Antoine-Pierre II de Grammont

prélat catholique

Antoine-Pierre II de Grammont, né le à Le Saulcy (aujourd'hui dans les Vosges) et mort le au château de Gy, aujourd'hui dans la Haute-Saône, fut archevêque de Besançon de 1735 à 1754.

Antoine-Pierre II de Grammont
Image illustrative de l’article Antoine-Pierre II de Grammont
Antoine-Pierre II de Grammont[réf. nécessaire]
Biographie
Naissance
Le Saulcy (Vosges)
Ordination sacerdotale
Décès
Gy (Haute-Saône)
Évêque de l'Église catholique
Archevêque de Besançon

Ornements extérieurs Archevêques.svg
Blason-famille-de-Grammont-Granges.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

BiographieModifier

Il est le neveu de François-Joseph de Grammont, archevêque de Besançon de 1698 à 1717, lui-même neveu d'Antoine-Pierre I de Grammont, archevêque de Besançon de 1662 à 1698.

L'arméeModifier

Après des études au collège Louis-le-Grand de Paris, il est à 17 ans, aide de camp de son oncle le marquis de Grammont. Celui-ci commandait alors sur le Rhin, où comme capitaine de cavalerie, le jeune Antoine-Pierre de Grammont, lors de la campagne de 1702, se signale dans plusieurs engagements et blessé grièvement devant Spire, est fait prisonnier.

Après son échange il rejoint l’armée et obtint un régiment de dragons de son nom. Il se signale encore dans les combats de Malplaquet.

L'ÉgliseModifier

De retour en Franche-Comté, à la paix, il abandonne la carrière des armes, et est pourvu par son oncle d’une charge de Chanoine à Besançon. En 1735, il est nommé par Louis XV archevêque de cette ville dans laquelle il meurt en 1754. Il était directeur de l’académie de Besançon où son éloge fut prononcé par le secrétaire perpétuel de Courbouzon.

Liens externesModifier