Saison 2019 de l'équipe cycliste féminine Mitchelton-Scott

saison 2019 de l'équipe cycliste féminine Mitchelton-Scott

La saison 2019 de l'équipe cycliste féminine Mitchelton-Scott est la huitième de la formation. L'Australienne Grace Brown et la Néerlandaise Moniek Tenniglo rejoignent l'équipe tandis que la sprinteuse belge Jolien D'Hoore la quitte.

Mitchelton-Scott 2019
Mitchelton Scott logo.jpg
Généralités
Équipe
Code UCI
MTSVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
10Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
19Voir et modifier les données sur Wikidata
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
3e

La saison est dans la lignée de la précédente. Annemiek van Vleuten est la principale pourvoyeuse de résultats. Elle gagne tout d'abord les Strade Bianche, elle est ensuite successivement deuxième du Tour des Flandres, de l'Amstel Gold Race et de la Flèche wallonne avant de remporter Liège-Bastogne-Liège. Elle est championne du contre-la-montre des Pays-Bas. En juillet, elle s'impose largement sur le Tour d'Italie. Enfin, en fin d'année, elle devient pour la première fois championne du monde sur route au terme d'une échappée de plus de 100 km. Amanda Spratt confirme sa bonne année 2018, avec la victoire sur le Santos Women's Tour, la deuxième place au Trofeo Alfredo Binda, à l'Emakumeen Euskal Bira et une médaille de bronze sur les championnats du monde. Grace Brown est championne d'Australie du contre-la-montre, tout comme Georgia Williams en Nouvelle-Zélande, tandis que Lucy Kennedy montre l'étendu de ses progrès avec la victoire sur le Women's Herald Sun Tour, la Durango-Durango Emakumeen Saria et la Classique de Saint-Sébastien. Annemiek van Vleuten termine troisième du classement UCI et deuxième du classement World Tour. Mitchelton-Scott est troisième et quatrième de ces classements.

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et matériel de l'équipeModifier

 
Vélo de l'équipe
 
Vélo de contre-la-montre de l'équipe
 
Voiture de l'équipe

La société viticole Mitchelton est le partenaire principal de l'équipe. Scott reste fournisseur de cycles et cosponsor. La marque de camping-car Jayco et les vêtements Giordana supportent également la formation.

Arrivées et départsModifier

L'Australienne Grace Brown et la Néerlandaise Moniek Tenniglo rejoignent l'équipe tandis que la sprinteuse belge Jolien D'Hoore la quitte.

Arrivées Équipe 2018
  Grace Brown Wiggle High5
  Moniek Tenniglo FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope
Départs Équipe 2019
  Jenelle Crooks Amateur
  Jolien D'Hoore Boels Dolmans

Effectif et encadrementModifier

EffectifModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Jessica Allen 17 avril 1993  AustralieHigh5 Dream Team (2016)
Grace Brown 7 juillet 1992  AustralieWiggle High5 (2018)
Gracie Elvin31 octobre 1988  AustralieFaren-Honda (2012)
Lucy Kennedy11 juillet 1988  AustralieHigh5 Dream Team (2017)
Alexandra Manly28 février 1996  Australie
Sarah Roy27 février 1986  AustraliePoitou-Charentes.Futuroscope.86 (2014)
Amanda Spratt17 septembre 1987  Australie
Moniek Tenniglo2 mai 1988  Pays-BasFDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope (2018)
Annemiek van Vleuten8 octobre 1982  Pays-BasBigla (2015)
Georgia Williams25 août 1993  Nouvelle-ZélandeBePink (2016)
Source : UCI

EncadrementModifier

Shayne Bannan est le représentant de l'équipe auprès de l'UCI. Gene Bates est le directeur sportif et est assisté par Martin Vestby en provenance de la formation Wiggle High5, tout comme Jolien D'Hoore[1].

Déroulement de la saisonModifier

JanvierModifier

Georgia Williams gagne le championnat de Nouvelle-Zélande du contre-la-montre, tandis que Grace Brown en fait de même en Australie. Au Santos Women's Tour, Amanda Spratt remporte la deuxième étape. Grace Brown en fait de même le lendemain. Amanda Spratt gagne le classement général. À la Cadel Evans Great Ocean Road Race Women, Amanda Spratt et Lucy Kennedy font partie du groupe de tête. Cette dernière est en tête avec Arlenis Sierra à six kilomètres du but, mais la Cubaine parvient à l'éliminer. Lucy Kennedy doit se contenter de la deuxième place[2]. Sur le Women's Herald Sun Tour, Lucy Kennedy s'adjuge la deuxième étape et le classement général au passage

MarsModifier

Au circuit Het Nieuwsblad, Annemiek van Vleuten fait partie de l'attaque de cinq coureuses dans le Molenberg. Elle est également parmi les favorites dans le mur de Grammont. Quand, Chantal Blaak place son attaque décisive, Annemiek van Vleuten part en chasse, mais Anna van der Breggen la marque. Au sprint, elle prend la troisième place du peloton soit la quatrième place au total[3]. Aux Strade Bianche, dans le cinquième secteur, Amanda Spratt chute et doit abandonner. Elles sont onze coureuses en tête à dix-sept kilomètres de l'arrivée. À treize kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak et Janneke Ensing passent à l'offensive. Blaak se retrouve seul dans le secteur suivant, mais bute sur la côte s'y trouvant. Annemiek van Vleuten réalise alors le bon et dépasse Chantal Blaak. Elle s'impose en solitaire[4],[5]. Au Tour de Drenthe, Grace Brown attaque avant la dernière ascension du VAM berg. À cinquante-et-un kilomètres de l'arrivée, elle a trente secondes d'avance sur un peloton éclaté. Son avantage croit à deux minutes à vingt-cinq kilomètres du but. Les derniers secteurs pavés ont cependant raison de sa motivation et elle perd progressivement le coup de pédale pour se faire rattraper. Sarah Roy est quatorzième[6]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, lors de la première montée d'Orino, Grace Brown réédite une attaque loin. Elle passe sur la ligne avec vingt-cinq secondes d'avance sur Leah Thomas, partie en contre, et quarante-cinq sur le peloton. Un regroupement général a lieu après l'ascension suivante d'Orino. Amanda Spratt suit l'attaque de Katarzyna Niewiadoma avec six autres coureuses. Dans la dernière descente d'Orino, elle attaque à plusieurs reprises, mais Marianne Vos est vigilante. Amanda Spratt est finalement deuxième du sprint derrière la Néerlandaise[7].

AvrilModifier

 
Amanda Spratt à l'Amstel Gold Race

Sur À travers les Flandres, Annemiek van Vleuten et Gracie Elvin font partie du groupe de favorites qui sort peu avant la côte d'Hotond. Dans le Vossenhol, Annemiek van Vleuten passe à l'offensive, mais elle est immédiatement prise en chasse et reprise. Elle se classe septième[8]. Au Tour des Flandres, dans le vieux Quaremont, Marta Bastianelli attaque. Seules Cecilie Uttrup Ludwig, Annemiek van Vleuten, Katarzyna Niewiadoma et Marianne Vos parviennent à la suivre. Au sommet, Marianne Vos est victime d'une crevaison. Dans le Paterberg, Niewiadoma doit lâcher prise alors qu'Annemiek van Vleuten n'arrive pas à distancer l'Italienne. À dix kilomètres de l'arrivée, Annemiek van Vleuten attaque, mais Marta Bastianelli réagit immédiatement. La Néerlandaise attaque encore avant l'arrivée, mais sans plus de succès. Elle ouvre le sprint de loin. Marta Bastianelli la remonte et s'impose[9].

 
Podium de Liège-Bastogne-Liège

À l'Amstel Gold Race, à quarante-et-un kilomètres de la ligne, dans le Cauberg, les principales favorites, dont Annemiek van Vleuten se découvrent. Dans la descente, un regroupement a lieu. Amanda Spratt, Katie Hall et Elisa Longo Borghini sortent alors. Elles comptent une vingtaine de secondes d'avance. Dans l'avant-dernière ascension du Cauberg, Katarzyna Niewiadoma revient seule sur les échappées. Dans la montée du Geulhemmerberg, un nouveau regroupement se produit. Elisa Longo Borghini part seule. Elle a un avantage de vingt-cinq seconds à neuf kilomètres de la ligne. Annemiek van Vleuten accélère dans le Bemelerberg, sans résultat. Ensuite, Amanda Spratt et Ashleigh Moolman attaquent et reviennent sur Elisa Longo Borghini à cinq kilomètres de l'arrivée. La coopération est cependant mauvaise dans le groupe. Au pied de la dernière ascension du Cauberg, tout est à refaire. Katarzyna Niewiadoma place une attaque violente, qui décroche Marianne Vos. Elle monte en tête. Derrière, Annemiek van Vleuten tente de réagir. Elle compte un désavantage de quelques secondes au sommet, mais compte sur ses qualités en contre-la-montre pour revenir sur la Polonaise. Cette dernière résiste néanmoins et s'impose devant la Néerlandaise[10],[11]. À la Flèche wallonne, dans la côte de Cherave, Katarzyna Niewiadoma accélère. Elle emmène treize coureuses avec elles. Amanda Spratt place l'accélération suivante, mais la descente lui est fatale. Dans le mur de Huy, Anna van der Breggen mène le peloton en pied d'ascension. Katarzyna Niewiadoma attaque ensuite. Van der Breggen temporise jusqu'au deux cents mètres avant de produire son effort. Elle s'impose devant Annemiek van Vleuten qui passe Annika Langvad dans les derniers mètres[12]. À Liège-Bastogne-Liège, Annemiek van Vleuten attaque dans la côte de la Redoute. Elle passe au sommet avec vingt-cinq secondes d'avance sur ses poursuivantes. En haut de la Roche-aux-Faucons, cet écart monte à une minute vingt. Elle s'impose seule et prend la tête du classement World Tour[13].

MaiModifier

Au Tour de l'île de Chongming, Sarah Roy est sixième au sprint des première et troisième étapes.

 
Équipe au Women's Tour
 
Sarah Roy échappée au Women's Tour

À la Durango-Durango Emakumeen Saria, l'équipe profite de sa supériorité numérique. Lucy Kennedy s'impose devant Amanda Spratt[14]. Sur l'Emakumeen Euskal Bira, sur la première étape, Elisa Longo Borghini attaque avec Amanda Spratt. Leur avance culmine à trente secondes. Le regroupement général a lieu à quatorze kilomètres de l'arrivée. Gracie Elvin est troisième du sprint[15]. Le lendemain, à quarante-huit kilomètres de l'arrivée, un groupe de favorites se détache. Un regroupement a lieu peu après. Sheyla Gutierrez passe à l'offensive à dix kilomètres du but, mais Annemiek van Vleuten la marque. Dans un sprint en côte, Amanda Spratt se montre la plus rapide. L'Australienne s'empare de la tête du classement général[16]. Le lendemain, Annemiek van Vleuten et Amanda Spratt se classent quatrième et cinquième de l'étape. Sur l'ultime étape, Lucy Kennedy part dans le groupe d'échappée. Dans la dernière difficulté, elle doit se laisser détaché pour aider ses coéquipières dans la chasse. Presque en haut, Elisa Longo Borghini attaque. Amanda Spratt semble vouloir la suivre, mais hésite. La Michelton-Scott chasse, mais ne peut reprendre l'Italienne. Elle s'impose avec quatre secondes d'avance. Grâce aux bonifications, elle dépossède Amanda Spratt de la victoire[17].

JuinModifier

 
Annemiek van Vleuten avec son maillot de championne du monde
 
Podium du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre

Au Women's Tour, Sarah Roy est troisième de la deuxième étape au sprint puis cinquième le lendemain. Sur la quatrième étape, au kilomètre trente, Sarah Roy attaque. Elle est ensuite rejointe par Femke Markus et Charlotte Becker Elles comptent jusqu'à huit minutes quarante d'avance. Un regroupement général a néanmoins lieu dans les dix derniers kilomètres[18].

Annemiek van Vleuten remporte le titre en contre-la-montre individuel avec une minute trente-cinq d'avance sur la seconde Ellen van Dijk[19].

JuilletModifier

Au Tour d'Italie, la formation Mitchelton-Scott est quatrième du contre-la-montre par équipes cinquante-trois secondes derrière la Canyon-SRAM mais onze secondes devant la Boels Dolmans[20],[21]. Sur la deuxième étape, Annemiek van Vleuten est deuxième du sprint en côte derrière Marianne Vos[22]. Le lendemain, aux deux kilomètres, Lucy Kennedy accélère et reprend Tayler Wiles. Dans les derniers mètres, Lucy Kennedy commence à célébrer mais Marianne Vos arrive lancée et prend la victoire[23]. La cinquième étape est celle reine. Dès le pied de la montée finale, Annemiek van Vleuten place une attaque nette. Elle n'est plus rejointe et s'impose avec deux minutes cinquante d'avance. Elle prend logiquement la tête du classement général. Amanda Spratt est cinquième de l'étape[24]. Dans la foulée de sa victoire de la veille Annemiek van Vleuten assomme le contre-la-montre individuel en laissant sa principale rivale Anna van der Breggen cinquante-deux secondes derrière elle[25]. Sur la septième étape, les favorites se neutralisent dans les différentes difficulté et Annemiek van Vleuten se classe quatrième. Le lendemain, dans la côte de Pala Barzana, les favorites se mettent en action. Annemiek van Vleuten accélère et passe au sommet en tête. Après la descente, elle a trente secondes d'avance sur Katie Hall. Elle se relève plus loin[26]. L'arrivée au sommet de la neuvième étape donne lieu à un duel entre Anna van der Breggen et Annemiek van Vleuten. Annemiek van Vleuten place une attaque avant la partie la plus difficile de l'ascension. Anna van der Breggen gère derrière. À un kilomètre et demi de la ligne, elle compte quinze secondes de retard. Van Vleuten faiblit néanmoins et Van der Breggen la passe aux quatre cent mètres. Amanda Spratt est quatrième[27]. Annemiek van Vleuten remporte pour la deuxième fois consécutive le Giro ainsi que son classement par points et de la montagne. Amanda Spratt est troisième.

Sur La course by Le Tour de France, Annemiek van Vleuten place plusieurs attaques qui provoquent une sélection dans le peloton. Amanda Spratt sort avec Soraya Paladin, Lucinda Brand, Cecilie Uttrup Ludwig, Ashleigh Moolman-Pasio. À l'amorce du dernier tour, alors que le peloton revient, l'Australienne accélère. Elle est seule jusqu'à la dernière côte de l'épreuve, où Marianne Vos la passe. Annemiek van Vleuten se classe septième[28],[29].

AoûtModifier

Lors de la Classique de Saint-Sébastien, la course décide sur une portion plate. Un groupe de seize coureuses se détachent. Dans la troisième difficulté de la journée, Lucy Kennedy attaque. L'Australienne est ensuite victime d'une crevaison, plutôt longue à être réparée. Elle est alors dépassée par Ensing. Elle doit s'arrêter une seconde fois, pour éviter que ses freins ne touchent la roue. Elle a à ce moment là une minute vingt de retard sur la tête de la course alors que le peloton est trop loin pour réellement devoir être pris en compte. À trente kilomètres de l'arrivée, Janneke Ensing est en tête avec cinquante-cinq secondes d'avance. Georgia Williams revient de l'arrière et vient porter main forte à Lucy Kennedy pour rejoindre Ensing. L'écart est de quarante secondes au pied du Murgil Tontorra. Lucy Kennedy y produit son effort et revient sur Janneke Ensing et la dépasse. Elle termine en solitaire[30].

À l'Open de Suède Vårgårda, la formation se classe sixième du contre-la-montre par équipes. Sur la course en ligne, Moniek Tenniglo tente sa chance seule à vingt kilomètres du but. Elle est reprise sur la fin. Sarah Roy est douzième du sprint[31]. Au Tour de Norvège, Sarah Roy est huitième du sprint de la première étape. Sur la deuxième étape, Grace Brown provoque une échappée, mais elle est de courte durée. À dix kilomètres de l'arrivée, Grace Brown contre avec Marianne Vos dans la roue. Elle est cependant reprise. Lucy Kennedy est sixième de la troisième étape qui est vallonnée. Au Grand Prix de Plouay, dans l'avant-dernière ascension de Ty Marrec, Amanda Spratt sort avec quatre autres coureuses, mais elles sont rapidement reprises. Dans la côte du Moulin, où Anna van der Breggen produit une accélération nette. Elle est prise en chasse par Alena Amialiusik, Soraya Paladin et Amanda Spratt, mais la Néerlandaise conserve un avantage. Les trois coureuses intercalées sont reprises à six kilomètres de l'arrivée. Amanda Spratt est treizième[32].

SeptembreModifier

 
Au Boels Ladies Tour

Au Boels Ladies Tour, Annemiek van Vleuten s'impose sur le prologue pour la troisième année consécutive[33]. Sur la première étape, Moniek Tenniglo attaque dans le final, mais un sprint a lieu. Le lendemain, aux quinze kilomètres, Gracie Elvin attaque et se maintient en tête durant cinq kilomètres. Au terme d'un nouveau sprint, Annemiek van Vleuten perd son maillot de leader[34]. Sur la troisième étape, dans une des dernières difficultés de la journée, Lisa Klein, Amy Pieters, Lizzie Deignan et Amanda Spratt s'échappent. Elles se disputent la victoire avec quelques secondes d'avance sur le peloton. Amanda Spratt est quatrième[35]. Sur la dernière étape, Annemiek van Vleuten se teste mais est reprise[36]. Elle est sixième du classement général.

Aux championnats du monde, sur le contre-la-montre individuel, Annemiek van Vleuten connait un jour moyen et se classe troisième à près de deux minutes de la vainqueur Chloe Dygert[37]. Amanda Spratt est onzième. Sur la course en ligne, la principale difficulté de la journée, la côte de Lofthouse, est située au bout du quarantième kilomètre. Dans celle-ci, Annemiek Van Vleuten accélère puis attaque. Derrière un groupe de poursuite avec Amanda Spratt se forme. Annemiek van Vleuten conserve cependant une avance d'environ quarante-cinq secondes sur ce groupe à mi-course. Une attaque de Chloe Dygert provoque l'isolement d'Anna van der Breggen, Elisa Longo Borghini et Amanda Spratt. L'Italienne, puis l'Américaine sont lâchées. Amanda Spratt est elle-même distancée par Anna van der Breggen. Annemiek van Vleuten s'offre une victoire de prestige après une échappée solitaire longue de cent kilomètres qui marque les esprits, derrière Amanda Spratt est troisième[38],[39].

OctobreModifier

Marianne Vos prend la troisième place du Tour du Guangxi et dépossède ainsi Annemiek van Vleuten de sa première place au classement World Tour[40].

VictoiresModifier

Sur routeModifier

  Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
4 janv.Championnat de Nouvelle-Zélande du contre-la-montre  Nouvelle-ZélandeCN  Georgia Williams
8 janv.Championnat d'Australie du contre-la-montre  AustralieCN  Grace Brown
11 janv.2e étape, Santos Women's Tour  Australie2.1  Amanda Spratt
12 janv.3e étape, Santos Women's Tour  Australie2.1  Grace Brown
13 janv.Classement général, Santos Women's Tour  Australie2.1  Amanda Spratt
31 janv.2e étape, Womens Herald Sun Tour  Australie2.2  Lucy Kennedy
31 janv.Classement général, Womens Herald Sun Tour  Australie2.2  Lucy Kennedy
9 marsStrade Bianche  Italie1.WWT  Annemiek van Vleuten
28 avr.Liège-Bastogne-Liège  Belgique1.WWT  Annemiek van Vleuten
20 maiDurango-Durango Emakumeen Saria  Espagne1.2  Lucy Kennedy
23 mai2e étape, Iurreta-Emakumeen Bira  Espagne2.WWT  Amanda Spratt
26 juinChampionnat des Pays-Bas du contre-la-montre  Pays-BasCN  Annemiek van Vleuten
9 juill.5e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Annemiek van Vleuten
10 juill.6e étape du Tour d'Italie  Italie2.WWT  Annemiek van Vleuten
14 juill.Classement général, Tour d'Italie  Italie2.WWT  Annemiek van Vleuten
1 aoûtClasica Femenina Navarra  Espagne1.2  Sarah Roy[41]
3 aoûtClassique de Saint-Sébastien  Espagne1.1  Lucy Kennedy
3 sept.Prologue, Boels Ladies Tour  Pays-Bas2.WWT  Annemiek van Vleuten
28 sept.Championnat du monde sur route  Royaume-UniCDM  Annemiek van Vleuten

Résultats sur les courses majeuresModifier

World TourModifier

Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
1 Strade Bianche   Italie   Annemiek van Vleuten Vainqueur
2 Tour de Drenthe   Pays-Bas   Sarah Roy 14e
3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie   Amanda Spratt 2e
4 Trois Jours de la Panne   Belgique   Sarah Roy 23e
5 Gand-Wevelgem   Belgique   Gracie Elvin 33e
6 Tour des Flandres   Belgique   Annemiek van Vleuten 2e
7 Amstel Gold Race   Pays-Bas   Annemiek van Vleuten 2e
8 Flèche wallonne   Belgique   Annemiek van Vleuten 2e
9 Liège-Bastogne-Liège   Belgique   Annemiek van Vleuten Vainqueur
9- 10 Tour de l'île de Chongming   Chine   Moniek Tenniglo 50e
16- 11 Tour de Californie   États-Unis - -
22- 12 Emakumeen Bira   Espagne   Amanda Spratt 2e
10- 13 The Women's Tour   Grande-Bretagne   Grace Brown 23e
5- 14 Tour d'Italie   Italie   Annemiek van Vleuten Vainqueur
15 La course by Le Tour de France   France   Annemiek van Vleuten 7e
16 RideLondon-Classique   Grande-Bretagne - -
17 Open de Suède Vårgårda TTT   Suède Mitchelton-Scott 6e
18 Open de Suède Vårgårda   Suède   Sarah Roy 12e
22- 19 Tour de Norvège   Norvège   Moniek Tenniglo 16e
20 Grand Prix de Plouay   France   Amanda Spratt 13e
3 - 21 Boels Rental Ladies Tour   Pays-Bas   Annemiek van Vleuten 6e
14- 22 La Madrid Challenge by La Vuelta   Espagne   Moniek Tenniglo 20e
23 Tour de Guangxi   Chine - -

Annemiek van Vleuten est deuxième du classement individuel et Mitchelton-Scott quatrième du classement par équipes.

Grand tourModifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Annemiek van Vleuten (vainqueur)
Accessits 2 étapes, classements par points et de la montagne

Classement mondialModifier

 Classement UCI
CoureurPaysPoints
3eAnnemiek van Vleuten   Pays-Bas1946.67 pts
8eAmanda Spratt   Australie1220.67 pts
41eLucy Kennedy   Australie494.67 pts
82eGracie Elvin   Australie252 pts
87eSarah Roy   Australie235.67 pts
190eGrace Brown   Australie101.67 pts
279eMoniek Tenniglo   Pays-Bas59.67 pts
282eGeorgia Williams   Nouvelle-Zélande58 pts
608eJessica Allen   Australie14 pts
629eAlexandra Manly   Australie13 pts


Mitchelton-Scott est troisième du classement par équipes.

RéférencesModifier

  1. « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  2. (en) « Sierra solos to win at women's Cadel Evans Great Ocean Road Race », sur cycling news (consulté le 23 janvier 2020)
  3. (en) « Blaak wins women's Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le 3 mars 2019)
  4. (en) « Van Vleuten wins women's Strade Bianche », sur cycling news (consulté le 10 mars 2019)
  5. (it) « Van Vleuten, la ripresa è di nuovo vincente », sur ciclo web (consulté le 10 mars 2019)
  6. (en) « Bastianelli wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 18 mars 2019)
  7. (en) « Vos wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le 24 mars 2019)
  8. (en) « Dwars door Vlaanderen: Van Dijk wins women's race », sur cycling news (consulté le 3 avril 2019)
  9. (en) « Bastianelli wins women's Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le 7 avril 2019)
  10. (en) « Niewiadoma wins Amstel Gold Race Ladies Edition », sur cycling news (consulté le 22 avril 2019)
  11. (it) « Amstel Gold Race femminile, Niewiadoma vince di potenza su Van Vleuten. Quinta Paladin », sur Cicloweb (consulté le 22 avril 2019)
  12. (en) « Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le 24 avril 2019)
  13. (en) « Annemiek van Vleuten wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le 28 avril 2019)
  14. (it) « Lucy Kennedy vince la Durango-Durango Emakumeen Saria, terza Soraya Paladin », sur cicloweb (consulté le 20 mai 2019)
  15. (en) « Emakumeen Bira: D'hoore wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 23 mai 2019)
  16. (en) « Spratt wins Emakumeen Bira stage 2 », sur cycling news (consulté le 23 mai 2019)
  17. (en) « Emakumeen Bira: Longo Borghini solos to stage and overall victory », sur cycling news (consulté le 27 mai 2019)
  18. (en) « OVO Energy Women's Tour: Niewiadoma wins stage 4 », sur cycling news (consulté le 14 juin 2019)
  19. « National Championships Netherlands () I.T.T. (provisional) (31,8 km) », sur cq ranking (consulté le 15 juillet 2019)
  20. « La Canyon-Sram ouvre le bal du Giro Rosa », sur velo 101 (consulté le 5 juillet 2019)
  21. (en) « Canyon-SRAM win Giro Rosa TTT », sur cycling news (consulté le 5 juillet 2019)
  22. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 2 », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2019)
  23. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2019)
  24. (en) « Giro Rosa: Annemiek van Vleuten wins queen stage on Passo Fraele », sur cycling news (consulté le 9 juillet 2019)
  25. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins stage 6 time trial », sur cycling news (consulté le 11 juillet 2019)
  26. (en) « Giro Rosa: Banks wins stage 8 in Maniago », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2019)
  27. (en) « Giro Rosa: Van der Breggen wins stage 9 », sur cycling news (consulté le 14 juillet 2019)
  28. « En puncheuse, Vos double la mise - La Course by Le Tour de France 2019 », sur www.lacoursebyletourdefrance.com (consulté le 19 juillet 2019)
  29. « Marianne Vos remporte la course By le Tour - Cyclisme - Course by le Tour », sur L'Équipe (consulté le 19 juillet 2019)
  30. (it) « Lucy della ribalta per Kennedy », sur cicloweb (consulté le 4 août 2019)
  31. (en) « Marta Bastianelli wins Postnord Vargarda WestSweden Road Race », sur cycling news (consulté le 18 août 2019)
  32. (en) « Van der Breggen wins GP de Plouay », sur cycling news (consulté le 1er septembre 2019)
  33. (en) « Boels Ladies Tour: Van Vleuten wins prologue for third year in a row », sur cycling news (consulté le 3 septembre 2019)
  34. (en) « Boels Ladies Tour: Wiebes gets a second win on stage 2 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  35. (en) « Boels Ladies Tour: Lisa Klein wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  36. (en) « Majerus wins 2019 Boels Ladies Tour », sur cycling news (consulté le 9 septembre 2019)
  37. (en) « Women Elite Individual Time Trial: Ripon - Harrogate », sur cycling news (consulté le 3 octobre 2019)
  38. (en) « Van Vleuten claims world championship with audacious 100km solo attack », sur cycling news (consulté le 30 septembre 2019)
  39. (en) « World Championships: Women Elite Road Race - live report », sur cycling news (consulté le 30 septembre 2019)
  40. (en) « Hosking takes the win at women's Tour of Guangxi », sur cycling news (consulté le 22 octobre 2019)
  41. « [1] », sur vueltanavarra.com.