Ouvrir le menu principal
Grotte d'Osselle
Grotte d'Osselle 3.JPG
Localisation
Coordonnées
Pays
Région
Départements
Massif
Vallée
Localité voisine
Caractéristiques
Longueur connue
8 km
Type de roche
Statut patrimonial
Site web
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Franche-Comté
voir sur la carte de Franche-Comté
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Doubs
voir sur la carte du Doubs
Red pog.svg

La grotte d'Osselle est une grotte de 8 km près d'Osselle, à 25 km de Besançon, avec une partie dans le Doubs et une dans le Jura en Franche-Comté.

Sommaire

HistoriqueModifier

Découverte dès le XIIIe siècle, la grotte d'Osselle, qui se visite depuis 1504, est, avec la grotte d'Antiparos en Grèce, la plus ancienne caverne touristique connue.

Durant la Révolution française elle a servi de refuge à des prêtres réfractaires pourchassés et on peut toujours y voir un autel d'argile qui leur suffisait pour lire la messe.

Le site de la grotte est un site classé depuis le 2 mai 1912[1].

ClimatModifier

La température qui y règne est constante et s'élève à 13 °C.

SpéléothèmesModifier

La majeure partie de ces galeries comporte de nombreuses concrétions calcaires, mais il existe aussi une zone sèche, où le sol moins poreux empêche les infiltrations d'eau et donc la formation des concrétions. On peut alors voir sur les parois les traces laissées par les cailloux qui étaient projetés contre la roche par la violence du courant, à l'époque où la rivière souterraine creusait la grotte.

Cette partie sèche a servi de lieu de fête au cours du XVIIIe siècle, fêtes auxquelles le philosophe Voltaire aurait participé plusieurs fois.

FauneModifier

La grotte d'Osselle est également la plus importante nécropole mondiale d'ours des cavernes qui vivaient il y a 50 000 ans : on y a retrouvé entre 2 et 3 000 squelettes. Quelques-uns de ces squelettes sont exposés encore aujourd’hui dans la grotte ainsi qu'au British Museum.

La grotte est aujourd’hui habitée par des pipistrelles, qu'on croise de temps en temps au cours des visites.

Visite touristiqueModifier

La visite s'effectue sur des chemins cimentés quasiment plats, traversant une quinzaine de salles. L'intendant militaire Moreau de Beaumont y a même fait construire un pont enjambant une rivière souterraine en 1751.

La longueur des galeries connues dépasse aujourd’hui les 8 km, dont 1 300 mètres sont visitables. En mai 1967, une galerie vierge, d’environ 400 mètres, était découverte après percement de deux tunnels dans la roche.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Fiche du site sur DREAL Franche-Comté

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier