Ouvrir le menu principal
Waterzooï.

Le waterzooï (waterzooi en néerlandais) est un plat mijoté originaire de Gand en Belgique à base de poulet ou de poisson. Ce nom signifie « eau qui bout » en néerlandais.

C'est un plat unique de poulet ou de poisson, accompagné de légumes, servi dans une soupière et des assiettes à soupe, dont le bouillon (avec un jaune d'œuf), ou le fumet, est lié à la crème ou au beurre.

Dans une version plus évoluée, on ajoute, en fin de cuisson, un demi-verre de bière ou de vin blanc demi-sec et fruité si possible.

Dans la cultureModifier

Il est plusieurs fois question du waterzooï dans Astérix chez les Belges, épisode de bande dessinée Astérix de René Goscinny et Albert Uderzo publié en 1979. D'abord lors d'un banquet, où cette spécialité est préparée par un Belge ménapien du nom de Vandécosmetix. Le plat est de nouveau évoqué peu avant le combat final, qui parodie le poème de Victor Hugo L’Expiation (figurant dans Les Châtiments et narrant la bataille de Waterloo). Ainsi, le fameux vers « Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine ! » est détourné en « Waterzooie ! Waterzooie ! Waterzooie ! Morne plat[1] ! ».

Notes et référencesModifier

  1. « Astérix chez les Belges, sur le site de Stéphane Rivière », sur www.mage.fst.uha.fr (consulté le 11 avril 2019).

AnnexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :