Ouvrir le menu principal

Lucy Kennedy

coureuse cycliste australienne
Lucy Kennedy
2018 UCI Road World Championships Innsbruck IMG 5736 (45081832851).jpg
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
2016-2017High5 Dream Team
Équipe UCI

Lucy Kennedy (née le ) est une coureuse cycliste australienne, membre de l'équipe Mitchelton-Scott.

BiographieModifier

En début d'année 2017, Lucy Kennedy prend la troisième place du championnat d'Australie sur route, derrière Katrin Garfoot et Amanda Spratt, et la quatrième place de la Cadel Evans Great Ocean Road Race.

En mars, elle s'impose lors du championnat d'Océanie sur route et est médaillée de bronze au contre-la-montre. Elle remporte ensuite une étape et le classement de la montagne du Mersey Valley Tour. Après ces premiers mois de 2017 réussis, elle est lauréate du Amy Gillett Cycling Scholarship, prix remis par Cycling Australia et la Fondation Amy Gillett récompensant une coureuse prometteuse accordant de l'importance à ses études et à ses engagements extra-sportifs. Grâce à ce prix, elle est intégrée à l'équipe High5-RMG Australian Women’s Road Development Team, avec laquelle elle part disputer des courses en Europe[1],[2]. À l'automne de la même année, elle gagne une étape et le général du Tour de l'Ardèche. Aux mondiaux sur route 2018, elle termine 24e de la course en ligne et prend avec son équipe Mitchelton-Scott la cinquième place du contre-la-montre par équipes.

En janvier 2019, elle remporte la dernière étape et le classement général du Women's Herald Sun Tour, après avoir terminé deuxième du classement général du Santos Women's Tour. En mai, à la Durango-Durango Emakumeen Saria, l'équipe profite de sa supériorité numérique. Lucy Kennedy s'impose devant Amanda Spratt[3]. Au Tour d'Italie, sur la troisième étape aux deux kilomètres, Lucy Kennedy accélère et reprend Tayler Wiles. Dans les derniers mètres, Lucy Kennedy commence à célébrer mais Marianne Vos arrive lancée et prend la victoire[4].

Lors de la Classique de Saint-Sébastien, la course décide sur une portion plate. Un groupe de seize coureuses se détache. Dans la troisième difficulté de la journée, Lucy Kennedy attaque. L'Australienne est ensuite victime d'une crevaison, plutôt longue à être réparée. Elle est alors dépassée par Ensing. Elle doit s'arrêter une seconde fois, pour éviter que ses freins ne touchent la roue. Elle a à ce moment là une minute vingt de retard sur la tête de la course alors que le peloton est trop loin pour réellement devoir être pris en compte. À trente kilomètres de l'arrivée, Janneke Ensing est en tête avec cinquante-cinq secondes d'avance. Georgia Williams revient de l'arrière et vient porter main forte à Lucy Kennedy pour rejoindre Ensing. L'écart est de quarante secondes au pied du Murgil Tontorra. Lucy Kennedy y produit son effort et revient sur Jenneke Ensing et la dépasse. Elle termine en solitaire[5].

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Lucy Kennedy awarded the 2017 Amy Gillett Cycling Scholarship », sur sbs.com.au, (consulté le 27 août 2017)
  2. (en) « Lucy Kennedy Awarded Amy Gillett Cycling Scholarship for 2017 », sur sbs.com.au, (consulté le 27 août 2017)
  3. (it) « Lucy Kennedy vince la Durango-Durango Emakumeen Saria, terza Soraya Paladin », sur cicloweb (consulté le 20 mai 2019)
  4. (en) « Giro Rosa: Marianne Vos wins stage 3 », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2019)
  5. (it) « Lucy della ribalta per Kennedy », sur cicloweb (consulté le 4 août 2019)
  6. Ou 6e selon décompte
  7. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 29 septembre 2014)

Liens externesModifier