur grimpeurBRA Flávia Oliveira (Alé Cipollini)
Meilleur jeunePOL Katarzyna Niewiadoma (Rabo Liv Women)
Girodonne2015 overview.png
◀ 20142016 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 26e édition du Tour d'Italie féminin (Giro Rosa en italien) a eu lieu du 3 au . La course fait partie du calendrier UCI féminin en catégorie 2.1.

Le parcours démarre pour la première fois à l'étranger : en Slovénie avec un prologue disputé à Ljubljana suivi d'une étape en ligne arrivant dans la même ville. Il est au total constitué de neuf étapes comportant à la fois de la plaine et de la haute montagne. Seule l'Italie du Nord est parcourue. L'arrivée finale se trouve dans la station de sports d'hiver de San Domenico di Varzo.

L'épreuve est longtemps dominée par Megan Guarnier de l'équipe Boels Dolmans. Le contre-la-montre de la pénultième étape permet cependant à la Néerlandaise Anna van der Breggen de prendre la tête du classement général. Malgré sa victoire lors de la dernière étape, l'Américaine Mara Abbott termine deuxième du classement général. Le podium final est Anna van der Breggen, Mara Abbott, Megan Guarnier. Cette dernière remporte également le classement par points. Katarzyna Niewiadoma est la meilleure jeune, Flávia Oliveira la meilleure grimpeuse. Le classement annexe de la meilleure Italienne est remporté par Elisa Longo Borghini.

Photo d'Anna van der Breggen brandissant un trophée
Anna van der Breggen est la vainqueur du Tour d'Italie féminin 2015

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Le parcours du Tour d'Italie 2015 est dévoilé en mars[1]. Cette édition comporte un prologue et neuf étapes. Le prologue, long de deux kilomètres, a lieu à Ljubljana, la capitale de la Slovénie. Les coureuses s'élancent espacées d'une minute entre elles[2]. C'est le premier départ depuis l'étranger du Tour d'Italie féminin[3]. La première étape se court également dans ce pays, entre Kamnik et la capitale et présente peu de difficultés. Un sprint massif semble probable. L'arrivée se trouve dans le centre commercial BTC City, partenaire de l'équipe éponyme. L'épreuve quitte ensuite la Slovénie pour rejoindre le nord de l'Italie. La deuxième étape se déroule en Vénétie et relie Gaiarine à San Fior et comporte trois prix de la montagne : le premier en troisième catégorie puis deux de deuxième catégorie. Elle débute par une partie en ligne, puis effectue un petit circuit urbain à deux reprises avant de commencer un grand tour comportant toutes les difficultés de la journée avec notamment la côte du Calvario situé à huit kilomètres de l'arrivée. La troisième étape se joue entre Curtatone et Mantoue et est plate, si on excepte un prix de la montagne de troisième catégorie en milieu de parcours. C'est la plus longue étape de l'épreuve avec un total de cent trente kilomètres. Les étapes suivantes se déroulent en Lombardie. La quatrième étape entre Pioltello et Pozzo d'Adda est également plate et effectue plusieurs circuits urbains[4],[5],[6].

La cinquième étape est la première arrivée au sommet de cette édition. Elle se court de Trezzo sull'Adda à Aprica. Longue de cent vingt-huit kilomètres, elle traverse Bergame, passe sur les rives du Lac d'Iseo puis longe la rivière Oglio avant de s'élever dans son final. Le sommet compte comme un col de deuxième catégorie. La très difficile sixième étape part de Tresivio et se conclut à Morbegno. Elle compte trois cols d'environ 6 à 7 km de long : le premier et le dernier sont classés en deuxième catégorie, celui du milieu en première catégorie. L'épreuve quitte ensuite la Lombardie pour arriver en Ligurie. L'étape la plus difficile va de Arenzano à Loano et grimpe les cols de Naso di Gatto, première catégorie, et de Rialto, troisième catégorie. Le Tour retourne dans le nord de l'Italie, au bord du Lac Majeur pour un contre-la-montre vallonné et technique entre Pisano et Nebbiuno. Enfin la dernière étape part de Verbania pour se terminer au sommet dans le village San Domenico di Varzo à 1 400 m d'altitude. L'ascension finale a une pente moyenne de huit pourcents pour une longueur de treize kilomètres et compte comme un col de première catégorie. La même étape était au programme de l'épreuve l'année précédente[6],[4],[7],[5],[8].

ÉquipesModifier

Les équipes invitées sont connues fin juin[10]. L'épreuve accueille dix-sept formations UCI, une équipe amateur et une sélection nationale[11]. Les sept équipes italiennes UCI sont présentes tout comme la formation slovène BTC City Ljubljana dont le directeur sportif Gorazd Penko a grandement participé à la venue et à l'organisation de l'événement en Slovénie. Le partenaire principal accueille notamment l'arrivée de la première étape[12]. Les six meilleures équipes mondiales sont présentes. On peut cependant remarquer l'absence de l'équipe Hitec, qui termine l'année à la septième place mondiale, et des équipes américaines.

Les équipes sont composées de huit coureuses au maximum et cinq au minimum[2].

Équipe amateur
Nom de l'équipe Pays Code
Tre Colli-Forno d'Asolo ACS   Italie TFA
Équipe nationale
Nom de l'équipe Pays Code
Équipe nationale du Mexique   Mexique MEX

Organisation et règlement de la courseModifier

Comité d'organisationModifier

L'épreuve est organisée par l'association 4 Erre ASD. L'association et le comité d'organisation sont présidés par Giuseppe Rivolta. Les directeurs de la course sont Bruno Righetti et Angelo Salvatore Letizia[2].

Incidents de courseModifier

Le règlement de la course permet à une coureuse victime d'un accident de course dans les trois derniers kilomètres d'une étape et qui se verrait retardée pour cette raison de ne pas perdre de temps au classement général. La règle ne s'applique pas aux étapes arrivant à Aprica et à San Domenico di Varzo[2].

DélaisModifier

Lors d'une course cycliste, les coureuses sont tenus d'arriver dans un laps de temps imparti déterminé à partir du temps de la première pour pouvoir être classées. Ces délais sont variables selon la difficulté d'une étape, une étape plus difficile bénéficiant d'un pourcentage de délais plus important. Lors de cette édition du Tour d'Italie féminin, les délais prévus sont de 25 % sur les 1re, 3e, 4e et 5e étapes et de 35 % sur les 2e, 6e, 7e, 8e et 9e étapes. Aucun délai ne s'applique au prologue[2].

Classements et bonificationsModifier

Classement généralModifier
 
La coureuse en tête du classement général porte un maillot rose, comme sur le Tour d'Italie masculin

Le classement général individuel au temps est calculé par le cumul des temps enregistrés dans chacune des étapes parcourues. Des bonifications et d'éventuelles pénalisations sont incluses dans le calcul du classement. La coureuse qui est première de ce classement est porteuse du maillot rose[2].

Des bonifications sont attribuées dans cette épreuve. Chaque arrivée d'étape, à l'exception du prologue et de la huitième étape, donne lieu à dix secondes, six secondes et quatre secondes pour les trois premières coureuses classées. Par ailleurs, durant la course, il existe des sprints intermédiaires dont les trois premiers sont récompensés respectivement de trois secondes, deux secondes et une seconde[2].

Classement de la meilleure grimpeuseModifier

Le classement de la meilleure grimpeuse, ou classement des monts, est un classement spécifique basé sur les arrivées au sommet des ascensions répertoriées dans l'ensemble de la course. Elles sont classées en trois catégories. Les ascensions de première catégorie rapportent respectivement 13, 11, 9, 7 et 5 points aux cinq premières coureuses, celles de deuxième catégorie 7, 5, 3, 2 et 1 point enfin celles de troisième catégorie 5, 4, 3, 2 et 1 point. Sur cette édition 2015, il y a un total de douze ascensions[13]. Le premier du classement des monts est détenteur du maillot vert[14]. En cas d'égalité, les coureuses sont prioritairement départagées par le nombre de premières places aux sommets. Si l'égalité persiste, le critère suivant est la place obtenue au classement général. Pour être classée, une coureuse doit avoir terminée la course dans les délais[2].

Classement par pointsModifier

Le maillot cyclamen récompense le classement par points. Celui-ci se calcule selon le classement lors de sprints intermédiaires, dits « Traguardo Volante », et lors des arrivées d'étape. Les trois premières coureuses des sprints intermédiaires reçoivent respectivement 4, 2 et un point. Lors d'une arrivée d'étape, les dix premières se voient accorder des points selon le décompte suivant : 15, 12, 10, 8, 6, 5, 4, 3, 2, 1 point. En cas d'égalité, les coureuses sont prioritairement départagées par le nombre de victoires d'étapes. Si l'égalité persiste, le nombre de victoires à des sprints intermédiaires puis éventuellement la place obtenue au classement général entrent en compte. Pour être classée, une coureuse doit avoir terminée la course dans les délais[2].

Classement de la meilleure jeuneModifier

Le classement de la meilleure jeune ne concerne qu'une certaine catégorie de coureuses, celles étant âgées de moins de 23 ans. C'est-à-dire aux coureuses nées après le . De manière dérogatoire, elle concerne également les coureuses nées en 1990 et 1991 si le nombre de coureuses se disputant ce prix est trop restreint. Ce classement, basé sur le classement général, attribue au premier un maillot blanc[2].

Classement de la meilleure italienneModifier

Le classement de la meilleure italienne ne concerne que les coureuses de nationalité italienne. Ce classement, basé sur le classement général, attribue à la première un maillot bleu[2].

Répartition des maillotsModifier

Chaque coureuse en tête d'un classement est porteuse du maillot ou du dossard distinctif correspondant. Cependant, dans le cas où une coureuse dominerait plusieurs classements, celle-ci ne porte qu'un seul maillot distinctif, selon une priorité de classements. Le classement général au temps est le classement prioritaire, suivi du classement général par points, du classement général du meilleur grimpeur, du classement de la meilleure jeune et du classement de la meilleure italienne. Si ce cas de figure se produit, le maillot correspondant au classement annexe de priorité inférieure n'est pas porté par celle qui domine ce classement mais par son deuxième[2].

PrimesModifier

Le prologue permet de remporter les primes suivantes [2]:

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Prix 162  110  87  75  63  61  61  61  61  61 

En sus, les coureuses placées de la 11e à la 15e place gagnent 34 €.

Les autres étapes sont dotées de la manière suivante :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Prix 269  166  114  104  97  81  72  63  63  63 

En sus, les coureuses placées de la 11e à la 15e place gagnent 40 €.

Le classement général final attribue les sommes suivantes :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Prix 525  323  221  200  189  160  142  122  122  122 

En sus, les coureuses placées de la 11e à la 15e place gagnent 78 €.

PrixModifier

Par ailleurs, à l'issue du classement général final, le meilleur grimpeur remporte 450 €, le 2e 350 € et le 3e 300 €. Pour le classement par points, les montants sont de 350 € pour la 1re, 250 € pour la 2e et 200 € pour la 3e. La meilleure jeune remporte 350 €, la meilleure Italienne 300 €[2].

Points UCIModifier

Position[15],[16] 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e
Classement général 80 60 45 35 30 25 21 18 15 12 10 8 6 5 4 3 2 1
Par étape 16 12 8 6 5 4 3 2
Leader, par étape 4

FavoritesModifier

Même en l'absence de la vainqueur sortante Marianne Vos, la formation Rabo Liv Women part favorite comptant également dans ses rangs la Française Pauline Ferrand-Prévot et la Néerlandaise Anna van der Breggen, respectivement deuxième et troisième de l'édition précédente. Si la Française revient de blessure, elle a montré une bonne forme lors des championnats de France sur route. La Néerlandaise a fait jusqu'alors une très bonne saison et vient de remporter le contre-la-montre lors de ses championnats nationaux. L'équipe aligne également la Polonaise Katarzyna Niewiadoma qui a remporté la difficile Emakumeen Euskal Bira. L'équipe Bigla se présente avec la spécialiste du contre-la-montre, la Néerlandaise Annemiek van Vleuten et la championne sud-africaine Ashleigh Moolman-Pasio. Une autre favorite de la course est la double vainqueur, l'Américaine Mara Abbott, qui est épaulée au sein de son équipe Wiggle Honda par l'Italienne Elisa Longo Borghini cinquième en 2014. La formation britannique aligne également au départ deux sprinteuses de premier plan avec l'Italienne Giorgia Bronzini et la Belge Jolien D'Hoore. L'équipe Velocio-SRAM est emmenée par la Biélorusse Alena Amialiusik qui a juste gagné les Jeux européens. L'équipe Orica-AIS présente une équipe jeune qui a pour objectif d'emmagasiner de l'expérience. Chez Liv-Plantur, on compte sur la double vainqueur de l'épreuve, l'Allemande Claudia Lichtenberg, et sur la Néerlandaise Sabrina Stultiens. Enfin l'équipe Boels Dolmans aligne la Britannique Elizabeth Armitstead, les Américaines Evelyn Stevens et Megan Guarnier, ces deux dernières devant se concentrer sur le classement général[4],[17].

PartenairesModifier

Les partenaires de l'épreuve sont les suivants : Derma Fresh[18], la ligne de déodorant de Rottapharm, pour le maillot rose, Dama italian sportwear[19], un équipementier sportif, pour le maillot bleu, Bim pour le maillot vert, Saugella, la ligne d'hygiène intime de Rottapharm, pour le maillot blanc et SMP[20], une marque de selle de vélo, pour le maillot cyclamen[21].

ÉtapesModifier

Déroulement de la courseModifier

PrologueModifier

Dans le prologue inaugural, Annemiek van Vleuten s'impose, suivie par trois coureuses de l'équipe Rabo Liv Women. Pauline Ferrand-Prévot est douzième et s'empare du maillot blanc de la meilleure jeune. Valentina Scandolara est la meilleure Italienne[22],[23],[24].

 
Annemiek van Vleuten remporte le prologue

1re étapeModifier

Durant la première étape, une échappée composée de Małgorzata Jasińska, Chantal Hoffmann et Ana Maria Covrig part dans les premiers kilomètres. Elle est reprise par le peloton à cinq kilomètres de l'arrivée. Barbara Guarischi remporte le sprint. Lucinda Brand se classe deuxième mais s'empare du maillot de leader du classement général et par points[25],[26].

 
Lucinda Brand gagne deux étapes, porte une journée le maillot rose et cinq journées le maillot cyclamen

2e étapeModifier

La deuxième étape se court sous une forte chaleur : 40°C[27]. Une première échappée constituée de Carlee Taylor et de Flávia Oliveira part dans le premier prix de la montagne. Elle compte jusqu'à deux minutes d'avance. L'Australienne chute toutefois dans la descente du deuxième classement de la montagne. Un groupe de contre constitué des leaders Elisa Longo Borghini, Mara Abbott, Katarzyna Niewiadoma, Anna Van der Breggen, Karol-Ann Canuel, Ashleigh Moolman-Pasio, Evelyn Stevens et Megan Guarnier les rattrape et se dispute la victoire. Cette dernière se montre la plus rapide en devançant de peu la Néerlandaise. Au classement général, Megan Guarnier a deux secondes d'avance sur van der Breggen. Katarzyna Niewiadoma prend la tête du classement de la meilleure jeune[28],[29].

 
Katarzyna Niewiadoma prend la tête du classement de la meilleure jeune à la fin de la deuxième étape et conserve ce maillot jusqu'au bout de l'épreuve

3e étapeModifier

Lors de la troisième étape, Lizzie Williams attaque au début d'étape mais se fait reprendre à l'approche du prix de la montagne à Monzambano, soit au kilomètre quatre-vingt. Après l'ascension, un groupe de neuf coureuses se détache. On y trouve : Lucinda Brand, Mayuko Hagiwara, Valentina Scandolara, Małgorzata Jasińska, Chiara Pierobon, Daiva Tušlaitė, Claudia Lichtenberg, Elena Cecchini et Loren Rowney. Elena Franchi tente bien ensuite de faire la jonction, mais elle se fait reprendre par le peloton. Ce dernier hausse son rythme afin de revenir sur l'échappée mais n'y parvient pas. Les neuf coureuses se disputent la victoire au sprint. Valentina Scandolara le lance, mais Lucinda Brand la remonte et s'impose. Elle assoit ainsi sa domination sur le classement par points[30],[31].

 
Megan Guarnier porte durant six jours le maillot rose et semble longtemps en mesure de s'imposer

4e étapeModifier

La quatrième étape est animée par un groupe de quatre coureuses : Silvia Valsecchi, Mieke Kröger, Valentina Bastianelli (en) et Lizzie Williams. Elles quittent le peloton après le premier tour de circuit et comptent jusqu'à trois minutes d'avance. Elles sont reprises dans le final. La quatrième étape se conclut donc par un sprint remporté par Annalisa Cucinotta devant Marta Bastianelli et Elena Cecchini. Le podium est donc entièrement italien[32],[33].

 
Annalisa Cucinotta remporte au sprint la quatrième étape

5e étapeModifier

Sur la cinquième étape, une échappée se constitue progressivement avec en son sein Roxane Knetemann, Anouska Koster, Claudia Lichtenberg , Małgorzata Jasińska, Tetyana Riabchenko, Anna Trevisi, Chantal Blaak et Amanda Spratt. L'avance reste cependant sous les deux minutes. À quinze kilomètres du but, seule Tetyana Riabchenko est encore en tête. Dans l'ascension finale, Claudia Lichtenberg attaque mais se fait reprendre par le groupe de quarante coureuses restant. Katrin Garfoot et Anouska Koster placent un contre et prennent un peu d'avance. Un peloton réduit revient toutefois sur elles à trois kilomètres de la ligne. Pauline Ferrand-Prévot attaque avec Francesca Cauz à deux kilomètres de l'arrivée. Elle distance l'Italienne et gagne seule. Megan Guarnier est la plus rapide du peloton, tandis qu'Anna van der Breggen termine troisième de l'étape[34],[35].

 
Pauline Ferrand-Prévot gagne la cinquième étape

6e étapeModifier

Sur la sixième étape, une échappée constituée de Mayuko Hagiwara, Shara Gillow, Lizzie Armitstead, Elena Berlato, Alice Maria Arzuffi et Sharon Laws se forme rapidement. Mayuko Hagiwara attaque ensuite dans la dernière ascension à Caspano pour s'imposer en solitaire. Elle devient ainsi la première Japonaise à s'imposer sur le Tour d'Italie. Derrière, le peloton est réduit à trente coureuses dès la première ascension. Ashleigh Moolman et Alena Amialiusik attaquent dans la deuxième côte à cinquante kilomètres de l'arrivée ce qui provoque l'éclatement du peloton. Le groupe des leaders se dispute finalement la deuxième place, sprint remporté comme la veille par Megan Guarnier[36],[37].

 
Mayuko Hagiwara gagne la sixième étape

7e étapeModifier

La septième étape comporte deux cols. Le col de première catégorie du Naso di Gatto qui est monté sur un rythme assez faible par le peloton. Flávia Oliveira remporte le prix de la montagne. Lucinda Brand attaque juste après le col et utilise ses qualités de descendeuse pour créer un écart. Elle mène au bout une longue échappée solitaire et gagne avec plus de deux minutes d'avance. Elle récupère ainsi le maillot de leader du classement par points perdu la veille. Derrière, malgré des tentatives d'attaques de Mara Abbott dans la montée du Rialto, les leaders du classement général ne se départagent pas. Megan Guarnier est pour la troisième fois consécutive deuxième d'une étape[38],[39],[40].

 
Elisa Longo Borghini se montre régulière tout au long de l'épreuve finit huitième et première Italienne
Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Lucinda Brand   Pays-Bas Rabo Liv Women en h 38 min 15 s
2e    Megan Guarnier   États-Unis Boels Dolmans +min 41 s
3e Ashleigh Moolman   Afrique du Sud Bigla +min 41 s
4e   Katarzyna Niewiadoma   Pologne Rabo Liv Women +min 41 s
5e   Elisa Longo Borghini   Italie Wiggle Honda +min 41 s
6e Anna van der Breggen   Pays-Bas Rabo Liv Women +min 41 s
7e Mara Abbott   États-Unis Wiggle Honda +min 43 s
8e Pauline Ferrand-Prévot   France Rabo Liv Women +min 30 s
9e Roxane Knetemann   Pays-Bas Rabo Liv Women +min 30 s
10e Claudia Lichtenberg   Allemagne Liv-Plantur +min 30 s

8e étapeModifier

La huitième étape est un contre-la-montre très vallonné. Le premier temps de référence est réalisé par l'Australienne Katrin Garfoot. La championne du monde de la discipline en 2014, Ellen van Dijk, fait le deuxième temps provisoire. Elle est ensuite battue par Alena Amialiusik. Ces temps sont de nouveaux battus par Lucinda Brand et Karol-Ann Canuel qui poste à un moment à la deuxième et troisième position. Parmi les coureuses les mieux classées au classement général, Pauline Ferrand-Prévot réalise le troisième temps provisoire. Son temps est amélioré ensuite par Evelyn Stevens et Mara Abbott. Katarzyna Niewiadoma prend la seconde place provisoire du chrono à onze secondes de Katrin Garfoot. Ce n'est qu'avec l'arrivée d'Anna van der Breggen que ce temps de référence est devancé. Elle parcourt le circuit en une minute dix-sept de moins que l'Australienne. Malgré sa deuxième place, Megan Guarnier doit céder la tête du classement général à Anna van der Breggen qui gagne donc l'étape avec plus d'une minute d'avance. Ashleigh Moolman est troisième et perd une place au classement général. Katarzyna Niewiadoma démontre une nouvelle fois sa bonne forme en se classant cinquième[41],[42],[43].

 
Anna van der Breggen domine le contre-la-montre et prend ainsi une option sur la victoire finale
Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Anna van der Breggen   Pays-Bas Rabo Liv Women en 36 min 5 s
2e   Megan Guarnier   États-Unis Boels Dolmans +min 3 s
3e Ashleigh Moolman   Afrique du Sud Bigla +min 16 s
4e Katrin Garfoot   Australie Orica-AIS +min 17 s
5e   Katarzyna Niewiadoma   Pologne Rabo Liv Women +min 27 s
6e Karol-Ann Canuel   Canada Velocio-SRAM +min 31 s
7e Mara Abbott   États-Unis Wiggle Honda +min 45 s
8e Evelyn Stevens   États-Unis Boels Dolmans +min 46 s
9e Pauline Ferrand-Prévot   France Rabo Liv Women +min 53 s
10e Lucinda Brand   Pays-Bas Rabo Liv Women +min 1 s
Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er   Anna van der Breggen   Pays-Bas Rabo Liv Women en 21 h 40 min 3 s
2e   Megan Guarnier   États-Unis Boels Dolmans +46 s
3e Ashleigh Moolman   Afrique du Sud Bigla +min 15 s
4e   Katarzyna Niewiadoma   Pologne Rabo Liv Women +min 46 s
5e Mara Abbott   États-Unis Wiggle Honda +min 29 s
6e   Elisa Longo Borghini   Italie Wiggle Honda +min 1 s
7e Evelyn Stevens   États-Unis Boels Dolmans +min 52 s
8e Pauline Ferrand-Prévot   France Rabo Liv Women +min 32 s
9e Shara Gillow   Australie Rabo Liv Women +min 8 s
10e Roxane Knetemann   Pays-Bas Rabo Liv Women +min 23 s

9e étapeModifier

Le matin de la dernière étape qui est une arrivée au sommet, Mara Abbott compte deux minutes trente de retard sur la porteuse du maillot rose Anna van der Breggen et pointe à la cinquième place du général. Elle met à profit ses qualités de grimpeuse et accélère à sept kilomètres de l'arrivée et n'est suivie que par la Néerlandaise. Elle attaque de nouveau à trois kilomètres de l'arrivée afin de s'adjuger le classement général. Elle gagne avec presque une minute d'avance sur la Néerlandaise mais ne réussit pas à remporter l'épreuve. Elle remonte à la deuxième place du classement général. Anna van der Breggen gère sa fin d'ascension et inscrit donc son nom au palmarès du Tour d'Italie. Megan Guarnier devient troisième du classement général pour treize secondes. Ashleigh Moolman se classe cinquième de l'étape et termine le Tour d'Italie à la quatrième place. La Brésilienne Flávia Oliveira est troisième de l'étape et conserve donc son maillot de meilleure grimpeuse[44],[7].

 
Mara Abbott remporte facilement la dernière étape du Tour d'Italie et remonte à la deuxième place du classement général
Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Mara Abbott   États-Unis Wiggle Honda en h 34 min 16 s
2e   Anna van der Breggen   Pays-Bas Rabo Liv Women +55 s
3e   Flávia Oliveira   Brésil Alé Cipollini +min 13 s
4e   Megan Guarnier   États-Unis Boels Dolmans +min 46 s
5e Ashleigh Moolman   Afrique du Sud Bigla +min 46 s
6e Francesca Cauz   Italie Alé Cipollini +min 55 s
7e   Katarzyna Niewiadoma   Pologne Rabo Liv Women +min 14 s
8e Pauline Ferrand-Prévot   France Rabo Liv Women +min 14 s
9e Tetyana Riabchenko   Ukraine Inpa Sottoli Giusfredi +min 12 s
10e Claudia Lichtenberg   Allemagne Liv-Plantur +min 35 s

Classements finalsModifier

Classement général finalModifier

Classement général final
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Anna van der Breggen     Pays-Bas Rabo Liv Women en 24 h 15 min 8 s
2e Mara Abbott   États-Unis Wiggle Honda + min 30 s
3e Megan Guarnier     États-Unis Boels Dolmans + min 43 s
4e Ashleigh Moolman   Afrique du Sud Bigla + min 12 s
5e Katarzyna Niewiadoma     Pologne Rabo Liv Women + min 11 s
6e Pauline Ferrand-Prévot   France Rabo Liv Women + min 57 s
7e Flávia Oliveira     Brésil Alé Cipollini + min 13 s
8e Elisa Longo Borghini     Italie Wiggle Honda + min 17 s
9e Evelyn Stevens   États-Unis Boels Dolmans + min 8 s
10e Shara Gillow   Australie Rabo Liv Women + 10 min 7 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Megan Guarnier     États-Unis Boels Dolmans 78 points
2e Anna van der Breggen     Pays-Bas Rabo Liv Women 70 pts
3e Lucinda Brand   Pays-Bas Rabo Liv Women 62 pts

Classement de la montagneModifier

Classement de la montagne
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Flávia Oliveira     Brésil Alé Cipollini 42 points
2e Anna van der Breggen     Pays-Bas Rabo Liv Women 31 pts
3e Megan Guarnier     États-Unis Boels Dolmans 26 pts

Classement de la meilleure jeuneModifier

Classement de la meilleure jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Katarzyna Niewiadoma     Pologne Rabo Liv Women en 24 h 18 min 19 s
2e Pauline Ferrand-Prévot   France Rabo Liv Women + min 46 s
3e Francesca Cauz   Italie Alé Cipollini + 19 min 42 s

Classement de la meilleure ItalienneModifier

Classement de la meilleure Italienne
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Elisa Longo Borghini     Italie Wiggle Honda en 24 h 18 min 19 s
2e Francesca Cauz   Italie Alé Cipollini + 14 min 36 s
3e Alice Maria Arzuffi   Italie Inpa Sottoli Giusfredi + 15 min 38 s

Évolution des classementsModifier

DiffusionModifier

La chaîne de télévision italienne Rai Sport 2 diffuse un résumé quotidien long d'environ une heure sur les événements de course[45],[46],[47].

BilanModifier

Anna van der Breggen remporte ce Tour d'Italie grâce à son « tour de force » dans l'étape contre-la-montre[48].

Liste des participantesModifier

Au total, cent-quarante-neuf athlètes répartis dans dix-neuf équipes prennent le départ du prologue[12].

Légende
Num Dossard de départ porté par la coureuse sur ce Tour de l'Aude féminin Pos Position finale au classement général
    Indique la vainqueur du classement général     Indique la vainqueur du classement par points
    Indique la vainqueur du classement de la montagne     Indique la vainqueur du classement de la meilleure jeune
    Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de sa
spécialité
    Indique la vainqueur du classement de la meilleure italienne
# Indique la meilleure équipe NP Indique une coureuse qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où elle s'est retirée
AB Indique une coureuse qui n'a pas terminé une étape, suivi du
numéro de l'étape où elle s'est retirée
HD Indique une coureuse qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
* Indique une coureuse en lice pour le classement de la meilleure jeune
(coureuses nées après le )
Rabo Liv Women
RBW
Num Coureur Pos
1   Pauline Ferrand-Prévot* ( FRA )   (route) 6e
2   Lucinda Brand ( NED)   (route) 14e
3   Thalita de Jong* ( NED) 22e
4   Shara Gillow ( AUS) 10e
5   Roxane Knetemann ( NED) AB-9
6   Katarzyna Niewiadoma* ( POL)   5e
7   Anouska Koster* ( NED) 30e
8   Anna van der Breggen ( NED)   1re
Wiggle Honda
WHT
Num Coureur Pos
11   Elisa Longo Borghini (ITA)   8e
12   Mara Abbott (USA) 2e
13   Giorgia Bronzini (ITA) 66e
14   Emilia Fahlin (SWE) 75e
15   Audrey Cordon (FRA) HD-2
16   Jolien D'Hoore (BEL)  (route) AB-8
17   Mayuko Hagiwara (JPN)  (route) 17e
18   Anna Sanchis Chafer (ESP)  (route) HD-2
Orica-AIS
OGE
Num Coureur Pos
21   Marcey Stewart* (AUS) AB-4
22   Katrin Garfoot (AUS) 39e
23   Rachel Neylan (AUS) 32e
24   Chloe Mcconville (AUS) AB-6
25   Sarah Roy (AUS) AB-6
26   Valentina Scandolara (ITA) 78e
27   Amanda Spratt (AUS) NP-6
28   Lizzie Williams (AUS) 41e
Boels Dolmans
DLT
Num Coureur Pos
31   Lizzie Armitstead (GBR)  (route) AB-8
32   Chantal Blaak (NED) 49e
33   Megan Guarnier (USA)  (route)  3e
34   Romy Kasper (GER) 54e
35   Demi de Jong* (NED) 85e
36   Katarzyna Pawlowska (POL) 64e
37   Evelyn Stevens (USA) 9e
38   Ellen van Dijk (NED) 23e
Alé Cipollini
ALE
Num Coureur Pos
41   Małgorzata Jasińska (POL) 21e
42   Elena Berlato (ITA) 38e
43   Francesca Cauz* (ITA) 16e
44   Uenia Fernandes Da Souza (BRA) 42e
45   Annalisa Cucinotta (ITA) 88e
46   Dalia Muccioli* (ITA) 68e
47   Flávia Oliveira (BRA)   7e
48   Marta Tagliaferro (ITA) 86e
Astana-Acca Due O
ASA
Num Coureur Pos
51   Marika Campagnaro* (ITA) NP-6
52 non attribué
53   Kseniia Dobrynina* (RUS) 77e
54   Larisa Pankova (RUS) AB-4
55   Carolina Rodriguez Gutierrez* (MEX) 37e
56   Natalya Saifutdinova (KAZ)  (route) NP-6
57   Alena Sitsko (BLR) NP-2
58   Makhabbat Umutzhanova* (KAZ) AB-4
Sélection nationale du Mexique
Num Coureur Pos
61   Ana Teresa Casas Bonilla (MEX) NP-0
62   Marcela Elisabeth Prieto Castaneda* (MEX) 53e
63   Ana Maria Hernendez Delgado* (MEX) AB-5
64   Dulce Pliego Moreno (MEX) AB-5
65   Wendolinne Chavez (MEX) AB-1
66   Ariadna Gutierrez (MEX) HD-2
67   Erika Haydee Varela Huerta* (MEX)  (route) 63e
68   Claudia Veronica Leal Balderas (MEX) 79e
Tre Colli-Forno d'Asolo ACS
TFA
Num Coureur Pos
71   Olena Novikova (UKR) 93e
72   Olena Oliniik (UKR) AB-5
73   Leidy Natalia Munoz Ruiz (COL) 97e
74   Jasmine Dotti* (ITA) HD-2
75   Isotta Barbieri* (ITA) HD-2
76   Marina Lari (ITA) HD-2
77   Aurora Mancini* (ITA) AB-3
78   Emma Marcelli (ITA) AB-4
Servetto Footon
SEF
Num Coureur Pos
81   Veronica Cornolti* (ITA) 100e
82   Elena Franchi* (ITA) NP-7?
83   Elena Kuchinskaya (RUS) 46e
84   Marina Likhanova (RUS) AB-6
85 non attribué
86   Michela Pavin* (ITA) 82e
87   Anna Potokina (RUS)  (route) 33e
88   Jessie Walker* (GBR) 50e
Top Girls Fassa Bortolo
TOG
Num Coureur Pos
91   Irene Bitto* (ITA) 69e
92   Nicole Dal Santo* (ITA) 99e
93 non attribué
94   Sara Grifi (ITA) AB-5
95   Elena Leonardi* (ITA) AB-5
96   Asja Paladin* (ITA) 29e
97   Soraya Paladin* (ITA) 87e
98   Chiara Pierobon* (ITA) 36e
Liv-Plantur
TLP
Num Coureur Pos
101   Claudia Lichtenberg (GER) 12e
102   Willeke Knol (NED) 91e
103   Floortje Mackaij* (NED) 52e
104   Sara Mustonen (SWE) AB-4
105   Kyara Stijns* (NED) 92e
106   Molly Weaver* (GBR) AB-5
107   Julia Soek (NED) 83e
108   Sabrina Stultiens* (NED) 19e
Lotto Soudal Ladies
LBL
Num Coureur Pos
111   Elena Cecchini* (ITA)  (route) 24e
112   Sarah Rijkes (AUT) 57e
113   Jessie Daams (BEL) 65e
114   Lieselot Decroix (BEL) AB-3
115   Chantal Hoffmann (LUX) 95e
116   Carlee Taylor (AUS) 40e
117   Anisha Vekemans (BEL) 80e
118   Susanna Zorzi* (ITA) 76e
SC Michela Fanini Rox
MIC
Num Coureur Pos
121   Michela Balducci* (ITA) 103e
122   Azzurra D'intino (ITA) 70e
123   Nina Gulino (ITA) 101e
124   Eyerusalem Kelil* (ETH)  (route) AB-4
125   Federica Nicolai* (ITA) 105e
126   Laura Camila Lozano Ramirez (COL) 25e
127   Vittoria Reati* (ITA) AB-4
128   Lara Vieceli* (ITA) 48e
Aromitalia Vaiano
VAI
Num Coureur Pos
131   Marta Bastianelli (ITA) 58e
132   Serika Mitchell Guluma Ortiz (COL) 44e
133   Lija Laizane* (LAT)   (route) 72e
134   Rasa Leleivyte (LTU) 47e
135   Allison Elizabeth Linnell (USA) 106e
136   Alessia Martini* (ITA) 102e
137   Jessica Marcela Parra Rojas* (COL) 77e
138   Ewelina Szybiak (POL) 60e
BTC City Ljubljana
BTC
Num Coureur Pos
141   Polona Batagelj (route) (SLO) 15e
142   Eugenia Bujak (POL)  (route) 34e
143   Anja Rugelj (SLO) 55e
144   Špela Kern (SLO) 26e
145   Olena Pavlukhina (AZE)  (route) 62e
146   Ursa Pintar (SLO) 73e
147   Mia Radotic (CRO)  (route) AB-4
148   Alenka Novak (SLO) 104e
BePink LaClassica
BPK
Num Coureur Pos
151   Anastasiya Chulkova (RUS) 43e
152   Ana Maria Covrig* (ROM)  (route) 94e
153   Ruby Livingstone* (NZL) AB-4
154   Jaime Nielsen (NZL) 56e
155   Ilaria Sanguineti* (ITA) 90e
156   Giorgia Fraiegari (ITA) AB-4
157   Silvia Valsecchi (ITA) 28e
158   Amy Georgia Williams* (NZL) 51e
Bigla
BCT
Num Coureur Pos
161   Nicole Hanselmann (SUI) 81e
162   Carmen Small (USA) 74e
163   Clara Koppenburg* (GER) 61e
164   Sharon Laws (GBR) 59e
165   Ashleigh Moolman-Pasio (RSA)  (route) 4e
166   Joelle Numainville (CAN)  (route) AB-9
167   Doris Schweizer (SUI) AB-5
168   Annemiek Van Vleuten (NED) 35e
Inpa Sottoli Giusfredi
ISG
Num Coureur Pos
171   Alice Maria Arzuffi* (ITA) 20e
172   Valentina Bastianelli (ITA) 98e
173   Claudia Cretti* (ITA) 96e
174   Rossella Ratto* (ITA) AB-8
175   Tetyana Riabchenko (UKR)  (route) 13e
176   Anna Zita Maria Stricker* (ITA) 67e
177   Anna Trevisi* (ITA) AB-6
178   Daiva Tušlaitė(LTU) (route) 27e
Velocio-SRAM
VEL
Num Coureur Pos
181   Alena Amialiusik (BLR)  (route) 18e
182   Karol-Ann Canuel (CAN) 11e
183   Tiffany Cromwell (AUS) 31e
184   Elise Delzenne (FRA) NP-6
185   Barbara Guarischi (ITA) 84e
186   Mieke Kröger* (GER) NP-6
187   Loren Rowney (AUS) 89e
188   Tayler Wiles (USA) 45e

Sources[49],[50]

Notes et référencesModifier

  1. (en) « 2015 Giro Rosa route announced », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016).
  2. a b c d e f g h i j k l m et n (it) « Regolamento », sur Giro rosa (consulté le 30 janvier 2016).
  3. (en) « Cycling: Mara Abbott the one to beat at Giro Rosa », sur Daily camera (consulté le 10 février 2016)
  4. a b et c (en) « Giro Rosa: Challenging course set to test world-class field », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  5. a et b « Giro Rosa - La présentation du 26e Tour d'Italie féminin », sur Cyclismactu (consulté le 30 janvier 2016)
  6. a et b (it) « Tappe », sur Site officiel (consulté le 30 janvier 2016)
  7. a et b (en) « Anna van der Breggen wins 2015 Giro Rosa; Mara Abbott takes final stage », sur velonews (consulté le 30 janvier 2016).
  8. (it) « Giro Rosa: sarà ancora Verbania – San Domenico, si parte dal CEM? », sur VCO azzurra TV (consulté le 30 janvier 2016)
  9. Notez qu'il y a un doute concernant l'itinéraire entre San Martino et San Fior, la carte fournie par l'organisateur contredisant sur ce point le roadmap.
  10. (en) « Teams announced for 2015 Giro Rosa », sur Bike world news (consulté le 30 janvier 2016)
  11. « Squadre » (consulté le 30 janvier 2016)
  12. a et b (it) « GIRO ROSA: Presentate le squadre, stasera il cronoprologo a Lubiana », sur strada.federciclismo.it (consulté le 10 février 2016)
  13. (en) « Your guide to the 2015 Giro Rosa », sur cyclingtips (consulté le 30 janvier 2016).
  14. Le maillot maillot vert, au contraire de ce qui se passe au Tour de France récompense le premier du classement de la meilleure grimpeuse et non celui du classement par points.
  15. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II, épreuves sur route - Chapitre X, classement UCI - Article 2.10.009, Barème des points Femmes élites - version au 24 janvier 2015 » [PDF], sur uci.ch (consulté le 25 mars 2018)
  16. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II, épreuves sur route - Chapitre X, classement UCI - Article 2.10.009, Barème des points Femmes élites - version au 1er novembre 2015 » [PDF], sur uci.ch (consulté le 25 mars 2018)
  17. (en) « Giro Rosa Preview: Difficult second half awaits », sur velonews (consulté le 10 février 2016)
  18. (it) « Rottapharm » (consulté le 30 janvier 2016)
  19. « Dama Sportswear » (consulté le 30 janvier 2016)
  20. « SMP » (consulté le 5 octobre 2015)
  21. (it) « Maglie », sur Site officiel (consulté le 30 janvier 2016)
  22. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins prologue in Ljubljana », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  23. « Van Vleuten remporte le prologue », sur 100pour100velo (consulté le 30 janvier 2016)
  24. (it) « Giro Rosa, cronoprologo e maglia rosa a Van Vleuten », sur Gazzetta (consulté le 30 janvier 2016)
  25. (en) « Giro Rosa: Barbara Guarischi wins stage 1 sprint », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  26. (it) « Giro Rosa, Guarischi vince il primo sprint », sur Gazzetta (consulté le 16 février 2016)
  27. (it) « Press », sur Site officiel (consulté le 30 janvier 2016)
  28. (en) « Double win for Guarnier in Giro Rosa », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  29. (it) « Giro Rosa, doppio colpo Guarnier », sur gazzetta (consulté le 16 février 2016)
  30. (en) « Giro Rosa: Brand wins in Mantova », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  31. (it) « Giro Rosa, Brand vince in volata a Mantova », sur Gazzetta (consulté le 30 janvier 2016)
  32. (en) « Giro Rosa: Annalisa Cucinotta wins stage 4 in Pozzo d'Adda », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  33. (it) « Al Giro Rosa tris italiano: Cucinotta, Bastianelli, Cecchini », sur Gazzetta (consulté le 16 février 2016)
  34. (en) « Giro Rosa: World champion Ferrand-Prévot wins mountaintop finish in Aprica », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  35. (it) « Giro Rosa, Ferrand-Prevot vince ad Aprica », sur Gazzetta (consulté le 16 février 2016)
  36. (en) « Hagiwara wins Giro Rosa stage », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  37. (it) « Al Giro Rosa la prima volta del Giappone », sur Gazzetta (consulté le 30 janvier 2016).
  38. (en) « Brand gets second Giro Rosa stage win in Loano », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  39. « Encore pour Lucinda Brand », sur 100pour100velo (consulté le 30 janvier 2016)
  40. (it) « Giro Rosa, Brand concede il bis a Loano », sur Gazzetta (consulté le 30 janvier 2016).
  41. (en) « Giro Rosa: Van der Breggen wins stage 8 time trial, moves into maglia rosa », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  42. (it) « Giro Rosa, doppietta Van der Breggen: conquista crono e maglia rosa », sur Gazzetta (consulté le 30 janvier 2016).
  43. « Giro Rosa - Anna van der Breggen renverse le Tour d'Italie », sur cyclismactu (consulté le 30 janvier 2016).
  44. (en) « Giro Rosa: Van der Breggen wins overall title », sur cycling news (consulté le 30 janvier 2016)
  45. (en) « How to follow the 2015 Giro Rosa live, & watch the highlights », sur pro womens cycling (consulté le 30 janvier 2016)
  46. (it) « Résumé vidéo des différentes étapes », sur Rai (consulté le 30 janvier 2016)
  47. (en) « ITW - Audrey Cordon : "Aider mes leaders pour le général" », sur velo-talk (consulté le 30 janvier 2016)
  48. « Giro Rosa - M. Abbott l'emporte, A. Van der Breggen sacrée », sur cyclismactu (consulté le 30 janvier 2016)
  49. (en) « Start list », sur cycling new (consulté le 30 janvier 2016)
  50. « Giro Rosa - À J-1 du départ, la liste des engagées provisoire », sur cyclismactu (consulté le 30 janvier 2016)

Liens externesModifier

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 26 février 2016 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 26 février 2016 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.