Grace Brown (cyclisme)

coureuse cycliste professionnelle australienne

Grace Brown (née le à Camperdown) est une coureuse cycliste australienne. Spécialiste du contre-la-montre, elle est triple championne d'Australie, mais également double vice-championne du monde. Elle utilise ces qualités également comme baroudeuse, avec notamment la victoire à la Classic Bruges-La Panne en 2021.

Grace Brown
Grace Brown sur la Flèche Wallonne 2020
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
2017-4.2018Holden Team Gusto racing
Équipes UCI
Principales victoires
Championnats
Championne d'Australie du contre-la-montre 2019, 2022, 2023 et 2024
Classiques
Liège-Bastogne-Liège 2024
Courses à étapes
Classic Bruges-La Panne 2021

Biographie

modifier

Après avoir pratiqué le cross-country et l'athlétisme depuis son enfance, Grace Brown commence le cyclisme en 2015 après une série de blessures[1]. Membre du St Kilda Cycling Club, elle s'illustre rapidement, s'imposant en 2016 sur le Victorian Road Series, le calendrier de courses sur route de l'État de Victoria.

Elle intègre l'année suivante une équipe de niveau national, Holden Team Gusto Racing. Elle obtient de bons résultats sur les courses du National Road Series, avant de se révéler en début d'année 2018. Aux championnats d'Australie, elle prend la troisième place de la course en ligne et la quatrième du contre-la-montre. Elle enchaîne avec le Santos Women's Tour, où elle se classe troisième d'une étape et cinquième du classement général. En mars, aux championnats d'Océanie, elle remporte la médaillée d'or du contre-la-montre et la médaille d'argent de la course sur route. Ces résultats lui permettent d'intégrer en mai l'équipe Wiggle High5, avec laquelle elle dispute La course by Le Tour de France. En fin de saison, elle participe au championnat du monde sur route avec l'équipe d'Australie et en prend la 48e place[1].

En 2019, Grace Brown est engagée par l'équipe australienne Mitchelton-Scott. Elle fait ses débuts avec cette dernière à l'occasion des championnats d'Australie où elle décroche le titre en contre-la-montre. Elle remporte la troisième étape du Santos Women's Tour la semaine suivante[2].

Au Tour de Drenthe, Grace Brown attaque avant la dernière ascension du VAM berg. À cinquante-et-un kilomètres de l'arrivée, elle a trente secondes d'avance sur un peloton éclaté. Son avantage croit à deux minutes à vingt-cinq kilomètres du but. Les derniers secteurs pavés ont cependant raison de sa motivation et elle perd progressivement le coup de pédale pour se faire rattraper[3]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, lors de la première montée d'Orino, Grace Brown réédite une attaque loin. Elle passe sur la ligne avec vingt-cinq secondes d'avance sur Leah Thomas, partie en contre, et quarante-cinq sur le peloton. Un regroupement général a lieu après l'ascension suivante d'Orino[4].

Amanda Spratt remporte le Championnat d'Australie sur route pour la troisième fois de sa carrière en s'échappant après un tiers de la course avec Justine Barrow et Grace Brown [5],[6].

Lors du contre-la-montre des championnats du monde, Grace Brown prend la cinquième place[7]. Sur la celle-ci, à quatre-vingt-trois kilomètres de l'arrivée, Alison Jackson attaque avec Grace Brown. Toutefois, cette dernière est rapidement distancée[8].

À Liège-Bastogne-Liège, un groupe de huit favorites sort peu avant la côte de la Vecquée. Grace Brown opère la jonction dans la côte de la Vecquée. Ce groupe obtient rapidement une minute d'avance. Il arrive au pied de la Redoute avec une minute trente d'écart. Elizabeth Deignan y attaque. Sur la Roche aux Faucons, Grace Brown part seule et part en chasse sur Elizabeth Deignan. Elle reprend petit à petit du terrain, mais finit deuxième pour neuf secondes[9]. À la Flèche brabançonne, Grace Brown contre une attaque de Lauren Stephens à dix-sept kilomètres de l'arrivée et s'impose seule[10].

 
À l'Amstel Gold Race

Au championnat d'Australie du contre-la-montre, Grace Brown prend la deuxième place derrière Sarah Gigante. Sur la course en ligne, Sarah Roy s'impose devant Grace Brown. Au Circuit Het Nieuwsblad, Grace Brown se maintient dans le groupe de tête et prend la huitième place[11]. À Nokere, à cinquante kilomètres de l'arrivée, Grace Brown attaque. Elle est suivie par Amy Pieters et Lisa Klein. Au sprint, Amy Pieters s'impose devant Grace Brown[12]. Aux Trois Jours de La Panne, un groupe de douze favorites dont Grace Brown se forme au kilomètre trente-deux. À dix kilomètres de la ligne, Grace Brown attaque seule. Malgré la présence d'équipières dans le groupe de poursuite, l'Australienne se maintient en tête jusqu'au bout[13].

Au Tour des Flandres, au sommet du Quaremont, elle produit une puissante attaque. Annemiek van Vleuten part ensuite seule. Au sprint pour la deuxième place, Grace Brown est devancée par Lisa Brennauer et est donc troisième de la course[14],[15]. À l'Amstel Gold Race, après le Bemelerberg, Rooijakkers et Brown se retrouvent échappées en tête. Dans la descente menant au Geulhemmerberg, Brown distance Rooijakkers. Grace Brown est finalement reprise dans l'ascension finale du Cauberg[16].

Au Tour de Burgos, Grace Brown attaque proche du col de La Lora. Elle est suivie par Elise Chabbey. Niamh Fisher-Black fait le bond ensuite. Grace Brown s'impose au sprint[17]. Le lendemain, Elise Chabbey lui ravit la première place du classement général. Grace Brown est septième du classement général final. Elle est cinquième du sprint à La course by Le Tour de France[18]. Au Tour d'Italie, elle prend la troisième place du contre-la-montre en côte à une minute dix-sept d'Anna van der Breggen[19]. Elle se classe quatrième du contre-la-montre olympique sept secondes derrière Anna van der Breggen[20].

En 2022, elle rejoint l'équipe FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope[21]. Elle commence la saison en devenant championne d'Australie du contre-la-montre. Elle est septième du Tour des Flandres[22]. À Liège-Bastogne-Liège, entre la côte de la Redoute et la Roche-aux-faucons, Grace Brown attaque. Dans la Roche-aux-faucons, Van Vleuten attaque de nouveau et double l'Australienne. Le groupe de poursuite est constitué de Brown, Moolman-Pasio, Demi Vollering et Marta Cavalli. Elles ne peuvent reprendre Van Vleuten, qui s'impose donc seule. Derrière, Brown règle le groupe[23].

 
Podium du Women's Tour

Au Women's Tour, elle gagne la quatrième étape échappée et prend la tête du classement général. Dans la dernière étape, la surprenante troisième d'Elisa Longo Borghini dans le sprint, lui permet de remporter le classement final devant l'Australienne[24]. En août, elle est troisième du Grand Prix de Plouay[25].

Au Simac Ladies Tour, sur la troisième étape, elle attaque à vingt-sept kilomètres de l'arrivée. Amber Kraak part à sa poursuite et la rejoint. Elles sont reprises à dix-neuf kilomètres de l'arrivée. Aux dix kilomètres, Alexandra Manly passe à l'offensive. Brown la marque. Elise Chabbey contre. Brown l'accompagne également. Ce duo n'est plus repris. Au sprint, Brown devance Chabbey[26].

Aux championnats du monde, Grace Brown réalise le premier temps de référence sur le contre-la-montre et reste en tête jusqu'à ce que la vainqueur sortante Ellen van Dijk n'améliore sa marque. Elle est donc deuxième[27],[28]. Elle est aussi active sur la course en ligne.

 
À l'arrivée de Liège-Bastogne-Liège 2023.

En janvier, elle conserve son titre de championne d'Australie du contre-la-montre. Au Women's Tour Down Under, elle est cinquième de la deuxième étape[29]. Sur l'ultime étape, dans Corkscrew Road, Amanda Spratt attaque à un kilomètre et demi du sommet. Grace Brown la suit à distance. Elle revient au bout de sept kilomètres de descente, soit sous la flamme rouge. Brown devance Spratt au sprint. Elle remporte ainsi le classement général[30].

Sur l'Amstel Gold Race, dans le final, Soraya Paladin s'échappe. Grace Brown part en poursuite de l'Italienne et opère la jonction à cinq kilomètres de l'arrivée. Dans le Cauberg, Paladin distance Brown[31]. Elle remporte le Grand Prix du Morbihan, puis le Tour de Bretagne.

Elle est quatrième du contre-la-montre du Tour de France. Elle remporte la médaille d'argent du contre-la-montre aux championnats du monde de cyclisme sur route 2023 à Stirling en Écosse 5 secondes derrière Chloé Dygert, malgré un final plus rapide que l'Américaine[32]. Elle remporte ensuite l'étape contre-la-montre du Tour de Scandinavie[33].

En janvier, elle est sacrée, pour la quatrième fois, Championne d'Australie du contre-la-montre devant Brodie Chapman et Georgie Howe. Déjà active sur la Flèche wallonne, lors de Liège-Bastogne-Liège, elle sort avec Elise Chabbey et six autres coureuses dans Côte de Stockeu. La Côte de la Redoute provoque l'éclatement du groupe de tête. Brown, Chabbey et Cadzow passent les premières au sommet. Les favorites reviennent sur la tête de course après la Roche aux Faucons. Dans un rond-point, la roue arrière de Brown glisse. Elle sort de route mais ne tombe pas. Le groupe se reforme. Niewiadoma lance le sprint, elle est rapidement remontée par Longo Borghini, mais c'est Brown qui s'impose finalement[34]. Le , elle annonce mettre fin à sa carrière à l'issue de la saison[35].

Palmarès

modifier

Par année

modifier

Résultats sur les grands tours

modifier

Tour d'Italie

modifier

3 participations

Tour de France

modifier

2 participations :

Tour d'Espagne

modifier

1 participation

Classements mondiaux

modifier
  Année2017201820192020202120222023
Classement UCI234e70e190e19e14e11e16e
UCI World Tour138e190e126e23e10e15e19e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et références

modifier
  1. a et b (en) « Grace Brown hasn't always rode a bike - she started somewhere else », sur standard.net.au, (consulté le )
  2. (en) « Mitchelton-Scott in charge as Grace Brown wins Tour Down Under stage three », sur cyclingweekly.com, (consulté le )
  3. (en) « Bastianelli wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le )
  4. (en) « Vos wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le )
  5. « Troisième titre australien pour Amanda Spratt », sur Today Cycling (consulté le )
  6. (en) « Amanda Spratt wins elite women's road race title at Australian Road Championships », sur cycling news (consulté le )
  7. (en) « Van der Breggen wins time trial title at Imola World Championships », sur cycling news (consulté le )
  8. (en) « Anna van der Breggen wins elite women's world title at Imola World Championships », sur cycling news (consulté le )
  9. (en) « Lizzie Deignan wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le )
  10. (en) « Grace Brown wins Brabantse Pijl Dames 2020 », sur cycling news (consulté le )
  11. (en) « Anna van der Breggen wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le )
  12. (en) « Amy Pieters wins Nokere Koerse voor Dames », sur cycling news (consulté le )
  13. (en) « Grace Brown wins Classic Brugge-De Panne Women », sur cycling news (consulté le )
  14. (en) « Annemiek van Vleuten wins Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le )
  15. (nl) « Van Vleuten wint na 10 jaar opnieuw de Ronde, pech voor Kopecky », sur Sporza (consulté le )
  16. (en) « Marianne Vos wins Amstel Gold Race Ladies Edition », sur cycling news (consulté le )
  17. (en) « Vuelta a Burgos Feminas: Grace Brown wins stage 1 », sur cycling news (consulté le )
  18. (en) « Demi Vollering wins La Course by le Tour de France », sur cycling news (consulté le )
  19. (en) « Giro d'Italia Donne: Anna van der Breggen wins stage 4 uphill time trial », sur cycling news (consulté le )
  20. (en) « Olympics: Annemiek Van Vleuten races to gold in women's time trial », sur cycling news (consulté le )
  21. « Transfert - Grace Brown rejoint la FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope », sur cyclismactu.net,
  22. (en) « Lotte Kopecky wins women's Tour of Flanders 2022 », sur cycling news (consulté le )
  23. (en) « Annemiek van Vleuten wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le )
  24. (en) « Longo Borghini overhauls Brown by one second to win Women's Tour », sur cycling news (consulté le )
  25. (en) « Mavi García wins the Classic Lorient Agglomération », sur cycling news (consulté le )
  26. (en) « Brown outsprints Chabbey to win Ceratizit Challenge stage 3 at Aguilar de Campoo », sur cycling news (consulté le )
  27. (en) « Van Dijk beats Brown to win third elite women's time trial title at World Championships », sur cycling news (consulté le )
  28. (en) « 'Bad day' knocks Van Vleuten out of rainbow contention in Worlds time trial », sur cycling news (consulté le )
  29. (en) « Alex Manly wins Women's Tour Down Under stage 2 », sur cycling news (consulté le )
  30. (en) « Brown mows down Spratt to win Women's Tour Down Under thriller », sur cycling news (consulté le )
  31. (en) « Vollering conquers Cauberg to win Amstel Gold Race Ladies Edition », sur cycling news (consulté le )
  32. (en) « World Championships: Chloe Dygert beats Grace Brown to reclaim elite women's time trial title », sur cycling news (consulté le )
  33. (en) « Tour of Scandinavia: Grace Brown wins stage 4 time trial », sur cycling news (consulté le )
  34. (en) « Liège-Bastogne-Liège: Grace Brown wins breakaway sprint to claim Monument victory », sur cycling news (consulté le )
  35. « En mal du pays, l'Australienne Grace Brown (FDJ-Suez) va mettre un terme à sa carrière en fin de saison », sur lequipe.fr,

Liens externes

modifier