Ouvrir le menu principal

Un ragoût (du verbe ragoûter « redonner du goût ») est un plat de viande, de légumes et de pommes de terre ou de légumineuses cuit à feu doux dans une sauce qui distingue le ragoût de la potée, cuite dans un bouillon. De plus, la potée utilise souvent des salaisons (lard, jambon, saucisses…), tandis que le ragoût a recours le plus souvent à de la viande fraîche qui conditionne sa cuisson. La préparation en ragoût peut également s'appliquer à des recettes végétariennes, comme le ragoût de soja.

Cocido montañés, un ragoût typique de Cantabrie.

ProcédésModifier

Souvent, on commence par faire rissoler la viande, par exemple avec des oignons, avant de la mettre dans la casserole ou la cocotte avec les légumes et les pommes de terre, ce qui constitue la base de la sauce qui sera ensuite complétée par adjonction d'eau ou d'une boisson locale, telle que du vin de la bière ou du cidre, dans laquelle fondront certains des ingrédients, et éventuellement par l'ajout d'un liant, comme du pain, de la farine ou de la fécule).

Le plat est traditionnellement mijoté longuement à feu doux et servi en plat unique. C'est un mets ancien et populaire que l'on trouve avec des variations locales dans toutes les régions d'Europe.

On utilise de la viande de porc, de bœuf ou de veau, de mouton ou d'agneau. Les légumes les plus communs sont les carottes, les navets, le céleri, les poireaux, les pommes de terre et les oignons. On trouve aussi des légumineuses, comme les haricots, les flageolets ou les fèves.

Par pays et régionsModifier

AllemagneModifier

  • Le Schweinepfeffer est un ragoût de porc épicé, dont la sauce est liée avec du sang de porc.

BelgiqueModifier

CanadaModifier

  • Le ragoût de boulettes est un plat traditionnel du Québec, constitué de boulettes de viande de porc et de bœuf, de carottes, de navets et de céleri. Il existe également une variante avec du poulet ;
  • Le ragoût de pattes est la variante la plus commune. Il est cuisiné durant le temps des fêtes, avec des pieds et des boulettes de porc, aromatisé d'épices, comme le clou de girofle, la cannelle et le piment de la Jamaïque. Il est servi le plus souvent avec des pommes de terre bouillies.

FranceModifier

 
Navarin d'agneau

HongrieModifier

  • Le pörkölt est un ragoût de viande (bœuf, veau, porc, cheval, agneau ou mouton), préparé avec beaucoup d'oignons et de paprika qui lui donne sa couleur rouge caractéristique. En dehors de la Hongrie, il est souvent nommé à tort goulash, alors que ce terme désigne en réalité une soupe hongroise contenant aussi du paprika.

IndeModifier

Les currys indiens sont des plats mijotés épicés.

IrlandeModifier

  • Certaines variantes de la recette originale de l'Irish stew, qui est une potée, sont préparées en ragoût ou avec adjonction de bière.

ItalieModifier

  • Le ragoût tirolais, de la région du Trentin-Haut-Adige, est constitué de viande de porc, de saucisses, préparés avec des tomates, du bouillon, du vin et des pommes de terre. Le stufato de mouton, réalisé avec un gigot de mouton cuit dans du vin rouge, avec des légumes et des épices, est un mets typique de la Sardaigne ;
  • Le ragù, dont le nom est dérivé de ragoût, n'est par contre qu'une sauce pour pâtes à la viande.

MarocModifier

 
Tajine berbère aux boulettes et carottes
  • Les tajines sont des plats traditionnels du Maroc pouvant être préparés à base de toutes sortes de viandes, poissons, légumes, fruits et d'épices. Le nom provient du nom du récipient traditionnel marocain à couvercle conique dans lequel les aliments cuisent à l'étouffée.

SuisseModifier

TunisieModifier

  • Le mloukhiya est un ragoût de viande (bœuf, agneau) dans une sauce vert foncé à base de corète potagère. La couleur de la sauce explique que le plat soit lié à certains événements de la religion musulmane : l'hégire, la fin d'un deuil et du ramadan. Le terme de mloukhiya désigne plus particulièrement la feuille séchée de la corète réduite en poudre fine, servant à la préparation de la sauce.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :