Ouvrir le menu principal

Justin Girod-Chantrans

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Girod.
Justin Girod-Chantrans
Girod-chantrans 1827.jpg
Portrait par Jean Gigoux (1827).
Fonctions
Député
-
Officier
Génie militaire
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
BesançonVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Gir.-Chantr.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Justin Girod-Chantrans est un militaire, un naturaliste et un homme politique français, né le à Besançon et mort le dans cette même ville.

BiographieModifier

Né Girod de Chantrans, il abandonne sa particule après la Révolution. Après des études chez les jésuites, il devient officier du génie en 1768. C’est lors d’un séjour à Besançon, vers 1785, qu’il découvre l’histoire naturelle, et fréquente notamment Charles Nodier[1] (1783-1844).

En 1802, il entame une carrière politique en étant élu député au Corps législatif avant de se consacrer uniquement aux sciences naturelles en 1810. Il s’intéresse particulièrement à l’observation microscopique. Girod de Chantrans est considéré comme le père, avec Jean Pierre Étienne Vaucher (1763-1841), de la phycologie française. Il fonde et préside la Société d'agriculture, commerce et arts du Doubs.

ŒuvresModifier

  • Voyage d'un Suisse dans différentes colonies d'Amérique pendant la dernière guerre (Imprimerie de la Société typographique, Neuchâtel, 1785, puis chez Poinçot, Londres et Paris, 1786 ; réédité en 1970 chez J. Tallandier, Paris). (Lire en ligne)
  • Essai sur la destination de l'homme, [Besançon], imprimerie de Jérémie Vuitel, 1786[2].
  • Coup d’œil sur les principes de la théorie, adaptée à la pratique de l'agriculture. Besançon, imprimerie Couché, s.d. (1800).[2]
  • Notice sur la vie et les ouvrages du général d'Arçon (imprimerie de Daclin, Besançon, an IX-1801 puis chez Magimel, Paris, An X-1802).
  • Recherches chimiques et microscopiques sur les conferves, bisses, tremelles, etc. (Bernard, Paris, 1802).
  • Entretiens d'un père avec son fils sur quelques questions d'agriculture. Besançon, Deis; Paris, Lenormant; Dijon, Coquet, 1805[2].
  • Essai sur la géographie physique, le climat et l'histoire naturelle... du Doubs (deux volumes, Courcier, Paris, 1810).

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. Cf. Hippolyte Duval, « Charles Nodier naturaliste : D'après un ouvrage récent de M. le Dr Antoine Magnin », Annales de la Société linnéenne de Lyon, vol. 58,‎ , p. 149-152 (DOI https://doi.org/10.3406/linly.1911.4181)
  2. a b et c Catalogue de vente de la bibliothèque Bruno Monnier, dernière partie. Dijon, 2001

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Gir.-Chantr. est l’abréviation botanique standard de Justin Girod-Chantrans.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI