Ouvrir le menu principal

Audincourt

commune française du département du Doubs
Ne doit pas être confondu avec Adaincourt ou Oudincourt.

Audincourt
Audincourt
Église du Sacré-Cœur d'Audincourt.
Blason de Audincourt
Héraldique
Audincourt
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Montbéliard
Canton Audincourt
Intercommunalité Pays de Montbéliard Agglomération
Maire
Mandat
Marie-Claude Gallard
2017-2020
Code postal 25400
Code commune 25031
Démographie
Gentilé Audincourtois
Population
municipale
14 121 hab. (2015 en diminution de 4,75 % par rapport à 2010)
Densité 1 612 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 01″ nord, 6° 50′ 25″ est
Altitude Min. 314 m
Max. 417 m
Superficie 8,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte administrative du Doubs
City locator 14.svg
Audincourt

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Audincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audincourt
Liens
Site web audincourt.fr

Audincourt (en franc-comtois, Adïncoûe) est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

En 2010, elle est la huitième commune de l'ancienne région de Franche-Comté par la population avec 14 825 habitants, devant Valentigney et derrière Vesoul.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Audincourt, commune située à l'Est de la France, est la quatrième ville du Doubs (après Besançon, Montbéliard et Pontarlier). Audincourt fait partie de la communauté d'agglomération du pays de Montbéliard et constitue avec elle le noyau de cette agglomération. En effet, Montbéliard et Audincourt sont à la tête d'une agglomération de plus de 125 000 habitants et, avec la ville voisine de Belfort située à une vingtaine de kilomètres de l'agglomération, elles forment le premier bassin démographique et économique de la région : l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard (300 000 habitants).

Communes limitrophesModifier

Les communes voisines d'Audincourt sont : Arbouans, Dasle, Étupes, Exincourt, Seloncourt, Valentigney, Voujeaucourt et Taillecourt.

Géologie et reliefModifier

L'altitude de la commune varie entre 314 et 417 mètres[1].

HydrographieModifier

Le Doubs et le Gland arrosent la commune.

Voies de communication et transportsModifier

Voies routières

La ville est desservie par le réseau CTPM de l'agglomération du pays de Montbéliard. À horizon 2017, la ville sera desservie par le bus à haut niveau de service : Evolity.

Voies ferroviaires
 
Le Tramway de la vallée d'Hérimoncourt, tracté par une locomotive bicabine Buffaud & Robatel.

Audincourt fut le cœur d'un petit réseau de chemin de fer secondaire qui le reliait à Hérimoncourt (ouvert en 1887), Beaulieu-Mandeure (1899) et la gare de Montbéliard via Sochaux (1904), exploité par la Société du Tramway de la Vallée d'Hérimoncourt (TVH) au moyen de tramways à vapeur tractés par de petites locomotives bicabines. Ce réseau de 20 km à voie unique et métrique cessa son activité en 1932 et fut remplacé par une liaison par autocar[2],[3],[4].

Toponymie des voiesModifier

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (janvier 2018)
194 odonymes recensés à Audincourt
au 14 novembre 2013
Allée Avenue Bld Chemin Cours Impasse Côte Passage Place Quai Rd-point Route Rue Ruelle Autres Total
4 8 1 1 0 12 0 0 4 0 0 1 159 0 4 194
Notes « N » Néant
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

ToponymieModifier

Adincort en 1140 ; Audincourt en 1181 ; Ad Dincort en 1196 ; Adincourt en 1489[5].

Le nom de la ville Audincourt (Adingcort, 1180) vient de « Audin » et du suffixe -court (domaine) que l'on traduira simplement par village, hameau et de Audin qui doit être le nom francisé d'un homme germanique Ading, (A(l)dwin, Alda ?). D'autres noms de ville à proximité sont bâtis de la même façon, Vandoncourt notamment (village de Vandon)[6].

HistoireModifier

Audincourt appartenait au comté de Montbéliard qui fut rattaché à la France en 1793. À cette époque, Audincourt s'appelait Adincoürt.

La commune est le lieu d'implantation en 1897 de la première usine automobile de Peugeot.

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune se trouve dans l'arrondissement de Montbéliard du département du Doubs. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1986 de la quatrième circonscription du Doubs.

Elle était depuis 1793 le chef-lieu du canton d'Audincourt[7]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle est désormais le bureau centralisateur de ce canton, qui est modifié, passant de 5 à 9 communes.

IntercommunalitéModifier

La commune fait partie de la communauté d'agglomération Pays de Montbéliard Agglomération, créée en 1999.

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1856 1872 Eugène Duvernoy    
1872 1878 G. Netillard    
1878 1883 Léon Sahler    
1883 1891 F. Faivre    
1891 1910 Frédéric (ou Fritz) Louys    
1911 1912 Jules Guichard    
1912 1932 Albert Parrot    
1933 1935 Alfred Romeis    
1935 1937 Charles Faivre    
1937 1965 René Girardot    
1965 1971 Georges Edme    
1971 1977 Jean Ravent    
1977 1997 Serge Paganelli PCF Conseiller général d'Audincourt (1964 → 2001)
1997 septembre 2017[8] Martial Bourquin PS Sénateur du Doubs (2008 → )
Conseiller régional de Franche-Comté (1992 → 2010)
Démissionnaire à la suite de sa réélection comme sénateur
septembre 2017[9] en cours
(au 18 septembre 2017)
Marie-Claude Gallard PS Chevalier de l’Ordre national du mérite[10]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[11],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 14 121 habitants[Note 2], en diminution de 4,75 % par rapport à 2010 (Doubs : +1,74 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6605357349361 2651 4321 6272 0242 144
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 5132 8643 2363 7244 2584 5994 8655 2285 482
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
7 3477 6338 6948 7609 6489 9189 7209 04010 282
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
12 43313 48818 57817 45416 36115 53914 63714 96614 121
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Pyramide des âges en 2007
Pyramide des âges à Audincourt en 2007 en pourcentage[13].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,4 
5,2 
75 à 89 ans
8,4 
14,9 
60 à 74 ans
14,6 
19,3 
45 à 59 ans
20,4 
19,2 
30 à 44 ans
18,9 
22,0 
15 à 29 ans
20,2 
19,1 
0 à 14 ans
17,1 
Pyramide des âges du département du Doubs en 2007 en pourcentage[14].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,5 
75 à 89 ans
8,4 
12,4 
60 à 74 ans
13,5 
19,9 
45 à 59 ans
19,8 
20,9 
30 à 44 ans
20,0 
21,4 
15 à 29 ans
19,8 
19,5 
0 à 14 ans
17,7 

EnseignementModifier

Manifestations, organisations culturelles et festivitésModifier

SantéModifier

SportsModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Château Peugeot.
  • L'église du Sacré-Cœur date de 1951 et est dotée d'une architecture moderne. Elle a été conçue par l'abbé Prenel avec l'aide de ses fidèles. Jean Bazaine y a réalisé la fresque de l'entrée et le baptistère et Fernand Léger la tapisserie de l'autel et les 17 vitraux de la nef[18].
  • L'église Notre-Dame de l'Immaculée Conception est l'une des premières églises construites en béton armé de France. Construite en 1932 d'après les plans du moine architecte dom Paul Bellot (1876-1943), elle abrite de lumineux vitraux réalisés par Valentine Reyre, créant des jeux d'ombre et de lumière[19].
  • Le château Peugeot héberge aujourd'hui le Centre régional d'éveil aux arts plastiques et à la bande dessinée[20].
  • Le château Thévenot est l'une des belles demeures à avoir survécu à la Révolution. Il abrite aujourd'hui une bibliothèque.
  • Le Temple de l'Église évangélique luthérienne, figure historique de l'adhésion d'Audincourt aux idées de la Réforme très tôt professées par les princes de Montbéliard.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Blason de la commune

  Blason Écartelé au 1) de gueules à la croix d’argent chargé en cœur d’une étoile d’azur, au 2) d’azur à l’enclume abaissée surmontée de la date 1619, le tout d’argent, au 3) d’azur aux deux marteaux d’argent passés en sautoir, au 4) d’or aux trois demi ramures de sable posées en barre et rangées en pal.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

RéférencesModifier

  1. Notice Cassini
  2. Claudio Filipponi, « La Société du Tramway de la Vallée d'Hérimoncourt (TVH) », BINARI MORTI, (consulté le 11 avril 2011)
  3. Daniel Maillot, « Le TVH - Tramway de la vallée d'Hérimoncourt (Doubs) : La ligne des usines Peugeot », (consulté le 11 avril 2011)
  4. « Les Chemins de Fer Secondaires de France - 25: Département du Doubs », FACS, (consulté le 11 avril 2011)
  5. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 1, BESANÇON, CÊTRE,
  6. Dr Étienne Muston, Histoire d'un village. Beaucourt : De la préhistoire à la Révolution, vol. 1, Le Livre d'histoire, (ISBN 978-2-7586-0073-2)
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. « Martial Bourquin démissionne de son poste de Maire d’Audincourt », ToutMontbéliard.com,‎ (lire en ligne).
  9. « Marie-Claude Gallard est le nouveau Maire d’Audincourt », ToutMontbéliard.com,‎ (lire en ligne).
  10. « Le maire », Les élus, sur http://www.audincourt.fr (consulté le 8 janvier 2018).
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Évolution et structure de la population à Audincourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Doubs en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  15. Pierre Moscovici, Discours d'inauguration de l'achèvement des travaux, 26 octobre 2007
  16. Site du Festival BD d'Audincourt
  17. « Rencontres et racines », audincourt.fr (consulté le 5 avril 2017)
  18. « Église paroissiale du Sacré-Cœur », notice no IA00014852, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Église de l'Immaculée Conception », notice no PA25000065, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « Demeure d'industriel dite château Antoine Peugeot », notice no IA00014847, base Mérimée, ministère français de la Culture